Actualité

Le tribunal de commerce de Grenoble renvoie au 18 avril la décision de redressement ou de cession de Go Sport

Go Sport : Intersport choisi comme repre­neur par le tri­bu­nal de com­merce de Grenoble, 90 % des emplois conservés

Go Sport : Intersport choisi comme repre­neur par le tri­bu­nal de com­merce de Grenoble, 90 % des emplois conservés

EN BREF – Le tri­bu­nal de com­merce de Grenoble a choisi, ce ven­dredi 28 avril 2023, Intersport France pour reprendre les acti­vi­tés de Go Sport. Le nou­veau repre­neur a été pré­féré à Sports Direct (filiale du groupe bri­tan­nique Frasers), son prin­ci­pal concur­rent parmi les dif­fé­rents can­di­dats au rachat du groupe isé­rois, placé en redres­se­ment judi­ciaire le 19 jan­vier. L’offre d’Intersport, qui reprend 72 maga­sins – soit 90 % des emplois sau­ve­gar­dés – et rachète Go Sport pour 35 mil­lions d’eu­ros, avait les faveurs de la majo­rité des sala­riés de l’en­seigne d’ar­ticles spor­tifs, depuis l’au­dience du 18 avril 2023.

Ce sera donc Intersport France. Après des mois de pro­cé­dure judi­ciaire et de mul­tiples rebon­dis­se­ments, le tri­bu­nal de com­merce de Grenoble a mis fin au sus­pense dans le dos­sier Go Sport, ce ven­dredi 28 avril 2023, en ren­dant sa déci­sion, mise en déli­béré après l’au­dience du 18 avril der­nier. « Suivant l’a­vis una­nime du par­quet, des créan­ciers et des sala­riés, [il] a choisi Intersport pour reprendre les acti­vi­tés de Go Sport », indique le pro­cu­reur de la République adjoint de Grenoble François Touret de Coucy.

Grenoble : Intersport choisi comme repreneur de Go Sport

Jacky Rihouet, PDG d’Intersport, a réussi son pari en étant choisi comme repre­neur de Go Sport par le tri­bu­nal de com­merce de Grenoble, ven­dredi 28 avril 2023. © Manuel Pavard – Place Gre’net

Depuis l’an­nonce, le 17 avril 2023, du retrait de HPB, désor­mais ex-pro­prié­taire du groupe isé­rois, la ces­sion de Go Sport était acquise, au grand sou­la­ge­ment des sala­riés, qui sou­hai­taient abso­lu­ment « sor­tir du giron de Michel Ohayon », l’in­dus­triel bor­de­lais à la tête de la hol­ding. Restait donc à connaître l’i­den­tité de l’heu­reux élu parmi la ving­taine de can­di­dats en lice pour la reprise de l’en­seigne d’ar­ticles spor­tifs, pla­cée en redres­se­ment judi­ciaire le 19 jan­vier 2023.

« La meilleure offre pour la sau­ve­garde de l’emploi et le prix d’acquisition »

Deux repre­neurs poten­tiels se posaient en favo­ris : Intersport France donc, et Sports Direct, filiale du groupe bri­tan­nique Frasers. « Intersport a pro­posé la meilleure offre, tant pour la sau­ve­garde de l’emploi que pour le prix d’acquisition », estime le pro­cu­reur adjoint. « Avec la reprise de 72 maga­sins cor­res­pon­dant à 90 % des emplois, Intersport achète Go Sport pour 35 mil­lions d’euros, bien au-des­sus des 10 mil­lions d’euros pro­po­sés par Frasers – Sports Direct. »

Si les deux offres étaient assez proches sur plu­sieurs aspects, celle de Sports Direct avait néan­moins déçu les sala­riés lors de l’au­dience du 18 avril. « En terme de péren­nité de l’activité, le tri­bu­nal prend acte qu’à la barre le repré­sen­tant de la socié­tés Sports Direct a plu­sieurs fois indi­qué d’une part qu’il ne pou­vait appor­ter aucune garan­tie sur le main­tien de l’ensemble des maga­sins ou l’absence de licen­cie­ments éco­no­miques, et d’autre part que la marque Go Sport n’avait aucun ave­nir », note ainsi le tri­bu­nal de com­merce dans son jugement.

Grenoble : Intersport choisi comme repreneur de Go Sport

L’offre d’Intersport pré­voit la reprise de 1631 sala­riés et 72 maga­sins Go Sport : celui de K’Store, cours Berriat, à Grenoble, en fera-t-il par­tie ? © Léa Raymond – Place Gre’net

« Concernant Intersport France, le tri­bu­nal note l’ambition du pro­jet indus­triel et l’engagement des diri­geants sur un pro­jet plu­ri­an­nuel », ajoute-t-il. D’autre part, la juri­dic­tion « prend acte que les repré­sen­tants du per­son­nel ont noté des dif­fé­rences dans les pré­sen­ta­tions du pro­jet Sports Direct à la barre, par rap­port à ce qui leur a été exposé en CSE ». Des dif­fé­rences qu’a­vait éga­le­ment poin­tées l’a­vo­cate des sala­riés, Me Evelyn Bledniak.

Intersport vise le lea­der­ship du sec­teur avec l’ac­qui­si­tion de Go Sport

L’engagement d’Intersport de « ne pas effec­tuer de licen­cie­ment éco­no­mique dans les deux ans à comp­ter du jour du juge­ment » a ainsi cer­tai­ne­ment pesé dans la balance. Au total, 1 631 sala­riés de Go Sport devraient en outre être repris, soit 1 446 sala­riés sur les 1 574 recen­sés des maga­sins (Go Sport France) et 185 des 227 sala­riés du siège (Groupe Go Sport).

Cette déci­sion marque un vrai suc­cès dans la stra­té­gie d’Intersport. Actuellement numéro deux – der­rière Décathlon – de la dis­tri­bu­tion d’articles de sport en France en parts de mar­ché, Intersport affiche de grandes ambi­tions avec l’ac­qui­si­tion de Go Sport. À la sor­tie de l’au­dience, le 18 avril, son PDG Jacky Rihouet van­tait ainsi « un pro­jet col­lec­tif très ambi­tieux, afin de faire d’Intersport le lea­der fran­çais du sec­teur dans les pro­chaines années ».

Manuel Pavard

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Go Sport France, filiale du groupe grenoblois Go Sport, à son tour placée en redressement judiciaire le 1er février 2023
Go Sport : le tri­bu­nal de com­merce de Grenoble dévoi­lera le nom du repre­neur le 28 avril 2023

FOCUS - Le tribunal de commerce de Grenoble a étudié, ce mardi 18 avril 2023, les différentes offres de reprise du groupe isérois Go Sport. Lire plus

Le tribunal de commerce de Grenoble renvoie au 18 avril la décision de redressement ou de cession de Go Sport
Go Sport : le pro­prié­taire HPB renonce à son plan de conti­nua­tion, le tri­bu­nal de com­merce de Grenoble étu­die les offres de reprise

FOCUS - Le tribunal de commerce de Grenoble se penche, mardi 18 avril 2023, sur l'avenir de Go Sport, placé en redressement judiciaire depuis janvier. Lire plus

Le tribunal de commerce de Grenoble renvoie au 18 avril la décision de redressement ou de cession de Go Sport
Le tri­bu­nal de com­merce de Grenoble ren­voie au 18 avril la déci­sion de redres­se­ment ou de ces­sion de Go Sport

FLASH INFO - Le tribunal de commerce de Grenoble était appelé mercredi 15 mars 2023 à rendre sa décision sur le maintien de la période Lire plus

Après Go Sport, le tri­bu­nal de com­merce de Grenoble pro­nonce le pla­ce­ment en redres­se­ment judi­ciaire de l’en­seigne Gap

EN BREF - Le sort des enseignes (encore) sous pavillon Hermione, People & Brands (HPB) continue de se décider devant le tribunal de commerce de Lire plus

Go Sport France, filiale du groupe grenoblois Go Sport, à son tour placée en redressement judiciaire le 1er février 2023
Go Sport France, filiale du groupe gre­no­blois Go Sport, à son tour pla­cée en redres­se­ment judi­ciaire le 1er février 2023

FLASH INFO - Après le groupe (grenoblois) Go Sport le jeudi 19 janvier 2023, c'est au tour de sa filiale Go Sport France d'être placée Lire plus

Le tribunal de commerce de Grenoble renvoie au 18 avril la décision de redressement ou de cession de Go Sport
Procédure de redres­se­ment judi­ciaire ouverte pour le groupe Go Sport… Mais pas sa filiale Go Sport France

FLASH INFO - La décision était attendue de longue date: jeudi 19 janvier 2023, le tribunal de commerce de Grenoble a estimé que le groupe Lire plus

Flash Info

|

10/07

15h12

|

|

09/07

15h36

|

|

09/07

11h24

|

|

07/07

10h36

|

|

05/07

19h12

|

|

05/07

11h23

|

|

04/07

18h57

|

|

04/07

17h13

|

|

04/07

16h03

|

|

04/07

15h15

|

Les plus lus

Économie| Les loca­taires de l’immeuble ABC « auto­nome » sur l’écocité Presqu’île à Grenoble déchantent : « On a l’impression de s’être fait avoir »

Culture| Festivités du 14 juillet : feux d’ar­ti­fice, bals, concerts et ani­ma­tions dans les com­munes de la métro­pole grenobloise

Culture| Dix-sept groupes à l’af­fiche du Cabaret frappé 2024 au jar­din de ville de Grenoble

Agenda

Je partage !