Face aux risques d'incendie, la Ville de Grenoble ferme la prairie Guy-Pape sur le site de la Bastille

Sécheresse : la Ville de Grenoble prend un arrêté pour limi­ter les risques d’in­cen­die sur le site de la Bastille

Sécheresse : la Ville de Grenoble prend un arrêté pour limi­ter les risques d’in­cen­die sur le site de la Bastille

FLASH INFO – Compte tenu du niveau excep­tion­nel de séche­resse et des nom­breux départs d’incendie qui mobi­lisent les capa­ci­tés d’intervention des pom­piers, la Ville de Grenoble prend de nou­velles mesures pour limi­ter les risques d’incendie à la Bastille. Un nou­vel arrêté muni­ci­pal s’ap­pli­quera ainsi du samedi 13 août à 6 heures du matin jusqu’au ven­dredi 19 août 2022.

Après avoir pris un arrêté muni­ci­pal qui limi­tait l’ac­cès à la prai­rie Guy-Pape du 6 août à ce ven­dredi 12 août 2022 à minuit, la Ville de Grenoble ren­force les mesures de sécu­rité en vue de limi­ter tout risque d’in­cen­die sur l’emblématique site de la Bastille. Ainsi, tous les sen­tiers de la Bastille, du Mont Jalla et du Mont Rachais demeu­re­ront-ils fer­més durant une semaine, tout comme la via fer­rata et les sites d’escalade acces­sibles depuis le glacis.

Les ran­don­nées sont par ailleurs stric­te­ment inter­dites dans ce sec­teur, et le GR 9 n’est plus acces­sible depuis Grenoble. En consé­quence, l’accès au som­met de la Bastille par la route est inter­dit, « sauf pour les ayants droit (rive­rain-es, res­tau­rants, pro­fes­sion­nels, ani­ma­tions et ser­vices publics) », pré­cise la municipalité.

La Ville de Grenoble veut à tout prix éviter que la Bastille se transforme en un mur de flammes comme c'est arrivé dernièrement à La Buisse et à Voreppe © Sdis de l'Isère

La Ville de Grenoble veut à tout prix évi­ter que la Bastille se trans­forme en un mur de flammes comme c’est arrivé der­niè­re­ment à La Buisse et à Voreppe. © Sdis de l’Isère

L’accès au fort de la Bastille se fera uni­que­ment par le télé­phé­rique, « sauf en cas de vent trop fort », indique la Ville de Grenoble. Pour autant, toutes les acti­vi­tés pré­vues dans le péri­mètre du fort et sur le gla­cis res­tent main­te­nues : le bivouac, le musée, le res­tau­rant, l’Acrobastille et d’autres animations.

Le jar­din des Dauphins res­tera ouvert durant la jour­née mais fermé la nuit, ajoute la muni­ci­pa­lité. Selon l’évolution des condi­tions météo­ro­lo­giques, « la Ville pourra [prendre la déci­sion] de fer­mer entiè­re­ment le site, y com­pris l’accès par le télé­phé­rique », pré­vient-elle également.

La popu­la­tion doit res­ter vigi­lante et adop­ter les gestes de sécurité

Concernant les risques d’in­cen­die, « chaque geste compte », insiste la Ville qui rap­porte qu’en France « l’activité humaine est res­pon­sable de 90 % des feux de forêt ». De fait, la végé­ta­tion actuel­le­ment très sèche sur la Bastille est par­ti­cu­liè­re­ment sen­sible au feu. Aussi, la moindre étin­celle ou braise devient-elle dan­ge­reuse et peut géné­rer une flamme.

« Un mégot ou un bar­be­cue mal éteint, une étin­celle lors de tra­vaux ou de feux d’artifice peuvent être à l’origine d’un feu dans l’herbe et les brous­sailles, explique la muni­ci­pa­lité. Rapidement, le feu gagne en inten­sité, rava­geant en quelques heures des hec­tares entiers de forêts et détrui­sant sur son pas­sage habi­ta­tions, faune et flore. Les Grenoblois et Grenobloises doivent res­ter vigi­lant-es et adop­ter les gestes de sécu­rité », conclut la Ville.

Joël Kermabon

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Canicule et sécheresse: quelle stratégie végétale pour la Ville de Grenoble face au réchauffement climatique?
Canicule et séche­resse : quelle stra­té­gie végé­tale pour la Ville de Grenoble face au réchauf­fe­ment climatique ?

FOCUS - Alors que les arbres, et plus généralement la végétation, souffrent eux aussi de la chaleur et de la sécheresse, la Ville de Grenoble Lire plus

La catastrophe naturelle reconnue pour les dommages causés par la sécheresse en 2022 à Grenoble
Sécheresse en mon­tagne : l’eau, une res­source vitale… de plus en plus rare dans les Alpes

DECRYPTAGE - Et si parler "d'or bleu" était déjà une réalité ? Avec ses massifs enneigés, le département de l'Isère semblait protégé mais les sécheresses Lire plus

La préfecture de l'Isère rappelle les restrictions d'usage du feu près des forêts, ainsi que ses recommandations en cas de sinistre.
Interdiction tem­po­raire d’ac­cès et de cir­cu­la­tion dans les mas­sifs fores­tiers de l’Isère

FLASH INFO - Le préfet de l’Isère interdit, du samedi 13 au lundi 15 août 2022 inclus, l’accès, la circulation et le stationnement de tout Lire plus

Le niveau 4 de crise sécheresse étendu à l'ensemble du département de l'Isère à compter du 17 août
Canicule et séche­resse : la Ville de Grenoble prend un arrêté d’in­ter­dic­tion d’ac­cès tem­po­raire à la prai­rie Guy Pape

FLASH INFO - Considérant les conditions exceptionnelles de sécheresse et de chaleur susceptibles d'augmenter les risques d'incendie, la Ville de Grenoble a pris un arrêté Lire plus

Sécheresse en mon­tagne : le pas­to­ra­lisme en Belledonne en pre­mière ligne face au dérè­gle­ment climatique

REPORTAGE - Face aux canicules successives, l'alpage de haute altitude du Jas des Lièvres à Laval-en-Belledonne s'est métamorphosé en ce milieu d'été 2022. L'herbe grasse Lire plus

Le golf de Bresson repris par la société Bluegreen. ©Bluegreen
Sécheresse : Éric Piolle pointe du doigt les « greens » de golf qui conti­nuent d’être arrosés

FOCUS - Dans les arrêtés anti-sécheresse, une dérogation permet d'arroser les espaces verts (greens) de golf. Le maire de Grenoble Éric Piolle dénonce une mesure Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !