Rassemblement place Verdun mardi 12 octobre contre le mal-logement à l'appel du DAL 38

Mal-logement : une soixantaine de personnes réunies place de Verdun à l’appel du Dal 38

Mal-logement : une soixantaine de personnes réunies place de Verdun à l’appel du Dal 38

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

EN BREF – Le Dal (Droit au logement) appelait au rassemblement place de Verdun à Grenoble mardi 12 octobre pour faire entendre la voix des sans-abris et des mal-logés. Une soixantaine de personnes ont occupé la place face à la préfecture de l’Isère, avec prises de parole et slogans de rigueur. Mais les services de l’État n’ont pas souhaité recevoir leur délégation.

« Aujourd’hui, ce n’est pas accep­table que des enfants dorment dehors à Grenoble ! » Le Dal 38 (Droit au loge­ment) a donné de la voix le mardi 12 octobre devant la pré­fec­ture de l’Isère. À l’ap­pel de l’as­so­cia­tion, une soixan­taine de per­sonnes se sont ras­sem­blées place de Verdun à par­tir de midi, qu’il s’a­gisse de mili­tants ou de mal-logés… ou les deux. Avec, au pro­gramme, prises de parole, slo­gans et demande d’au­dience auprès des ser­vices de l’État.

Mal-logés : une soixantaine de manifestants réunis à l'appel du Dal 38. Une soixantaine de personnes se sont rassemblées place Verdun à Grenoble mardi 12 octobre à l'appel du DAL pour alerter sur les questions de mal-logement et d'hébergement. © Florent Mathieu - Place Gre'net

Une soixan­taine de per­sonnes se sont ras­sem­blées place de Verdun à Grenoble mardi 12 octobre à l’ap­pel du Dal pour aler­ter sur les ques­tions de mal-loge­ment et d’hé­ber­ge­ment. © Florent Mathieu – Place Gre’net

L’objectif du ras­sem­ble­ment ? Rappeler la pré­fec­ture à ses res­pon­sa­bi­li­tés en matière de droit au loge­ment et d’hé­ber­ge­ment, explique Manon, membre du Dal. Et ceci à un mois du début de la trêve hiver­nale, une période qui peut s’a­vé­rer pro­pice aux expul­sions. Étaient éga­le­ment pré­sents au ras­sem­ble­ment, des jeunes majeurs étran­gers, des “volets verts” de l’Abbaye, ou encore des familles logeant en centre d’hébergement.

La préfecture a refusé de recevoir la délégation

Au micro, les dif­fé­rentes per­sonnes qui ont pris la parole ont décrit des condi­tions d’hé­ber­ge­ment jugées sou­vent indignes ou inadap­tées. Ce que dénon­çait déjà un col­lec­tif en mai 2021 devant le tri­bu­nal admi­nis­tra­tif de Grenoble. Et pour les per­sonnes qui n’ont ni héber­ge­ment ni loge­ment, le 115 ne répond plus. « On me dit : “vous ne pou­vez pas avoir de loge­ment parce que vous n’a­vez pas de pro­blème de santé !” », témoigne ainsi une jeune femme.

L’indignation est de mise. « Il y a quand même 17 000 loge­ments vides dans l’ag­glo­mé­ra­tion, mais les rues sont pleines de sans-abris. Le Covid a tué, mais la rue rue aussi ! », scande Joëlle, membre du Dal. Et d’ex­pli­quer qu’une délé­ga­tion, com­po­sée de plu­sieurs pro­fils de per­sonnes mal-logées, a sou­hai­tait être reçue par la pré­fec­ture « pour lui deman­der de faire quelque chose avant l’hi­ver ». Mais les portes de la pré­fec­ture sont res­tées closes.

Témoignages et prises de parole devant la préfecture de l'Isère. © Florent Mathieu - Place Gre'net

Témoignages et prises de parole de mal-logés et membres du Dal 38 devant la pré­fec­ture de l’Isère. © Florent Mathieu – Place Gre’net

Les ser­vices de l’État ont en effet refusé de rece­voir la délé­ga­tion, faute d’a­voir reçu une demande en bonne et due forme. « C’est faux ! Un cour­rier a été envoyé il y a quinze jours », s’a­gace Roseline Vachetta, membre du Dal et ex-dépu­tée euro­péenne. La pré­fec­ture semble éga­le­ment ne pas avoir appré­cié le ras­sem­ble­ment place de Verdun qui, au demeu­rant, n’a­vait pas été déclaré.

