Manifestation aux flambeaux pour la Journée de lutte contre les violences faites aux femmes jeudi 25 novembre

Journée de lutte contre les vio­lences faites aux femmes : de nom­breux évé­ne­ments et une mani­fes­ta­tion aux flambeaux

Journée de lutte contre les vio­lences faites aux femmes : de nom­breux évé­ne­ments et une mani­fes­ta­tion aux flambeaux

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

FIL INFO – La Journée inter­na­tio­nale de lutte contre les vio­lences faites aux femmes, jeudi 25 novembre, est l’oc­ca­sion d’un cer­tain nombre de mani­fes­ta­tions et d’é­vé­ne­ments en Isère. Dont une mani­fes­ta­tion aux flam­beaux orga­ni­sée par l’Assemblée fémi­niste de Grenoble en fin d’a­près-midi devant le Musée de Grenoble.

À l’oc­ca­sion de la Journée inter­na­tio­nale de lutte contre les vio­lences faites aux femmes le jeudi 25 novembre, l’Assemblée fémi­niste de Grenoble orga­nise une « mani­fes­ta­tion aux flam­beaux » à 18 heures. Rendez-vous est donné place Lavalette, devant le Musée de Grenoble. Si une pre­mière mani­fes­ta­tion s’est tenue rue Félix-Poulat samedi 20 novembre, le col­lec­tif a éga­le­ment choisi de main­te­nir cette date symbolique.

L'Assemblée féministe de Grenoble appelle à une manifestation aux flambeaux le 25 novembre pour la Journée de lutte contre les violences faites aux femmes. © Place Gre'net

L’Assemblée fémi­niste de Grenoble appelle à une mani­fes­ta­tion aux flam­beaux le 25 novembre 2021 pour la Journée de lutte contre les vio­lences faites aux femmes. © Place Gre’net

« Nos vies sont mépri­sées et sup­pri­mées pour que puisse se main­te­nir un sys­tème de domi­na­tion et d’ex­ploi­ta­tion qui pro­fite en par­ti­cu­lier à une poi­gnée de riches hommes blancs cis et hété­ros », écrit l’Assemblée par voie de com­mu­ni­qué. En appe­lant à recon­naître en tant que tels les « fémi­ni­cides », « “car ils sont l’ex­pres­sion d’une domi­na­tion mas­cu­line, patriar­cale et d’une volonté d’emprise ».

« Les femmes sont bien tuées parce qu’elles sont des femmes y com­pris les femmes trans », abonde le Planning fami­lial 38, sou­tien de la mani­fes­ta­tion. Non sans dési­gner comme res­pon­sables « la police, la jus­tice, l’État, la société qui pour main­te­nir le pou­voir des hommes cis, per­met à ces der­niers d’exercer une vio­lence et de la légi­ti­mer ». Même tona­lité pour l’Assemblée fémi­niste, qui va jus­qu’à dénon­cer « un sale duo de ministres vio­leurs ».

Mobilisation des institutions

La Journée de lutte contre les vio­lences faites aux femmes est aussi l’oc­ca­sion pour les ins­ti­tu­tions de mettre en avant leurs propres mobi­li­sa­tions. La Ville de Grenoble annonce ainsi une cam­pagne contre le har­cè­le­ment, sous forme de théâtre urbain dans les rames de tram et aux abords des arrêts. Une action menée par la com­pa­gnie Ru’elles, en par­te­na­riat avec le Planning fami­lial et la Tag.

Manifestation contre les violences faites aux femmes et aux minorisés de genre à Grenoble le samedi 21 novembre 2020. © Tim Buisson – Place Gre’net

Manifestation contre les vio­lences faites aux femmes et aux « mino­ri­sés » de genre à Grenoble le samedi 21 novembre 2020. © Tim Buisson – Place Gre’net

La Métropole de Grenoble met pour sa part l’ac­cent sur les vio­lences conju­gales. Et lance une cam­pagne de sen­si­bi­li­sa­tion via sa Maison pour l’Égalité Femmes-Hommes, autour d’un « outil péda­go­gique pour recon­naître les vio­lences conju­gales » bap­tisé le « vio­len­to­mètre ». Celui-ci sera dif­fusé sur les sacs à pain, avec 100 000 exem­plaires dis­tri­bués dans 80 bou­lan­ge­ries répar­ties sur la métropole.

La Ville d’Échirolles sai­sit éga­le­ment l’oc­ca­sion pour orga­ni­ser une remise des clés des loge­ments d’ur­gence mis à dis­po­si­tion de l’as­so­cia­tion Solidarité Femmes Miléna. De son côté, le CCAS de Villefontaine annonce la dis­tri­bu­tion de pla­quettes de sen­si­bi­li­sa­tion sur les vio­lences faites aux femmes toute la jour­née, tan­dis que Pontcharra pro­pose un point écoute dédié à la pré­ven­tion dans la gale­rie mar­chande de son Super U.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Florent Mathieu

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Droits des femmes : une expo avec Petite Poissonne Inauguration de l'exposition à Grenoble "Les inégalité, ça n'est pas notre genre", réalisée par les apprentis de l'IMT, Petite Poissone et Pascale Cholette © Séverine Cattiaux - Place Gre'net
Une expo­si­tion sur la conquête des droits des femmes à Grenoble, avec l’ar­tiste Petite Poissone

FOCUS – Retraçant la conquête des droits des femmes pour plus d'égalité en 21 dates, l'exposition "Les inégalités, ça n'est pas notre genre" vaut le Lire plus

Plusieurs centaines de manifestants à Grenoble à l’occasion de la journée internationale des droits des femmes
Plusieurs cen­taines de mani­fes­tants à Grenoble à l’occasion de la jour­née inter­na­tio­nale des droits des femmes

  EN BREF - Des centaines de manifestants se sont rassemblés devant le musée de Grenoble ce lundi 8 mars à 14 heures pour la Lire plus

Les bénévoles s'activent pour la distribution de produits menstruels, à Grenoble le 8 mars 2021. Distribution de produits menstruelles au Secours Populaire à Grenoble le 8 mars 2021. © Sarah Krakovitch - Place Gre'net
Des pro­tec­tions pério­diques dis­tri­buées par le Secours popu­laire de l’Isère pour la jour­née des droits des femmes

  FIL INFO - Quatre étudiantes grenobloises se sont mobilisées avec le Secours populaire de l’Isère pour organiser une collecte puis une distribution de protections Lire plus

COUV Marie-France Motte en 2019 interviewée par videogazette.net Crédit Maison de l’Image
Décès de Marie-France Motte, mili­tante gre­no­bloise pour les droits des femmes

  FLASH INFO - La militante grenobloise Marie-France Motte s'est éteinte. Le maire EEVL de Grenoble Éric Piolle salue la mémoire de cette enseignante de Lire plus

La remise a donné 35 cadeaux à l'association Solenciel. © Tim Buisson – Place Gre’net
Grenoble : La Remise offre des box de Noël aux femmes vic­times des réseaux de traite d’êtres humains

  FIL INFO - Pour les fêtes de fin d'année, la ressourcerie La Remise a préparé des box de Noël à destination de l'association Solenciel. Lire plus

L'association Passible demande plus de moyens pour la prise en charge des auteurs de violences conjugales
Violences faites aux femmes : la Métro donne la parole à un ex-auteur de violences

  FLASH INFO – Faire de la prévention en s'adressant aux auteurs de violences plutôt qu'aux victimes? C'est le choix de la Métropole de Grenoble, Lire plus

Flash Info

|

07/08

10h59

|

|

07/08

10h36

|

|

06/08

16h39

|

|

06/08

14h57

|

|

05/08

11h49

|

|

05/08

9h50

|

|

04/08

17h00

|

|

04/08

12h07

|

|

03/08

15h57

|

|

03/08

13h04

|

Les plus lus

Flash info| Séparatisme et com­mu­nau­ta­risme : le pré­fet de l’Isère demande des expli­ca­tions face aux bur­ki­nis dans une pis­cine de Grenoble

À voir| Fête médié­vale à Saint-Antoine-L’Abbaye : « le chan­tier des bâtis­seurs » de retour les 6 et 7 août 2022

Environnement| « Chasses pré­si­den­tielles » en Isère : le mili­tant Jean-François Noblet condamné pour diffamation

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin