Domène : l’a­gres­sion d’une jeune fille par une autre ado­les­cente fil­mée et dif­fu­sée sur les réseaux sociaux

Domène : l’a­gres­sion d’une jeune fille par une autre ado­les­cente fil­mée et dif­fu­sée sur les réseaux sociaux

EN BREF – Une ado­les­cente de 15 ans a été vio­lem­ment frap­pée et pas­sée à tabac par une autre jeune fille, lundi 12 juin 2023, devant un arrêt de bus, à Domène. Une vidéo de l’a­gres­sion, fil­mée par une com­plice de la sus­pecte, cir­cule depuis sur les réseaux sociaux. La vic­time a déposé plainte en com­pa­gnie de sa mère, ce mardi 13 juin, à la gen­dar­me­rie, qui a aus­si­tôt ouvert une enquête.

Au bout du fil, Sandrine a la voix trem­blante, encore très cho­quée, deux jours après les faits. Cette mère de 51 ans com­mente la vidéo de la vio­lente agres­sion dont a été vic­time sa fille de 15 ans, Kenza1Le pré­nom a été modi­fié, lundi 12 juin 2023, à un arrêt de bus, à Domène. Une scène fil­mée par une amie de la sus­pecte, une ado­les­cente âgée éga­le­ment d’une quin­zaine d’an­nées, qui l’a dif­fu­sée dans la fou­lée sur les réseaux sociaux.

Vidéo qui circule sur les réseaux sociaux de l'agression d'une ado à Domène

Sur la vidéo, dif­fu­sée sur Snapchat, on voit la jeune fille rece­voir de nom­breux coups de pied et poing à la tête. DR (cap­ture d’écran)

Sur les images, on voit Kenza agrip­pée par les che­veux et recro­que­villée au sol, ten­tant déses­pé­ré­ment de se pro­té­ger d’une pluie de coups de pied et poing reçus à la tête. Un véri­table pas­sage à tabac. On ne dis­tingue que les jambes de l’a­gres­seuse mais celle-ci s’est incri­mi­née elle-même en pos­tant la vidéo sur son propre compte Snapchat.

« Elle a dit à sa copine de la fil­mer » puis a posté la vidéo sur les réseaux sociaux

Le motif de l’a­gres­sion semble être un dif­fé­rend d’ordre privé. « Ma fille par­lait sur Snapchat avec un gar­çon de Lyon, qui sor­tait avec une autre jeune fille », raconte Sandrine. « Il lui a donné ren­dez-vous, lundi après-midi, à l’ar­rêt de bus Les Mortes, devant le col­lège de la Moulinière. » En réa­lité, il s’a­gis­sait, selon elle, d’un « guet-apens ».

L’arrêt de bus étant situé en bas de chez elle, la mère de Kenza voit, de sa fenêtre, l’a­gres­seuse – que sa fille connais­sait depuis long­temps – des­cendre du bus. « Elle a dit à sa copine de la fil­mer et elle a attrapé ma fille par les che­veux, avant de com­men­cer à la frap­per à la tête », relate-t-elle. « Un mon­sieur de 70 ans a voulu les sépa­rer mais l’autre fille l’a poussé vio­lem­ment. »

Agression d'une ado à Domène

L’agression s’est dérou­lée à un arrêt de bus situé près du col­lège de la Moulinière, à Domène. © Google Maps (cap­ture d’écran)

Heureusement, les gen­darmes de la com­pa­gnie de Meylan, aler­tés par la mère, se sont ren­dus sur place et ont pu faire ces­ser l’a­gres­sion. Sandrine, elle, est immé­dia­te­ment des­cen­due à l’ar­rêt de bus pour récu­pé­rer Kenza, sous les insultes de la sus­pecte. « Ma fille a perdu connais­sance pen­dant dix secondes et elle aurait pu y lais­ser sa vie », assure-t-elle, évo­quant « la pince cachée dans la poche de jog­ging » de l’autre ado­les­cente, qui comp­tait s’en ser­vir, d’a­près elle.

« Ma fille fait des cau­che­mars et ne mange plus »

Victime d’un « trau­ma­tisme crâ­nien léger », Kenza, exa­mi­née par un méde­cin au CHU Grenoble Alpes, souffre aussi de nom­breuses ecchy­moses et der­ma­bra­sions, notam­ment au visage. Mais elle est sur­tout trau­ma­ti­sée par les faits. « Elle fait des cau­che­mars toute la nuit depuis, elle ne mange plus », s’in­quiète sa mère, qui affirme que sa fille « se fai­sait har­ce­ler depuis des mois » par la même jeune fille.

Kenza a déposé plainte à la gen­dar­me­rie pour agres­sion, ce mardi 13 juin, en com­pa­gnie de sa mère, qui a éga­le­ment porté plainte pour menaces de mort. Les gen­darmes ont aus­si­tôt ouvert une enquête et doivent désor­mais entendre deux témoins des faits, ainsi que la sus­pecte, qui a été reconvoquée.

Manuel Pavard

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Tirs de balles, coups de tournevis ou violences contre des policiers, un week-end agité sur l'agglomération grenobloise
Une vio­lente agres­sion sui­vie d’un enlè­ve­ment à Saint-Martin-le-Vinoux néces­site l’in­ter­ven­tion du Raid

FLASH INFO - Le Raid est intervenu à Saint-Martin-le-Vinoux dimanche 4 juin 2023 en début d'après-midi. Basée à Lyon, l'unité d'élite de la police nationale Lire plus

Palais de justice de Grenoble. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Gières : quatre jeunes mis en exa­men pour des agres­sions, dont une mor­telle, lors de faux ren­dez-vous galants sur le campus

EN BREF - Quatre jeunes Isérois ont été interpellés, lundi 3 avril 2023, puis mis en examen, ce mercredi 5 avril, pour "extorsion avec violences Lire plus

Un rodéo filmé à Grenoble dans les allées du centre com­mer­cial Grand’Place : une enquête ouverte par la police

FLASH INFO - Une vidéo montrant un rodéo sauvage, avec plusieurs personnes traversant à moto la galerie commerciale de Grand'Place, le 11 avril 2023, à Lire plus

Un militant de droite dénonce une agression par trois "antifas" et un membre de la CGT lors de la manifestation du 15 mars à Grenoble
Un mili­tant de droite dénonce une agres­sion par trois « anti­fas » et un membre de la CGT lors de la mani­fes­ta­tion du 15 mars à Grenoble

FLASH INFO - "Je me suis fait beaucoup bousculer, ils ont essayé de me mettre des coups de poing mais je me suis débattu". C'est Lire plus

Perron de l'hôtel de police de Grenoble. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Grenoble : l’en­quête remet en cause la thèse de l’a­gres­sion défen­due par l’homme devenu tétraplégique

FLASH INFO - La police a lancé un appel à témoins au sujet de la violente agression dont aurait été victime un homme de 45 Lire plus

Un habitant d'Échirolles dénonce une copropriété "transformée en point de deal" cours Jean-Jaurès
Grenoble : un groupe d’hommes casse des voi­tures, agresse des pas­sants et pro­voque un acci­dent en fuyant en voiture

FLASH INFO - Un groupe de quatre ou cinq hommes, âgés de 17 à 30 ans, s'est rendu coupable de violences en réunion, dans la Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !