La rave party sur l'ancienne Zad de Roybon a pris fin avec l'évacuation des derniers “teufeurs” le 3 août au soir

Plusieurs milliers de « teufeurs » réunis au cours d’une rave party sauvage sur l’ancienne Zad de Roybon

Plusieurs milliers de « teufeurs » réunis au cours d’une rave party sauvage sur l’ancienne Zad de Roybon

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

FIL INFO – Une rave party sauvage ayant démarré samedi 31 juillet 2021 aux environs de 22 heures sur l’ancienne Zad de Roybon s’est poursuivie ce dimanche. Un événement non autorisé qui fait suite à l’appel lancé sur les réseaux sociaux à participer à une « Nuit des meutes » en hommage à Steve Maia Caniço.

Une dizaine de rave-par­ties se sont tenues en France dans la nuit de samedi à dimanche, après un appel lancé sur les réseaux sociaux à rendre hom­mage à Steve Maia Caniço. Le jeune homme s’é­tait noyé en juin 2019 dans la Loire à Nantes, le soir de la Fête de la musique après une charge de la police. L’occasion pour ses par­ti­sans de dénon­cer éga­le­ment « la répres­sion poli­cière et juri­dique per­ma­nente des fêtes libres ».

Plusieurs mil­liers de « teu­feurs » sont ainsi arri­vés samedi soir pour une rave-party sur le site de l’an­cienne Zad (« zone à défendre ») de Roybon en forêt de Chambaran, limi­trophe de la Drôme. Une Zad, liée au pro­jet de Center Parcs depuis aban­donné, qui avait été éva­cuée en octobre 2020 après six ans d’oc­cu­pa­tion par les opposants.

Les riverains ont prévenu la gendarmerie face au flot de véhicules

Il était envi­ron 22 heures, samedi, lorsque des gen­darmes de la Drôme ont alerté leurs confrères de l’Isère que de nom­breux véhi­cules se diri­geaient vers la com­mune de Roybon, rap­porte le Dauphiné libéré. Ce sont des habi­tants, sur­pris de voir pas­ser autant de voi­tures et de camions sur de petites routes du sec­teur de Crépol, Montrigaud et Beaurepaire qui les ont prévenus.

Selon la gen­dar­me­rie, contac­tée par France Bleu, au moins 1 500 véhi­cules ont ainsi tran­sité par la Drôme pour rejoindre le lieu de la fête. Alors que l’é­vé­ne­ment est tou­jours en cours ce dimanche, le Dauphiné Libéré estime qu’il y aurait eu jusqu’à 5 000 participants.

Des verbalisations pour usage de stupéfiants et non-respect des consignes sanitaires

« L’événement n’a pas été déclaré au préa­lable, comme la régle­men­ta­tion l’exige. L’organisateur n’a pas non plus prévu d’é­quipe de sécu­rité civile pour pro­té­ger les par­ti­ci­pants », indiquent dans un com­mu­niqué de presse com­mun le préfet de l’Isère Laurent Prévost et le pro­cu­reur de la République de Grenoble Éric Vaillant. Qui pré­cisent : « En consé­quence, les équipes du Sdis 38 se sont mobi­li­sées, lors­qu’elles ont été aler­tées en urgence, pour por­ter secours aux per­sonnes le néces­si­tant. »

Les forces de l’ordre déployées aux abords du site occupé ont annoncé pro­cé­der à des ver­ba­li­sa­tions rela­tives « notam­ment à l’u­sage de stu­pé­fiants mais aussi au non-res­pect des consignes sani­taires ». A 22 heures dimanche soir, les gen­darmes avaient ainsi contrôlé plus de 200 véhi­cules quit­tant le sec­teur de la rave de Roybon. Ils ont relevé cinq alcoo­lé­mies dont deux délic­tuelles, 23 ver­ba­li­sa­tions pour pos­ses­sion de stu­pé­fiants, quinze conduites sous stu­pé­fiants et trois infrac­tions à la police de la route. Des chiffres ame­nés à aug­men­ter, les contrôles se pour­sui­vant tout au long de la nuit. Une enquête judi­ciaire est par ailleurs ouverte pour déter­mi­ner les res­pon­sa­bi­li­tés des organisateurs.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

La rédaction

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCaptcha et le GooglePolitique de confidentialité etConditions d'utilisation appliquer.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

La statue de la liberté de Roybon. © Ville de Roybon
En Isère, les collectivités rachètent les terrains du Center parcs : un nouveau cadeau pour Pierre & Vacances ?

  ENQUÊTE - À Roybon, les collectivités locales ont remis la main sur les terrains du Center parcs. Mais les élections en ligne de mire Lire plus

Réactions scandalisées de la classe politique après les actes de vandalisme qui ont frappé la commune de Roybon

  FOCUS - Les dégradations commises à Roybon par un groupe d'individus dans la nuit du 3 au 4 décembre 2020 ont sidéré les habitants Lire plus

La gendarmerie procède à l'évacuation de la Zad de Roybon mardi 13 octobre au matin
La gendarmerie procède à l’évacuation de la Zad de Roybon mardi 13 octobre au matin

  FLASH INFO – La Zad de Roybon, bientôt de l'histoire ancienne? C'est en tout cas ce qu'espère la préfecture de l'Isère, qui a lancé Lire plus

La proposition d'Alain Carignon de jumeler la Ville de Grenoble à Roybon fait bondir le maire de la commune des Chambarans.
Le vœu d’Alain Carignon de jumeler Grenoble à Roybon fait bondir Serge Perraud

FLASH INFO - L'initiative d'Alain Carignon de soumettre un vœu * au conseil municipal de ce 25 juillet proposant de jumeler Roybon à la Ville Lire plus

La proposition d'Alain Carignon de jumeler la Ville de Grenoble à Roybon fait bondir le maire de la commune des Chambarans.
Alain Carignon veut jumeler Roybon à la ville de Grenoble

FLASH INFO - Roybon s'invite à la table du conseil municipal de Grenoble. Samedi 25 juillet, pour la première assemblée de cette nouvelle mandature, le Lire plus

Opposants au Center parcs devant la cour administrative d'appel de Lyon mardi 30 avril © Patricia Cerinsek
Pierre & Vacances jette l’éponge et abandonne son projet de Center parcs en Isère

  EN BREF - Après dix ans de procédures judiciaires et six ans d'occupation du site par les zadistes, Pierre & Vacances annonce renoncer à Lire plus

Flash Info

|

26/01

12h09

|

|

26/01

0h05

|

|

25/01

18h00

|

|

25/01

16h54

|

|

25/01

11h45

|

|

24/01

19h00

|

|

24/01

14h56

|

|

24/01

12h09

|

|

23/01

23h39

|

|

22/01

16h03

|

Les plus lus

Chloé LE BRET

Politique| Grenoble : Chloé Le Bret, conseillère municipale à l’égalité des droits, démissionne suite à « une rupture de confiance »

Éric Piolle présentait ses voeux à la presse ce 13 janvier 2022. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Abonnement| Éric Piolle envisage un stationnement plus cher pour les SUV et de la vidéo-verbalisation en centre-ville

Action de désobéissance civile de femmes en burkini à la piscine des Dauphine de Grenoble, vendredi 17 mai DR

Abonnement| Pétition pro-burqini : la majorité d’Eric Piolle refuse de s’engager… après un processus de médiation

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin