Vue du belvédère du Grand Balcon lors du lancement du petit train de la Mure le 20 juillet 2021 (c) Ilan Khalifa--Delclos | Place Gre'net

Dépaysement à bas coût : à la redé­cou­verte du tou­risme local dans la métro­pole de Grenoble

Dépaysement à bas coût : à la redé­cou­verte du tou­risme local dans la métro­pole de Grenoble

FOCUS – Face à la crise du Covid, la métro­pole de Grenoble entend bien rebon­dir via le tou­risme local, com­pa­tible avec les contraintes sani­taires et sans fort impact envi­ron­ne­men­tal. Petit aperçu de l’offre de proxi­mité dis­po­nible sur le ter­ri­toire de Grenoble-Alpes Métropole.

Le sec­teur du tou­risme isé­rois aurait perdu 750 mil­lions d’eu­ros de chiffre d’af­faires en 2020, selon Isère Attractivité. Le rebond vien­drait-il du tou­risme local alors que les voyages res­tent com­pli­qués et que la crise éco­no­mique ampute les familles d’une par­tie de leur bud­get ? Près d’un an après un appel pour le tou­risme de proxi­mité, la métro­pole de Grenoble entend en tout cas pro­mou­voir ce type de tou­risme, acces­sible en bus, moins cher et au bilan car­bone allégé.

Un tou­risme local adapté aux familles

Première idée de sor­tie, l’Ecole de porte. Pour y accé­der il faut comp­ter une demi-heure de tra­jet en bus – via la ligne 62 – ou en voi­ture. « On a la chance d’être à proxi­mité de zones cita­dines », recon­naît Léonie Baccuzi, co-fon­da­trice de l’école. Si l’activité phare est le biath­lon, il est pos­sible d’y décou­vrir la ran­don­née, le VTT ou encore l’escalade tout au long de l’année. « L’avantage de la moyenne mon­tagne c’est qu’on peut, toute l’année, pro­fi­ter de la nature et de l’extérieur ».

L’Ecole de Porte accueille prin­ci­pa­le­ment des familles et des enfants. Il est, par exemple, pos­sible pour des parents de dépo­ser leur enfant dans le bus 62 afin qu’il soit accueilli au Col de Porte par l’équipe enca­drante. « On est très contents d’accueillir des gens novices qui ont envie sim­ple­ment de pas­ser un moment convi­vial en famille », explique Léonie Baccuzi.

Léonie Baccuzi, co-fondatrice de l'Ecole de Porte, devant le stand de Biathlon

Léonie Baccuzi, co-fon­da­trice de l’Ecole de Porte, devant le stand de Biathlon © Ilan Khalifa – Delclos | Place Gre’net

D’autres options existent pour les familles spor­tives. L’association Grenoble Alpes Tourisme, nou­velle mou­ture de l’of­fice de Tourisme Grenobles-Alpes Métropole, pro­pose par exemple des par­cours adap­tés. Sur la ving­taine de « ran­don­nées frai­cheurs » que le site pro­pose, trois sont adap­tées aux familles. Le sen­tier de la fon­taine ardente, la pierre du soleil et le bal­con du Drac, ainsi que le sen­tier des arbres à sons à Prémol.

Pour les cyclistes de tous âges, la Métropole pro­pose depuis 2021 les guides Topo-vélo. Déclinés en six numé­ros selon le sec­teur, ces car­nets donnent des idées de cir­cuits réa­li­sables en une ou deux heures et contiennent toutes les infor­ma­tions néces­saires au tra­jet : durée, déni­velé, iti­né­raire pré­cis, vélo conseillé et points d’in­té­rêt. Il est ainsi pos­sible de n’embarquer que le guide lors d’une sor­tie vélo et de se décon­nec­ter totalement.

Une décou­verte des lieux de pro­duc­tion locaux

Autre pos­si­bi­lité : la route des pro­duc­teurs dans la plaine de Reymure avec la visite de fermes locales, réa­li­sable en une après-midi. Pour les Jardins de Malissoles et la ferme aro­ma­tique situés dans la com­mune de Varces-Allières-et-Risset, il faut pré­voir entre vingt-cinq minutes en voi­ture et une heure de tra­jet à vélo. Les deux exploi­ta­tions se visitent libre­ment. La ferme aro­ma­tique pro­pose la cueillette de fruits, payés à la pesée. Mais son acti­vité prin­ci­pale est la culture d’herbes aro­ma­tiques, par­fois inso­lites comme une feuille au goût d’huître.

Bourrache bleu au jardin aromatique. Plante ayant le goût du Bleu

Bourrache bleu au jar­din aro­ma­tique. Plante ayant le goût du Bleu © Ilan Khalifa – Delclos | Place Gre’net

Les jar­dins de Malissoles accueillent le mar­ché Meraki tous les mer­cre­dis, de 15 heures à 19 h 30 l’été et sous la serre de 14 h 30 à 19 heures l’hi­ver. Anne-Sophie Rouveure, la pro­prié­taire des lieux, décrit une volonté de faire du mar­ché Méraki un lieu de vie : « Sur le mar­ché, les gens sont accueillis avec des cours de des­sin. Ce mer­credi, un groupe de Swing vient faire un concert pen­dant le mar­ché, il y a deux semaines, il y a eu des per­cus­sions. » Elle se féli­cite éga­le­ment de l’initiative de quelques consom­ma­teurs d’avoir créé un bar auto­géré sur l’emplacement du marché.

Anne-Sophie Rouveure, propriétaire des jardins de Malissoles

Anne-Sophie Rouveure, pro­prié­taire des jar­dins de Malissoles © Ilan Khalifa – Delclos | Place Gre’net

Un éco­sys­tème riche proche de Grenoble

Envie de nature ? La Tourbière du Peuil, sur la com­mune de Claix, se situe à une tren­taine de minutes de Grenoble. Une tour­bière née d’une accu­mu­la­tion de matières orga­niques qui ne se décom­posent pas. Il en découle un éco­sys­tème pré­cieux pour l’être humain puisqu’il épure l’eau. Autre avan­tage : la régu­la­tion des niveaux d’eau. En effet, le sol retient de grands volumes qui sont relâ­chés lors de fortes cha­leurs. Ce phé­no­mène limite à la fois les inon­da­tions et les sècheresses.

La plus grande tour­bière du Vercors peut se décou­vrir par un sen­tier amé­nagé. Un par­king est prévu pour dépo­ser sa voi­ture et pro­fi­ter du par­cours d’environ une heure trente. Au cours de la balade, les visi­teurs peuvent décou­vrir l’histoire de la for­ma­tion de cet espace natu­rel sen­sible (ENS), via des fiches plas­ti­fiées dis­sé­mi­nées régulièrement.

Il est éga­le­ment pos­sible de par­cou­rir l’ENS du Marais des Sagnes au Sappey-en-Chartreuse1Renseignements et ins­crip­tions dis­po­nibles au 04 76 42 41 41..

Du tou­risme sans sor­tir de Grenoble

Pour finir, Grenoble offre des options pour bou­ger ou se culti­ver sans sor­tir de son enceinte. Le Grenoble Pass, tout d’a­bord. Lancé en 2017. Ce pass donne accès à 25 acti­vi­tés sans sur­coût et à des réduc­tions dans treize lieux. Autre avan­tage : l’accès gra­tuit au réseau Tag et à Métrovélo.

Il est dis­po­nible à l’a­chat en ligne, en trois for­faits : 24 heures à 19 euros, 48 heures à 33 euros ou 72 heures à 48 euros. À noter que, pour ce der­nier, les trois jours peuvent être espa­cés sur une semaine au lieu d’être consé­cu­tifs. La carte est ensuite récu­pé­rable sur l’application Grenoble Pass, télé­char­geable sur Android ou sur iOS.

