Fontaine : des parents d’é­lèves inter­pellent la Ville pour relo­ger deux familles sans toit dans des loge­ments muni­ci­paux vides

Fontaine : des parents d’é­lèves inter­pellent la Ville pour relo­ger deux familles sans toit dans des loge­ments muni­ci­paux vides

FOCUS - Le collectif fontainois de soutien aux familles sans toit - qui réunit des parents d'élèves, la FCPE et RESF - alerte la Ville de Fontaine depuis décembre 2022 sur la situation de deux familles sans toit, dont les enfants sont scolarisés sur la commune, à l'école Paul-Langevin et au collège Jules-Vallès. Samedi 25 mars 2023, une centaine de personnes se sont rassemblées devant la "barre Cachin". Un bâtiment municipal comportant des logements vides que le collectif souhaiterait voir réquisitionnés par la mairie, afin de mettre à l'abri ces familles.

Ils étaient une centaine rassemblés, samedi 25 mars 2023, devant la "barre Cachin", rue Yves-Farge, à Fontaine. Une initiative du collectif fontainois de soutien aux familles sans toit, qui regroupe des parents d'élèves de l'école Paul-Langevin et du collège Jules-Vallès, la FCPE et RESF (Réseau éducation sans frontières). Tous se mobilisent en effet pour reloger deux familles sans toit - d'origines albanaise et nigérienne - dont les enfants sont scolarisés dans ces deux établissements fontainois respectifs.

Fontaine : des parents mobilisés pour reloger des familles sans toit

Les parents d'élèves de l'école Paul-Langevin et du collège Jules-Vallès, soutenus par la FCPE et RESF, ont organisé un rassemblement à Fontaine, le 25 mars 2023, pour réclamer des logements pour deux familles sans-abri ayant des enfants scolarisés dans ces deux établissements. © Collectif fontainois de soutien aux familles sans toit

"On a interpellé la Ville le 14 décembre 2022 par courrier, deux ou trois semaines après avoir pris connaissance de la situation", raconte Xavier Lecoq, membre du collectif et de RESF Fontaine. Trois mois plus tard, c'est toujours le statu quo, déplore-t-il. "Les familles ont dormi sous la tente, dans leur voiture ou ponctuellement chez des amis. Elles sont ballottées d'hébergement précaire en hébergement précaire."

"La “barre Cachin” comprend 18 logements, dont seulement deux occupés"

Le collectif a pourtant rencontré la mairie de Fontaine en janvier 2023, proposant alors "plusieurs pistes". Déjà, la prise de contact avec les bailleurs sociaux pour recenser les logements vacants dans la commune. Mais aussi la signature, avec l'association Un toit pour tous, de conventions Lasur (Logement d’attente pour situations d’urgence), dispositif interne pour les collectifs accueillant des migrants. Ou encore le recours à la Chauve-souris, ex-centre d'hébergement hivernal actuellement inutilisé et en attente de rénovation, d'après la municipalité.

Fontaine : des parents mobilisés pour reloger des familles sans toit

Le collectif propose de réquisitionner les logements vides de la "barre Cachin", rue Yves-Farge, un bâtiment municipal dont seuls deux ou trois appartements sur 18 sont occupés. © Collectif fontainois de soutien aux familles sans toit

Mais parmi toutes les propositions formulées, il existe une "solution rapide et possible", selon Xavier Lecoq. En l'occurrence, la "barre Cachin", devant laquelle se tenait le rassemblement du 25 mars. Ce bâtiment municipal - d'anciens logements de fonction du personnel de l'Éducation nationale - comprend en effet "dix-huit logements, dont deux seulement sont occupés", précise-t-il. Les autres sont donc tous vides.

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 51 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Manuel Pavard

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Occupation de l’é­cole Jules-Ferry à Grenoble : des parents d’é­lèves mobi­li­sés mais éga­le­ment divisés

FOCUS - Un collectif RESF (Réseau éducation sans frontières) de parents d'élèves et d'enseignants organisait, vendredi 24 février 2023, un goûter solidaire devant l'école Jules-Ferry, Lire plus

Rassemblement rue Paul Cocat de la coordination écoles occupées et mobilisées de Grenoble et des environs, pour la réquisition de logements vides depuis 10 ans, samedi 18 mars 2023 © Séverine Cattiaux - Place Gre'net
La coor­di­na­tion des écoles occu­pées et mobi­li­sées exhorte la Ville de Grenoble à réqui­si­tion­ner des loge­ments vides 

EN BREF - Près de 200 personnes ont répondu à l'appel de la coordination des écoles occupées et mobilisées de Grenoble et des environs1composée de Lire plus

Grenoble : l’é­cole Christophe-Turc, un nou­vel éta­blis­se­ment occupé par des parents pour mettre à l’a­bri des enfants à la rue

FOCUS - L'école Christophe-Turc, au Village olympique, a rejoint le mouvement d'occupation lancé dans plusieurs écoles grenobloises depuis l'automne 2022. Des parents d'élèves, soutenus par Lire plus

Grenoble : les écoles Chorier et Berriat occu­pées à leur tour par des parents d’é­lèves pour mettre à l’a­bri des enfants dor­mant à la rue

FOCUS - Suivant l'appel lancé cet automne par plusieurs organisations, des parents d'élèves des écoles maternelles Chorier et Berriat, à Grenoble, occupent respectivement les deux Lire plus

Plusieurs organisations (Cisem, Cimade, Collectif Malherbe, Dal 38, Ecole ici et maintenant, Intersyndicale enfants migrants, RESF 38) ont lancé, mercredi 2 novembre 2022, à l'école Malherbe, un appel à occuper les écoles pour mettre à l'abri les enfants à la rue. © Manuel Pavard - Place Gre'net
Grenoble : plu­sieurs orga­ni­sa­tions lancent un appel à occu­per les écoles pour mettre à l’a­bri les enfants dor­mant à la rue

FOCUS - Plusieurs associations et collectifs ont organisé, ce mercredi 2 novembre 2022, une conférence de presse à l'école Malherbe à Grenoble, occupée depuis le Lire plus

Grève très suivie au collège Jules-Vallès de Fontaine, contre le relèvement à 27 du nombre maximal d'élèves par classes
Grève très sui­vie au col­lège Jules-Vallès de Fontaine lundi 5 sep­tembre contre le relè­ve­ment du nombre maxi­mal d’é­lèves par classes

FLASH INFO - Première grève de l'année scolaire sur la région grenobloise: le collège Jules-Vallès de Fontaine était en effet concerné par un arrêt de Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !