Un plan vélo métropolitain pour "démocratiser et sécuriser" la pratique cycliste sur l'agglomération et au-delà

Un plan vélo pour « démo­cra­ti­ser et sécu­ri­ser » la pra­tique cycliste sur l’ag­glo­mé­ra­tion gre­no­bloise et au-delà

Un plan vélo pour « démo­cra­ti­ser et sécu­ri­ser » la pra­tique cycliste sur l’ag­glo­mé­ra­tion gre­no­bloise et au-delà

FOCUS – La Métropole de Grenoble annonce l’a­dop­tion pro­chaine d’un plan vélo doté de 24 mil­lions d’eu­ros. Objectif ? « Démocratiser l’u­sage du vélo » sur l’en­semble du ter­ri­toire, y com­pris dans les zones péri-urbaines ou de moyenne mon­tagne. Et sécu­ri­ser la pra­tique cycliste, en tra­vaillant sur les points noirs iden­ti­fiés par l’intercommunalité.

« Démocratiser par­tout l’u­sage du vélo, qu’il soit quo­ti­dien, occa­sion­nel, spor­tif ou de loi­sir, [et] faci­li­ter et sécu­ri­ser sa pra­tique ». C’est ainsi que Christophe Ferrari décrit les objec­tifs du nou­veau Plan vélo que l’in­ter­com­mu­na­lité s’ap­prête à voter ven­dredi 2 juillet. Un plan, insiste le pré­sident de Grenoble-Alpes Métropole, qui veut asso­cier les maires des com­munes concer­nées autant que les inter­com­mu­na­li­tés voi­sines, sans oublier le Département et la Région.

De gauche à droite, Jean-Yves Porta (maire de Vaulnaveys-le-Haut), Sylvain Laval (vice-président de la Métro), Christophe Ferrari (président de la Métro) et Michelle Veyret (adjointe de Saint-Martin d'Hères) présente le Plan vélo de Grenoble-Alpes Métropole © Florent Mathieu - Place Gre'net

De gauche à droite, Jean-Yves Porta (maire de Vaulnaveys-le-Haut), Sylvain Laval (vice-pré­sident de la Métro), Christophe Ferrari (pré­sident de la Métro) et Michelle Veyret (adjointe de Saint-Martin-d’Hères) pré­sen­tant le Plan vélo de Grenoble-Alpes Métropole. © Florent Mathieu – Place Gre’net

Et pour cause, ajoute Christophe Ferrari : si le plan est doté de 24 mil­lions d’eu­ros, « la dimen­sion inter-ter­ri­to­riale faci­lite les finan­ce­ments addi­tion­nels, donc nous n’al­lons évi­dem­ment pas nous en pri­ver ». Certaines réa­li­sa­tions peuvent en outre concer­ner d’autres bud­gets. Par exemple des pro­jets urbains comme l’a­mé­na­ge­ment de l’A480 et ses iti­né­raires cyclables, ou encore la créa­tion d’une pas­se­relle au-des­sus du Drac à Saint-Égrève.

Un plan vélo qui va ren­for­cer les pistes Chronovélo

Quid du plan pro­pre­ment dit ? Celui-ci com­porte en pre­mier lieu un « ren­for­ce­ment » des pistes Chronovélo : 13 kilo­mètres de linéaires sont pro­gram­més pour 2021, tan­dis que 74 autres kilo­mètres sont « à l’é­tude ». Sylvain Laval, vice-pré­sident aux Infrastructures cyclables (et pré­sident du Smmag), sou­ligne à ce pro­pos l’at­ten­tion por­tée aux « axes du quo­ti­dien ». Avec, notam­ment, la mise en place d’une nou­velle signa­lé­tique pour une meilleure lisi­bi­lité du réseau.

