e circo de l’Isère : Quentin Feres investi par Reconquête s’au­to­pro­clame can­di­dat de « l’u­nion des droites »"/>
Quentin Feres, candidat investi par Reconquête pour les législatives 2022 sur la cinquième circonscription de l'Isère. Il est aussi conseiller municipal de la majorité divers droite de Domène en Isère DR

Pas de can­di­dat LR sur la 5e circo de l’Isère : Quentin Feres investi par Reconquête s’au­to­pro­clame can­di­dat de « l’u­nion des droites »

Pas de can­di­dat LR sur la 5e circo de l’Isère : Quentin Feres investi par Reconquête s’au­to­pro­clame can­di­dat de « l’u­nion des droites »

FOCUS – C’est assez inat­tendu pour être sou­li­gné, la cin­quième cir­cons­crip­tion de l’Isère se retrouve sans can­di­dat Les Républicains (LR) puisque Céline Burlet a déclaré for­fait peu avant le dépôt des can­di­da­tures. L’occasion rêvée pour Quentin Feres, can­di­dat de Reconquête (le parti d’Éric Zemmour) et ex-mili­tant LR, de s’af­fi­cher en repré­sen­tant de « l’u­nion des droites ». Loin de pous­ser des cris d’or­fraie, le fédé­ra­tion LR isé­roise affirme, néan­moins, ne pas sou­te­nir offi­ciel­le­ment le candidat.

Investi par Reconquête, le parti d’Éric Zemmour, Quentin Feres, élu muni­ci­pal de la majo­rité divers droite à Domène, se targue d’être le can­di­dat de « l’u­nion des droites » sur la cin­quième cir­cons­crip­tion de l’Isère puisque la can­di­date Les Républicains (LR) y a jeté l’é­ponge et n’a pas été remplacée.

En tenant ainsi le rôle du can­di­dat qui ras­semble à droite, Quentin Feres caresse l’es­poir de récu­pé­rer les voix de LR. D’autant qu’il ne se prive pas de rap­pe­ler qu’il a été dix ans au parti LR, où il a exercé un cer­tain nombre de res­pon­sa­bi­li­tés aux côtés de Clément Chappet, et qu’il a fait cam­pagne tant pour l’é­lec­tion d’Alain Juppé que pour celle de Laurent Wauquiez ou encore de François-Xavier Bellamy. 

Néanmoins, échaudé par « les dif­fé­rents échecs » et l’at­ti­tude des « appa­rat­chiks LR qui ont refusé de refon­der le parti bien à droite (…), font des cour­bettes à la gauche (…) et ne laissent pas la place aux jeunes », Quentin Feres a quitté le parti LR pour l’as­so­cia­tion Sens com­mun en 2016. Cette der­nière est, depuis, deve­nue le Mouvement conser­va­teur où il a tou­jours sa carte.

Quentin Feres (deuxième rang sur la photo, premier à gauche) est le candidat investi par Reconquête pour les législatives 2022 sur la cinquième circonscription de l'Isère. Il est aussi conseiller municipal de la majorité divers droite dans commune de Domène DR

Quentin Feres (deuxième rang sur la photo, pre­mier à gauche) est le can­di­dat investi par Reconquête pour les légis­la­tives 2022 sur la cin­quième cir­cons­crip­tion de l’Isère. Il est aussi conseiller muni­ci­pal de la majo­rité divers droite dans la com­mune de Domène. DR

Puis, en sep­tembre 2021, le doc­to­rant en Histoire du droit à l’Université Grenoble Alpes a décidé de rejoindre l’é­quipe d’Éric Zemmour. Ce pour « une ligne clai­re­ment à droite, plus sou­ve­rai­niste, plus proche de mes valeurs », souligne-t-il.

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 47 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Séverine Cattiaux

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Florence Jay, candidate de Renaissance sur la 5ème circonscription en Isère, son suppléant (à gauche) Ylan Montagnat, et Didier Rambaud, sénateur de l'Isère du Rassemblement des démocrates, progressistes et indépendants © Séverine Cattiaux - Place Gre'net
Florence Jay, can­di­date Ensemble pour la majo­rité pré­si­den­tielle sur la 5e cir­cons­crip­tion de l’Isère : « Mon deuxième pré­nom, c’est la détermination »

FOCUS - Première adjointe à La Terrasse, Florence Jay, candidate Ensemble pour la majorité présidentielle sur la 5e circonscription de l'Isère, a défendu son projet Lire plus

Reconquête se proclame "premier parti de droite" et présente ses dix candidats aux législatives en Isère
Reconquête, « pre­mier parti de droite », pré­sente ses dix can­di­dats aux légis­la­tives en Isère

FOCUS - Malgré une contre-performance, au regard de ses ambitions, lors de la présidentielle, le parti Reconquête d'Éric Zemmour se proclame aujourd'hui le "premier parti Lire plus

Gérard Dézempte exclu des rangs de la majorité départementale après des propos à tonalité raciste rapportés dans la presse
Le parti d’Éric Zemmour Reconquête prend ses marques en Isère et reven­dique d’ores et déjà 1650 adhérents

FOCUS - La section iséroise du parti Reconquête, créé autour de la candidature d'Éric Zemmour à l'élection présidentielle, fait ses premiers pas en Isère depuis Lire plus

L'investissement de la Région Auvergne Rhône-Alpes dans un fonds franco-chinois interroge. D'autant que Laurent Wauquiez a, sur Fosun, retourné sa veste.
La droite isé­roise salue l’é­lec­tion de Laurent Wauquiez à la pré­si­dence des Républicains

Laurent Wauquiez a été élu président des Républicains, ce dimanche 10 décembre, avec un score de près de 75 % des votes des adhérents. Une victoire Lire plus

Yannick Neuder, can­di­dat à la pré­si­dence des Républicains Isère sou­tenu par Laurent Wauquiez

FIL INFO – Le vice-président du Conseil régional Auvergne-Rhône-Alpes Yannick Neuder annonce sa candidature à la présidence de la fédération iséroise des Républicains. Pour le Lire plus

Nathalie Béranger démis­sionne du conseil muni­ci­pal de Grenoble pour céder sa place… à Alain Carignon

  FOCUS - Annonce surprise : Alain Carignon siégera au conseil municipal de Grenoble dès le mois de décembre 2019. La conseillère municipale Nathalie Béranger a Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !