Décès de Gaspard Forest, le jeune Isérois dépollueur de rivières

Décès de Gaspard Forest, le jeune Isérois dépollueur de rivières

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

EN BREF – Gaspard Forest est décédé brutalement le 23 octobre 2021, à l’âge de 34 ans. Le jeune Isérois s’était fait connaître ces dernières années par ses actions bénévoles de dépollution des rivières et de ramassage des déchets dans les cours d’eau, devenant ainsi un ambassadeur de la cause. L’annonce de sa mort, rendue publique ce jeudi 11 novembre 2021, a suscité de nombreuses réactions. Place Gre’net l’avait rencontré en 2019.

La triste nou­velle n’a été ren­due publique que ce jeudi 11 novembre 2021, rapi­de­ment relayée sur les réseaux sociaux. Gaspard Forest est décédé, dans des cir­cons­tances incon­nues, le 23 octobre 2021. À seule­ment 34 ans.

Gaspard Forest , net­toyeur béné­vole des rivières © Richard Collier

Le jeune Isérois, que Place Gre’net avait ren­con­tré en 2019, s’é­tait fait connaître du grand public par ses actions béné­voles de dépol­lu­tion des rivières. Un com­bat débuté en 2018, à la suite d’un coup du sort. Victime d’un grave acci­dent, le tren­te­naire ori­gi­naire de Crolles avait en effet dû aban­don­ner pré­ma­tu­ré­ment sa car­rière de bûcheron.

Il souhaitait que « les gens se rendent compte de l’état des rivières »

Gaspard Forest avait alors com­mencé à occu­per ses jour­nées en net­toyant les rues proches de son domi­cile gre­no­blois. Avant de s’at­ta­quer aux cours d’eau de l’ag­glo­mé­ra­tion, ramas­sant notam­ment les déchets trou­vés sur les berges des rivières et dans l’Isère.

Gaspard Forest et sa récolte insolite. © Page Facebook du Projet Rivière

Gaspard Forest et sa récolte inso­lite. © Page Facebook du Projet Rivière

« Au début, je sor­tais seule­ment les objets que je trou­vais dans les rivières et je les posais en bor­dure », nous expli­quait-il alors. « Mais beau­coup de gens pen­saient qu’il s’agissait d’un net­toyage effec­tué par des ser­vices publics. » Il avait donc décidé d’ins­tal­ler des pan­neaux d’in­for­ma­tion à côté des tas d’or­dures. Objectif : « Que les gens se rendent compte de l’é­tat de nos rivières et du manque d’en­tre­tien », précisait-il.

Un « pacte dépollution rivière » soumis aux candidats aux municipales 2020

Ses actions de lan­ceur d’a­lerte avaient attiré l’at­ten­tion des médias puis, très vite, de la classe poli­tique locale. Car Gaspard Forest l’af­fir­mait sans ambages, il vou­lait « agir sur les poli­tiques ». « Je leur demande de prendre des déci­sions concer­nant le net­toyage des rivières », indi­quait-il à Place Gre’net. « Et s’ils ne le font pas, je ferai en sorte que ça se sache. »

Christophe Ferrari, candidat aux municipales à Pont-de-Claix et président de la Métro, s'engage à la dépollution des rivières en signant le Pacte de Gaspard Forest. © Anissa Duport-Levanti

Christophe Ferrari, can­di­dat aux muni­ci­pales à Pont-de-Claix et pré­sident de la Métro, s’en­gage à la dépol­lu­tion des rivières en signant le Pacte de Gaspard Forest. © Anissa Duport-Levanti

Pari tenu puis­qu’a­vant les élec­tions muni­ci­pales de 2020, Gaspard Forest avait sou­mis aux can­di­dats de dif­fé­rentes com­munes de l’ag­glo­mé­ra­tion son « pacte dépol­lu­tion rivières ». Un enga­ge­ment qui avait été signé par des élus de tous bords, à Grenoble comme à Échirolles, Seyssins ou Sassenage.

Gaspard Forest avait été reçu à l’Élysée pour y exposer son pacte

Son com­bat avait même mené le jeune Isérois jus­qu’à l’Élysée. En décembre 2019, celui-ci avait ainsi été reçu au cabi­net du pré­sident de la République pour y expo­ser son pacte. Et si le covid-19 et le confi­ne­ment étaient venus le stop­per dans son élan, Gaspard Forest n’a­vait jamais dévié de sa mis­sion. Il espé­rait en effet ins­crire la dépol­lu­tion des rivières dans le pro­jet « Grenoble, capi­tale verte 2022″.

Farid Benzakour ( à droite) tête de liste de Sassenage en transition aux côtés de Gaspard Forest après la signature du pacte de dépollution des rivières -

Farid Benzakour ( à droite) tête de liste de Sassenage en tran­si­tion aux côtés de Gaspard Forest après la signa­ture du pacte de dépol­lu­tion des rivières – DR

L’annonce de son décès a donc sus­cité de nom­breuses réac­tions attris­tées sur les réseaux sociaux, de la part d’a­no­nymes comme de nom­breuses per­son­na­li­tés poli­tiques isé­roises. D’Éric Piolle à Alain Carignon, en pas­sant par Stéphane Gemmani et bien d’autres encore, beau­coup ont salué sa mémoire. Mais le meilleur hom­mage post­hume rendu à Gaspard Forest serait bien de voir un jour des rivières propres et sans déchets.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Manuel Pavard

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Pro et anti-Lyon-Turin reviennent sur le rapport de la Cour des comptes européenne. Accablant... mais pas pour les mêmes raisons.
La subvention au Lyon-Turin prolongée de trois ans : un « gaspillage massif d’argent public » pour des eurodéputés

  DÉCRYPTAGE - La Commission européenne a prorogé de trois ans la subvention allouée au Lyon-Turin. Car le retard s'accumule sur le chantier. Plusieurs eurodéputés, Lire plus

Gaspard Forest, pêcheur de déchets : “Si les politiques ne font rien pour les rivières, je ferai en sorte que ça se sache”

  PORTRAIT - Après un accident de bucheronnage, le jeune Gaspard Forest s'est lancé dans le nettoyage des cours d'eau, avant de devenir, en peu Lire plus

Un filet pour retenir les déchets a été installé à Fontaine. © Tim Buisson – Place Gre’net
Fontaine : la Métropole de Grenoble teste un nouveau système de filet pour limiter la pollution des cours d’eau

  EN BREF – L'entreprise Pollustock a installé début février un filet de collecte de déchets sur un cours d'eau à Fontaine. Un dispositif expérimental Lire plus

Le Pacte dépollution rivière engage les maires à prendre des mesures de sensibilisation, de prévention et de nettoyage des berges. © Anissa Duport-Levanti
Christophe Ferrari, candidat au Pont-de-Claix, signe le Pacte dépollution rivière

  EN BREF – Christophe Ferrari, le maire de Pont-de-Claix en lice pour sa réélection, s’engage pour la dépollution des cours d’eaux. Il vient ainsi Lire plus

Émilie Chalas signe le pacte « dépollution rivière » et déploie ses propositions en matière d’écologie

  EN BREF - À l'occasion d'une entrevue avec le « pêcheur de déchets » Gaspard Forest, la candidate LREM aux municipales de Grenoble Émilie Chalas annonce Lire plus

Plus de soixante alertes recensées sur la Métropole lors de l'opération "Lutte contre les dépôts sauvages"
Plus de soixante alertes recensées sur la Métropole lors de l’opération « Lutte contre les dépôts sauvages »

FLASH INFO — Quel état des lieux des dépôts sauvages de déchets sur la métropole de Grenoble? C'est la question à laquelle ont tenté de Lire plus

Flash Info

|

03/12

12h21

|

|

03/12

10h25

|

|

03/12

9h49

|

|

02/12

22h42

|

|

02/12

18h18

|

|

02/12

11h21

|

|

02/12

8h30

|

|

01/12

14h28

|

|

01/12

11h39

|

|

30/11

19h38

|

Les plus lus

Environnement| Des loups en plein centre-ville de Grenoble à la faveur du confinement ?

Des contrôles pour le respect des consignes de confinement. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Fil info| Confinement : à Grenoble, la police nationale a verbalisé… des policiers municipaux

Manifestation contre la loi de travail, 26 mai 2016. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'Net

Société| Manifestation contre la loi Travail : des licornes et des heurts à Grenoble

Bois Français. © Isère Tourisme

Société| Des points d’eau pour se rafraîchir !

Témoignage d'une ancienne allocataire du RSA en Isère, aujourd'hui sans aide sociale pour avoir voulu se réinsérer en reprenant une formation.

Société| “J’ai perdu mon droit au RSA pour avoir voulu me réinsérer”

Heureuses... par accident, Les banquettes arrières au Théâtre en Rond de Sassenage le samedi 4 décembre 2021 à 20h30

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin