A Grenoble, trafic de drogue et violences urbaines ne sont plus l'apanage des quartiers sensibles. En face, on tente de colmater...

Isère : feux de voi­tures et de pou­belles, tirs de mor­tiers et affron­te­ments avec la police se mul­ti­plient depuis la nuit d’Halloween

Isère : feux de voi­tures et de pou­belles, tirs de mor­tiers et affron­te­ments avec la police se mul­ti­plient depuis la nuit d’Halloween

FOCUS – Les pom­piers et les forces de l’ordre ont connu une soi­rée d’Halloween très agi­tée avec des dizaines de feux de voi­tures et de pou­belles en Isère, notam­ment dans l’ag­glo­mé­ra­tion gre­no­bloise, dans la nuit du 31 octobre au 1er novembre 2022. Régulièrement ciblés par des tirs de mor­tiers d’ar­ti­fice au cours de ces inter­ven­tions, les poli­ciers ont de nou­veau été pris à par­tie, ce mer­credi 2 novembre au soir, à Mistral, par une cin­quan­taine de jeunes du quartier.

Des dizaines d’in­cen­dies de voi­tures, de pou­belles et de contai­ners, des tirs de mor­tiers d’ar­ti­fice… La soi­rée d’Halloween a été par­ti­cu­liè­re­ment mou­ve­men­tée en Isère, pour les forces de l’ordre et les sapeurs-pom­piers. Ces der­niers ont ainsi dû inter­ve­nir à près de 60 reprises sur l’en­semble du dépar­te­ment, dont une qua­ran­taine de fois pour la seule agglo­mé­ra­tion gre­no­bloise, dans la nuit du lundi 31 au mardi 1er novembre 2022.

Intervention des pompiers en fin de soirée sur un feu de poubelle , suite au match Algérie-Côte d'Ivoire, le 11 juillet 2019. © Muriel Beaudoing - Placegrenet.fr

Les pom­piers ont dû inter­ve­nir près d’une qua­ran­taine de fois pour des feux de pou­belles et de voi­tures, dans l’ag­glo­mé­ra­tion gre­no­bloise, au cours de la soi­rée d’Halloween. © Muriel Beaudoing – Place Gre’net (illus­tra­tion)

La majo­rité de ces inter­ven­tions concer­naient des feux volon­taires de véhi­cules et de pou­belles, à Grenoble, Échirolles, Voiron, Vienne, et dans d’autres com­munes isé­roises. Si la plu­part des incen­dies ont été assez vite maî­tri­sés par les pom­piers, sans occa­sion­ner de dégâts trop impor­tants, cer­tains se sont avé­rés plus problématiques.

Un local com­mer­cial visé par une voi­ture-bélier et un incen­die à Échirolles

Exemple à Échirolles. Peu avant 3 heures du matin, rap­porte le compte-rendu de la Direction dépar­te­men­tale de la sécu­rité publique de l’Isère (DDSP 38), une patrouille de police a repéré une voi­ture – signa­lée volée – qui com­men­çait à prendre feu après avoir été, semble-t-il, pro­je­tée dans la vitrine d’un local com­mer­cial inoc­cupé. L’incendie s’est ensuite pro­pagé rapi­de­ment à ce local, qui a été « sérieu­se­ment dégradé ».

Heureusement, l’in­ter­ven­tion en urgence des sapeurs-pom­piers a per­mis de cir­cons­crire le sinistre « sans qu’au­cun blessé ne soit à déplo­rer », se féli­cite la DDSP. Peu de dégâts col­la­té­raux ont ainsi été signa­lés et au final, seuls les rideaux métal­liques des deux com­merces mitoyens ont été endom­ma­gés par les flammes.

Des tirs de mor­tiers d’ar­ti­fice contre les forces de l’ordre

Les forces de l’ordre et les pom­piers ont par ailleurs été pris à par­tie à plu­sieurs reprises au cours de ces inter­ven­tions. Peu avant 20 h 30, un équi­page de la Brigade spé­cia­li­sée de ter­rain (BST), de pas­sage ave­nue Rhin-et-Danube, à Grenoble, pour un feu de ton­neau, a été ciblé par des tirs de mor­tiers d’ar­ti­fice. Les poli­ciers ont appelé en ren­fort les CRS et uti­lisé le lan­ceur de gre­nades Cougar, mais per­sonne n’a été blessé.

Tirs de mortiers d'artifice. Image Facebook Julien Martinez

Policiers et pom­piers ont été visés par des tirs de mor­tiers d’ar­ti­fice lors de plu­sieurs inter­ven­tions, dans la nuit d’Halloween. © Facebook – Julien Martinez (illus­tra­tion)

Un peu plus tard, vers 23 heures, c’est au niveau de la rue des Grottes de la Luire, à Échirolles, que des jeunes du quar­tier ont visé avec des mor­tiers d’ar­ti­fice les poli­ciers du Groupe de sécu­rité de proxi­mité (GSP). Non tou­chés, ces der­niers étaient inter­ve­nus pour l’in­cen­die de deux contai­ners à ordures. Ils ont fait usage de gre­nades lacry­mo­gènes pour dis­per­ser leurs assaillants.

Enfin, à Vienne, les fonc­tion­naires de police, appe­lés pour un feu de pou­belle, ont « fait l’ob­jet d’une dizaine de tirs de mor­tiers non tou­chants dans leur direc­tion », peu avant minuit. Aucun poli­cier n’a cepen­dant été blessé et pas de dégâts consta­tés sur le véhi­cule. « Un rive­rain se plaint néan­moins d’avoir une fenêtre dégra­dée par un tir de mor­tier », indique le compte-rendu de la police.

Barricades et affron­te­ments avec la police dans le quar­tier Mistral

Pour la DDSP, ces faits semblent sur­tout liés à Halloween, et non à un contexte par­ti­cu­lier. Une sorte de « rituel » com­pa­rable aux voi­tures brû­lées du Nouvel An. Toutefois, de nou­velles vio­lences urbaines sont sur­ve­nues le sur­len­de­main dans le quar­tier Mistral, à Grenoble. Vers 19 h 30, ce mer­credi 2 novembre, des appels de rive­rains ont signalé qu’une cin­quan­taine de jeunes du quar­tier avaient dressé des bar­ri­cades au milieu des voies, à l’angle de l’a­ve­nue Rhin-et-Danube et de la rue Anatole-France.

Actis met un bureau à disposition permanente de la police au sein du quartier Mistral

D’importants moyens poli­ciers ont été déployés dans le quar­tier Mistral, ce mer­credi 2 novembre 2022 au soir, après la mise en place de bar­ri­cades au milieu des voies par une cin­quan­taine de jeunes. © Joël Kermabon – Place Gre’net (illus­tra­tion)

« Plusieurs pou­belles ont été mises en tra­vers de la route, ainsi que des bar­rières et des trot­ti­nettes élec­triques », pré­cise la police. Dès leur arri­vée, les forces de l’ordre ont été ciblées par de nom­breux jets de pro­jec­tiles. D’importants moyens ont alors été déployés : des équi­pages de CRS, de la Compagnie dépar­te­men­tale d’intervention (CDI), de la Brigade anti­cri­mi­na­lité (Bac), de la BST, de Police secours et un GSP.

Pour dis­per­ser les dizaines d’in­di­vi­dus leur fai­sant face, les poli­ciers ont fait usage de nom­breuses gre­nades lacry­mo­gènes et de lan­ceurs de balles de défense multi-coups (LMC). Aucun blessé n’est à déplo­rer et la cir­cu­la­tion a pu être réta­blie vers 21 h 15 sur l’a­ve­nue Rhine-et-Danube, blo­quée durant les affron­te­ments. Par ailleurs, les deux lignes de bus 5 et 12 avaient dû être déviées par la Semitag à comp­ter de 19 h 45.

Manuel Pavard

Auteur

2 commentaires sur « Isère : feux de voi­tures et de pou­belles, tirs de mor­tiers et affron­te­ments avec la police se mul­ti­plient depuis la nuit d’Halloween »

  1. Bonjour
    Grenoble une ville gan­gre­née par un poli­tique incompétent.
    Le pré­fet ne voit rien
    Le pro­cu­reur est sourd au minimum
    Le maire est muet
    A GRENOBLE nous avons les trois singes de la sagesse.

    sep article
  2. Céline Deslattes, membre de l’é­quipe Piolle et par ailleurs fan du bur­qini : « les ques­tions de sécu­rité relèvent plus du fan­tasme que de la réalité »

    sep article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Opération anti-rodéo dans le parc Jean Verlhac le 13 mai 2022 (c) Elias Muhlstein
Grenoble : des poli­ciers visés par des tirs de mor­tiers d’ar­ti­fice dans le quar­tier Mistral

FLASH INFO - Intervenus ce jeudi 8 septembre 2022 au soir dans le quartier Mistral, où des jeunes tiraient des feux d'artifice sur les voitures Lire plus

Tirs de mortiers d'artifice. Image Facebook Julien Martinez
Grenoble : des poli­ciers visés par des tirs de mor­tiers à la Villeneuve, lors de la nuit d’Halloween

FLASH INFO - Des policiers ont été pris à partie par une dizaine de personnes, dans la soirée du dimanche 31 octobre 2021, galerie de Lire plus

Scène de violences au couteau au parc Paul-Mistral de Grenoble dans la nuit du 7 au 8 septembre
Guet-apens, tirs de mor­tiers d’ar­ti­fice, véhi­cule en feu : des poli­ciers à nou­veau pris à par­tie à Grenoble

  FLASH INFO - Une nouvelle fois les policiers de la Sûreté départementale ont fait face à un guet-apens ce vendredi 16 avril 2021 vers Lire plus

Une série de véhicules incendiés sur Échirolles, Fontaine et Grenoble dans la nuit du 17 au 18 janvier
Une série de véhi­cules incen­diés sur Échirolles, Fontaine et Grenoble dans la nuit du 17 au 18 janvier

FLASH INFO — Une série d'incendies de voitures, probablement criminels, a frappé l'agglomération grenobloise dans la nuit du lundi 17 au mardi 18 janvier, indique Lire plus

Deux jeunes de 22 et 25 ans, soupçonnés d'avoir participé à l'incendie des locaux de la police municipale de Pont-de-Claix, mis en examen.
Le Pont-de-Claix : deux per­sonnes inter­pel­lées après de nou­veaux incen­dies sur des véhicules

FIL INFO - Deux personnes ont été interpellées au Pont-de-Claix après l'incendie, dans la nuit du 17 au 18 novembre, de plusieurs véhicules. Depuis quelques Lire plus

Opération tranquillité vacances reprend cet été
Les gen­darmes de Meylan à leur tour la cible de tirs de mor­tier d’ar­ti­fices par cinq jeunes entre 15 et 18 ans

  FLASH INFO — Après les policiers de l'agglomération grenobloise, à Grenoble ou Échirolles, c'est au tour des gendarmes de Meylan d'être la cible de Lire plus

Flash Info

|

30/11

0h38

|

|

29/11

17h12

|

|

29/11

12h00

|

|

28/11

10h48

|

|

26/11

9h37

|

|

24/11

14h16

|

|

24/11

10h16

|

|

23/11

10h07

|

|

22/11

19h39

|

|

22/11

19h30

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF 48 : « Le chauf­fage au cœur des débats à Grenoble »

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF 47 : « La mise en place de la ZFE en question »

Culture| Art contem­po­rain : le Magasin rouvre (enfin) ses portes au public à Grenoble

Agenda

Je partage !