Un militant de droite dénonce une agression par trois "antifas" et un membre de la CGT lors de la manifestation du 15 mars à Grenoble

Un mili­tant de droite dénonce une agres­sion par trois « anti­fas » et un membre de la CGT lors de la mani­fes­ta­tion du 15 mars à Grenoble

Un mili­tant de droite dénonce une agres­sion par trois « anti­fas » et un membre de la CGT lors de la mani­fes­ta­tion du 15 mars à Grenoble

FLASH INFO – « Je me suis fait beau­coup bous­cu­ler, ils ont essayé de me mettre des coups de poing mais je me suis débattu ». C’est ainsi qu’Alexis Lachize, jeune membre des Républicains de l’Isère, décrit l’a­gres­sion dont il aurait été vic­time en marge de la mani­fes­ta­tion contre la réforme des retraites, mer­credi 15 mars 2023 à Grenoble. Ses auteurs, selon lui ? Trois « anti­fas » et un membre du ser­vice d’ordre de la CGT.

Le jeune mili­tant de droite, opposé à la réforme mal­gré son posi­tion­ne­ment LR, explique qu’il se trou­vait en tête de cor­tège au moment où les mani­fes­tants arri­vaient sur la place de Verdun, lorsque le membre de la CGT lui a demandé de quit­ter la mani­fes­ta­tion. Et ceci en appe­lant trois mili­tants anti­fas­cistes à l’ex­fil­trer, pour­suit Alexis Lachize. « On a le réflexe de fil­mer main­te­nant, alors j’ai sorti mon télé­phone, du coup il m’a sauté des­sus pour essayer de me l’ar­ra­cher », ajoute-t-il.

C’est ensuite à l’ex­té­rieur de la mani­fes­ta­tion, près du tri­bu­nal admi­nis­tra­tif, que les quatre indi­vi­dus auraient tenté de moles­ter le jeune mili­tant de droite. Celui-ci note que per­sonne n’est inter­venu pour lui venir en aide, y com­pris des contrô­leurs de la Tag qui seraient pas­sés devant sans s’ar­rê­ter. « Je les com­prends, ils ne sont pas là pour régler ce qui se passe dans la rue, ils ne veulent pas de pro­blème », com­mente Alexis Lachize. Qui, au final, a pu s’ex­traire et trou­ver refuge auprès du cor­don de police.

En avril 2022, trois membres de l'Uni étaient agressés au sortir d'un bar à Grenoble, en se faisant traiter de "sales fachos". Alexis Lachize, proche des trois militants de droite, fait le rapprochement entre cette agression et celle dont il dit avoir été victime.

En avril 2022, trois membres de l’Uni étaient agres­sés au sor­tir d’un bar à Grenoble, en se fai­sant trai­ter de « sales fachos ». Alexis Lachize, proche des trois mili­tants de droite, fait le rap­pro­che­ment entre cette agres­sion et celle dont il dit avoir été victime.

Les rai­sons de son agres­sion ? « Les per­sonnes de droite sont bien connues des anti­fas », affirme le mili­tant Les Républicains. Dont la mère, pour sa part Gilet Jaune, s’est ren­due auprès de la CGT place Verdun peu après l’a­gres­sion de son fils pour deman­der des expli­ca­tions. « La CGT lui a signi­fié que j’é­tais en repé­rage », rap­porte Alexis Lachize. Sa mère aurait par la suite reçu le mes­sage sui­vant : « La honte c’est ton fils, pas de facho dans nos manifs ».

Le jeune mili­tant de droite aurait iden­ti­fié au moins une des « anti­fas »

Quant aux auteurs de l’a­gres­sion, le jeune homme déclare avoir iden­ti­fié au moins une des « anti­fas », déjà pré­sente sur le cam­pus lors de la venue de Julien Polat sur invi­ta­tion de l’Uni. Ainsi qu’à une réunion de l’Union de quar­tier Foch-Aigle-Libération, pré­si­dée par Clément Chappet, lui-même membre des Républicains agressé en 2022. Alors qu’une plainte a été dépo­sée, Alexis Lachize dit espé­rer que les images de vidéo­sur­veillance du tri­bu­nal admi­nis­tra­tif seront exploi­tées par la police judiciaire.

L’intersyndicale isé­roise dénonce les « attaques de l’extrême-droite »

Si la CGT, sol­li­ci­tée par Place Gre’net, n’a pas répondu à notre demande de réac­tion, elle a relayé un com­mu­ni­qué de presse inter­syn­di­cal le 16 mars pour dénon­cer les « par­tis et grou­pus­cules d’extrême droite [qui] s’attaquent sys­té­ma­ti­que­ment [aux] orga­ni­sa­tions syn­di­cales ». Dans le viseur : « le Rassemblement natio­nal, ou ses satel­lites les Patriotes, l’Action Française, l’UNI ou bien Reconquête ».

Parmi les exemples d’exac­tions, sont notam­ment cités « l’incendie des jar­dins d’utopie sur le cam­pus gre­no­blois » et « l’in­cen­die de véhi­cules et la dégra­da­tion de la mai­son des syn­di­cats à Chambéry ».

« Si le RN clame par­fois être pour la retraite à 60 ans, ce n’était pas dans son pro­gramme de 2022, au contraire le parti a long­temps été favo­rable à un âge légal de départ à 65 ans », écrivent encore les syn­di­cats. Qui consi­dèrent que « l’extrême-droite défend les riches », et se disent « plus que jamais vigi­lants sur les infil­tra­tions d’extrême droite dans [leurs] luttes ».

[Encadré ajouté le 17 mars 2023 à 12 heures]

Florent Mathieu

Auteur

Une réflexion sur « Un mili­tant de droite dénonce une agres­sion par trois « anti­fas » et un membre de la CGT lors de la mani­fes­ta­tion du 15 mars à Grenoble »

  1. C’est facile de tou­jours accusé les par­ties adver­saires sans avoir essayé et comme cer­tains se font un plai­sir de tou­jours déni­grer la par­tie adverse et quand ils se disent par­fait et ce prennent pour les maîtres du monde hors qu’ils mettent la France a feu et a sang et ne tiennent pas compte dès désac­cord de leur propre par­tie c’est vrai­ment grave

    sep article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

L'Uni dénonce le "laxisme" de la justice après la condamnation à des TIG pour les agresseurs de ses militants
Grenoble : trois mili­tants du syn­di­cat étu­diant Uni agres­sés en centre-ville aux cris de « sales fachos »

FIL INFO - Trois militants de l'Union nationale inter-universitaire (Uni), syndicat étudiant de droite, ont été agressés dans la nuit du 19 au 20 avril Lire plus

Le militant LR Clément Chappet agressé sur le marché Saint-Bruno à Grenoble durant une distribution de tracts
Le mili­tant LR Clément Chappet agressé sur le mar­ché Saint-Bruno à Grenoble durant une dis­tri­bu­tion de tracts

FOCUS - Une confrontation entre militants qui tourne à l'agression? C'est ce que décrit Clément Chappet, frappé par un militant de la France insoumise alors Lire plus

Rassemblement devant l'Hôtel de police de Grenoble contre la garde à vue des suspects de l'agression contre des militants de l'Uni. © Michel Szempruch
Agression de mili­tants Uni à Grenoble : quatre per­sonnes pla­cées en garde à vue, des mani­fes­tants réclament leur libération

FOCUS - Après investigations de la Sûreté départementale, quatre personnes soupçonnées d'avoir participé à l'agression de militants de l'Union nationale inter-universitaire (Uni) dans la nuit Lire plus

Un nouveau rassemblement avait lieu ce mardi 26 avril 2022 à 18 heures devant l'hôtel de police de Grenoble pour exiger la libération des personnes interpellées. © Joël Kermabon, - Place Gre'net
Militants de l’Uni agres­sés à Grenoble : quatre per­sonnes convo­quées devant la jus­tice pour « vio­lences volon­taires en réunion »

FOCUS - Les gardes à vue des personnes suspectées d'agression envers des militants de l’Union nationale inter-universitaire (Uni) dans la nuit du 19 au 20 Lire plus

Deux groupes, l'un de droite, l'autre de gauche s'affrontaient à coup de slogans devant le palais de justice ce Grenoble. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Agression de mili­tants de l’Uni à Grenoble : 70 heures de tra­vail d’in­té­rêt géné­ral requis contre trois des quatre prévenus

REPORTAGE - Trois prévenus comparaissaient devant le tribunal correctionnel de Grenoble ce jeudi 7 juillet 2022 pour avoir agressé trois militants de l’Union nationale inter-universitaire Lire plus

L'Uni dénonce le "laxisme" de la justice après la condamnation à des TIG pour les agresseurs de ses militants
L’Uni dénonce le « laxisme » de la jus­tice après la condam­na­tion à des TIG pour les agres­seurs de ses militants

FLASH INFO - Pour le syndicat étudiant de droite Uni Grenoble, la peine n'est pas à la hauteur des faits. Dans la nuit du 19 Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !