Actualité

L'affiche du 28ème Festival du Film Nature et Environnement © Frapna Isère

Film nature et envi­ron­ne­ment : sen­si­bi­li­ser pour agir

Film nature et envi­ron­ne­ment : sen­si­bi­li­ser pour agir

ÉVÉNEMENT – Le Festival du film nature et envi­ron­ne­ment revient du 27 au 29 novembre au cinéma d’art et d’essais, Le Méliès. Organisée par la Fédération Rhône-Alpes de pro­tec­tion de la nature, cette 28e édi­tion abor­dera les ques­tions envi­ron­ne­men­tales natio­nales et inter­na­tio­nales sans tabou. Francis Meneu, pré­sident de la Frapna Isère, lève le voile sur la pro­gram­ma­tion, à quelques jours du lan­ce­ment de l’édition 2014.

L'affiche du 28ème Festival du Film Nature et Environnement © Frapna Isère

L’affiche du 28e Festival du film nature et envi­ron­ne­ment © Frapna Isère

Le Festival du film nature et envi­ron­ne­ment s’ap­prête à ouvrir ses portes au cinéma Le Méliès. Organisé depuis 28 ans par la Frapna, ce fes­ti­val pour­suit son tra­vail de sen­si­bi­li­sa­tion à la cause envi­ron­ne­men­tale. Avec, tou­te­fois, une par­ti­cu­la­rité cette année puisqu’il revien­dra au tra­vers des films pro­je­tés sur des sujets d’actualité.

Changement cli­ma­tique, exploi­ta­tion des res­sources de la pla­nète, recru­des­cence de catas­trophes natu­relles ou encore qua­lité de l’eau et de l’air seront au cœur des débats.

Provoquer la réflexion sur notre rôle

« L’an der­nier, nous avions mis en valeur la beauté des images. Cette année, nous main­te­nons cette idée et pro­lon­geons en pro­vo­quant la réflexion sur notre rôle, notre impact sur la pla­nète » explique Francis Meneu, pré­sident de la Frapna Isère. « Il n’y a pas de cause plus forte que l’action humaine au dérè­gle­ment cli­ma­tique » ajoute-t-il.

La soi­rée d’ouverture du 27 novembre, orga­ni­sée en par­te­na­riat avec Harmonie Mutuelle et la Mutualité fran­çaise Rhône-Alpes, sera d’ailleurs dédiée à cette pro­blé­ma­tique de la qua­lité de l’air, avec la pro­jec­tion d’Homo Toxicus. Dans ce long-métrage, la réa­li­sa­trice, Caroline Poliquin, explore les liens entre les sub­stances toxiques et l’augmentation de cer­tains pro­blèmes de santé. Philippe Périn, expert en santé, appor­tera son ana­lyse et ali­men­tera les débats à l’issue de la projection.

Atteindre un large public

« On ne peut plus se payer le luxe de conti­nuer ce que nous fai­sons. Nous devons réus­sir à convaincre les gens de quit­ter leur télé­vi­sion » estime Francis Meneu. « Dans tous les grands fes­ti­vals qua­li­fiés d’écologistes, on a ten­dance à tou­cher essen­tiel­le­ment des conver­tis. La grande dif­fi­culté est de faire venir le grand public mais aussi d’attirer les jeunes et les étu­diants » ajoute-t-il. La Frapna fait donc appel tout au long du fes­ti­val à des « inter­ve­nants punchy ».

Toucher un public plus large, c’est aussi pro­po­ser aux enfants des films adap­tés à leur âge et sus­cep­tibles de les faire réflé­chir aux ques­tions envi­ron­ne­men­tales. Le fes­ti­val s’at­tache donc à pro­po­ser, dans ce sens, une pro­gram­ma­tion riche à des­ti­na­tion du jeune public. Pour cette nou­velle édi­tion, dix longs et courts-métrages seront ainsi pro­je­tés, comme Les As de la jungle : Mission zéni­tude de David Alaux et Sounds of Nature de Simon Webber.

Les enfants ne sont pas oubliés au Festival du film nature et environnement organisé par la Frapna à Grenoble. Ici l'animation Les As de la jungle.

Les enfants ne sont pas oubliés au Festival du film nature et envi­ron­ne­ment. Ici l’a­ni­ma­tion Les As de la jungle.

Le fes­ti­val par­tira ensuite en tour­née du 1er au 12 décembre, avec des séances pour les écoles élé­men­taires de l’agglomération. Signe du suc­cès gran­dis­sant, deux villes s’ajoutent cette année à la liste des com­munes par­te­naires. Il s’agit de Saint-Égrève et de Vizille.

Mener des actions locales

Les solu­tions sont à por­tées de main : voici l’autre mes­sage de ce fes­ti­val. « Il y a des actions à mener à côté de chez nous. C’est le seul moyen que l’on a pour sor­tir la tête de l’eau » affirme Francis Meneu. La Frapna espère d’ailleurs pou­voir comp­ter sur les poli­tiques locaux et la nou­velle équipe muni­ci­pale à Grenoble pour faire pas­ser le mes­sage et abou­tir à des actions concrètes.

« Il y a une très forte attente des deux côtés. La nou­velle muni­ci­pa­lité d’Eric Piolle a un vrai pro­jet éco­lo­gique qui cor­res­pond dans les grandes lignes à la charte de la Frapna » explique-t-il. Avant de tem­pé­rer, « le pro­blème majeur reste tout de même celui de la métro­po­li­sa­tion. La muni­ci­pa­lité de Grenoble va perdre des com­pé­tences au 1er jan­vier prochain ».

D’où le souci de la Frapna de conti­nuer à tra­vailler avec les com­munes de l’agglomération pour bâtir une poli­tique cohé­rente en matière envi­ron­ne­men­tale. Vitrine pour l’association et les causes qu’elle défend, le fes­ti­val a donc son impor­tance. Un « savant mélange entre émo­tion, réflexion et inci­ta­tion à l’action » conclut Francis Meneu.

Maïlys Medjadj

Avant-pre­mière

Song of the sea de Tomm Moore programmé au Festival du film nature et environnement.

Song of the sea de Tomm Moore pro­grammé en avant-pre­mière au Festival du film nature et envi­ron­ne­ment. DR

Le Chant de la Mer sera pro­jeté en avant-pre­mière le samedi 29 novembre, à 16 heures au cinéma Le Méliès. The Song of the Sea est le film art et essai jeune public de ces fêtes de Noël. Tomm Moore, le réa­li­sa­teur de Brendan et le secret de Kells, trans­porte avec ce long-métrage d’animation, les spec­ta­teurs dans les légendes irlan­daises aux tra­vers des aven­tures d’un frère et d’une sœur, Ben et Maïna.

Infos pra­tiques

Le 28e Festival du film nature et envi­ron­ne­ment vous donne ren­dez-vous du 27 au 29 novembre au cinéma Le Méliès pour trois jours de pro­jec­tions-débats, confé­rences et tables-rondes.

Tarif pro­jec­tions : 5 euros et 3 euros pour les enfants de moins 13 ans. Les soi­rées des 27 et 29 novembre sont gra­tuites. Réservations conseillées auprès du Cinéma Le Méliès.

Informations pra­tiques et pro­gramme com­plet sur le site de la Frapna Isère.

MM

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Le festival de cirque Courts-CIRCuits revient pour une 5e édition à Seyssinet-Pariset du mardi 16 au dimanche 28 avril 2024. Présenté par l’école de cirque grenobloise, Vit’amin, il aura lieu dans un chapiteau dans le parc Lesdiguières. ©FB Vit'anim
Seyssinet-Pariset : le fes­ti­val de cirque Courts-Circuits lance sa 5e édition

ÉVÉNEMENT - Le festival de cirque Courts-Circuits revient pour une 5e édition à Seyssinet-Pariset du mardi 16 au dimanche 28 avril 2024. Présenté par l’école Lire plus

Domène : l’élu RN Quentin Feres s’op­pose à une lec­ture théâ­trale, qua­li­fiée de « pro­mo­tion du wokisme », à la médiathèque

EN BREF - Le conseiller municipal Rassemblement national de Domène Quentin Feres, membre de la majorité, s'oppose à l'organisation d'une lecture théâtrale du livre La Lire plus

Chasse-sur-Rhône appelle à l’ap­pli­ca­tion du prin­cipe pol­lueur-payeur pour les PFAS, ou pol­luants éternels

FLASH INFO - La mairie de Chasse-sur-Rhône s'engage contre les PFAS, soit les substances perfluoroalkylées et polyfluoroalkylées communément désignées comme des "polluants éternels" que l'on Lire plus

À la Métropole de Grenoble, le débat sur la compétence "nappes souterraines" tourne en eau de boudin
À la Métropole de Grenoble, le débat sur la com­pé­tence « nappes sou­ter­raines » tourne en eau de boudin

FOCUS - Une délibération pour modifier les statuts de la Métropole de Grenoble a donné lieu à de nouveaux échanges au vitriol lors du conseil Lire plus

Action symbolique de la CGT Spectacle devant la vsque Olympique de l'allée des Justes du parc Paul-Mistral à Grenoble. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Grenoble : action sym­bo­lique de mili­tants de la CGT Spectacle en lutte contre « l’aus­té­rité cultu­relle »

FOCUS - Quelques militants de la CGT Spectacle en lutte contre « l'austérité culturelle » ont organisé une brève action symbolique devant la vasque olympique Lire plus

« Plaidoyer pour les ani­maux » : une ving­taine d’as­so­cia­tions réunies à Grenoble autour de la condi­tion ani­male, vrai « sujet de société »

FOCUS - Une vingtaine d'associations de protection animale tenaient des stands, samedi 6 avril 2024, au Jardin de ville, lors de la deuxième journée de Lire plus

Flash Info

|

17/04

15h53

|

|

17/04

12h58

|

|

17/04

0h06

|

|

16/04

19h57

|

|

16/04

19h28

|

|

15/04

18h01

|

|

15/04

15h38

|

|

12/04

14h06

|

|

12/04

13h33

|

|

11/04

12h01

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF : Les stages en immer­sion d’Éric Piolle

Culture| Plus de 120 œuvres de Joan Miró à décou­vrir au Musée de Grenoble du 20 avril au 21 juillet 2024

Environnement| « Plaidoyer pour les ani­maux » : une ving­taine d’as­so­cia­tions réunies à Grenoble autour de la condi­tion ani­male, vrai « sujet de société »

Agenda

Je partage !