© Dal 38

Grenoble : les familles accueillies à la salle Rouge obtiennent un délai jus­qu’au 4 sep­tembre, le Dal réclame un héber­ge­ment pérenne

Grenoble : les familles accueillies à la salle Rouge obtiennent un délai jus­qu’au 4 sep­tembre, le Dal réclame un héber­ge­ment pérenne

FOCUS - Le Dal 38 (Droit au logement) a organisé, ce mardi 30 août 2022, un rassemblement devant la préfecture de l'Isère, puis devant l'hôtel de ville de Grenoble, à l'approche de la date butoir - fixée initialement au 31 août - pour les familles accueillies à la salle Rouge. Reçue par la Ville, l'association a obtenu un nouveau délai jusqu'au dimanche 4 septembre, ainsi que des engagements sur les arrêtés anti-expulsions et les réquisitions. Mais elle demande la mise à disposition temporaire d'un nouveau bâtiment vide et réclame à la préfecture un accord collectif avec un hébergement pérenne pour tous.

Le bras de fer entre le Dal 38 et les services de l'État dure depuis le 5 juin 2022. Après cinq semaines d'occupation de l'esplanade de la Caserne de Bonne, puis un bref passage de 48 heures par la Maison des associations, les familles sans abri mobilisées sont accueillies - en journée - depuis le 14 juillet à la salle Rouge. Un bâtiment mis à disposition par la Ville de Grenoble jusqu'au 31 août. La date butoir approchant, l'association avait donc prévu un rassemblement, ce mardi 30 août, devant la préfecture de l'Isère.

© Dal 38

Le Dal organisait un rassemblement devant la préfecture, ce mardi 30 août 2022, pour demander des logements pour les familles sans abri mobilisées depuis trois mois. © Dal 38

Au programme : une "casserolade" sur la place de Verdun, suivie d'une manifestation spontanée jusqu'au parvis de l'hôtel de ville. Ceci afin de rappeler aux deux institutions leurs obligations respectives. Car si la mobilisation militante "ne s'est pas vraiment arrêtée cet été", la situation des quelque 80 foyers concernés n'a, elle, guère évolué au cours du mois d'août, selon le Dal.

"On a obtenu quelques hébergements, mais dans des conditions douteuses"

Pourtant, "il y a eu des urgences. Une femme a accouché, une autre a eu de sérieux problèmes de santé", déplore Raphaël, militant du collectif. "On a obtenu quelques hébergements, mais dans des conditions douteuses, notamment au centre d'hébergement de Moirans." À peine arrivée sur les lieux, l'une des femmes a ainsi envoyé au Dal 38 "des photos de cafards, de rats et de punaises de lit".

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 62 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Manuel Pavard

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Le Dal 38 dénonce l'absence de solutions d'hébergement pour les familles accueillies à la Salle rouge de Grenoble
Le Dal 38 dénonce l’ab­sence de solu­tions d’hé­ber­ge­ment pour les familles accueillies à la Salle rouge de Grenoble

EN BREF - Par voie de communiqué, le Dal 38 remet la pression sur la préfecture de l'Isère concernant les 80 personnes hébergées à la Lire plus

Le Dal 38 dénonce l'absence de solutions d'hébergement pour les familles accueillies à la Salle rouge de Grenoble
Grenoble : la Ville met la salle Rouge à dis­po­si­tion du Dal et des familles sans abri jus­qu’à la fin de l’été

FOCUS - Après avoir occupé l'esplanade de la Caserne de Bonne durant cinq semaines, puis la Maison des associations depuis ce mardi 12 juillet 2022, Lire plus

Le Dal et les 80 familles occupant l'esplanade de la Caserne de Bonne depuis cinq semaines ont levé le camp, mardi 12 juillet 2022, et occupent désormais la Maison des associations. © Manuel Pavard - Place Gre'net
Grenoble : le Dal et les 80 familles sans abri ont quitté l’es­pla­nade de la Caserne de Bonne pour la Maison des associations

FOCUS - Le Dal 38 (Droit au logement) et les 80 familles qui occupaient l'esplanade de la Caserne de Bonne depuis le 5 juin 2022 Lire plus

De plus en plus de personnes à la rue, alertent Amici et le Dal.Manifestation permanente de l'association Droit au logement et d'une dizaine de familles menacées d'expulsion, pour protester contre les logements et hébergement indignes, le mal logement, et réclamer les réquisitions, sur l'écoquartier de Bonne à Grenoble, dimanche 5 juin 2022 © Séverine Cattiaux - Place Gre'net
Grenoble : Amici Samu social et le Dal alertent tous deux sur le nombre crois­sant de per­sonnes à la rue

FOCUS - Amici Samu social de Grenoble a tiré la sonnette d'alarme, fin juin 2022, sur le nombre croissant de personnes à la rue, sans Lire plus

Le Dal organisait ce vendredi 1er juillet 2022 un rassemblement et un concert de casseroles devant la préfecture, en compagnie des familles occupant l'esplanade de la Caserne de Bonne. © Dal 38
Grenoble : concert de cas­se­roles devant la pré­fec­ture du Dal et des occu­pants de l’es­pla­nade de la Caserne de Bonne

FOCUS - Droit au logement 38 (Dal) organisait, ce vendredi 1er juillet 2022, un concert de casseroles devant la préfecture de l'Isère, avec une partie Lire plus

Occupation de l'esplanade Alain-le-Ray: le Dal maintient la pression sur l'État et les élus
Occupation de l’es­pla­nade Alain-le-Ray : le Dal main­tient la pres­sion sur l’État et les élus

EN BREF - Dix jours après le lancement de l'occupation de l'esplanade Alain-le-Ray sur le site de la Caserne de Bonne à Grenoble, le collectif Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !