Le pré­fet de l’Isère auto­rise fina­le­ment la chasse des san­gliers, cerfs et che­vreuils durant le confinement

Le pré­fet de l’Isère auto­rise fina­le­ment la chasse des san­gliers, cerfs et che­vreuils durant le confinement

EN BREF – La pré­fec­ture de l’Isère a auto­risé, ven­dredi 6 novembre 2020, la chasse durant le confi­ne­ment « au titre des mis­sions d’in­té­rêt géné­ral ». Ce qui recouvre la « ges­tion cyné­gé­tique » des san­gliers, cerfs et che­vreuils. Le tout, dans un « strict res­pect des gestes bar­rières ».

Chasseurs en Isère, septembre 2020 © Séverine Cattiaux - Place Gre'net

Chasseurs en Isère, sep­tembre 2020. © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

La mesure avait mobi­lisé plu­sieurs asso­cia­tions isé­roises et fait polé­mique ces der­niers jours dans d’autres dépar­te­ments : la voilà désor­mais en vigueur en Isère. Depuis ce ven­dredi 6 novembre, les chas­seurs sont ainsi auto­ri­sés à pour­suivre leur acti­vité sur le ter­ri­toire, mal­gré le confi­ne­ment en vigueur. Et plu­sieurs péti­tions à l’en­contre de cette déci­sion de la Secrétaire d’État char­gée de la biodiversité.

Pour autant, toutes les pra­tiques de chasse ne sont pas auto­ri­sées. Mais seule­ment celles dans le cadre de « mis­sions d’intérêt géné­ral », pour reprendre la ter­mi­no­lo­gie de la pré­fec­ture. « Une part très impor­tante des pré­lè­ve­ments [abat­tages d’a­ni­maux, ndlr] » est en effet réa­li­sée durant la période autom­nale avant l’ar­ri­vée de la neige, pré­cise ainsi la pré­fec­ture. Ce qui per­met la « néces­saire régu­la­tion des espèces de faune sau­vage res­pon­sables des dégâts agri­coles et syl­vi­coles ».

Chasse du Boutat en 2017 sangliers cerfs @FDCI

Chasse aux san­gliers et aux cerfs. @ FDCI

Bérangère Abba, secré­taire d’État char­gée de la bio­di­ver­sité, s’é­tait ainsi déjà expri­mée à ce sujet le 1er novembre der­nier. Tout comme Nicolas Rivet, direc­teur géné­ral de Fédération natio­nale des chas­seurs, qui avait déclaré à France TV que 810 000 san­gliers avaient été tués en France la sai­son der­nière. « Ne pas chas­ser pen­dant un mois, veut dire que vous avez entre 150 000 et 200 000 san­gliers qui ne seront pas pré­le­vés ».

Problème, du point de vue des fédé­ra­tions de chas­seurs, ce sont elles qui indem­nisent les agri­cul­teurs pour « l’in­té­gra­lité des dégâts com­mis par le grand gibier ». Ce qui repré­sen­te­rait « plus de 70 mil­lions d’euros tous les ans » sur le ter­ri­toire natio­nal. De fait, les chas­seurs sont en grande par­tie res­pon­sable de la pro­li­fé­ra­tion des san­gliers, dans la mesure où ils en ont lâchés à par­tir d’élevages, les ont nour­ris dans la nature et ont sou­vent pra­ti­qué une chasse sélec­tive épar­gnant les femelles reproductrices.

« Sangliers, cerfs et che­vreuils » uniquement

Le pré­fet de l’Isère a donc sol­li­cité les « par­te­naires chas­seurs » en vue de reprendre la « ges­tion cyné­gé­tique ». Les opé­ra­tions sont cepen­dant stric­te­ment régle­men­tées par arrêté préfectoral.

Avec, comme seule auto­ri­sa­tion, la chasse des san­gliers, cerfs, et che­vreuils, que ce soit en bat­tue ou à l’affût.

Les corneilles et autres 'petits nuisibles" sont tranquilles pour l'instant © Laure Gicquel - Placegrenet.fr

Les cor­neilles et autres « petits nui­sibles » sont tran­quilles pour l’ins­tant. © Laure Gicquel – Placegrenet​.fr

Les jours de chasse ne sont, eux, pas modi­fiés, les dis­po­si­tions de l’arrêté pré­fec­to­ral d’ouverture-clôture de la chasse res­tant en vigueur. Enfin, ces opé­ra­tions doivent être mises en œuvre « dans le strict res­pect des gestes bar­rières ». En clair, limi­ta­tion du nombre d’in­ter­ve­nants, cabanes de chasse fer­mées et ras­sem­ble­ments interdits.

