Tirs de balles, coups de tournevis ou violences contre des policiers, un week-end agité sur l'agglomération grenobloise

Étudiant de 19 ans lyn­ché à Saint-Martin-d’Hères : les deux sus­pects pla­cés sous contrôle judi­ciaire, le par­quet fait appel

Étudiant de 19 ans lyn­ché à Saint-Martin-d’Hères : les deux sus­pects pla­cés sous contrôle judi­ciaire, le par­quet fait appel

FOCUS – Un étu­diant de 19 ans a été retrouvé griè­ve­ment blessé après avoir été lyn­ché et roué de coups en pleine rue par trois indi­vi­dus, mer­credi 13 sep­tembre 2023, à Saint-Martin-d’Hères. Son pro­nos­tic vital n’é­tait cepen­dant plus engagé, jeudi après-midi. Deux sus­pects, âgés de 17 ans, ont par ailleurs été inter­pel­lés dans la nuit de mer­credi à jeudi, puis mis en exa­men et pla­cés sous contrôle judi­ciaire ce ven­dredi. Le par­quet a confié l’en­quête aux poli­ciers de la sûreté dépar­te­men­tale de Grenoble, qui lancent un appel à témoins. Selon les der­niers élé­ments, le motif de l’a­gres­sion serait le vol.

[Article publié le 14 sep­tembre 2023 à 10 h 08 et mis à jour le 15 sep­tembre 2023 à 23 h 03 avec ajout enca­dré sur la mise en exa­men des sus­pects] Un véri­table pas­sage à tabac, dont les cir­cons­tances sont encore très floues. Un jeune homme de 19 ans a été retrouvé très gra­ve­ment blessé, mer­credi 13 sep­tembre 2023, après avoir été lyn­ché et roué de coups, à Saint-Martin-d’Hères, indiquent la Direction dépar­te­men­tale de la sécu­rité publique (DDSP) et le pro­cu­reur de la République de Grenoble Éric Vaillant, confir­mant l’in­for­ma­tion du Dauphiné libéré.

Saint-Martin-d'Hères : un jeune de 19 ans lynché et dans le coma

Les faits se sont pro­duits sur l’a­ve­nue Benoît-Frachon, à Saint-Martin-d’Hères, mer­credi 13 sep­tembre 2023, vers 19 heures. © Google Maps

Les faits se sont pro­duits peu avant 19 heures, sur l’a­ve­nue Benoît-Frachon. Les poli­ciers ont été appe­lés par les sapeurs-pom­piers pour un jeune homme vic­time d’une agres­sion et « incons­cient sur le sol », rap­porte la DDSP. Selon les témoins, celui-ci a reçu de nom­breux coups de pied et de poing en pleine rue – « même une fois au sol » de trois indi­vi­dus qui, après l’a­voir lyn­ché, ont pris la fuite à bord de leur véhicule.

Une agres­sion pour un vol de télé­phone portable

Le jeune homme de 19 ans a été pris en charge par les sapeurs-pom­piers et le Samu, puis trans­porté au CHU Grenoble Alpes sans avoir repris connais­sance, pré­cise la police. D’après Le Dauphiné libéré, la vic­time souffre de nom­breuses frac­tures, notam­ment au crâne, et était dans le coma lors de son hos­pi­ta­li­sa­tion, mer­credi soir. Son pro­nos­tic vital était tou­jours engagé dans la mati­née, selon le pro­cu­reur – ce qui n’est plus le cas ce jeudi après-midi1voir enca­dré.

« Vers 2 h 30 du matin, les poli­ciers ont inter­pellé deux mineurs de 17 ans de natio­na­lité rou­maine sus­cep­tibles d’être impli­qués dans ces vio­lences », ajoute le magis­trat. Placés en garde à vue pour vio­lences volon­taires en réunion, ceux-ci se trou­vaient, lors de leur arres­ta­tion à Échirolles, au volant du même véhi­cule Citroën C4 décrit par les témoins, selon la DDSP.

Saint-Martin-d'Hères : un jeune de 19 ans lynché et dans le coma

Deux sus­pects de 17 ans de natio­na­lité rou­maine ont été arrê­tés et pla­cés en garde à vue, tan­dis qu’un troi­sième est tou­jours en fuite et acti­ve­ment recher­ché. © Joël Kermabon – Place Gre’net

Le par­quet a confié l’enquête aux poli­ciers de la sûreté dépar­te­men­tale de Grenoble, qui lancent un appel à témoins. Toute per­sonne ayant assisté à ce lyn­chage est ainsi invi­tée à se signa­ler auprès des poli­ciers en appe­lant le com­mis­sa­riat de Grenoble. « Le motif de l’a­gres­sion serait le vol », a enfin confié, jeudi 14 sep­tembre, le pro­cu­reur adjoint Boris Duffau. Et plus pré­ci­sé­ment un vol de télé­phone por­table, selon les der­niers éléments.

Le pro­nos­tic vital de la vic­time – un étu­diant – n’est plus engagé

Le par­quet de Grenoble a indi­qué, durant la mati­née du 14 sep­tembre, que le pro­nos­tic vital du jeune homme agressé n’é­tait plus engagé, quand bien même son état de santé res­tait grave. La vic­time, un étu­diant récem­ment ins­tallé sur l’ag­glo­mé­ra­tion, est incon­nue des ser­vices de police ou de jus­tice, pré­cise-t-il encore.

[Encadré ajouté le 14 sep­tembre 2023 à 13 h 45]

Les deux sus­pects pla­cés sous contrôle judiciaire

Les deux ado­les­cents de 17 ans inter­pel­lés ont été mis en exa­men, ven­dredi 15 sep­tembre, pour « vol avec vio­lence avec inca­pa­cité de tra­vail de plus de huit jours », annonce le pro­cu­reur adjoint Boris Duffau, rap­pe­lant que ces faits sont pas­sibles d’une peine de 10 ans d’emprisonnement.

Le par­quet avait requis deux pla­ce­ments en déten­tion pro­vi­soire mais « après débat contra­dic­toire, le juge des liber­tés et de la déten­tion (JLD) les a pla­cés sous contrôle judi­ciaire simple pour l’un et avec pla­ce­ment en éta­blis­se­ment de pla­ce­ment édu­ca­tif (EPE) pour le deuxième », indique le magistrat.

Boris Duffau ajoute que « le par­quet de Grenoble fera appel de ces déci­sions de pla­ce­ment sous contrôle judi­ciaire ». Les inves­ti­ga­tions se pour­suivent par ailleurs pour ten­ter d’i­den­ti­fier et d’in­ter­pel­ler le troi­sième sus­pect, tou­jours en fuite actuel­le­ment. Quant à l’é­tu­diant vic­time – dont le pro­nos­tic vital n’est désor­mais plus engagé -, celui-ci n’a tou­jours pas pu être entendu par les enquêteurs.

[Encadré ajouté le 15 sep­tembre 2023 à 23 h 03]

Manuel Pavard

Auteur

2 réflexions sur « Étudiant de 19 ans lyn­ché à Saint-Martin-d’Hères : les deux sus­pects pla­cés sous contrôle judi­ciaire, le par­quet fait appel »

  1. L’article me rap­pelle avoir lu dans »le guide du rou­tard » du Guatemala, il y a une bonne tren­taine d’an­nées, la mise en garde que les tou­ristes devaient être conscients que dans cer­taines zones »la vie ne vaut rien » et qu’on pou­vait être agres­sés et tués pour voler une paire de chaus­sures. Ici c’est Grenoble.…

    sep article
  2. Décidemment, il va vrai­ment fal­loir empê­cher les sué­dois de venir en France.

    sep article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Un forcené interpellé par les policiers du Raid à Grenoble
Fontaine : un homme de 38 ans entre la vie et la mort après avoir été lyn­ché en pleine rue par un groupe de huit individus

FLASH INFO - Un homme de 38 ans est entre la vie et la mort après avoir subi une très violente agression, dans la nuit Lire plus

Un bébé blessé et une scène de lynchage galerie de l'Arlequin à Grenoble lundi 16 août en fin de journée
Un bébé blessé et une scène de lyn­chage gale­rie de l’Arlequin à Grenoble lundi 16 août en fin de journée

FLASH INFO — Scène de lynchage... et bébé blessé dans le quartier de l'Arlequin à Grenoble lundi 16 août. Selon la direction départementale de la Lire plus

Deux hommes soupçonnés de proxénétisme interpellés à Grenoble
Un ado­les­cent de 16 ans écroué pour l’a­gres­sion à l’arme blanche d’un autre mineur devant la gare de Grenoble

FIL INFO - Un adolescent de 16 ans, suspecté d'une agression à l'arme blanche à Grenoble, a été mis en examen pour "tentative de meurtre" Lire plus

Six mois de pri­son sous bra­ce­let pour l’a­gres­seur de Diogo, vic­time de « l’autre rixe » du 29 juillet 2018 à Meylan

REPORTAGE - Le 29 juillet 2018, une demi-heure avant le meurtre d'Adrien Perez, Diogo T. recevait un violent coup de poing lors d'une autre agression Lire plus

Tirs de balles, coups de tournevis ou violences contre des policiers, un week-end agité sur l'agglomération grenobloise
Une vio­lente agres­sion sui­vie d’un enlè­ve­ment à Saint-Martin-le-Vinoux néces­site l’in­ter­ven­tion du Raid

FLASH INFO - Le Raid est intervenu à Saint-Martin-le-Vinoux dimanche 4 juin 2023 en début d'après-midi. Basée à Lyon, l'unité d'élite de la police nationale Lire plus

Palais de justice de Grenoble. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Gières : quatre jeunes mis en exa­men pour des agres­sions, dont une mor­telle, lors de faux ren­dez-vous galants sur le campus

EN BREF - Quatre jeunes Isérois ont été interpellés, lundi 3 avril 2023, puis mis en examen, ce mercredi 5 avril, pour "extorsion avec violences Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !