La production de 'Turandot' a évidemment nécessité de longues répétitions, placées sous la direction du maestro Patrick Souillot. DR

La Fabrique Opéra revient avec Turandot, le chef d’œuvre de Puccini, qu’elle va jouer quatre fois

La Fabrique Opéra revient avec Turandot, le chef d’œuvre de Puccini, qu’elle va jouer quatre fois

ÉVÉNEMENT. Après le Roméo et Juliette de Gounod en juin 2022, la Fabrique Opéra Grenoble est de retour avec un grand clas­sique de l’art lyrique ita­lien. Cette fois, c’est en effet Turandot qui a été choisi pour quatre repré­sen­ta­tions au Summum, à par­tir du 31 mars 2023.

« Quiconque s’é­prend de Turandot doit répondre à ses trois ques­tions… ou être déca­pité. » La Fabrique Opéra Grenoble ne donne qu’un petit indice sur l’his­toire de Turandot, le som­met de l’art lyrique qu’elle va por­ter sur la scène du Summum les 31 mars, 1er, 2 et 4 avril. Une œuvre qu’elle pré­sente comme « l’a­po­gée du théâtre puc­ci­nien ».

Cette mer­veille créée à la Scala de Milan au prin­temps 1926 est, de fait, une pièce maî­tresse du réper­toire ita­lien. Extrait de la note d’in­ten­tion : « Ce qui frappe dans Turandot, plus encore que la dimen­sion fabu­leuse et sym­bo­lique, c’est la syn­thèse de tous les types de sujets trai­tés par Puccini aupa­ra­vant (…). Parfaitement équi­li­brés, ces élé­ments servent une intrigue sans temps morts et d’une pro­di­gieuse effi­ca­cité. »

Après le Roméo et Juliette de Puccini en 2022, Turandot devrait encore réserver de grands moments de poésie à tous les amoureux de l'art lyrique. © Emmanuel Hannebert

Après le Roméo et Juliette de Puccini en 2022, Turandot devrait encore réser­ver de grands moments de poé­sie à tous les amou­reux de l’art lyrique. © Emmanuel Hannebert

Dix-sept ans après les débuts de la Fabrique Opéra, nom­breux sont ceux qui connaissent Patrick Souillot, le chef d’or­chestre qui l’a inven­tée. Une fois encore, le maes­tro se pré­pare à diri­ger l’Orchestre sym­pho­nique uni­ver­si­taire de Grenoble, mis en place, lui, dès 1977. Les mélo­manes isé­rois les plus assi­dus s’en sou­viennent : l’en­semble était là dès le début. C’était pour une pro­duc­tion de La Flûte enchan­tée.

Depuis, il a joué beau­coup d’autres “stan­dards” de l’art lyrique, tels qu’Aïda, Carmen, Rigoletto ou La Traviata. Le tout en com­pli­cité avec des cho­ristes ama­teurs recru­tés chaque année en fonc­tion de l’œuvre choi­sie. S’y ajoutent évi­dem­ment des solistes pro­fes­sion­nels, sélec­tion­nés sur audi­tion. Il en faut neuf pour Turandot, que ses inter­prètes chantent en italien.

Shirley et Dino, un duo choisi pour assu­rer la mise en scène

Tout ce petit monde tra­vaille aussi sous la conduite d’un met­teur en scène. Fait excep­tion­nel : cette année, ils sont même deux. La Fabrique Opéra a fait appel à Corinne et Gilles Benizio, alias Shirley et Dino. Ces deux humo­ristes arpentent les scènes de France depuis déjà plus de vingt ans. Ils ont été plu­sieurs fois récom­pen­sés pour leur tra­vail et ont aussi une petite expé­rience du cinéma. L’opéra ne leur est pas inconnu, loin de là. Leur CV com­mun compte déjà quelques “perles” signées Purcell, Rameau, Offenbach ou Donizetti.

Turandot fera-t-il le plein du Summum cette année ? La Fabrique Opéra a en tout cas décidé de le jouer à quatre reprises. © Emmanuel Hannebert

Turandot fera-t-il le plein du Summum cette année ? C’est pos­sible. La Fabrique Opéra a en tout cas décidé de le jouer à quatre reprises. © Emmanuel Hannebert

Leurs impres­sions pre­mières ? « On se rend compte que les artistes d’o­péra ont leurs gestes, a indi­qué Shirley sur TéléGrenoble. Il faut qu’ils aillent vers un per­son­nage qui n’est pas eux. C’est le plus com­pli­qué, mais on y arrive bien. » Et Dino de sur­en­ché­rir : « On est assez direc­tifs, en essayant de conser­ver leurs per­son­na­li­tés et en allant dans le sens où ils s’a­musent le plus. C’est un diver­tis­se­ment, quand même ! »

Un diver­tis­se­ment dont l’in­trigue se déroule dans une Chine ima­gi­naire, au Moyen-Âge. La fille de l’empereur attire de nom­breux pré­ten­dants et notam­ment un prince venu de très loin. Malgré la cruauté de la belle, ce der­nier en tombe amou­reux. Parviendra-t-il à l’é­pou­ser ? C’est tout l’ob­jet d’un magni­fique livret, qui enferme un tré­sor dif­fé­rent de ceux de beau­coup d’autres opéras.

Mort plus d’un an avant la pre­mière repré­sen­ta­tion, Puccini ne put jamais pro­fi­ter des fruits de son tra­vail. L’histoire retient d’ailleurs que la fin de Turandot a été écrite par un autre com­po­si­teur, Alfano, dont le talent fait tou­jours débat aujourd’hui.

Martin de Kerimel

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Belles Musiques, le festival classique de Claix, propose quatre jours autour de la musique, avec des concerts programmés du 23 au 26 mars 2023. © Steve Buissinne (Pixabay)
Belles Musiques : le fes­ti­val clas­sique de Claix revient pour une seconde édition

ÉVÈNEMENT - Bonne nouvelle pour les mélomanes : Belles Musiques, le festival de Claix dédié à la musique classique, revient du 23 au 26 mars Lire plus

Auditorium du musée de Grenoble, Musée en musique (c) Justine Reynaud - Place Gre'net
Musée en musique : une pro­gram­ma­tion 2022 – 2023 pour « créer la sur­prise » entre clas­siques et nouveautés

FOCUS - Musée en musique lance sa saison 2022-2023 à l'occasion des Journées européennes du patrimoine. Au programme ? Pas moins de vingt-six dates de Lire plus

Âgés de 10 à 25 ans, les candidats auditionneront les 29, 30 et 31 mai 2019 pour le concours Talents Classiques qui propose de révéler de jeunes musiciens.
« Talents Classiques » : un concours pour les jeunes musi­ciens d’Auvergne Rhône-Alpes

FIL INFO - Chaque année, le concours « Talents Classiques » propose de révéler de jeunes musiciens. Le but ? Servir de tremplin à leur carrière. Âgés de Lire plus

Hôtes des Détours de Babel, les compagnies Nomade in France et Canticum Novum joueront à la Rampe (Échirolles) le 30 mars. Au programme : Kaldum, un spectacle autour de la Commune, mais aussi des peuples kanak et berbère. © Samai
Les Détours de Babel reviennent “en force” et en musique pour mieux sur­prendre tous les publics

ÉVÉNEMENT - Et de treize pour les Détours de Babel ! Ce grand festival musical de l'agglomération grenobloise ouvre sa treizième édition le 14 mars Lire plus

La salle de spectacle La Source, avenue Lénine, à Fontaine. © Léa Raymond - placegrenet.fr
Musique, théâtre, spec­tacles jeune public : plein de bonnes choses à venir à la Source de Fontaine

FOCUS - À deux pas du tram A, la Source – à Fontaine – est l'une des belles salles de l'agglomération grenobloise. Son année 2023 Lire plus

Le Département de l'Isère et le Centre national de la musique s'engagent pour la création et diffusion musicale dans les territoires
Le Département de l’Isère et le Centre natio­nal de la musique s’en­gagent pour la créa­tion et dif­fu­sion musi­cale dans les territoires

FLASH INFO - "Soutenir l’écosystème musical dans le contexte de l’après-crise" et "conforter les dynamiques à l’oeuvre en Isère en faveur des artistes et de Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !