Actualité

Grenoble : violent incen­die dans un squat, quatre bles­sés dont un enfant de 12 ans sévè­re­ment brûlé

Grenoble : violent incen­die dans un squat, quatre bles­sés dont un enfant de 12 ans sévè­re­ment brûlé

FLASH INFO – Un violent incen­die s’est déclaré ce lundi 2 jan­vier 2023 dans un bâti­ment désaf­fecté squatté par des familles roms, à Grenoble. Le sinistre serait dû, selon les pre­miers élé­ments, à l’ex­plo­sion acci­den­telle d’une bou­teille de gaz. Le bilan pro­vi­soire fait état de quatre bles­sés parmi les occu­pants du squat. Trois d’entre eux ont dû être hos­pi­ta­li­sés, dont un enfant de 12 ans gra­ve­ment brûlé.

[Publié le 2 jan­vier 2023 à 17 h 40 et mis à jour le 3 jan­vier 2023 à 17 h 50, avec ajout enca­dré] Un violent incen­die s’est déclaré ce lundi 2 jan­vier 2023, peu après 13 h 30, dans un squat situé au niveau du 2 ancienne route de Lyon, à Grenoble, indique le pro­cu­reur de la République de Grenoble Éric Vaillant, confir­mant une infor­ma­tion du Dauphiné libéré. Cette bâtisse désaf­fec­tée était squat­tée depuis plu­sieurs mois par des familles roms.

Grenoble : incendie dans un squat, un enfant de 12 ans sévèrement brûlé

L’incendie s’est déclaré dans un squat occupé par des familles roms depuis plu­sieurs mois. © France 3 Auvergne-Rhône-Alpes

« Selon les pre­miers élé­ments, l’incendie a été occa­sionné par l’explosion acci­den­telle d’une bou­teille de gaz située dans la cui­sine d’un des loge­ments », pré­cise le magis­trat. Les flammes se sont ensuite rapi­de­ment pro­pa­gées aux trois étages du bâti­ment, entraî­nant l’é­va­cua­tion de la ving­taine d’oc­cu­pants – dont de nom­breux enfants – du squat.

Un enfant de 12 ans brûlé sur 25 % du corps et une femme enceinte légè­re­ment intoxiquée

Le bilan pro­vi­soire fait état de quatre bles­sés, d’o­ri­gine rou­maine, dont trois trans­por­tés au CHU Grenoble Alpes. Parmi eux, « un enfant âgé de 12 ans souf­frant de brû­lures sévères ». Admis en décho­cage, en état d’ur­gence abso­lue, avant son trans­fert au ser­vice des grands brû­lés de l’hôpital Édouard-Herriot à Lyon, ce der­nier serait « brûlé sur 25 % du corps », selon la police. Les deux autres vic­times hos­pi­ta­li­sées – dont une femme enceinte légè­re­ment intoxi­quée par les fumées – pré­sen­taient quant à elles des bles­sures plus superficielles.

Grenoble : incendie dans un squat, un enfant sévèrement brûlé

Le squat était situé dans un bâti­ment sur­plom­bant l’an­cienne route de Lyon, à Grenoble. © Google Maps

Une tren­taine de pom­piers et d’im­por­tants moyens ont été mobi­li­sés pour venir à bout du sinistre, qui a pu être maî­trisé peu avant 15 heures. La route de Lyon a ainsi dû être cou­pée à la cir­cu­la­tion le temps de l’in­ter­ven­tion. « Le par­quet a ouvert une enquête pour recherche des causes et cir­cons­tances de l’accident dont il a saisi les poli­ciers du com­mis­sa­riat de Grenoble », annonce le procureur.

« La mai­rie de Grenoble a pris un arrêt d’interdiction d’entrer sur le site, le por­tail d’accès est ver­rouillé », informe la police. Deux visites de sécu­rité ont par ailleurs été pro­gram­mées ce lundi, à 18 et 22 heures, par les ser­vices muni­ci­paux et les pom­piers. Une solu­tion de relo­ge­ment, dont on ignore encore les détails à ce stade, est envi­sa­gée pour les familles.

La Métropole four­nit un héber­ge­ment d’ur­gence pro­vi­soire aux familles mais inter­pelle l’État

Les ser­vices métro­po­li­tains se sont ren­dus, ce lundi 2 jan­vier 2022 au soir, sur les lieux de l’in­cen­die. « Plusieurs familles étaient à la rue, sans solu­tion », indique la Métropole dans un com­mu­ni­qué. Celle-ci s’est donc « volon­tai­re­ment mobi­li­sée, en dehors et indé­pen­dam­ment de ses com­pé­tences, pour four­nir un héber­ge­ment d’urgence à ces familles comp­tant notam­ment 18 enfants, afin qu’elles dorment au chaud cette nuit ».

La « prio­rité » pour la Métropole est en effet « l’hébergement des familles de Roms, iso­lées et sans abri », sou­lignent son pré­sident Christophe Ferrari et le vice-pré­sident en charge de l’ha­bi­tat, du loge­ment et de l’hé­ber­ge­ment, Nicolas Beron-Perez. S’ils se féli­citent d’a­voir « trouvé une solu­tion d’urgence avec réac­ti­vité », les deux élus en appellent main­te­nant « à la res­pon­sa­bi­lité col­lec­tive pour prendre en charge la suite ».

Christophe Ferrari et Nicolas Beron-Perez concluent ainsi en rap­pe­lant les mis­sions et com­pé­tences res­pec­tives de la Métropole et de l’État : « Notre mis­sion est d’identifier les squats, les bidon­villes, d’essayer d’améliorer leurs condi­tions de vie, mais l’État ne peut se sub­sti­tuer, d’autant plus en période hiver­nale. »

Accueillies dans un héber­ge­ment d’ur­gence attri­bué par la Métropole, ce lundi soir, les familles seront mises à l’a­bri dans la même struc­ture pour une seconde nuit consé­cu­tive, ce mardi 3 jan­vier. Les repas, eux, seront four­nis par le CCAS de Grenoble. Mais la Ville et la Métropole espèrent voir l’État assu­mer ses res­pon­sa­bi­li­tés et leur appor­ter un vrai sou­tien pour les nuits suivantes.

Manuel Pavard

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

UNe vingtaine de personnes menacées d'expulsion du gymnase de la Houille blanche. DR
Occupants d’un squat incen­dié relo­gés à la Houille blanche : des asso­cia­tions redoutent l’ex­pul­sion et dénoncent le manque d’information

FLASH INFO -  Des associations redoutent l'expulsion d'une vingtaine de personnes présentes dans le gymnase de la Houille blanche suite à leur relogement par la Lire plus

L'incendie survenu à l'entreprise Richardson a été dévastateur, samedi 20 novembre 2021. DR
Venu du cam­pe­ment de Roms voi­sin, un incen­die dévaste l’en­tre­prise Richardson à Grenoble

EN BREF - Un important incendie a éclaté, ce samedi 20 novembre 2021 en milieu d'après-midi, dans l'entrepôt Richardson situé au 11 rue Honoré de Lire plus

Les Roms habitant rue Antoine Polotti ont été expulsés de leur campement par les forces de l'ordre le 4 juillet au matin. Crédit photo : Samuel Ravier.
Visées par un incen­die, puis expul­sées d’un squat, des familles roms ont été relo­gées dans un gymnase

FOCUS - Plusieurs familles de Roms qui avaient quitté le quartier Mistral suite à l'incendie criminel de leur campement ont été expulsées le 4 juillet Lire plus

Le centre de distribution des Restos du Coeur de Fontaine risque de ne plus être opérationnel avant des semaines, voire des mois. DR
Fontaine : après l’in­cen­die de leur centre de dis­tri­bu­tion, les Restos du cœur ont besoin d’ur­gence d’un nou­veau local

EN BREF - Un incendie vient de ravager le centre de distribution des Restos du cœur à Fontaine - le plus gros de l'Isère. Après Lire plus

Un mur de flammes est descendu jusauà) la RD 1075 menaçant des habitations. © Sdis de l'Isère
Incendies à Roybon : un homme de 30 ans inter­pellé et interné en hôpi­tal psychiatrique

FLASH INFO - Soupçonné d'être à l'origine de l'incendie ayant ravagé plus d'un hectare dans le bois de Murinais, à Roybon (Isère), ce mardi 6 Lire plus

Le feu ayant embrasé la montagne du Petit Brion, le 11 août 2022, avait menacé plusieurs habitations du hameau de la Rivoire. © Page Facebook de la gendarmerie de l'Isère (capture d'écran)
Incendies de forêt à Vif : un ancien pom­pier volon­taire mis en exa­men et écroué

FLASH INFO - Un ancien pompier volontaire de 35 ans a été interpellé ce mardi 24 août 2022 à son domicile, à Vif (Isère), puis Lire plus

Flash Info

|

24/05

18h53

|

|

24/05

15h25

|

|

24/05

11h13

|

|

21/05

17h41

|

|

21/05

11h27

|

|

18/05

19h42

|

|

18/05

14h37

|

|

17/05

17h50

|

|

16/05

12h08

|

|

16/05

10h37

|

Les plus lus

Économie| Grenoble : un bâti­ment dédié à l’hé­ber­ge­ment des sans-domi­cile et à la lutte contre le non-recours

Société| Le Mois des fier­tés 2024 prend son envol à Grenoble, avec sa tra­di­tion­nelle Marche des fier­tés samedi 1er juin

A écouter| Grenoble : le nou­veau centre de santé den­taire Solident vic­time de son suc­cès auprès des plus précaires

Agenda

Je partage !