Grenoble en première position du classement "Une ville pour les animaux" de l'association L214

Grenoble en pre­mière posi­tion du clas­se­ment « Une ville pour les ani­maux » de l’as­so­cia­tion L214

Grenoble en pre­mière posi­tion du clas­se­ment « Une ville pour les ani­maux » de l’as­so­cia­tion L214

FLASH INFO – Grenoble arrive en pre­mière posi­tion au clas­se­ment « Une ville pour les ani­maux » éta­bli par L214. À l’oc­ca­sion de la Journée mon­diale des ani­maux mardi 4 octobre 2022, l’as­so­cia­tion de défense des ani­maux lance la pre­mière édi­tion de son clas­se­ment, basée sur l’é­va­lua­tion de 130 villes.

L214 s’ap­puie sur un cer­tain nombre de cri­tères, qui prennent la forme d’ob­jec­tifs. Par exemple, la créa­tion d’une délé­ga­tion à la Condition ani­male, l’ex­clu­sion de l’élevage inten­sif de la com­mande publique, des solu­tions végé­ta­riennes quo­ti­diennes pour la res­tau­ra­tion sco­laire et col­lec­tive, ou encore l’in­clu­sion des asso­cia­tions dans la poli­tique de sté­ri­li­sa­tion des chats des rues.

La nomination de Sandra Krief comme conseillère municipale déléguée à la Condition animale compte dans la bonne place de Grenoble au classement "Une ville pour les animaux". © Joël Kermabon - Place Gre'net

La nomi­na­tion de Sandra Krief comme conseillère muni­ci­pale délé­guée à la Condition ani­male compte dans la bonne place de Grenoble au clas­se­ment « Une ville pour les ani­maux ». © Joël Kermabon – Place Gre’net

Sur la base de ces dif­fé­rents élé­ments, la Ville de Grenoble affiche un score de 65 %, loin devant les 40 % de la Ville de Strasbourg, pour­tant en deuxième posi­tion. Les autres grandes Villes d’Auvergne-Rhône-Alpes affichent des scores encore plus modestes : Lyon enre­gistre 29 % des objec­tifs rem­plis, Saint-Étienne 11 %, Clermont-Ferrand 10 %, et 5 % pour Annecy, Chambéry ou Valence.

Concernant Grenoble, L214 salue la délé­ga­tion à la Condition ani­male, confiée à l’é­lue ani­ma­liste Sandra Krief. Et la mise en place d’un menu « stan­dard » végé­ta­rien pour la res­tau­ra­tion sco­laire. Les « objec­tifs » res­tant à atteindre ? L’adoption d’un vœu deman­dant l’in­ter­dic­tion de la tau­ro­ma­chie, l’or­ga­ni­sa­tion d’un « concours sco­laire autour de l’é­thique ani­male », ou la publi­ca­tion d’un rap­port garan­tis­sant la trans­pa­rence de l’ac­ti­vité des fourrières.

Florent Mathieu

Auteur

2 commentaires sur « Grenoble en pre­mière posi­tion du clas­se­ment « Une ville pour les ani­maux » de l’as­so­cia­tion L214 »

  1. Payer avec mes impôts, un édu­ca­teur canin inca­pable de gérer le « pro­blème mali­nois à Grenoble est scandaleux !!! »
    Nous avons nos chiens tenus en laisse, qui sans cesse se font agres­ser par ce type de chiens au
    demeu­rant sym­pa­thiques.… Mis dans des mains sympathiques…
    Bref, il serait grand temps à Grenoble, ville amie des ani­maux que cela devienne réa­lité, notam­ment pour les per­sonnes âgées qui pro­mènent leur compagnons.
    Si votre édu­ca­teur canin, ce qui semble être le cas à ce jour, est inca­pable, mal formé ou que sais je de faire son tra­vail pour quoi je le paie…
    Son job est pour­tant simple allez au quo­ti­dien à la ren­contre de ce public, « les endroits ne manquent pas à Grenoble » et faire le job pour lequel le contri­buable le paie, à savoir :
    Assurer la tran­quillité des pro­prié­taires et non pr oprié­taires de chiens, évi­de­ment cela implique, connais­sances… Ce qui ne semble pas être le cas, vu les agres­sions inces­santes de nos chiens.
    Au constat de cela, il serait vrai­ment temps d’être humble, et de recon­naître devant les médias et autres qu’à Grenoble, sor­tir son chien en laisse en toute quié­tude est impos­sible et même dangereux.
    Pour le reste, je dirai que ce clas­se­ment est tout à fait hors sol, et me laisse dubi­ta­tif quand à l’ob­jec­tif de celui ci.
    Pour info, la poli­tique de l’a­ni­mal à Grenoble á été amené en pre­mier lieu à Grenoble par Alain Carignon, et oui c’est le créa­teur des espaces chiens à Grenoble., ne vous en déplaise !
    En second Destot qui a eu la volonté de déve­lop­per cette poli­tique de l’a­ni­mal en Ville..
    Avec notam­ment, le 1er recru­te­ment en France d’un édu­ca­teur canin muni­ci­pal, chargé de l’a­ni­mal en Ville, gérer les chiens de 1ere et 2 ieme caté­go­rie avec arrêté.
    Éducateur canin, dont les mis­sions était média­tion dans les quar­tiers, édu­ca­tion, et communication.
    Ce qui avait, il faut le dire fait obte­nir 3 prix à la ville de Grenoble, dont le Prix de la Fondation 30 mil­lions d’a­mis, avec en pri­vi­lège une émis­sion tv dédiée.
    Ayant tou­jours eu des chiens, j’ai connu tout cela, il y avait un véri­table inves­tis­se­ment de la cause ani­male, ce n’é­tait pas de la déma­go­gie, de la récup élec­to­rale, car dans les fait, sur le ter­rain quand je pro­mène mon petit chien aujourd’­hui c’est devenu l’enfer !!!!

    sep article
  2. Quelle impos­ture !
    Des éco­los dog­ma­tiques qui ne font rien et n’aiment pas nos chiens, les plus anciens com­pa­gnons domes­ti­qués de l’Homme ! Parcs qui leurs sont inter­dits, espaces chiens et espaces liber­tés riqui­quis, sales, et squat­tés par des molosses non édu­qués. Distributeurs de sacs à crottes non appro­vi­sion­nés, ser­vice d’é­du­ca­tion canine injoi­gnable, inopé­rant, incom­pé­tent . Espaces verts non ton­dus plein d’é­pillets qui blessent gra­ve­ment les chiens et véri­tables nids à tiques… Règne en ville comme dans les parcs de maîtres délin­quants accom­pa­gnés de molosses aussi peu édu­qués que leur pro­prié­taire. Toute une his­toire du chien dans la ville niée par cette muni­ci­pa­lité de gui­gnols pré­ten­tieux et suffisants.

    sep article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Action de L214 à Grenoble pour dénoncer les conditions d'élevage des poulets de la marque Le Gaulois. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Grenoble : l’as­so­cia­tion L214 dénonce les condi­tions d’é­le­vage « sor­dides » des pou­lets de la marque Le Gaulois

REPORTAGE VIDÉO - Tout comme dans 40 autres villes de France, l'association L214 qui défend les animaux utilisés comme ressources alimentaires a dénoncé les conditions Lire plus

L214 à Grenoble samedi 16 jan­vier pour dénon­cer les liens entre pan­dé­mies et éle­vages intensifs

  FLASH INFO — "On subit les conséquences, mais qui agit sur les causes?". Tel est le mot d'ordre de la nouvelle campagne nationale lancée Lire plus

L’association L214 invite les Grenoblois à peser sur les muni­ci­pales 2020

  FIL INFO – L'association L214 donne rendez-vous aux Grenoblois samedi 23 novembre place aux Herbes, de 14 h 30 à 16 h 30. Les défenseurs de la cause Lire plus

L’association L214 orga­nise un hap­pe­ning à Grenoble samedi 30 mars pour appe­ler à la « fin de la pêche »

FIL INFO - À Grenoble comme dans une quarantaine de villes de France, les militants de L214 organisent un happening à l'occasion de la Journée Lire plus

Repas végétarien, photo libre de droits du site fotomelia
Grenoble : du végé­ta­rien pro­posé à tous les repas dans les écoles pri­maires, à par­tir de sep­tembre 2022

FOCUS - C’est l'une des nouveautés de la rentrée 2022, la Ville de Grenoble propose le « menu vert » aux enfants des écoles primaires. Une Lire plus

Biennale des villes en transition 2021. © Tim Buisson – Place Gre’net
Biennale des villes en tran­si­tion : pour sa troi­sième édi­tion, Grenoble se tourne vers l’essentiel

  FOCUS - La biennale des villes en transition se déroule, pour cette troisième édition, du jeudi 1er avril au dimanche 4 avril 2021. Un Lire plus

Flash Info

|

07/12

12h09

|

|

07/12

9h07

|

|

06/12

18h26

|

|

06/12

8h01

|

|

05/12

15h08

|

|

03/12

12h09

|

|

02/12

9h15

|

|

02/12

8h06

|

|

01/12

18h57

|

|

01/12

17h21

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF 49 : « Le RER métro­po­li­tain grenoblois »

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF 48 : « Le chauf­fage au cœur des débats à Grenoble »

Flash info| Des « coups de pouce mobi­lité » en décembre sur Grenoble, avec gra­tuité des trans­ports en com­mun deux samedis

Agenda

Je partage !