Jean-Yves Porta et Sylvain Laval © Florent Mathieu - Place Gre'net

Jean-Yves Porta et Sylvain Laval. © Florent Mathieu – Place Gre’net

Mais la Métro entend éga­le­ment « démo­cra­ti­ser la pra­tique du vélo dans les ter­ri­toires péri-urbains, ruraux ou de moyenne mon­tagne », indique Christophe Ferrari. En ciblant tout par­ti­cu­liè­re­ment les habi­tants éloi­gnés des trans­ports en com­mun, comme du ser­vice Métrovélo.
De quoi rem­plir d’aise le maire de Vaulnaveys-le-Haut. « Nos habi­tants sont assez favo­rables à la pra­tique du vélo, sou­hai­te­raient se rendre en vélo sur l’ag­glo­mé­ra­tion, mais ne le font pas, faute d’é­qui­pe­ments de sécu­rité », explique Jean-Yves Porta. Qui ne cache pas « se sen­tir quel­que­fois un peu isolé par rap­port à [cette] pra­tique. » Et appelle de ses vœux un maillage cyclable entre Gières et Vizille pour faci­li­ter la vie de ses admi­nis­trés cyclistes.

Une inci­ta­tion finan­cière à l’a­chat de VAE

Autres ambi­tions du plan vélo ? Une nou­velle stra­té­gie d’en­tre­tien du réseau, qu’il s’a­gisse de la pro­preté, du balayage ou du dénei­ge­ment. L’occasion pour Christophe Ferrari de se fendre d’un quasi mea culpa. « C’est une dimen­sion pour laquelle les com­pé­tences des com­munes et de la Métro sont enche­vê­trées, et pour laquelle nous avons le devoir de faire mieux, beau­coup mieux, que ce que nous fai­sions », estime-t-il.

La Métropole veut inciter les habitants à se tourner vers le vélo pour leurs déplacements © Thomas Imbert - place Gre'net

La Métropole veut inci­ter les habi­tants à se tour­ner vers le vélo pour leurs dépla­ce­ments © Thomas Imbert – place Gre’net

Pour encou­ra­ger l’u­ti­li­sa­tion du vélo, le pré­sident de la Métropole entend accom­pa­gner les entre­prises ou habi­tats col­lec­tifs dans cette direc­tion. Notamment via des ins­tal­la­tions d’ar­ceaux en amont des tra­ver­sées pié­tonnes ou devant les écoles, col­lèges et lycées, en par­te­na­riat avec les col­lec­ti­vi­tés com­pé­tentes (Département et Région). Le tout dans le cadre de Grenoble Capitale verte 2022.

L’incitation peut aussi prendre une forme finan­cière. Ainsi, la Métro annonce-t-elle la mise en place d’une aide à l’acquisition de vélos à assis­tance élec­trique (VAE), sous condi­tions de res­sources. De quoi moti­ver, encore une fois, les habi­tants des zones péri-urbaines pour des tra­jets de moyenne dis­tance. Enfin, Sylvain Laval insiste sur les opé­ra­tions de sen­si­bi­li­sa­tion auprès des sco­laires… et sur l’im­pact posi­tif des ren­dez-vous cyclistes qu’ac­cueille régu­liè­re­ment le territoire.

Une dou­zaine de « points noirs » iden­ti­fiés sur l’agglomération

Reste la ques­tion de la sécu­rité. Suite à une « vaste étude sur la sécu­rité des dépla­ce­ments » menée par la Métropole, une dou­zaine de « points noirs » ont été iden­ti­fiés sur l’ag­glo­mé­ra­tion. Autant de car­re­fours des­ti­nés à être sécu­ri­sés, via par exemple une modi­fi­ca­tion des feux ou la mise en place de cédez-le-pas­sage. Après le décès d’une cycliste à Grenoble en mars 2021, la muni­ci­pa­lité avait d’ailleurs inter­pellé la Métropole sur cette question.

Croisement des boulevards Jaurès-Libération et Vallier-Foch à Grenoble, l'un des "points noirs" accidentogènes de l'agglomération © Google Maps

Croisement des bou­le­vards Jaurès-Libération et Vallier-Foch à Grenoble, l’un des « points noirs » acci­den­to­gènes de l’ag­glo­mé­ra­tion. © Google Maps

Une dou­zaine de points noirs… seule­ment ? « Certains diront que tous les car­re­fours sont dan­ge­reux. Après, évi­dem­ment, il y a des prio­ri­sa­tions qui sont faites, des endroits plus carac­té­ris­tiques que d’autres », explique Sylvain Laval. Les cyclistes peuvent par ailleurs aussi poser des pro­blèmes de sécu­rité. La Métro, indique Christophe Ferrari, compte ainsi s’ap­puyer sur les polices muni­ci­pales pour contrô­ler et sanc­tion­ner les pra­tiques à vélo dangereuses.

Mais, au-delà des points noirs, l’ob­jec­tif est bien de faci­li­ter la vie des cyclistes le long des grands axes de la Métropole. Michelle Veyret, pre­mière adjointe de la Ville de Saint-Martin d’Hères, annonce ainsi le début des études pour le déploie­ment d’une bande cyclable sur l’a­ve­nue Gabriel-Péri, appe­lée à deve­nir un « bou­le­vard urbain ». De quoi ras­su­rer les cyclistes de l’ag­glo­mé­ra­tion, qui consi­dèrent aujourd’­hui volon­tiers Gabriel-Péri comme une voie « cycl­hos­tile » ?

Florent Mathieu

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Auvergne-Rhône-Alpes : élu député, Laurent Wauquiez quitte la Région en lais­sant « ses cas­se­roles », selon l’opposition

FOCUS - Élu député de Haute-Loire le 7 juillet 2024, Laurent Wauquiez devrait quitter la présidence de la Région Auvergne-Rhône-Alpes durant l'été, en vertu du Lire plus

© Joël Kermabon - Place Gre'net
Grenoble : ras­sem­ble­ment contre la trans­pho­bie en hom­mage à Géraldine et Angélina, deux femmes trans assassinées

FLASH INFO - Les associations Déviations et Organisation de solidarité trans’ Grenoble ont organisé, mardi 16 juillet 2024, un rassemblement en mémoire de Géraldine et Lire plus

La stratégie de la Métropole envers les commerçants et l'attractivité commerciale en débat au conseil métropolitain
Attractivité com­mer­ciale : vifs débats autour de la stra­té­gie de la Métropole de Grenoble

FOCUS - Le conseil métropolitain de Grenoble a adopté, le 5 juillet 2024, une délibération-cadre sur la "stratégie d'intervention pour relever les défis d'une attractivité Lire plus

Cyrielle Chatelain réélue pré­si­dente du groupe éco­lo­giste à l’Assemblée natio­nale et « pos­sible » can­di­date au perchoir

FLASH INFO - Cyrielle Chatelain a été réélue, mardi 16 juillet 2024, présidente du groupe parlementaire écologiste. Renommé “groupe écologiste et social”, celui-ci intègre les Lire plus

L’élue isé­roise Sophie Romera quitte LFI et rejoint L’Après : « Je suis tou­jours libre, peut-être encore plus insoumise »

FOCUS - Sophie Romera, conseillère départementale et municipale d'opposition de Fontaine, a annoncé, vendredi 12 juillet 2024, son départ de La France insoumise. Elle rejoint Lire plus

Les adjoints Gilles Namur et Margot Belair, Bertrand Raynaud (Alp’Études), Quentin De Neeff ( directeur de projet en mission d’aménagement des espaces publics), Frédéric Cacciali (pour la Sages) et Nathalie Durand (direction de l’urbanisme et de l’aménagement). © Joël Kermabon - Place Gre'net
Grenoble : de nou­veaux espaces publics quar­tier Flaubert pour le trans­for­mer et l’a­dap­ter au chan­ge­ment climatique

FOCUS - À l'occasion d'une visite guidée organisée sur site, la Ville de Grenoble a présenté, le 10 juillet 2024, ce que va devenir le Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !