Covid en Isère

Regain de conta­mi­na­tions Covid en Isère et en Auvergne-Rhône-Alpes, sans hausse notable des hospitalisations

Regain de conta­mi­na­tions Covid en Isère et en Auvergne-Rhône-Alpes, sans hausse notable des hospitalisations

FOCUS — Comment évo­lue l’é­pi­dé­mie de Covid en Isère et en Auvergne-Rhône-Alpes ? À la faveur du variant Delta, les conta­mi­na­tions connaissent à nou­veau une forte hausse, sans impact pour le moment sur les hos­pi­ta­li­sa­tions, contrai­re­ment à d’autres régions. Le tout dans un contexte de mani­fes­ta­tions contre le pass sani­taire, tan­dis que deux par­le­men­taires LREM isé­roises affichent une opi­nion bien dif­fé­rente sur l’o­bli­ga­tion vac­ci­nale pour l’en­semble de la population.

« La cir­cu­la­tion du variant Delta est très pré­oc­cu­pante, ainsi que le montre la reprise de la conta­mi­na­tion en Isère », indique la pré­fec­ture. Un regain des conta­mi­na­tions Covid qui se fait à la faveur d’un variant « très conta­gieux » et de « l’augmentation des flux durant la période esti­vale […] de nature à accé­lé­rer le risque de conta­mi­na­tion ».

Le variant Delta est « devenu lar­ge­ment majo­ri­taire » en Auvergne-Rhône-Alpes, confirme Santé publique France dans son rap­port en date du 22 juillet 2021. « Le taux d’incidence régio­nal […] subit une très forte aug­men­ta­tion (+181 %) pour s’établir à 73 cas pour 100 000 habi­tants », explique l’a­gence. Si le virus concerne tou­jours toutes les classes d’âge, il semble cir­cu­ler majo­ri­tai­re­ment chez les per­sonnes entre 15 et 44 ans.

Des tests posi­tifs en hausse, mais des hos­pi­ta­li­sa­tions en baisse

En Isère, durant la semaine du 12 au 18 juillet, 815 per­sonnes étaient posi­tives à la Covid-19 sur les 34 721 tes­tées. Soit qua­si­ment le double des 411 per­sonnes posi­tives (sur 33 779 tes­tées) durant la semaine du 5 au 11 juillet. Pour l’heure, la pro­gres­sion rapide du variant ne se tra­duit pas par une hausse des hos­pi­ta­li­sa­tions. Onze per­sonnes ont ainsi été hos­pi­ta­li­sées entre le 12 et le 18 juillet, contre 12 entre le 5 et le 11 juillet, et 18 entre le 28 juin et 4 juillet.

La pré­fec­ture de l’Isère indique ainsi qu’au 20 juillet 2021, 83 per­sonnes au total étaient hos­pi­ta­li­sées pour cause de Covid-19 sur le dépar­te­ment, dont sept en réani­ma­tion. Des chiffres encore “modé­rés” et une ten­dance à la baisse qui se retrouve sur l’en­semble de la région. Ce qui n’est pas le cas de régions très fré­quen­tées en été comme l’Occitanie ou Provence-Alpes-Côte-d’Azur, où les hos­pi­ta­li­sa­tions repartent à la hausse.

La hausse des contaminations Covid en Isère et Auvergne-Rhône-Alpes n'entraîne pas (encore ?) de hausse des hospitalisations © Chloé Ponset - Place Gre'net

Contrairement à d’autres régions, la hausse des conta­mi­na­tions Covid en Auvergne-Rhône-Alpes n’en­traîne pas (encore ?) de hausse des hos­pi­ta­li­sa­tions. © Chloé Ponset – Place Gre’net

L’ARS Auvergne-Rhône-Alpes confirme : « En effet, pas d’aug­men­ta­tion signi­fi­ca­tive sur le milieu hos­pi­ta­lier pour l’ins­tant et espé­rons que cela dure ! » Les rai­sons de cette situa­tion ? Une preuve de l’ef­fi­ca­cité de la vac­ci­na­tion, qui pro­tège des formes graves du virus, « par­ti­cu­liè­re­ment chez les per­sonnes les plus âgées qui sont glo­ba­le­ment bien vac­ci­nées », indique l’a­gence. Les per­sonnes en réani­ma­tion ne sont, pour leur part, pas vaccinées.

La hausse des cas et la crainte d’une reprise des hos­pi­ta­li­sa­tions amène l’Assurance mala­die de l’Isère à recru­ter 25 télé­con­seillers en « contact tra­cing », pour la période esti­vale et la ren­trée. Les mis­sions res­tent les mêmes : appe­ler les patients posi­tifs à la Covid-19 « pour remon­ter les chaînes de conta­mi­na­tion », puis pré­ve­nir les cas contacts. Mais aussi « iden­ti­fier les situa­tions médi­cales et sociales sen­sibles afin de pro­po­ser une aide ».

Un peu moins de la moi­tié des Isérois vac­ci­nés “double dose”

Quid de la vac­ci­na­tion ? Au 22 juillet 2021 en Isère, 711 732 per­sonnes avaient reçu au moins une pre­mière dose de vac­cin (soit 56,3 % de la popu­la­tion) et 597 362 leurs deux doses (soit 47,2 % de la popu­la­tion). Des chiffres qui s’ins­crivent dans la moyenne régio­nale. Seules la Loire et l’Allier comptent à ce jour plus de 50 % d’ha­bi­tants ayant reçu deux doses. Tandis que l’Ain est en queue de clas­se­ment avec 39 % de vac­ci­nés “double dose”.

Covid en Isère : manifestations contre le pass sanitaire (et souvent contre la vaccination) ont réuni plusieurs milliers de personnes à Grenoble © Séverine Cattiaux - Place Gre'net

Des mani­fes­ta­tions contre le pass sani­taire (et sou­vent contre la vac­ci­na­tion) ont réuni plu­sieurs mil­liers de per­sonnes à Grenoble. © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

Le vac­cin et le pass sani­taire qui lui est atte­nant res­tent tou­te­fois des points de cris­pa­tion impor­tants. À Grenoble, des mani­fes­ta­tions contre le pass sani­taire, accom­pa­gnées de mes­sages hos­tiles à la vac­ci­na­tion, ont ainsi réuni plu­sieurs mil­liers de per­sonnes. Un pas a été fran­chi dans la nuit du 16 au 17 juillet, où un centre de vac­ci­na­tion de Lans-en-Vercors a été van­da­lisé. Ouvert en urgence, un centre de rem­pla­ce­ment a pu hono­rer les ren­dez-vous pris pour la journée.

La vac­ci­na­tion, le groupe médi­cal Avec – ancien­ne­ment Doctegestio –, repre­neur de la Clinique mutua­liste, entend de son côté la faire res­pec­ter auprès de ses 12 000 col­la­bo­ra­teurs. Et ceci au tra­vers d’une appli­ca­tion numé­rique qui « per­met­tra de connaître la situa­tion exacte du nombre de per­sonnes vac­ci­nées au sein du groupe et de suivre son évo­lu­tion ». Reste à voir la réac­tion des syn­di­cats, déjà très remon­tés contre le repre­neur, face à une telle initiative.

Covid en Isère : des posi­tions diver­gentes sur la vac­ci­na­tion obligatoire

La vac­ci­na­tion divise-t-elle jusque dans les rangs de la majo­rité ? Dans deux com­mu­ni­qués dis­tincts, les dépu­tées En marche de l’Isère Émilie Chalas et Catherine Kamowski affichent en effet des posi­tions rela­ti­ve­ment dif­fé­rentes. Si Catherine Kamowski sou­tient l’i­so­le­ment obli­ga­toire des malades ou la vac­ci­na­tion obli­ga­toire de cer­taines pro­fes­sions, elle se pro­nonce en revanche contre l’i­dée d’une vac­ci­na­tion impo­sée à l’en­semble de la population.

La députée de l'Isère Émilie Chalas propose de rendre la vaccination contre la Covid obligatoire pour toutes les personnes de plus de 12 ans © Tim Buisson – Place Gre’net

La dépu­tée de l’Isère Émilie Chalas pro­pose de rendre la vac­ci­na­tion contre la Covid obli­ga­toire pour toutes les per­sonnes de plus de 12 ans. © Tim Buisson – Place Gre’net

« La liberté de cha­cun dans le choix de se faire vac­ci­ner est effec­ti­ve­ment fon­da­men­tale », écrit la par­le­men­taire. Tout en consi­dé­rant que le texte voté par le par­le­ment « pro­pose des alter­na­tives garan­tis­sant à l’ensemble des Français la sécu­rité qui leur revient de droit ». Émilie Chalas n’est clai­re­ment pas sur la même ligne, en pro­po­sant pour sa part « d’en­vi­sa­ger l’obligation vac­ci­nale pour tous les Français de plus de 12 ans ».

« Il fau­dra bien le pass sani­taire et, à terme, l’obligation vac­ci­nale. Ce n’est qu’à ce prix que nous vain­crons l’épidémie et que nous retrou­ve­rons de la séré­nité », insiste la dépu­tée. Pour qui « l’obscurantisme et le com­plo­tisme ne peuvent pas défaire notre his­toire scien­ti­fique et l’engagement social que nous avons les uns envers les autres ». Non sans oublier de rap­pe­ler qu’onze vac­cins sont d’ores et déjà obli­ga­toires à ce jour en France.

Florent Mathieu

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Suicide de Cyrille Minard: des perquisitions au Sdis 38 dans le cadre d'une enquête pour homicide involontaire
Suicide de Cyrille Minard : des per­qui­si­tions au Sdis 38 dans le cadre d’une enquête pour homi­cide involontaire

FLASH INFO - Des enquêteurs de la police judiciaire de Grenoble ont procédé à des perquisitions dans les locaux de la direction du Sdis de Lire plus

La CGT du Crous Grenoble-Alpes boycotte la venue à Grenoble de la présidente du Cnous Bénédicte Durand
La CGT du Crous Grenoble-Alpes boy­cotte la venue à Grenoble de la pré­si­dente du Cnous Bénédicte Durand

FLASH INFO - Les tensions entre la CGT et le Crous Grenoble-Alpes ne semblent pas retomber. En témoigne un nouvel échange au vitriol entre le Lire plus

La Ville de Grenoble accueille le Printemps des services publics, ouvert aux agents et aux citoyens
La Ville de Grenoble accueille le Printemps des ser­vices publics, ouvert aux agents et aux citoyens

FLASH INFO - L'hôtel de Ville de Grenoble accueille le Printemps des services publics le jeudi 30 mai 2024 de 8 h 45 à 18 Lire plus

Etien' en train de peindre une une fresque à Galienni lors du Street Art Fest 2021 (c) Ilan Khalifa--Delclos | Place Gre'net
Le Street Art Fest Grenoble-Alpes est-il en dif­fi­culté à cause du « désen­ga­ge­ment » des col­lec­ti­vi­tés publiques ?

FOCUS - Au lendemain de l’annulation de l’événement « Bomb » qui devait ouvrir la 10e édition du Street Art Fest Grenoble-Alpes, le directeur du festival Lire plus

Saisi par les associations Biodiversité sous nos pieds et FNE Isère, le tribunal administratif de Grenoble a suspendu, le 4 octobre 2021, l'arrêté préfectoral autorisant le projet d'extension de la carrière du Peuye, aux Deux-Alpes. © DR
Bourg d’Oisans : le pro­jet d’ins­tal­la­tion de sto­ckage de déchets inertes dans la val­lée du Vénéon au point mort

FOCUS - Contesté par un collectif d'habitants, le projet d'une installation de stockage de déchets inertes (ISDI) dans la vallée du Vénéon se retrouve au Lire plus

Gabriel Ullmann dénonce un mode d'inscription des commissaires-enquêteurs favorisant les parti-pris et les conflits d'intérêt
Enquêtes publiques : vers un « me too des com­mis­saires-enquê­teurs » pour lut­ter contre les conflits d’intérêt ?

FOCUS - Après avoir connu plusieurs déboires finalement suivis de victoires juridiques, le commissaire-enquêteur isérois Gabriel Ullmann dénonce un système qui favorise à ses yeux Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !