Rassemblement rue Paul Cocat de la coordination écoles occupées et mobilisées de Grenoble et des environs, pour la réquisition de logements vides depuis 10 ans, samedi 18 mars 2023 © Séverine Cattiaux - Place Gre'net

La coor­di­na­tion des écoles occu­pées et mobi­li­sées exhorte la Ville de Grenoble à réqui­si­tion­ner des loge­ments vides 

La coor­di­na­tion des écoles occu­pées et mobi­li­sées exhorte la Ville de Grenoble à réqui­si­tion­ner des loge­ments vides 

EN BREF – Près de 200 per­sonnes ont répondu à l’ap­pel de la coor­di­na­tion des écoles occu­pées et mobi­li­sées de Grenoble et des envi­rons1com­po­sée de parents d’élèves, d’en­sei­gnants, de RESF, de la FCPE, de l’Intersyndicale « Enfants migrant.e.s à l’é­cole », du Dal 38 et sou­te­nue par le Collectif isé­rois de soli­da­rité avec les étranger.e.s migrant.e.s (Cisem), les invi­tant à se réunir, samedi 18 mars 2023, rue Paul-Cocat, dans le quar­tier Teisseire. Avec un mot d’ordre : récla­mer la réqui­si­tion de 60 loge­ments vides depuis dix ans dans cette rue pour loger les familles avec enfants sans domi­cile fixe.

La coor­di­na­tion des écoles occu­pées et mobi­li­sées de Grenoble et des envi­rons n’a­vait pas donné ren­dez-vous par hasard à ses sym­pa­thi­sants au 23 rue Paul-Cocat, ce samedi 18 mars. « C’est un lieu sym­bo­lique, ici, explique Maryline, membre du col­lec­tif. Ces 34 loge­ments sont vides depuis dix ans, alors que des familles avec des enfants vivent à la rue. Ce n’est pas humain. »

A la rue… mais sur­tout de plus en plus dans des éta­blis­se­ments sco­laires. La liste des écoles gre­no­bloises occu­pées s’allonge en effet de mois en mois depuis l’automne 2022. Après Malherbe, Chorier, Berriat, Christophe-Turc, des parents d’élèves et ensei­gnants de l’école Jules-Ferry, en lien avec RESF1, ont ainsi investi, mi-février 2023, deux loge­ments de fonc­tion pour héber­ger une famille d’origine alba­naise avec trois enfants. Ce qui n’a pas été sans faire réagir d’autres parents d’élèves, crai­gnant pour la sécu­rité de leurs enfants.
Rassemblement rue Paul Cocat de la coordination écoles occupées et mobilisées de Grenoble et des environs, pour la réquisition de logements vides depuis 10 ans, samedi 18 mars 2023 © Séverine Cattiaux - Place Gre'net

Rassemblement rue Paul-Cocat orga­nisé par la coor­di­na­tion des écoles occu­pées et mobi­li­sées de Grenoble et des envi­rons pour la réqui­si­tion de loge­ments vides depuis dix ans, samedi 18 mars 2023. © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

Alors que ces familles sont pour la très grande majo­rité de natio­na­li­tés étran­gères, l’adjointe Christine Garnier avait ainsi évo­qué un « racisme d’État » à l’œuvre en France, au tra­vers d’une « volonté poli­tique de ne pas accep­ter d’héberger des per­sonnes parce que ce sont des migrants, des exi­lés ». Des pro­pos par rap­port aux­quels la majo­rité gre­no­bloise avait tou­te­fois pris ses dis­tances.

Un pan­neau fraî­che­ment posé par le bailleur Actis sur l’im­meuble concerné

À leur éton­ne­ment, les mili­tants ont décou­vert, samedi matin, un pan­neau planté devant l’im­meuble du 23 rue Paul-Cocat ainsi que des grillages de chan­tier. « Ça vient d’ar­ri­ver ! » a ainsi constaté, avec sur­prise, Yves Delmonte de l’as­so­cia­tion Dal 38.

Rassemblement au 23 rue Paul Cocat de la coordination écoles occupées et mobilisées de Grenoble et des environs, pour la réquisition de logements vides depuis 10 ans, samedi 18 mars 2023 © Séverine Cattiaux - Place Gre'net

Les mili­tants par­ti­ci­pant au ras­sem­ble­ment au 23 rue Paul-Cocat de la coor­di­na­tion écoles occu­pées et mobi­li­sées de Grenoble et des envi­rons ont été accueillis par un pan­neau fraî­che­ment posé par le bailleur Actis, samedi 18 mars 2023. © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

Le pro­jet annoncé par le bailleur Actis ? La trans­for­ma­tion de l’im­meuble en pôle admi­nis­tra­tif et en héber­ge­ment d’ur­gence. « Cela fait bien dix ans qu’il ne se passe rien dans ce bâti­ment. Il a fallu qu’on orga­nise ce ras­sem­ble­ment et qu’ils l’ap­prennent pour qu’ils ins­tallent tout ça ! Un hasard, peut-être ? », iro­ni­sait Yves Delmonte. Et d’a­jou­ter : « Tant mieux si le pro­jet se fait, il manque d’hé­ber­ge­ment urgence. »

Puis le mili­tant a invité le ras­sem­ble­ment à se dépla­cer vers le deuxième immeuble vacant situé à quelques mètres de là, afin de pour­suivre la mobi­li­sa­tion paci­fique, sous l’œil atten­tif d’une bonne dizaine de poli­ciers municipaux.

La réqui­si­tion des loge­ments, une pro­messe de la Ville tom­bée aux oubliettes ?

Réquisitionner des loge­ments vacants pour mettre à l’a­bri les familles sans domi­cile fixe. C’est ce à quoi la majo­rité de la Ville de Grenoble doit s’ap­pli­quer, comme elle s’y est enga­gée en juin 2022, ont exhorté les per­sonnes réunies, ce samedi 18 mars, à l’ap­pel de la coordination.

Petit retour en image sur cette action.

Séverine Cattiaux

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

A droite, le Haut Bois du bailleur Actis livré début 2022. En face, Bouygues immobilier construit l'immeuble Aromatik, 53 logements répartis sur deux bâtiments dont l'un s'élèvera sur 10 étages, vendredi 13 mai 2022. © Séverine Cattiaux - Place Gre'net
Réquisitions, loge­ments sociaux, enca­dre­ment des loyers… La majo­rité gre­no­bloise avance ses propositions

DÉCRYPTAGE - Le groupe Grenoble en commun a dévoilé son futur projet sur le logement. Des propositions déclinées dans une délibération cadre présentée lors du Lire plus

La façade côté cour de l'immeuble réquisitionné par le Dal. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Les sans-abri de l’Abbaye demandent au maire de Grenoble et au pré­fet d’u­ser de leur pou­voir de réquisition

  EN BREF - Ce lundi 14 décembre 2020, des occupants d'un immeuble réquisitionné quelques jours plus tôt à l'Abbaye par  l'association Droit au logement Lire plus

Prise de parole quartier de l'Abbaye. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Des mili­tants sou­te­nant les mal-logés à Grenoble ont mani­festé et réqui­si­tionné des loge­ments vides

  FOCUS – Plus d'une centaine de soutiens aux mal-logés ont manifesté à Grenoble ce samedi 12 décembre 2020. Une initiative de l'Assemblée des mal-logés, Lire plus

Christine Garnier : « la réqui­si­tion ne per­met pas de récu­pé­rer beau­coup de logements »

ENTRETIEN - Christine Garnier, conseillère municipale à la Ville de Grenoble et vice-présidente de la Métro déléguée à l'habitat, répond à nos questions sur la Lire plus

Réquisition Go à Grenoble
Grande marche pour récla­mer la réqui­si­tion des loge­ments vacants à Grenoble

EN BREF - En marge de la biennale Villes en transition officielle, le Droit au logement 38 et l'Association des locataires mal logés et des sans Lire plus

Grenoble : les écoles Chorier et Berriat occu­pées à leur tour par des parents d’é­lèves pour mettre à l’a­bri des enfants dor­mant à la rue

FOCUS - Suivant l'appel lancé cet automne par plusieurs organisations, des parents d'élèves des écoles maternelles Chorier et Berriat, à Grenoble, occupent respectivement les deux Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !