La Vence Scène fait partie des quatre salles de l'agglomération grenobloise qui accueillent l'édition 2022 du Festival du Cinéma Nature et Environnement. DR.

Le Festival du cinéma nature et envi­ron­ne­ment s’ouvre à Grenoble avec le docu­men­taire « I am Greta »

Le Festival du cinéma nature et envi­ron­ne­ment s’ouvre à Grenoble avec le docu­men­taire « I am Greta »

EN BREF – Le Festival du cinéma nature et envi­ron­ne­ment démarre ven­dredi 25 novembre 2022 au Club, à Grenoble, avec le docu­men­taire I am Greta. Au total, 29 films sont au pro­gramme de cet évé­ne­ment por­tant sur l’actualité envi­ron­ne­men­tale. Des courts et longs-métrages à décou­vrir jus­qu’au 3 décembre.

Difficile de tom­ber plus juste. En ouver­ture ven­dredi 25 novembre, le Festival du cinéma nature et envi­ron­ne­ment accueille le public au Club, dès 18 h 30. Après un moment convi­vial autour d’un verre, le film retenu pour cette pre­mière soi­rée arrive de Suède. Comme son titre le sug­gère, I am Greta est un docu­men­taire consa­cré à la jeune acti­viste éco­lo­giste, Greta Thunberg. Début de la pro­jec­tion à 20 heures.

"I am Greta" ouvre le Festival du cinéma nature et environnement. 29 films, courts et longs-métrages, sont à l'honneur de cette 36e édition du Festival. Ici, une photo tirée de Yukon, un rêve blanc. ©Mathieu Le Lay

Au total, 29 films, courts et longs-métrages, sont à l’hon­neur de cette 36e édi­tion du Festival. Ici, une photo tirée de Yukon, un rêve blanc. © Mathieu Le Lay

Le Festival prend ses quar­tiers d’au­tomne sur quatre sites. Côté ciné­mas, il se dérou­lera donc au Club, mais aussi à Mon Ciné (Saint-Martin-d’Hères) et la Vence Scène (Saint-Égrève). Le Muséum de Grenoble par­ti­cipe lui aussi à l’événement.

Au total, 29 réa­li­sa­teurs de films – 14 courts et 15 longs – espèrent une récom­pense à l’is­sue de la com­pé­ti­tion. La liste des tro­phées ? Hérissons d’or ou d’argent caté­go­ries Nature et envi­ron­ne­ment, Hérisson du court-métrage, Coups de cœur du Jury et du Jeune Public, et enfin Prix Ushuaïa TV.

Des images spec­ta­cu­laires venues de France et de plu­sieurs autres pays

Pour cette édi­tion 2022, le fes­ti­val pro­met « un voyage ciné­ma­to­gra­phique autour du monde et de ses mer­veilles ». Les orga­ni­sa­teurs ont notam­ment retenu des fic­tions et docu­men­taires venus de France, d’Allemagne, de Macédoine, d’Ouzbékistan et de Côte d’Ivoire.

Parmi les temps forts, une séance spé­ciale pro­gram­mée à la Vence Scène dimanche 27 novembre. Primé l’an­née der­nière, Mathieu Le Lay revient avec son nou­vel opus, Yukon, un rêve blanc, tourné dans les immen­si­tés du Grand Nord canadien.

Parmi les réjouissances annoncées, une journée sera spécialement dédiée aux familles à La Vence Scène (Saint-Égrève) le 30 novembre. DR

Parmi les réjouis­sances annon­cées, une jour­née sera spé­cia­le­ment dédiée aux familles à La Vence Scène (Saint-Égrève) le 30 novembre. DR

Autre pos­si­bi­lité de s’é­va­der : mer­credi 30 octobre, les familles pour­ront appré­cier trois œuvres autour du thème Observer le com­mun. Film d’a­ni­ma­tion de Charlie Belin, Drôles d’oi­seaux, s’in­té­resse à Ellie, une col­lé­gienne pas­sion­née d’or­ni­tho­lo­gie. À Portée du sau­vage, signé Lucas Hobé, pro­pose de son côté une plon­gée dans la vie des oiseaux et mam­mi­fères des forêts et rivières de France.