Téléphérique Grenoble-Bastille (c) Ilan Khalifa--Delclos | Place Gre'net

Le Téléphérique Grenoble-Bastille est inclus dans le Pass Grenoble © Ilan Khalifa – Delclos | Place Gre’net

Des visites thé­ma­tiques sont aussi dis­po­nibles tout l’été. Les visites gui­dées des œuvres réa­li­sées dans le cadre du Street Art Fest 2021, en par­te­na­riat avec la gale­rie Space Junk, se pour­suivent jus­qu’au 7 sep­tembre. Tous les mar­dis à 19 heures au départ de l’of­fice du tou­risme, un par­cours d’une heure trente per­met de le décou­vrir dans les quar­tiers Hoche et Championnet.

Autre pos­si­bi­lité : le par­cours inti­tulé « Le vieux Grenoble inso­lite ». Le 21 août, à 14 h 30 pour envi­ron une heure trente, il sera pos­sible de suivre un guide et de décou­vrir ses anec­dotes. Pour les deux par­cours, la tarif com­plet est de 9 euros et le tarif réduit 6 euros.

Ilan Khalifa-Delclos

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Les adjoints Gilles Namur et Margot Belair, Bertrand Raynaud (Alp’Études), Quentin De Neeff ( directeur de projet en mission d’aménagement des espaces publics), Frédéric Cacciali (pour la Sages) et Nathalie Durand (direction de l’urbanisme et de l’aménagement). © Joël Kermabon - Place Gre'net
Grenoble : de nou­veaux espaces publics quar­tier Flaubert pour le trans­for­mer et l’a­dap­ter au chan­ge­ment climatique

FOCUS - À l'occasion d'une visite guidée organisée sur site, la Ville de Grenoble a présenté, le 10 juillet 2024, ce que va devenir le Lire plus

Les livreurs à vélo et des élus prennent la pose devant leur nouveau local situé 8, rue Saint-François à Grenoble. © Joël Kermabon - Place Gre'net
La Ville de Grenoble met un local flam­bant neuf à la dis­po­si­tion des livreurs de repas à domicile

FOCUS - La Ville de Grenoble a décidé de mettre gratuitement à disposition des livreurs de repas à vélo un local situé en plein cœur Lire plus

Soixante-dix jeunes Isérois relient Grenoble à Nice à vélo élec­trique pour pro­mou­voir le don du sang

EN BREF - Quelque 70 jeunes Isérois, âgés de 15 à 17 ans, ont pris le départ du projet Grenoble-Nice, vendredi 12 juillet 2024, devant Lire plus

Gazage des pigeons: des associations animalistes annoncent un “happening” devant la mairie de Vienne le 17 juillet
Gazage des pigeons : des asso­cia­tions ani­ma­listes annoncent un “hap­pe­ning” devant la mai­rie de Vienne

FLASH INFO - L'Association justice animaux Savoie (Ajas) et l'association Paris animaux Zoopolis (Paz) annoncent l'organisation d'un “happening” devant l'hôtel de Ville de Vienne, mercredi Lire plus

Des riverains et commerçants dénoncent la piétonnisation “surprise” de la rue Lazare-Carnot, quartier Championnet à Grenoble
Grenoble : des rive­rains et com­mer­çants dénoncent la pié­ton­ni­sa­tion “sur­prise” de la rue Lazare-Carnot, quar­tier Championnet

FOCUS - Surprise pour des riverains et des commerçants du quartier Championnet de Grenoble: depuis le lundi 1er juillet, un tronçon de la rue Lazare-Carnot, Lire plus

Vézeronce-Curtin : le ges­tion­naire d’une rési­dence séniors en liqui­da­tion judi­ciaire, 42 per­sonnes âgées livrées à elles-mêmes

EN BREF - Placée en liquidation judiciaire, la société Cormaline, gestionnaire de la résidence séniors du Clos des Tilleuls, à Vézeronce-Curtin, dans le Nord-Isère, a Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !