"Chasses présidentielles": le militant Jean-François Noblet condamné pour diffamation

« Chasses pré­si­den­tielles » en Isère : le mili­tant Jean-François Noblet condamné pour diffamation

« Chasses pré­si­den­tielles » en Isère : le mili­tant Jean-François Noblet condamné pour diffamation

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

FOCUS – Suite à sa chro­nique sur les ondes de France Bleu Isère en octobre 2021, Jean-François Noblet a été condamné pour dif­fa­ma­tion ven­dredi 29 juillet 2022. Le mili­tant éco­lo­giste avait accusé le Département de l’Isère de remettre au goût du jour des « chasses pré­si­den­tielles » sur une par­celle de la réserve natu­relle des Plateaux du Haut-Vercors.

« Je constate qu’il est très dif­fi­cile de s’op­po­ser à l’ou­ver­ture de la chasse déci­dée par les élus du conseil dépar­te­men­tal ». Ainsi s’ex­pri­mait le mili­tant éco­lo­giste Jean-François Noblet, ven­dredi 29 juillet, au sein du palais de jus­tice de Grenoble.

Quelques minutes aupa­ra­vant, la jus­tice lui avait signi­fié sa condam­na­tion pour dif­fa­ma­tion à l’en­contre de Jean-Pierre Barbier et Fabien Mulyk, res­pec­ti­ve­ment, pré­sident et vice-pré­sident du Département de l’Isère.

Jean-François Noblet dans la salle des pas perdus du palais de justice de Grenoble, le vendredi 29 juillet. © Florent Mathieu - Place Gre'net

Jean-François Noblet dans la salle des pas per­dus du palais de jus­tice de Grenoble, ven­dredi 29 juillet 2022. © Florent Mathieu – Place Gre’net

Rappel des faits : le 18 octobre 2021, Jean-François Noblet dénon­çait, dans une chro­nique sur les ondes de France Bleu Isère, l’au­to­ri­sa­tion de la chasse aux cerfs sur une par­celle de la réserve natu­relle des Plateaux du Haut-Vercors.

Une auto­ri­sa­tion déci­dée par le Département, pro­prié­taire de la par­celle en ques­tion. Et Jean-François Noblet de sus­pec­ter la mise en place d’une « chasse pré­si­den­tielle acces­sible à des invi­tés ».

Des accu­sa­tions de « chasses pré­si­den­tielles » qui ne passent pas

Pour le mili­tant éco­lo­giste, la nature de l’as­so­cia­tion char­gée de “pré­le­ver” les cerfs sur la par­celle pose ques­tion. Celle-ci consiste en effet en une ami­cale d’a­gents du Département. De plus, explique-t-il, « la lec­ture des sta­tuts nous apprend que le pré­sident du Conseil dépar­te­men­tal et du vice-pré­sident Fabien Mulik, tous deux chas­seurs, [en] sont membres de droit ».

Pour le Département de l'Isère, l'ouverture de la chasse aux cerfs sur sa parcelle de la réserve naturelle des plateaux du Haut-Vercors répond à la réglementation en vigueur. DR

Pour le Département de l’Isère, l’ou­ver­ture de la chasse aux cerfs sur sa par­celle de la réserve natu­relle des pla­teaux du Haut-Vercors répond à la régle­men­ta­tion en vigueur. DR

De quoi sus­ci­ter la colère de Jean-Pierre Barbier. Le pré­sident du Département de l’Isère pro­teste auprès de France Bleu de la dif­fu­sion de telles accu­sa­tions sans per­mettre la contradiction.

La chro­nique est rapi­de­ment reti­rée des ondes, tan­dis que l’élu, ainsi que le vice-pré­sident éga­le­ment visé, annoncent por­ter plainte contre le chro­ni­queur. Mais pas contre la radio, quand bien même l’i­dée aurait été envi­sa­gée un temps.

La posi­tion du Département ? L’ouverture de la chasse aux cerfs relève d’une obli­ga­tion, vou­lue par le plan de régu­la­tion de la popu­la­tion de cerfs. Quant aux sta­tuts de l’as­so­cia­tion, ceux-ci sont « simi­laires à ceux de n’importe quelle asso­cia­tion de chasse ou de pêche por­tée par une col­lec­ti­vité », répond le Département. En consi­dé­rant l’é­vo­ca­tion de « chasses pré­si­den­tielles » comme une remise en cause de la pro­bité des élus visés.

4000 euros à ver­ser aux plaignants

La jus­tice par­tage le point de vue du Département, en consi­dé­rant que le délit de dif­fa­ma­tion est consti­tué. Jean-François Noblet se voit ainsi condamné à une amende géné­rale de 2000 euros avec sur­sis. Mais aussi, et sur­tout, à ver­ser 2000 euros à Jean-Pierre Barbier comme à Fabien Mulyk, en plus d’un euro à titre sym­bo­lique. Un juge­ment sévère, dont le mili­tant éco­lo­giste res­sort clai­re­ment sonné. Ce der­nier envi­sage donc un appel.

Jean-Pierre Barbier, président du Conseil départemental de l'Isère. © Ilan Khalifa--Delclos - Place Gre'net

Jean-Pierre Barbier, pré­sident du Conseil dépar­te­men­tal de l’Isère. © Ilan Khalifa – Delclos – Place Gre’net

« La jus­tice confirme la faus­seté des accu­sa­tions émises. Le Président et le Vice-pré­sident n’ont man­qué ni à la pro­bité de leurs fonc­tions, ni aux devoirs de leur charge. Leur hon­neur est réta­bli », réagit le Département par voie de communiqué.

Et d’a­jou­ter : « Si le débat est impor­tant, il ne peut cepen­dant être pré­texte à por­ter atteinte à l’honneur et à la répu­ta­tion des per­sonnes, et la jus­tice vient de le rap­pe­ler sans aucune ambi­guïté ».

Jean-François Noblet, pour sa part, ne s’é­tend pas sur les motifs pré­cis de sa condam­na­tion. Mais appelle à par­ta­ger et signer une péti­tion en ligne, forte déjà de près de 90 000 signa­tures, contre le pro­jet d’ou­ver­ture de la chasse sur la parcelle.

« Quand nous aurons 100 000 signa­tures, nous pen­sons que le conseil dépar­te­men­tal arrê­tera défi­ni­ti­ve­ment la chasse sur cette pro­priété qui nous appar­tient à tous », conclut-il.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Florent Mathieu

Auteur

2 commentaires sur « « Chasses pré­si­den­tielles » en Isère : le mili­tant Jean-François Noblet condamné pour diffamation »

  1. La Forêt pro­priété du dépar­te­ment dans la réserve natu­relle des hauts pla­teaux du Vercors n’est pas exploi­tée depuis 70 ans et on a aucune idée du nombre de cerfs dans cet espace ni aucune preuve de dégâts. La régu­la­tion des cer­vi­dés relâ­chés par les chas­seurs en 1990 source de dégâts consta­tés dans le Trièves n’est pas remise en ques­tion. Elle est réa­li­sée par les loups dans la réserve natu­relle. Elle est donc inutile dans cette réserve

    sep article
  2. Ministère de l’écologie :
    Le cerf et le che­vreuil en France sont en forte aug­men­ta­tion depuis 1985, tant en termes d’effectifs que de sur­face fores­tière colonisée.
    Quand les popu­la­tions deviennent loca­le­ment trop impor­tantes, elles peuvent entraî­ner des dégâts impor­tants sur les sur­faces agri­coles et fores­tières ainsi que dans les milieux natu­rels. La chasse est un moyen de régu­la­tion des populations.
    http://​www​.don​nees​.sta​tis​tiques​.deve​lop​pe​ment​-durable​.gouv​.fr/​l​e​s​e​s​s​e​n​t​i​e​l​s​/​e​s​s​e​n​t​i​e​l​s​/​f​a​u​n​e​-​f​l​o​r​e​-​c​e​r​v​i​d​e​s​.​h​tml

    sep article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Le NPA demande au président du Département de l'Isère de rassurer les maires sur leur liberté de parrainage
« Chasses pré­si­den­tielles » de Jean-Pierre Barbier : le Département annonce por­ter plainte pour diffamation

FOCUS — Suite à une chronique (depuis retirée) de Jean-François Noblet sur France Bleu Isère, dans laquelle le militant écologiste accusait le président du Département Lire plus

Jean-Pierre Barbier et Fabien Mulyk portent officiellement plainte contre Jean-François Noblet pour diffamation
Jean-Pierre Barbier et Fabien Mulyk portent offi­ciel­le­ment plainte contre Jean-François Noblet pour diffamation

FLASH INFO — Le Département de l'Isère l'avait annoncé le 18 octobre, c'est désormais chose faite: son président Jean-Pierre Barbier et son vice-président Fabien Mulyk Lire plus

Chasse au cerf sur les Hauts-Plateaux du Vercors: Jean-François Noblet interpelle la préfecture et le gouvernement
Chasse au cerf sur les Hauts-Plateaux du Vercors : Jean-François Noblet inter­pelle la pré­fec­ture et le gouvernement

FLASH INFO — Jean-François Noblet, secondé par un collectif d'associations (voir encadré), ne désarme pas contre l'ouverture de la chasse aux cerfs sur une parcelle Lire plus

Yannick Jadot signe la pétition contre la chasse au cerf sur les Plateaux du Haut-Vercors
Yannick Jadot signe la péti­tion contre la chasse au cerf sur les Plateaux du Haut-Vercors

FLASH INFO — Yannick Jadot dit "non à l'ouverture de la chasse [au cerf, ndlr] dans la réserve naturelle des Hauts-plateaux du Vercors". Le candidat Lire plus

Première séance publique de rentrée pour le Département... sur un air de polémique?
Première séance publique de ren­trée pour le Département… sur un air de polémique ?

FOCUS - Une première séance publique du Conseil départemental de l'Isère se tient ce vendredi 22 octobre 2021. Les élus sont appelés à voter une Lire plus

Le pré­fet de l’Isère auto­rise fina­le­ment la chasse des san­gliers, cerfs et che­vreuils durant le confinement

  EN BREF - La préfecture de l'Isère a autorisé, vendredi 6 novembre 2020, la chasse durant le confinement "au titre des missions d'intérêt général". Lire plus

Flash Info

|

07/08

10h59

|

|

07/08

10h36

|

|

06/08

16h39

|

|

06/08

14h57

|

|

05/08

11h49

|

|

05/08

9h50

|

|

04/08

17h00

|

|

04/08

12h07

|

|

03/08

15h57

|

|

03/08

13h04

|

Les plus lus

Flash info| Séparatisme et com­mu­nau­ta­risme : le pré­fet de l’Isère demande des expli­ca­tions face aux bur­ki­nis dans une pis­cine de Grenoble

À voir| Fête médié­vale à Saint-Antoine-L’Abbaye : « le chan­tier des bâtis­seurs » de retour les 6 et 7 août 2022

Environnement| « Chasses pré­si­den­tielles » en Isère : le mili­tant Jean-François Noblet condamné pour diffamation

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin