Le palais de justice de Grenoble. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Damien T., qui avait donné une gifle à Emmanuel Macron, jugé en appel à Grenoble le 28 septembre

Damien T., qui avait donné une gifle à Emmanuel Macron, jugé en appel à Grenoble le 28 septembre

EN BREF – L’homme qui avait donné une gifle au pré­sident de la République, en juin 2021 lors d’une visite de ce der­nier dans la Drôme, avait par­tiel­le­ment fait appel de sa condam­na­tion. S’il avait effec­tué sa peine de pri­son ferme, il conteste désor­mais, devant la cour d’ap­pel de Grenoble, les sanc­tions rela­tives à ses droits civiques et civils.

C’est lors d’une visite pré­si­den­tielle des plus clas­siques, à Tain‑L’Hermitage dans la Drôme, que l’incident a eu lieu, le 8 juin 2021. En visite pour ren­con­trer des res­tau­ra­teurs tou­chés par la crise sani­taire, le pré­sident de la République, Emmanuel Macron, avait reçu une gifle par un qui­dam dans la foule.

L’homme avait saisi le bras du pré­sident de la République alors que celui-ci venait à la ren­contre de la foule conte­nue par des bar­rières. Après avoir crié “Montjoie, Saint-Denis, à bas la Macronie”, il avait giflé Emmanuel Macron.

L’altercation avait alors entraîné sa rapide inter­pel­la­tion, rap­por­tait Le Dauphiné Libéré, ainsi que celle d’un ami qui l’accompagnait. Les deux inter­pel­lés, des Drômois âgés de 28 ans, n’étaient pas connus de la jus­tice, indi­quait alors le pro­cu­reur de la République de Valence, Alex Perrin.

L’enquête ouverte par le par­quet de Valence avait été menée par les gen­darmes de la Drôme pour “vio­lences sans ITT sur dépo­si­taire de l’au­to­rité publique”. La classe poli­tique avait vive­ment réagi, le Premier ministre d’alors, Jean Castex, ayant notam­ment appelé “à un sur­saut républicain”.

Dix-huit mois de pri­son pour avoir donné une gifle à Emmanuel Macron

Jugé dans les jours qui ont suivi cette gifle à Emmanuel Macron, Damien T. avait été condamné par le tri­bu­nal cor­rec­tion­nel de Valence (Drôme) à dix-huit mois de pri­son dont quatre mois ferme. Il avait éga­le­ment été condamné à une inter­dic­tion de déte­nir une arme durant 5 ans, d’exercer défi­ni­ti­ve­ment une fonc­tion publique, ainsi qu’à une pri­va­tion de ses droits civiques et civils pen­dant 3 ans.

Damien T. a effec­tué sa peine au centre péni­ten­tiaire de Valence. Mais il avait inter­jeté appel des peines com­plé­men­taires, rela­tives à l’exercice de ses droits civiques et civils. L’audience en appel doit se tenir la semaine pro­chaine devant la cour d’appel de Grenoble, res­sort du tri­bu­nal cor­rec­tion­nel de Valence.

C’est le très média­tique et contro­versé avo­cat Juan Branco, qui s’est fait notam­ment connaître dans l’affaire des vidéos à carac­tère sexuel de Benjamin Griveaux, alors can­di­dat LREM à la mai­rie de Paris, qui défen­dra Damien T. devant la cour d’appel de Grenoble ce 28 septembre.

Raphaëlle Lavorel

Auteur

1 commentaire sur « Damien T., qui avait donné une gifle à Emmanuel Macron, jugé en appel à Grenoble le 28 septembre »

  1. Juan Branco, ne « s’est pas fait connaître » avec les vidéos de Grivaux. Il a été mis en hors de cause et un non lieu a été pro­noncé 2 ans après. Mais mal­gré les jour­na­listes ne relaient pas les bonnes infor­ma­tions, seule­ment celles qui font le buzz.

    sep article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

© Joël Kermabon - Place Gre'net (capture d'écran)
Crolles : Emmanuel Macron en visite à STMicroelectronics pour le lan­ce­ment de la nou­velle usine de semi-conducteurs

REPORTAGE VIDEO - Emmanuel Macron s'est rendu à Crolles (Isère), ce mardi 12 juillet 2022, pour visiter le site de STMicroelectronics. Un déplacement destiné à Lire plus

Manifestation du 1er mai à Grenoble. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Défilé du 1er mai à Grenoble : après la réélec­tion d’Emmanuel Macron, les syn­di­cats caressent l’es­poir d’un « troi­sième tour social »

REPORTAGE VIDÉO - À l'appel d'une intersyndicale, plus de 3 000 manifestants1 3 300 selon une estimation de la police. ont participé au traditionnel défilé Lire plus

Eric PIOLLE
Dans une lettre ouverte à Emmanuel Macron, Éric Piolle fait un pas vers l’au­to­ri­sa­tion du bur­kini et dénonce le Contrat d’en­ga­ge­ment républicain

FOCUS - Dans une lettre ouverte adressée à Emmanuel Macron ce vendredi 29 avril 2022, Éric Piolle interpelle le président de la République sur les Lire plus

Jacques Dallest, procureur général de la Cour d'appel de Grenoble et Pascale Vernay, première présidente. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Cour d’ap­pel de Grenoble : une ren­trée solen­nelle sous le signe de la grogne des magistrats

FOCUS - La Cour d’appel de Grenoble tenait son audience solennelle de rentrée dans l'une des salles d'audience du palais de justice de Grenoble, ce vendredi Lire plus

Une amende de 500 euros avec sur­sis requise à Grenoble contre deux « décro­cheurs » du por­trait d’Emmanuel Macron

FOCUS – Rassemblement devant le Palais de justice de Grenoble, lundi 4 novembre. Les activistes pour le climat Jérémie Cicéron et Michel Desgigot étaient convoqués Lire plus

Rassemblement de sou­tien aux migrants et à leurs aidants à Grenoble

  DIAPORAMA — Plusieurs centaines de personnes se sont réunies, ce jeudi 24 octobre, devant le Palais de justice de Grenoble à l'appel de nombreuses associations Lire plus

Flash Info

|

27/09

11h19

|

|

27/09

10h35

|

|

26/09

17h09

|

|

26/09

12h02

|

|

23/09

13h10

|

|

23/09

12h00

|

|

22/09

17h25

|

|

22/09

15h47

|

|

22/09

12h09

|

|

22/09

9h41

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF épi­sode 40 : « La res­tau­ra­tion de la tour Perret à Grenole »

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF épi­sode 39 : « Le ren­voi en cor­rec­tion­nelle d’Éric Piolle »

Abonnement| Conseil muni­ci­pal : accu­sa­tions d’im­pos­ture, pro­cès en cor­rec­tion­nelle… Éric Piolle balaie les mises en cause

Agenda

Je partage !