L’occasion d’é­vo­quer les menaces qui pèsent sur la bio­di­ver­sité. Tout au long du fes­ti­val, les œuvres pré­sen­tées abor­de­ront ainsi des sujets variés : la vie des sols, la pol­lu­tion lumi­neuse et la mon­tée des eaux, par exemple.

Prévue au Club, la soi­rée de clô­ture du 3 décembre per­met­tra au public de connaître le nom des lau­réats de cette 36e édi­tion. Elle s’a­chè­vera avec Palissade, de Pierrick Chopin, une fic­tion autour de la riva­lité d’une femme et d’un san­glier. Il sera ensuite pos­sible de décou­vrir Churchill, Polar Bear Town, docu­men­taire d’Annabelle Amoros sur le rap­port de l’homme et de l’ours polaire dans une petite ville cana­dienne. Une rela­tion sin­gu­lière qui fait du plan­ti­grade, par­fois pré­senté comme un pré­da­teur nui­sible, un objet de fas­ci­na­tion touristique.

Martin de Kerimel

Auteur

2 commentaires sur « Le Festival du cinéma nature et envi­ron­ne­ment s’ouvre à Grenoble avec le docu­men­taire « I am Greta » »

  1. Un docu­men­taire sur nos grands arbres abba­tus par­tout à Grenoble et sur ceux à venir ? 🤔

    sep article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

L'affiche du 28ème Festival du Film Nature et Environnement © Frapna Isère
Film nature et envi­ron­ne­ment : sen­si­bi­li­ser pour agir

ÉVÉNEMENT - Le Festival du film nature et environnement revient du 27 au 29 novembre au cinéma d’art et d’essais, Le Méliès. Organisée par la Lire plus

Visuel du 35e festival du film nature & Environnement. DR
35e édi­tion du Festival inter­na­tio­nal du Film nature & envi­ron­ne­ment à Grenoble, avec “Lynx” en avant-première

EN BREF - Le Festival international du film nature & environnement revient à Grenoble pour une 35e édition, du 25 novembre au 5 décembre 2021. Lire plus

La SDH remet un chèque de 5000 euros à l'Association pour une gestion durable de l'énergie
La SDH et France nature envi­ron­ne­ment Isère renou­vellent leur conven­tion de partenariat

FLASH INFO — La Société dauphinoise pour l'habitat (SDH) et France nature environnement Isère (FNE) ont signé mercredi 27 octobre 2021 le renouvellement de leur Lire plus

Un Festival international du film nature & environnement 2020 intégralement en ligne, et 100 % gratuit
Un Festival inter­na­tio­nal du film nature & envi­ron­ne­ment 2020 inté­gra­le­ment en ligne et gratuit

  FOCUS – Un couvre-feu, puis un reconfinement... mais l'édition 2020 du Festival international du film nature & environnement de Grenoble a tenu bon. Faute Lire plus

Manœuvre délicate sur le nouveau pont de Catane durant les travaux de l’A480
A480 : le tri­bu­nal admi­nis­tra­tif de Grenoble rejette la requête de France nature environnement

  FIL INFO - Le tribunal administratif de Grenoble a rejeté la requête de France nature environnement (FNE) concernant l'A480. L'association contestait l'arrêté préfectoral portant Lire plus

Vigilance et alertes séche­resse sur l’Isère, trop tar­dives pour France nature environnement

FLASH INFO – Une « course de lenteur des préfets » ? C'est ainsi que les militants de la FNE Isère (France nature environnement) qualifient la disposition des Lire plus

Flash Info

|

06/12

8h01

|

|

05/12

15h08

|

|

03/12

12h09

|

|

02/12

9h15

|

|

02/12

8h06

|

|

01/12

18h57

|

|

01/12

17h21

|

|

30/11

12h11

|

|

30/11

9h58

|

|

30/11

0h38

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF 49 : « Le RER métro­po­li­tain grenoblois »

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF 48 : « Le chauf­fage au cœur des débats à Grenoble »

Flash info| Des « coups de pouce mobi­lité » en décembre sur Grenoble, avec gra­tuité des trans­ports en com­mun deux samedis

Agenda

Je partage !