Bien d’autres espèces sont clas­sées « nui­sibles » et donc habi­tuel­le­ment chas­sables. Selon les par­ties du ter­ri­toire, cela com­prend les cor­neilles, cor­beaux freux, renards et fouines. À cer­taines périodes, même les pies peuvent tom­ber dans cette caté­go­rie. Cependant, l’au­to­ri­sa­tion actuelle se limite au gros gibier, ce qui exclut le pié­geage. Les petites espèces béné­fi­cient donc tou­jours d’un répit durant le confinement.

L’objectif, pour la pré­fec­ture, est de de main­te­nir l’é­qui­libre entre « pré­ser­va­tion des acti­vi­tés agri­coles, pro­tec­tion des peu­ple­ments fores­tiers et la faune sau­vage ». Et ainsi « évi­ter une explo­sion des coûts liés aux dégâts cau­sés aux cultures par le gros gibier ». Ce, confor­mé­ment aux enga­ge­ments pris dans le cadre du Programme régio­nal de la forêt et du bois.

Laure Gicquel

Laure Gicquel

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

L'entrée principale de Sciences PO Grenoble bloquée par des étudiants pour dénoncer le projet de réforme des retraites. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Réforme des retraites : qua­trième jour de blo­cage à Sciences Po Grenoble, le syn­di­cat étu­diant de droite Uni réagit

EN BREF - Depuis le mardi 31 janvier 2023, des étudiants de Sciences Po Grenoble appuyés par plusieurs syndicats bloquent l'entrée de leur établissement pour Lire plus

Quelles réalités derrière la tentative de squat avortée à Grenoble dimanche 22 août?
Grenoble : une jeune femme griè­ve­ment bles­sée de 19 coups de cou­teau, son com­pa­gnon mis en exa­men et écroué

EN BREF - Une jeune femme de 22 ans a été découverte gravement blessée après avoir reçu 19 coups de couteau, mercredi 1er février 2023, Lire plus

Bilan de la concer­ta­tion volon­taire ZFE : des habi­tants sou­vent mal infor­més, scep­tiques et peu convaincus

FOCUS - À cinq mois de la mise en place, le 1er juillet 2023, de la Zone à faibles émissions (ZFE) pour les voitures de Lire plus

Incendie d'Échirolles: après l'accueil au gymnase La Butte, les résidents évacués sont relogés à l'auberge de jeunesse
Incendie à Échirolles : après l’ac­cueil en gym­nase, les rési­dents éva­cués sont relo­gés à l’au­berge de jeunesse

FLASH INFO - Quelles suites de l'incendie à Échirolles, survenu dans un parking souterrain  jeudi 2 février 2023? Le sinistre a entraîné l'évacuation de plus Lire plus

Important incendie dans un parking souterrain à Échirolles jeudi 2 février, avec 150 résidents évacués
Important incen­die dans un par­king sou­ter­rain à Échirolles jeudi 2 février, avec 150 rési­dents évacués

FOCUS - Un important incendie s'est déclaré à Échirolles au matin du jeudi 2 février, dans un parking souterrain en-dessous d'un restaurant Quick et d'une Lire plus

La Ville de Pont-de-Claix déploie son dispositif de vidéoprotection, avec 30 caméras installées dès 2023
La Ville de Pont-de-Claix déploie son dis­po­si­tif de vidéo­pro­tec­tion, avec 30 camé­ras ins­tal­lées dès 2023

FLASH INFO - La Ville de Pont-de-Claix a annoncé lundi 30 janvier le déploiement d'un système de "vidéoprotection" à partir de 2023. La municipalité a Lire plus

Flash Info

|

03/02

17h13

|

|

03/02

13h12

|

|

03/02

9h45

|

|

02/02

17h00

|

|

02/02

15h51

|

|

02/02

10h16

|

|

01/02

12h49

|

|

01/02

11h34

|

|

01/02

10h32

|

|

30/01

19h26

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF 54 : « Une confé­rence reli­gieuse avec deux imams inter­dite à Echirolles »

Abonnement| Tollé à Grenoble contre la venue de deux imams confé­ren­ciers consi­dé­rés comme radicaux

Flash info| Victime d’une « ten­ta­tive d’en­lè­ve­ment » à Grenoble, un jeune homme a été ren­voyé à la pri­son de Varces

Agenda

Je partage !