La décep­tion est de mise, recon­naît la mili­tante. Qui reste phi­lo­sophe : « les anciens pré­fets ne répon­daient pas, les nou­veaux ne répondent pas non plus ». Pas de quoi décou­ra­ger le Dal qui compte bien main­te­nir la pres­sion sur les ser­vices de l’État… et n’ou­blie pas non plus les col­lec­ti­vi­tés locales. « Il faut atta­quer sur tous les fronts », conclut Manon.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Florent Mathieu

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Ce vendredi 17 septembre 2021, l'association Droit au logement de l'Isère organisait un rassemblement devant la mairie de Grenoble. © Dal Isère
« Les mal-logés tiennent leurs promesses… et la mairie ? », questionne l’association Droit au logement de l’Isère

EN BREF - Droit au logement de l'Isère (Dal 38) fait état du « médiocre bilan » de l'accord passé avec la mairie de Grenoble Lire plus

Bidonville Jean-Macé: la Ville de Grenoble propose la mise à disposition d'un bâtiment pour héberger les familles
Squat Jean-Macé à Grenoble : la préfecture de l’Isère s’oppose à un relogement inconditionnel rue Mallifaud

FIL INFO - Que vont devenir la centaine d'occupants du squat Jean-Macé à Grenoble ? Alors que le propriétaire du tènement a obtenu leur expulsion Lire plus

Les acteurs du terrain social adressent cinq propositions en faveur du logement des plus vulnérables en Isère
Les acteurs du terrain social font cinq propositions en faveur du logement des plus vulnérables en Isère

FOCUS - Trois acteurs du terrain social – l'Association des bailleurs sociaux de l'Isère, Un Toit pour tous et la Fédération des acteurs de la Lire plus

COUV Rue des Augustins, l'immeuble d'Actis sur quatre étages, abrite le restaurant scolaire de l'école Jardin de ville, décembre 2020 © Séverine Cattiaux - Place Gre'net
Un immeuble prêt à s’effondrer à Grenoble ? Une locataire saisit l’équipe mobile qui défend les mal-logés

  FOCUS – Lors du conseil municipal du lundi 14 décembre, le groupe d’opposition Société civile, divers droite et du centre est revenu sur le Lire plus

Nuit de la solidarité, Logement d’abord… Comme chaque année, Un toit pour tous dresse l’état du mal-logement en Isère

À l'occasion de son rendez-vous annuel sur l'État du mal-logement en Isère, l'association Un toit pour tous et sa “filiale” l'Observatoire de l'hébergement et du Lire plus

Un collectif dénonce des conditions d’hébergement « indignes » auprès du tribunal administratif de Grenoble

  FOCUS - Un collectif d'associations attaque la préfecture de l'Isère au tribunal administratif. En cause? Les conditions d'hébergement des personnes prises en charge par Lire plus

Flash Info

|

27/10

23h45

|

|

27/10

9h58

|

|

26/10

15h52

|

|

26/10

10h13

|

|

26/10

9h00

|

|

25/10

19h42

|

|

25/10

11h46

|

|

24/10

9h44

|

|

23/10

15h18

|

|

22/10

8h00

|

Les plus lus

Environnement| Des loups en plein centre-ville de Grenoble à la faveur du confinement ?

Des contrôles pour le respect des consignes de confinement. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Fil info| Confinement : à Grenoble, la police nationale a verbalisé… des policiers municipaux

Manifestation contre la loi de travail, 26 mai 2016. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'Net

Société| Manifestation contre la loi Travail : des licornes et des heurts à Grenoble

Bois Français. © Isère Tourisme

Société| Des points d’eau pour se rafraîchir !

Témoignage d'une ancienne allocataire du RSA en Isère, aujourd'hui sans aide sociale pour avoir voulu se réinsérer en reprenant une formation.

Société| “J’ai perdu mon droit au RSA pour avoir voulu me réinsérer”

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin