98% des salariés de la clinique du Dauphiné, à Seyssins, sont en grève depuis ce mercredi 12 octobre 2022 pour réclamer une revalorisation salariale et protester contre la gouvernance du groupe Orpea, qui a racheté l'établissement en 2020. © Laure Drillat

Clinique du Dauphiné à Seyssins : les sala­riés, en grève illi­mi­tée pour leurs salaires, portent plainte contre le groupe Orpea

Clinique du Dauphiné à Seyssins : les sala­riés, en grève illi­mi­tée pour leurs salaires, portent plainte contre le groupe Orpea

FOCUS – Les sala­riés de la cli­nique du Dauphiné, à Seyssins, ont entamé une grève très mas­si­ve­ment sui­vie, ce mer­credi 12 octobre 2022. Ils réclament une reva­lo­ri­sa­tion sala­riale et le paie­ment de diverses primes mais pro­testent éga­le­ment contre la poli­tique sociale du groupe Orpea. Le très contesté ges­tion­naire d’Ehpad et de cli­niques, qui a racheté l’é­ta­blis­se­ment en 2020, est notam­ment accusé de réa­li­ser des béné­fices records dont ne pro­fite pas le per­son­nel, à l’in­verse des action­naires. Les élus du CSE ont d’ailleurs déposé ce mer­credi une plainte contre Orpea, auprès de l’Autorité des mar­chés financiers.

Si le niveau de mécon­ten­te­ment se mesure au taux de gré­vistes, alors on peut l’af­fir­mer sans détour : la colère gronde au sein de la cli­nique du Dauphiné. La quasi-tota­lité du per­son­nel de l’é­ta­blis­se­ment seys­si­nois (75 gré­vistes sur 80 sala­riés en CDI1dont deux sont en arrêt longue mala­die) est en effet en grève depuis ce mer­credi 12 octobre 2022, à 7 heures. Infirmiers, aides-soi­gnants, per­son­nel admi­nis­tra­tif… Tous réclament une reva­lo­ri­sa­tion des salaires, gelés depuis 2016.

98% des salariés de la clinique du Dauphiné, à Seyssins, sont en grève depuis ce mercredi 12 octobre 2022 pour réclamer une revalorisation salariale et protester contre la gouvernance du groupe Orpea, qui a racheté l'établissement en 2020. © Laure Driat

La quasi-tota­lité des sala­riés de la cli­nique du Dauphiné, à Seyssins, sont en grève depuis ce mer­credi 12 octobre 2022 pour récla­mer une reva­lo­ri­sa­tion sala­riale et pro­tes­ter contre la poli­tique sociale d’Orpea. © Laure Drillat

« On demande 15 % d’aug­men­ta­tion, avec un effet rétro­ac­tif à juin 2022, date à laquelle on a com­mencé à aler­ter la direc­tion », pré­cise une infir­mière. Les sala­riés exigent éga­le­ment une prime de par­tage de la valeur de 3 000 euros « pour avoir une action directe sur le pou­voir d’a­chat », ainsi que le paie­ment des jours de grève et de diverses primes, notam­ment « le cumul – avec effet rétro­ac­tif – des primes de nuit et du dimanche qu’Orpea a sup­pri­mées lors du rachat, en 2020 ».

Des divi­dendes de 50 mil­lions d’eu­ros redis­tri­bués aux actionnaires

Outre les reven­di­ca­tions pré­ci­tées, c’est jus­te­ment le groupe Orpea qui fait figure de cible prin­ci­pale du per­son­nel. Au cœur d’un vaste scan­dale et objet d’une enquête, ouverte en avril 2022, pour des soup­çons de mal­trai­tance ins­ti­tu­tion­nelle et détour­ne­ment de fonds publics, le ges­tion­naire de cli­niques et Ehpad pri­vés a racheté l’é­ta­blis­se­ment en 2020, par le biais de sa filiale Clinéa.

98% des salariés de la clinique du Dauphiné, à Seyssins, sont en grève depuis ce mercredi 12 octobre 2022 pour réclamer une revalorisation salariale et protester contre la gouvernance du groupe Orpea, qui a racheté l'établissement en 2020. © Laure Driat

Les sala­riés de la cli­nique psy­chia­trique demandent prin­ci­pa­le­ment une aug­men­ta­tion de 15% des salaires, gelés depuis 2016. © Laure Drillat

Orpea est notam­ment accusé par les sala­riés de la cli­nique psy­chia­trique2qui compte éga­le­ment une unité de géron­to­psy­chia­trie de réa­li­ser des béné­fices records dont ces der­niers ne voient jamais la cou­leur. Au contraire des action­naires, aux­quels Clinéa a géné­reu­se­ment « redis­tri­bué des divi­dendes de 50 mil­lions d’eu­ros sur un an », s’insurgent-ils.

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 59 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Manuel Pavard

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Le syndicat des internes en médecine générale de Grenoble soutient le mouvement de grève des étudiants en médecine du 14 octobre
Le syn­di­cat des internes en méde­cine géné­rale de Grenoble sou­tient le mou­ve­ment de grève des étu­diants en méde­cine du 14 octobre 2022

FLASH INFO - Le mouvement de colère se poursuit dans le milieu de la santé, et gagne également ses étudiants. Par voie de communiqué, les Lire plus

Les dix-neuf sages-femmes de la Clinique des Cèdres, à Echirolles, ont lancé une grève d'une semaine reconductible, ce lundi 3 janvier 2022, dans le cadre d'un mouvement national des sages-femmes des maternités privées. © DR
Les sages-femmes de la Clinique des Cèdres en grève dans le cadre d’un mou­ve­ment natio­nal des mater­ni­tés privées

FOCUS - Les sages-femmes de la Clinique des Cèdres, à Échirolles, ont lancé ce lundi 3 janvier 2022 une grève d'une semaine reconductible. Une mobilisation Lire plus

La jus­tice annule le per­mis de construire de la Clinique du Dauphiné… ouverte depuis deux ans

FIL INFO — Inaugurée le 17 novembre 2016, la Clinique du Dauphiné repose sur un permis de construire désormais inexistant. Le 15 novembre, le tribunal Lire plus

La Clinique du Dauphiné orga­nise sa deuxième Journée scien­ti­fique pour « décloi­son­ner les disciplines »

FIL INFO – La Clinique psychiatrique privée du Dauphiné, située sur les hauteurs de Seyssins, organise ce jeudi 8 novembre sa deuxième Journée scientifique. Objectif Lire plus

Banderole du Collectif santé voironnais. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Une cen­taine de per­sonnes réunies à l’ap­pel de la CGT Santé Isère, qui dénonce le « mépris ignoble » des pou­voirs publics

FOCUS - Une centaine de personnes se sont rassemblées devant la préfecture de l'Isère à Grenoble, ce jeudi 22 septembre 2022, à l'appel de la Lire plus

Grève du personnel soignant de la clinique Belledonne de Grenoble, lundi 13 septembre 2021 © Séverine Cattiaux - Place Gre'net
Clinique Belledonne : bras de fer entre la direc­tion et le per­son­nel soi­gnant, en grève contre des condi­tions de tra­vail « dégradées »

REPORTAGE - Depuis le vendredi 10 septembre 2021, les opérations chirurgicales de la clinique Belledonne de Grenoble sont déprogrammées, et cela va continuer jusqu’à mercredi Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !