Dernier jour pour l’in­ter­pel­la­tion citoyenne contre le « pollu-brui­tage » des véhi­cules modi­fiés à Grenoble

Dernier jour pour l’in­ter­pel­la­tion citoyenne contre le « pollu-brui­tage » des véhi­cules modi­fiés à Grenoble

FLASH INFO – Dernière ligne droite pour l’in­ter­pel­la­tion citoyenne appe­lant la Ville de Grenoble à « éradi­quer la délin­quance du pot d’échappement en s’opposant fer­me­ment au “pollu-brui­tage” des véhi­cules ». Déposé par le col­lec­tif « Le Droit au calme », le texte n’a plus que la jour­née du 15 novembre 2022 pour recueillir les 50 signa­tures néces­saires. Au matin de la date limite, il n’en compte que 32.

De quelle délin­quance et de quel « pollu-brui­tage » parle l’in­ter­pel­la­tion citoyenne ? Ceux du vacarme pro­duit par les pots d’é­chap­pe­ment modi­fiés. Sont visés en par­ti­cu­lier « les deux-roues, les quads [et] des pseudo “voi­tures de luxe” au bruit tota­le­ment déli­rant ». Les auteurs de l’in­ter­pel­la­tion affirment que, selon « une étude de l’Ifen1Institut fran­çais de l’en­vi­ron­ne­ment. », « une moto bruyante est esti­mée pou­voir réveiller 300 000 per­sonnes en une nuit à Paris« 2Si le chiffre cir­cule en ligne, il n’a pas été pos­sible de retrou­ver la source de cette étude ni de véri­fier ce chiffre qui date­rait de 2001. De plus, l’Ifen a été dis­sous en 2008. .

L'interpellation citoyenne mentionne la pollution sonore, ou "pollu-bruitage" causée par les rodéos urbains, en considérant toutefois que ceux-ci ne sont qu'un "épiphénomène" au regard de la problématique générale. © Police nationale - DDSP 38

L’interpellation citoyenne men­tionne la pol­lu­tion sonore, ou « pollu-brui­tage » cau­sée par les rodéos urbains, en consi­dé­rant tou­te­fois que ceux-ci ne sont qu’un « épi­phé­no­mène » au regard de la pro­blé­ma­tique géné­rale. © Police natio­nale – DDSP 38

Le col­lec­tif fait encore valoir dans son argu­men­taire que « des garages ayant pignon sur rue se spé­cia­lisent dans ces modi­fi­ca­tions », pour­tant illé­gales. Résultat, selon lui ? Des véhi­cules dépas­sant très lar­ge­ment les 53 déci­bels recom­man­dés par l’OMS, en allant par­fois au-delà des 80 dB. « Si aucun véhi­cule ne dépas­sait le niveau sonore d’une voi­ture [ou moto] d’auto-école, la vie ne serait plus du tout la même et nombre de conflits et mala­dies évi­tées », juge-t-il.

Pour autant, Le Droit au calme ne pro­pose pas de réponse à pro­pre­ment par­ler. L’interpellation citoyenne laisse juste entendre que le pro­blème serait « facile à régler » : « Ce sont tous les jours, les mêmes véhi­cules, même endroit, même heure ». Avant d’ap­pe­ler la Ville de Grenoble à « être pion­nière sur ce volet étran­ge­ment oublié […] et pour­tant tota­le­ment éco­lo­gique et cohé­rent avec une ville “apai­sée” ».

Le (long) pro­ces­sus de l’in­ter­pel­la­tion citoyenne
Le dépôt d’une « inter­pel­la­tion citoyenne » auprès de la Ville de Grenoble est acces­sible à tout habi­tant à par­tir de 16 ans, à condi­tion que la pro­po­si­tion soit rece­vable. Autrement dit, qu’elle soit légale, relève des com­pé­tences de la com­mune, et pré­sente un inté­rêt col­lec­tif. Par la suite, si l’in­ter­pel­la­tion par­vient à obte­nir 50 signa­tures dans le temps imparti, un « pro­ces­sus de média­tion citoyenne » est enclenché.

Dernier jour pour l'interpellation citoyenne contre le "pollu-bruitage". Le vote suite à une interpellation citoyenne, en cas de succès dans les différentes étapes, a lieu en même temps que celui du Budget participatif. © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

Le vote suite à une inter­pel­la­tion citoyenne, en cas de suc­cès dans les dif­fé­rentes étapes, a lieu en même temps que celui du Budget par­ti­ci­pa­tif. © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

Le pro­ces­sus en ques­tion ? Une pre­mière ren­contre avec les ser­vices et les élus concer­nés, puis une période de tra­vail de deux mois maxi­mum « pour étof­fer les pistes évo­quées et/ou recueillir des infor­ma­tions sup­plé­men­taires de part et d’autre ». Pour abou­tir à un compte-rendu publié sur le site de la Ville. Avec l’ob­jec­tif d’ob­te­nir cette fois le sou­tien de 5 % de la popu­la­tion, et dès lors l’or­ga­ni­sa­tion d’une « consul­ta­tion citoyenne ».

Le vote de la consul­ta­tion citoyenne se déroule en même temps que celui du Budget par­ti­ci­pa­tif… alors que ce der­nier vient de deve­nir bis­an­nuel. Enfin, « si la pro­po­si­tion citoyenne ras­semble plus de la majo­rité des votes, et un nombre au moins équi­valent à 10% de la popu­la­tion gre­no­bloise, le maire pourra pro­po­ser au conseil muni­ci­pal une déli­bé­ra­tion repre­nant le résul­tat de la consul­ta­tion ».

Florent Mathieu

Auteur

2 commentaires sur « Dernier jour pour l’in­ter­pel­la­tion citoyenne contre le « pollu-brui­tage » des véhi­cules modi­fiés à Grenoble »

  1. d accord pour moins de bruit mais pour ma part j habite route d URIAGE et cette route serre de piste d essais aux motos avec la route de BRIE mais je ne vois jamais la police faaire le moindre controle de vitesse et de bruit

    sep article
  2. Bien d’ac­cord avec ce que dénonce ce col­lec­tif, mais aucune envie de signer un machin sur le site de la mai­rie pour qu’elle fasse ce qu’elle devrait faire sans qu’on le lui demande : sim­ple­ment son bou­lot, au lieu que la res­pon­sable de la « tran­quillité » passe son temps à se mon­trer inuti­le­ment devant les jour­na­listes pour la farce de « capi­tale verte ».
    https://​www​.pla​ce​gre​net​.fr/​2​0​2​2​/​1​1​/​0​4​/​g​r​e​n​o​b​l​e​-​c​a​p​i​t​a​l​e​-​v​e​r​t​e​-​2​0​2​2​-​e​r​i​c​-​p​i​o​l​l​e​-​s​e​-​d​i​t​-​f​i​e​r​-​d​u​-​t​r​a​v​a​i​l​-​a​c​c​o​m​p​l​i​-​m​a​i​s​-​r​e​c​o​n​n​a​i​t​-​e​t​r​e​-​e​n​c​o​r​e​-​l​o​i​n​-​d​u​-​c​o​m​p​t​e​/​5​8​3​319

    sep article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

COUV Sur le pont du Drac, Hervé Derriennic, secrétaire de l'Union de quartier Berriat Saint Bruno Europle, qui réclame un mur anti bruit, le long du quartier Bouchayer Viallet, pour pallier les nuisances sonores consécutives à l'élargissement de l'A480, 8 juin 2021. © Séverine Cattiaux - Place Gre'net
A480 élar­gie à Grenoble : des habi­tants de Berriat réclament les murs anti-bruit, quand d’autres à Mistral se sentent relé­gués derrière

DÉCRYPTAGE - Si l’élargissement de l’autoroute A480 a fait débat, les murs anti-bruit provoquent désormais leur lot de frustrations. À Berriat, les habitants déplorent leur absence, Lire plus

Démolition des barres du Drac sur le quartier Mistral, quartier Mistral, 13 novembre 2019 @ Séverine Cattiaux - Placegrenet.fr
Élargissement de l’A480 : quar­tier Mistral, les démo­li­tions s’ac­cé­lèrent en vue du nou­veau mur anti-bruit

  FOCUS - Alors que le projet d'élargissement de l'autoroute A480 fait encore l'objet de recours au fond, celui-ci a précipité la démolition de 54 logements des Lire plus

La Métropole, en partenariat avec l’Ademe, a mis en place un dispositif d'aide destiné aux propriétaires de logements exposés à de fortes nuisances sonores.« Une fois la fenêtre fermée, c'est nickel ! ». © Joël Kermabon - Place Gre'net
Logements expo­sés au bruit : la Métropole gre­no­bloise apporte un sou­tien à l’i­so­la­tion phonique

FOCUS - Alors que 15 % des métropolitains sont soumis à des ambiances sonores se situant au-delà des seuils réglementaires, la Métropole grenobloise, en partenariat Lire plus

UNE Conférence sur la contre-expertise du bilan à un an de CVCM par l'association Grenoble à Coeur, vendredi 20 avril 2018. © Séverine Cattiaux - Place Gre'net
Plus de bou­chons, de pol­lu­tion et de bruit avec CVCM… L”“autre bilan” de Grenoble à Cœur

FOCUS - Les bilans de Cœurs de ville, Cœurs de Métropole (CVCM) se suivent et ne se ressemblent pas… Alors que les résultats de l'observatoire Lire plus

© Police nationale - DDSP 38
Grenoble : Mistral, entre recru­des­cence des rodéos urbains et défilé de Ferrari et Lamborghini

FOCUS - De nombreux appels ont signalé à la police des rodéos urbains à Mistral et sur l'avenue Rhin-et-Danube, ce dimanche 21 août 2022. Depuis Lire plus

Les fonctionnaires de la BST contrôlent le propriétaire d'une moto-cross dépourvue de plaque d'immatriculation. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Lutte contre les rodéos urbains : la police en pre­mière ligne à Grenoble avec la bri­gade spé­cia­li­sée de terrain

REPORTAGE - Pour lutter contre les rodéos urbains, la Direction départementale de la sécurité publique de l'Isère a renforcé ses opérations de contrôles. Notamment dans Lire plus

Flash Info

|

26/11

9h37

|

|

25/11

19h40

|

|

24/11

14h16

|

|

24/11

10h16

|

|

23/11

10h07

|

|

22/11

19h39

|

|

22/11

19h30

|

|

22/11

15h46

|

|

22/11

10h23

|

|

21/11

11h31

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF 47 : « La mise en place de la ZFE en question »

Culture| Art contem­po­rain : le Magasin rouvre (enfin) ses portes au public à Grenoble

Société| Grenoble : un homme de 68 ans tué par balles devant un bar, en pleine rue

Agenda

Je partage !