Succès pour l'inauguration officielle des Petites cantines, cuisine ouverte et participative de Grenoble

Succès pour l’i­nau­gu­ra­tion offi­cielle des Petites can­tines, cui­sine ouverte et par­ti­ci­pa­tive de Grenoble

Succès pour l’i­nau­gu­ra­tion offi­cielle des Petites can­tines, cui­sine ouverte et par­ti­ci­pa­tive de Grenoble

FLASH INFO – Ouvertes depuis le 22 juin 2022, les Petites Cantines de Grenoble ont pro­cédé à leur inau­gu­ra­tion offi­cielle mer­credi 14 sep­tembre. Avec un beau suc­cès puisque ce sont près de 200 per­sonnes qui sont allées à la ren­contre de cette « cui­sine ouverte et par­ti­ci­pa­tive », à l’angle des rues Gontard et Moidieu.

Le prin­cipe des Petites can­tines ? « Rassembler autour d’une même table des per­sonnes aux par­cours de vie, aux âges et aux milieux sociaux très dif­fé­rents : familles, actifs, per­sonnes âgées, jeunes retrai­tés, étu­diants, enfants, per­sonnes seules, en situa­tion de pré­ca­rité ou en situa­tion de han­di­cap… », décrivent-elles. Et mieux lut­ter ainsi contre l’i­so­le­ment ou la soli­tude, tout en favo­ri­sant l’é­man­ci­pa­tion et l’entraide.

Riverains, adhérents, partenaires ou simples curieux ont répondu présents à l'inauguration officielle des Petites cantines de Grenoble. © Petites cantines

Riverains, adhé­rents, par­te­naires ou simples curieux ont répondu pré­sents à l’i­nau­gu­ra­tion offi­cielle des Petites can­tines de Grenoble. © Petites cantines

Si le lieu compte deux sala­riées char­gées de l’ac­cueil, « c’est aux habi­tants du quar­tier ou aux per­sonnes de pas­sage qu’il revient de s’impliquer, de s’accueillir, de cui­si­ner, de mettre la main à la patte et de par­ta­ger un repas les uns avec les autres ». Ouvert à par­tir de 9 h 30 pour les cui­si­niers volon­taires, le local reçoit les convives à par­tir de 12 h 15 avec une capa­cité de 30 cou­verts. Le prix du repas est libre, pour que cha­cun donne ce qu’il peut.

Les Petites can­tines veulent encore pro­mou­voir l’a­li­men­ta­tion res­pon­sable dans son mode d’ap­pro­vi­sion­ne­ment : « Sont pri­vi­lé­giés l’achat en vrac ou auprès des pro­duc­teurs locaux et/ou bio ainsi que la récu­pé­ra­tion d’invendus pour évi­ter le gas­pillage ali­men­taire ». Le tout en s’ins­cri­vant dans un réseau natio­nal, avec des Petites can­tines déjà implan­tées sur Lyon, Strasbourg, Lille et Annecy.

Florent Mathieu

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Aide alimentaire: le Département de l'Isère et la Ville de Grenoble en soutien des associations
Aide ali­men­taire : le Département de l’Isère et la Ville de Grenoble en sou­tien des associations

  EN BREF — Alors que l'hiver prend ses marques sur fond de crise sanitaire et sociale, les services du Département de l'Isère et de Lire plus

La Banque ali­men­taire de l’Isère, der­nier recours pour les plus dému­nis dans ce contexte de crise sanitaire

  FIL INFO - Face à la crise du coronavirus, la Banque alimentaire de l'Isère ne désarme pas. Après deux semaines de confinement, l'association annonce Lire plus

Le Samu social de Grenoble et l'Université Grenoble-Alpes font appel à une collecte de biens, ce jeudi 14 décembre, sur le campus de Saint-Martin-d’Hères.© Véronique Serre – placegrenet.fr
Le Samu social de Grenoble en quête de nou­veaux béné­voles… et de financeurs

FIL INFO — L'association Vinci, le Samu social de Grenoble, lance un appel aux bénévoles afin de pouvoir réaliser dans les meilleures conditions possibles ses Lire plus

Réfectoire du restaurant social Le Fournil, un accueil de jour pour les démunis, à Grenoble © Séverine Cattiaux - Place Gre'net
La coor­di­na­tion des accueils de jour de l’Isère tape du poing sur la table

FOCUS - Les accueils de jour devraient être un passage temporaire dans l’existence des plus démunis, pas un mode de vie. Mais faute d'alternatives, les précaires s'y accrochent comme Lire plus

Viérise, salariée et Caroline Heysch dans le restaurant A l'Affut à Grenoble © Delphine Chappaz - placegrenet.fr
A l’af­fût, un café res­tau­rant social et interactif

REPORTAGE - Au cœur du quartier Notre-Dame, sa devanture donne le ton. Le café restaurant A l'Affût se veut « social et interactif ». Et Caroline Heysch, Lire plus

Un collectif d'associations de Grenoble se mobilise dans le cadre de la Journée du refus de la misère, mercredi 17 octobre à 16 heures rue Félix-Poulat
Journée du refus de la misère : les plus dému­nis prennent la parole à Grenoble

La Journée mondiale du refus de la misère se déroule comme chaque année le 17 octobre. À Grenoble, un collectif organise à cette occasion un Lire plus

Flash Info

|

01/10

15h25

|

|

30/09

12h10

|

|

30/09

11h36

|

|

30/09

10h33

|

|

29/09

16h09

|

|

29/09

10h21

|

|

28/09

19h43

|

|

28/09

11h54

|

|

27/09

11h19

|

|

27/09

10h35

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF 40 : « La res­tau­ra­tion de la tour Perret à Grenoble »

Flash info| Le res­tau­ra­teur Laurent Gras attaque en jus­tice les res­tric­tions d’ac­cès en voi­ture au site de la Bastille

Abonnement| Face à l’ar­rêt de la sub­ven­tion de la Métro, la Ville de Grenoble redé­fi­nit les mis­sions de sa Maison de la montagne

Agenda

Je partage !