La rave party sur l'ancienne Zad de Roybon a pris fin avec l'évacuation des derniers “teufeurs” le 3 août au soir

Plusieurs mil­liers de « teu­feurs » réunis au cours d’une rave party sau­vage sur l’ancienne Zad de Roybon

Plusieurs mil­liers de « teu­feurs » réunis au cours d’une rave party sau­vage sur l’ancienne Zad de Roybon

FIL INFO – Une rave party sau­vage ayant démarré samedi 31 juillet 2021 aux envi­rons de 22 heures sur l’ancienne Zad de Roybon s’est pour­sui­vie ce dimanche. Un évé­ne­ment non auto­risé qui fait suite à l’ap­pel lancé sur les réseaux sociaux à par­ti­ci­per à une « Nuit des meutes » en hom­mage à Steve Maia Caniço.

Une dizaine de rave-par­ties se sont tenues en France dans la nuit de samedi à dimanche, après un appel lancé sur les réseaux sociaux à rendre hom­mage à Steve Maia Caniço. Le jeune homme s’é­tait noyé en juin 2019 dans la Loire à Nantes, le soir de la Fête de la musique après une charge de la police. L’occasion pour ses par­ti­sans de dénon­cer éga­le­ment « la répres­sion poli­cière et juri­dique per­ma­nente des fêtes libres ».

Plusieurs mil­liers de « teu­feurs » sont ainsi arri­vés samedi soir pour une rave-party sur le site de l’an­cienne Zad (« zone à défendre ») de Roybon en forêt de Chambaran, limi­trophe de la Drôme. Une Zad, liée au pro­jet de Center Parcs depuis aban­donné, qui avait été éva­cuée en octobre 2020 après six ans d’oc­cu­pa­tion par les opposants.

Les rive­rains ont pré­venu la gen­dar­me­rie face au flot de véhicules

Il était envi­ron 22 heures, samedi, lorsque des gen­darmes de la Drôme ont alerté leurs confrères de l’Isère que de nom­breux véhi­cules se diri­geaient vers la com­mune de Roybon, rap­porte le Dauphiné libéré. Ce sont des habi­tants, sur­pris de voir pas­ser autant de voi­tures et de camions sur de petites routes du sec­teur de Crépol, Montrigaud et Beaurepaire qui les ont prévenus.

Selon la gen­dar­me­rie, contac­tée par France Bleu, au moins 1 500 véhi­cules ont ainsi tran­sité par la Drôme pour rejoindre le lieu de la fête. Alors que l’é­vé­ne­ment est tou­jours en cours ce dimanche, le Dauphiné Libéré estime qu’il y aurait eu jusqu’à 5 000 participants.

Des ver­ba­li­sa­tions pour usage de stu­pé­fiants et non-res­pect des consignes sanitaires

« L’événement n’a pas été déclaré au préa­lable, comme la régle­men­ta­tion l’exige. L’organisateur n’a pas non plus prévu d’é­quipe de sécu­rité civile pour pro­té­ger les par­ti­ci­pants », indiquent dans un com­mu­niqué de presse com­mun le préfet de l’Isère Laurent Prévost et le pro­cu­reur de la République de Grenoble Éric Vaillant. Qui pré­cisent : « En consé­quence, les équipes du Sdis 38 se sont mobi­li­sées, lors­qu’elles ont été aler­tées en urgence, pour por­ter secours aux per­sonnes le néces­si­tant. »

Les forces de l’ordre déployées aux abords du site occupé ont annoncé pro­cé­der à des ver­ba­li­sa­tions rela­tives « notam­ment à l’u­sage de stu­pé­fiants mais aussi au non-res­pect des consignes sani­taires ». A 22 heures dimanche soir, les gen­darmes avaient ainsi contrôlé plus de 200 véhi­cules quit­tant le sec­teur de la rave de Roybon. Ils ont relevé cinq alcoo­lé­mies dont deux délic­tuelles, 23 ver­ba­li­sa­tions pour pos­ses­sion de stu­pé­fiants, quinze conduites sous stu­pé­fiants et trois infrac­tions à la police de la route. Des chiffres ame­nés à aug­men­ter, les contrôles se pour­sui­vant tout au long de la nuit. Une enquête judi­ciaire est par ailleurs ouverte pour déter­mi­ner les res­pon­sa­bi­li­tés des organisateurs.

La rédaction

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Vézeronce-Curtin : le ges­tion­naire d’une rési­dence séniors en liqui­da­tion judi­ciaire, 42 per­sonnes âgées livrées à elles-mêmes

EN BREF - Placée en liquidation judiciaire, la société Cormaline, gestionnaire de la résidence séniors du Clos des Tilleuls, à Vézeronce-Curtin, dans le Nord-Isère, a Lire plus

Cette soirée du 14 juillet s'est évidemment terminée avec un superbe feu d'artifices. Il a duré une grosse vingtaine de minutes ! © Martin de Kerimel - Place Gre'net
Festivités du 14 juillet : feux d’ar­ti­fice, bals, concerts et ani­ma­tions dans les com­munes de la métro­pole grenobloise

ÉVÈNEMENT - Grenoble comme la plupart des communes de la métropole célèbrent la fête nationale du 14 juillet. Feux d'artifice, bals populaires, concerts, animations, restauration... Lire plus

Le nou­veau centre de tri Athanor de La Tronche va trai­ter les déchets de 740 000 habi­tants de la région grenobloise

FOCUS - Le nouveau centre de tri Athanor a officiellement été inauguré mardi 9 juillet 2024 par les sept intercommunalités partenaires pour sa réalisation, depuis Lire plus

Grenoble : deux ex-élus attaquent la déli­bé­ra­tion octroyant un ter­rain de la Ville à moi­tié prix pour un « pseudo-habi­tat participatif »

FOCUS - Le tribunal administratif a examiné, vendredi 5 juillet 2024, le recours déposé par les anciens élus du groupe Ensemble à gauche contre la Lire plus

Le passage en sens unique pour les automobiles sur le cours Berriat de Grenoble (re)fait débat au conseil métropolitain
Cours Berriat à Grenoble : le pas­sage en sens unique a (re)fait débat au conseil métro­po­li­tain… mais se fera

FOCUS - Les aménagements en vue de la réalisation d'une chronovélo sur le tronçon du cours Berriat entre le cours Jean-Jaurès et le pont de Lire plus

Succès du rassemblement place Verdun "pour la démocratie et le progrès social" à l'appel des syndicats
Succès du ras­sem­ble­ment place de Verdun « pour la démo­cra­tie et le pro­grès social » à l’ap­pel des syndicats

FOCUS - Forte affluence sur la place de Verdun de Grenoble mardi 9 juillet à l'appel des syndicats CGT, FSU, Unsa et Solidaires, "pour la Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !