Baisse de la délinquance, hausse des atteintes aux personnes... Quel bilan sécurité 2022 pour l'Isère?

Baisse de la délin­quance, hausse des atteintes aux per­sonnes… Le bilan de la sécu­rité 2022 en Isère

Baisse de la délin­quance, hausse des atteintes aux per­sonnes… Le bilan de la sécu­rité 2022 en Isère

FOCUS – La pré­fec­ture de l’Isère, la police et la gen­dar­me­rie natio­nale dressent le bilan sécu­rité dans le dépar­te­ment de l’Isère en 2022. Ils mettent ainsi en avant une baisse de la délin­quance sur la voie publique, des vio­lences dans les trans­ports, et une forte acti­vité poli­cière en matière de stu­pé­fiants. Tandis que les atteintes aux biens et aux per­sonnes marquent une remon­tée par rap­port à 2021.

L’heure est au bilan en matière de sécu­rité en Isère en cette fin 2022. Dans un docu­ment dési­gné comme un « point d’é­tape », la pré­fec­ture de l’Isère, la police natio­nale et la gen­dar­me­rie natio­nale livrent leurs don­nées en matière de délin­quance sur la voie publique, de trans­ports en com­mun, d’at­teintes aux per­sonnes et aux biens et de stu­pé­fiants. Tout en dres­sant un état des lieux de la pré­sence des forces de l’ordre dans le département.

Fabienne Lewandowski, directrice départementale de la sécurité publique, et Laurent Prévost, préfet de l'Isère. © Manuel Pavard - Place Gre'net

Fabienne Lewandowski, direc­trice dépar­te­men­tale de la sécu­rité publique, et Laurent Prévost, pré­fet de l’Isère. © Manuel Pavard – Place Gre’net

Concernant la délin­quance sur la voie publique, les ser­vices vantent « une dyna­mique soli­de­ment enclen­chée » après un début d’an­née dif­fi­cile. Le nombre de faits recen­sés était en effet à la hausse jus­qu’en juin 2022, avant une inver­sion de la courbe, qui semble se main­te­nir dans le temps. Ainsi, une chute de 10 % des faits est obser­vée sur la période sep­tembre-novembre 2022, par rap­port à 2021.

Les zones rurales et péri­ur­baines plus concer­nées par la délinquance

La baisse est plus mesu­rée sur l’an­née entière. Avec 26 672 faits de délin­quance de proxi­mité com­mis en 2022 contre 26 136 en 2021, la dimi­nu­tion s’é­lève à 2 %. Le tout avec une grande dis­pa­rité entre les ter­ri­toires : l’aug­men­ta­tion des faits dans le pre­mier semestre concerne « les zones rurales et péri­ur­baines », notam­ment dans le Nord-Isère, tan­dis que les zones urbaines, en par­ti­cu­lier la métro­pole de Grenoble, affichent un cer­tain tas­se­ment1Quand bien même le mois de mai 2022 a vu une hausse des faits de délin­quance de proxi­mité de 20,76 % par rap­port à mai 2021..

Les faits de délinquance sur la voie publique observent une baisse sur l'année 2022 par rapport à 2021, selon le bilan sécurité en Isère établi par la préfecture et les forces de l'ordre. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Les faits de délin­quance sur la voie publique observent une baisse sur l’an­née 2022 par rap­port à 2021, selon le bilan sécu­rité en Isère éta­bli par la pré­fec­ture et les forces de l’ordre. © Joël Kermabon – Place Gre’net

« L’augmentation des faits sur les sta­tions de ski en pre­mière par­tie d’an­née, après une fré­quen­ta­tion moindre en 2021, est res­pon­sable, pour une part, de cette aug­men­ta­tion », juge la pré­fec­ture. Qui met aussi la dimi­nu­tion des faits à par­tir de juillet sur le compte du ren­for­ce­ment de la pré­sence policière.

La pré­fec­ture pointe en outre l’aug­men­ta­tion des patrouilles pédestres. En 2022, le nombre d’heures de patrouilles (708 431 heures) a aug­menté de 20 % par rap­port à 2021. « Les patrouilles en véhi­cules sont main­te­nues mais, en centre-ville, les poli­ciers pro­gressent à pied, des­cendent de leurs véhi­cules, en par­ti­cu­liers lors des jours de grande affluence au centre-ville de Grenoble », décrit la préfecture.

Une « visi­bi­lité accrue » qui s’or­ga­nise de jour comme de nuit sur des points dédiés et stra­té­giques. Et qui vise aussi à « per­mettre des prises de contact avec la popu­la­tion et les com­mer­çants ».

Baisse de 13 % des vio­lences dans les trans­ports en commun

Dans les trans­ports en com­mun, police et gen­dar­me­rie font état d’une baisse de 13 % des vio­lences sur les onze pre­miers mois de l’an­née 2022. « En 2021, on consta­tait déjà une baisse impor­tante, de l’ordre de 32 % par rap­port à 2020, qui avait déjà vu ce chiffre bais­ser de 40 % du fait du confi­ne­ment », note le bilan sécu­rité. Reste qu’une hausse de 16,5 % s’ob­serve sur le mois de novembre 2022, par rap­port à novembre 20212Soit cinq faits signa­lés de plus..

La gendarmerie nationale assure elle aussi des opérations de sécurité dans les transports en commun. © Préfecture de l'Isère

La gen­dar­me­rie natio­nale assure elle aussi des opé­ra­tions de sécu­rité dans les trans­ports en com­mun. © Préfecture de l’Isère

« La délin­quance dans les trans­ports en com­mun se concentre sans sur­prise sur Grenoble et son agglo­mé­ra­tion », note la pré­fec­ture de l’Isère. Qui dénombre 1537 heures-fonc­tion­naires. Tandis que la gen­dar­me­rie natio­nale mène des opé­ra­tions de sécu­ri­sa­tion des gares.

La baisse des chiffres de la délin­quance dans les trans­ports en com­mun n’a pas empê­ché le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin d’an­non­cer le déploie­ment d’une « unité de sécu­ri­sa­tion des trans­ports » de la police natio­nale pour la région gre­no­bloise (comme pour de nom­breux autres ter­ri­toires). Entre 10 et 20 poli­ciers doivent ainsi être affec­tés à cette unité, sur les horaires où la délin­quance est la plus obser­vée, ou de forte affluence.

Des atteintes aux biens et aux per­sonnes en hausse

Les atteintes aux biens et aux per­sonnes ne sont, de leur côté, pas en baisse. « Les atteintes volon­taires à l’intégrité phy­sique ont glo­ba­le­ment aug­menté de 8 % ces onze pre­miers mois de l’année par rap­port à la même période qu’en 2021″, annonce la pré­fec­ture. En cause, selon elle ? « La constante pro­gres­sion des vio­lences sexuelles et non-cra­pu­leuses, depuis 2019″. 12 561 faits ont été signa­lés, contre 11 639 sur les onze pre­miers mois de 2021.

Les atteintes aux biens aug­mentent quant à elles de 4 % de jan­vier à novembre 2022, quand bien même les vols avec vio­lences refluent de 10 %. Le début d’an­née 2022 a été notam­ment très pro­pice aux cam­brio­lages, qui dimi­nuent tou­te­fois, par rap­port à 2021, à comp­ter du mois de juillet. Une dimi­nu­tion qui « tra­duit la mobi­li­sa­tion des forces de l’ordre sur le ter­rain », reven­diquent les services.

495 déman­tè­le­ment de points de deal en 2022

En matière de stu­pé­fiants, les forces de l’ordre livrent là encore un bilan très détaillé. En 2022, ce sont 495 opé­ra­tions de déman­tè­le­ment de points de deal qui ont été menées. Et 377 tra­fi­quants mis en cause entre jan­vier et novembre 2022, contre 335 en 2021, soit une aug­men­ta­tion de 12 %. Les amendes for­fai­taires délic­tuelles pour consom­ma­tion de stu­pé­fiants sont elles aussi en hausse de 38 %… sans que leur nombre exact soit mentionné.

495 points de deal ont été démantelés et 377 trafiquants de stupéfiants ont été mis en cause entre janvier et novembre 2022, selon les forces de l'ordre. DR

495 points de deal ont été déman­te­lés et 377 tra­fi­quants de stu­pé­fiants ont été mis en cause entre jan­vier et novembre 2022, selon les forces de l’ordre. DR

En effet, la pré­fec­ture pré­fère mettre l’ac­cent sur la situa­tion pré­cise du mois de novembre 2022. Au cours duquel « les forces de l’ordre ont saisi 25 kilo­grammes de résine de can­na­bis, 15,5 kilo­grammes d’herbe de can­na­bis, 10 pieds de can­na­bis [et] 2,018 kilo­grammes de cocaïne ». Et durant lequel 261 per­sonnes ont fait l’ob­jet d’une amende pour consom­ma­tion, et 28 ont été mises en cause pour trafic.

Au mois de novembre, les ser­vices poli­ciers ont recensé 51 points de deal sur l’en­semble du dépar­te­ment de l’Isère, contre 55 au mois de sep­tembre. « La plu­part d’entre eux sont concen­trés dans l’agglomération de Grenoble et sont regrou­pés dans seize sec­teurs de vente de stu­pé­fiants actifs en per­ma­nence », ajoutent-ils. 231 visites de par­ties com­munes ont enfin été conduites, tou­jours sur le mois de novembre 2022.

Le bilan sécu­rité fait le point sur les effectifs

Quid de la pré­sence des forces de l’ordre ? La pré­fec­ture de l’Isère fait état de sa volonté « d’ac­croître la pré­sence au plus près de la popu­la­tion et [de] nouer des par­te­na­riats ». Ainsi, les ser­vices de l’État dénombrent 122 effec­tifs sup­plé­men­taires sur les cinq der­nières années dans le dépar­te­ment de l’Isère, en l’oc­cur­rence 92 fonc­tion­naires de la police natio­nale et 30 gendarmes.

La préfecture dénombre 122 effectifs de forces de l'ordre supplémentaires en Isère sur les cinq dernières années, dont 92 policiers et 30 gendarmes. © Préfecture de l'Isère

La pré­fec­ture dénombre 122 effec­tifs de forces de l’ordre sup­plé­men­taires en Isère sur les cinq der­nières années, dont 92 poli­ciers et 30 gen­darmes. © Préfecture de l’Isère

« Depuis de nom­breux mois, le par­te­na­riat avec l’Éducation natio­nale, les bailleurs sociaux, les trans­por­teurs et les grandes enseignes com­mer­ciales est relancé », écrivent-ils encore. Exemple ? Une stra­té­gie com­mune entre la police et le groupe de bailleurs sociaux de l’Isère Absise, pour « déve­lop­per les amendes for­fai­taires délic­tuelles pour occu­pa­tion des par­ties com­munes […] et accom­pa­gner les bailleurs dans l’élaboration des dos­siers d’expulsion pour trouble de jouis­sance ».

« De son côté, le grou­pe­ment de gen­dar­me­rie […] injecte un bud­get sup­plé­men­taire per­met­tant d’organiser dix patrouilles de réser­vistes sup­plé­men­taires chaque jour, à pied dans les villes et vil­lages et dans les gares et dans les trans­ports en com­mun », explique le bilan sécu­rité de l’Isère. Ceci dans le but de « pas­ser d’une logique de gui­chet fixe et réac­tif à une logique du “aller vers” plus proac­tive ».

Florent Mathieu

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Une "unité de sécurisation des transports" de la police nationale prochainement déployée sur Grenoble
Une « unité de sécu­ri­sa­tion des trans­ports » de la police natio­nale pro­chai­ne­ment déployée sur Grenoble

FLASH INFO - La préfecture de l'Isère annonce la création d'une "unité de sécurisation des transports" dans le département. Ceci "dans le cadre de la Lire plus

Un adolescent de 17 ans tué par balles quartier Village Olympique à Grenoble au soir du mardi 20 décembre
Un ado­les­cent de 17 ans tué par balles quar­tier Village olym­pique à Grenoble au soir du 20 décembre 2022

FLASH INFO - Un adolescent de 17 ans a été tué par balles à Grenoble au soir du mardi 20 décembre 2022, dans le quartier Village Lire plus

Baisse de la délinquance, hausse des atteintes aux personnes... Quel bilan sécurité 2022 pour l'Isère?
Grenoble : un homme de 68 ans tué par balles devant un bar, en pleine rue

EN BREF - Un homme de 68 ans a été tué par balles, ce vendredi 18 novembre 2022 au soir, devant un bar de la Lire plus

Grenoble : sur­pris en train d’in­cen­dier des voi­tures, un homme asperge d’es­sence des poli­ciers et bran­dit un chalumeau

FLASH INFO - Surpris en train de mettre le feu à des véhicules, dans la nuit du dimanche 20 au lundi 21 novembre 2022, dans Lire plus

A Grenoble, trafic de drogue et violences urbaines ne sont plus l'apanage des quartiers sensibles. En face, on tente de colmater...
Isère : feux de voi­tures et de pou­belles, tirs de mor­tiers et affron­te­ments avec la police se mul­ti­plient depuis la nuit d’Halloween

FOCUS - Les pompiers et les forces de l'ordre ont connu une soirée d'Halloween très agitée avec des dizaines de feux de voitures et de Lire plus

Baisse de la délinquance, hausse des atteintes aux personnes... Quel bilan sécurité 2022 pour l'Isère?
Course-pour­suite mor­telle à Grenoble : les gardes à vue des trois poli­ciers levées, le conduc­teur inter­pellé tou­jours hospitalisé

FLASH INFO - Après la mort, ce mercredi 5 octobre 2022, d'une jeune femme de 18 ans, passagère d'une voiture, tuée par balle après un Lire plus

Flash Info

|

30/01

19h26

|

|

30/01

18h22

|

|

30/01

17h46

|

|

30/01

17h10

|

|

30/01

12h18

|

|

28/01

17h12

|

|

27/01

8h30

|

|

25/01

16h10

|

|

25/01

15h18

|

|

25/01

11h21

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF 54 : « Une confé­rence qui a beau­coup fait par­ler d’elle »

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF 53 : « Une drôle de polé­mique autour des pigeons à Grenoble »

Abonnement| Les loups bien pré­sents en Isère, y com­pris dans le nord du dépar­te­ment, avec 22 meutes recen­sées en 2022

Agenda

Je partage !