Une partie des salariés du CEA Grenoble étaient de nouveau en grève pour demander une revalorisation des salaires, ce jeudi 30 juin 2022, à l'appel des syndicats CFDT, CFE-CGC, CGT, UNSA-SPAEN, FO et CFTC. © Manuel Pavard - Place Gre'net

Grenoble : des sala­riés du CEA de nou­veau mobi­li­sés pour deman­der la reva­lo­ri­sa­tion des salaires

Grenoble : des sala­riés du CEA de nou­veau mobi­li­sés pour deman­der la reva­lo­ri­sa­tion des salaires

FOCUS – Des sala­riés du CEA Grenoble ont par­ti­cipé à un pique-nique reven­di­ca­tif, suivi de 59 minutes de grève, ce jeudi 30 juin 2022, à l’ap­pel de l’in­ter­syn­di­cale CFDT, CFE-CGC, CGT, Unsa-Spaen, FO et CFTC. Une nou­velle jour­née de mobi­li­sa­tion natio­nale pour récla­mer une reva­lo­ri­sa­tion sala­riale et le dégel de la valeur du point, qui sert de base au cal­cul de leur rému­né­ra­tion. Dénonçant une perte de sens dans leur tra­vail, de plus en plus de tech­ni­ciens, d’in­gé­nieurs et de cher­cheurs du CEA cèdent aux sirènes du sec­teur privé, atti­rés par des salaires bien supérieurs.

Un pique-nique reven­di­ca­tif sur le par­vis Louis-Néel, devant Minatec, puis 59 minutes de grève. Les syn­di­cats du CEA Grenoble ont recon­duit, ce jeudi 30 juin 2022, le pro­gramme déjà pro­posé le 2 juin. Car, depuis, « rien n’a changé, rien n’a bougé », dénonce Roland Rioux, secré­taire de la sec­tion CFDT. Une par­tie des sala­riés du CEA Grenoble se sont donc de nou­veau mobi­li­sés dans le cadre d’un appel natio­nal lancé dans les dix centres fran­çais par l’in­ter­syn­di­cale CFDT, CFE-CGC, CGT, Unsa-Spaen, FO et CFTC. Revendication prin­ci­pale ? Toujours la reva­lo­ri­sa­tion sala­riale.

Une partie des salariés du CEA Grenoble étaient de nouveau en grève pour demander une revalorisation des salaires, ce jeudi 30 juin 2022, à l'appel des syndicats CFDT, CFE-CGC, CGT, UNSA-SPAEN, FO et CFTC. © Manuel Pavard - Place Gre'net

Des sala­riés du CEA Grenoble ont par­ti­cipé à un pique-nique reven­di­ca­tif sur le par­vis de Minatec, suivi de 59 minutes de grève, ce jeudi 30 juin 2022, pour récla­mer une reva­lo­ri­sa­tion sala­riale. © Manuel Pavard – Place Gre’net

Ce jeudi midi, ils étaient quelques dizaines à se ras­sem­bler sur le par­vis, parmi les 10 % de gré­vistes comp­ta­bi­li­sés sur les 3 500 sala­riés du CEA de Grenoble – qui englobe l’Institut natio­nal de l’éner­gie solaire (Ines), au Bourget-du-Lac (Savoie), et d’autres antennes en région.

La grève n’est « pas une habi­tude, cultu­rel­le­ment, chez les ingé­nieurs », explique Gilles Grand, syn­di­qué éga­le­ment à la CFDT. Néanmoins, « un tiers d’entre eux ont signé la péti­tion » et « le mécon­ten­te­ment est crois­sant », affirme-t-il.

« On ne veut pas des miettes, on n’ac­cepte pas cette aumône »

Cela fait en effet six mois que les sala­riés du CEA réclament des aug­men­ta­tions de salaires. Lesquels stag­nent tota­le­ment, selon eux, mal­gré l’in­fla­tion. En cause, notam­ment, le gel de la valeur du point – qui sert de base au cal­cul de leur rému­né­ra­tion – depuis 2009. La direc­tion natio­nale a « lâché une enve­loppe de 9 mil­lions d’eu­ros, ce qui repré­sente 6 points [envi­ron 33 euros], soit le dixième de notre reven­di­ca­tion », déplore Roland Rioux. « On demande 60 points, pas des miettes. On n’ac­cepte pas cette aumône », confirme Gilles Grand.

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 56 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Manuel Pavard

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Une centaine de personnes était réunie pour demander une meilleure revalorisation salariale (c) Elias Muhlstein - Place Gren'et
Une cen­taine de sala­riés du CEA Grenoble mobi­li­sés pour récla­mer une reva­lo­ri­sa­tion salariale

FOCUS - L'intersyndicale CFDT, CGT, CFE-CGC, Unsa-Spaen, CFTC et FO appelait à une journée de grève nationale, ce jeudi 2 juin 2022, sur les dix Lire plus

La Région Aura débloque 12 millions d'euros pour les filières microélectronique et hydrogène
Une expo­si­tion « La tran­si­tion vers l’hy­dro­gène » orga­ni­sée à Grenoble par Air Liquide, le CEA et Giant du 19 au 21 mai

FLASH INFO – "Comprendre et visualiser les technologies de l’hydrogène et leurs applications pour décarboner l’industrie et les transports". Tel est l'objectif affiché de l'exposition Lire plus

Soitec, le CEA, STMicro et GlobalFoundries s'allient autour des nouvelles technologies FD-SOI
Soitec, le CEA, STMicro et GlobalFoundries s’al­lient autour des nou­velles tech­no­lo­gies FD-SOI

FLASH INFO – Une alliance au sommet dans le monde de l’infiniment petit? C'est, en quelque sorte, ce qu'ont annoncé le CEA, GlobalFoundries, STMicroelectronics et Lire plus

Une délégation syndicale du CEA de Grenoble se rend à Paris pour participer à la manifestation nationale devant Bercy
Une délé­ga­tion syn­di­cale du CEA de Grenoble se rend à Paris pour par­ti­ci­per à la mani­fes­ta­tion natio­nale devant Bercy

FLASH INFO – Le conflit social perdure au sein du CEA de Grenoble... et pas seulement. Mardi 22 mars, c'est dans le cadre d'un mouvement Lire plus

Rassemblement de salariés du CEA de Grenoble jeudi 3 mars pour exiger des revalorisations salariales collectives
Rassemblement de sala­riés du CEA de Grenoble jeudi 3 mars pour exi­ger des reva­lo­ri­sa­tions sala­riales collectives

FLASH INFO – Nouvelle mobilisation au CEA de Grenoble. À l'appel du syndicat CGT, des salariés se sont rassemblés devant l'entrée principale de l'établissement jeudi Lire plus

Batteries du futur : le CEA-Liten de Grenoble dans la course au déve­lop­pe­ment de la tech­no­lo­gie lithium-ion tout solide

FOCUS - Engagés dans la course au développement des batteries du futur, le Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA) et son institut Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !