De nombreuses familles se sont rendu à la séance jeune public en début d'après-midi. © Sarah Krakovitch – Place Gre’net

Une réouverture nommée désir : les salles de cinéma ont attiré les foules à Grenoble

Une réouverture nommée désir : les salles de cinéma ont attiré les foules à Grenoble

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

FOCUS – Les spectateurs n’ont pas manqué à l’appel durant ces premiers jours de réouverture des lieux culturels à Grenoble. Et si les salles de cinéma ont globalement été prises d’assaut, la culture a aussi été à l’honneur dans les rues de l’agglomération, ce samedi 22 mai.

 

 

Le Mélies propose une vingtaine de films pour sa première semaine d'ouverture. © Sarah Krakovitch – Place Gre’net

De nom­breuses familles se sont ren­dues à la séance jeune public en début d’a­près-midi. © Sarah Krakovitch – Place Gre’net

« On avait envie de mar­quer cette ouver­ture en étant pré­sent avant la pro­jec­tion des films. Et en disant au public qu’on était heu­reux de les retrou­ver », se réjouit Marco Gentil, direc­teur adjoint du cinéma Le Méliès et res­pon­sable de la pro­gram­ma­tion jeune public.

 

Devant le cinéma, peu avant 16 heures, de nom­breuses familles attendent pour aller voir La baleine et l’escargote, un film d’animation jeune public. Et la séance est déjà presque com­plète, selon Stéphanie, qui s’occupe de l’accueil et de la projection.

 

Depuis la réou­ver­ture, le Méliès a pu comp­ter sur ses nom­breux habi­tués, pres­sés de retour­ner au cinéma. « On ne com­prend pas que les ciné­mas soient res­tés fer­més aussi long­temps », s’indigne l’une d’elle qui s’apprête à assis­ter à la séance avec son fils. « Mais on est ravi d’être là ! », pour­suit-elle avec le sourire.

 

 

« C’est une émotion particulière de retourner au cinéma »

 

Dans ce cinéma d’art et d’essai situé en centre-ville, vingt films ont été sélec­tion­nés pour la semaine de réou­ver­ture, après sept mois d’obscurité. Un choix dif­fi­cile mais néces­saire face à l’afflux de films qui atten­daient de pou­voir sor­tir en salle. Auxquels s’ajoutent ceux qui n’avaient eu que quelques jours d’affiche avant l’annonce du confi­ne­ment, en octobre dernier.

 

Le Mélies propose une vingtaine de films pour sa première semaine d'ouverture. © Sarah Krakovitch – Place Gre’net

Le Méliès pro­pose une ving­taine de films pour sa pre­mière semaine d’ou­ver­ture. © Sarah Krakovitch – Place Gre’net

Trois amis qui sortent tout juste de la salle, ne cachent pas leur joie : « C’est une émo­tion par­ti­cu­lière de retour­ner au cinéma », explique l’un deux. Et ils sont d’ailleurs déjà prêts à y reve­nir : « On veut vite aller voir les films avant qu’ils ne soient plus à l’affiche ! ».

 

Malgré une jauge fixée à 35 %, les ciné­mas de l’agglomération s’adaptent et par­viennent glo­ba­le­ment à affi­cher com­plet pour de nom­breuses séances.

 

« Les cré­neaux sco­laires du matin ne sont pas pris car le rec­to­rat ne per­met pas le bras­sage des classes », explique encore Marco Gentil. D’où la déci­sion d’ou­vrir au public ces séances mati­nales, qui, à son grand éton­ne­ment, sont plu­tôt bien remplies.

 

 

De nombreuses salles pleines à la réouverture

 

1.200 personnes se sont rendues au cinéma Pathé Chavant lors de la première journée de réouverture.

1.200 per­sonnes se sont ren­dues au cinéma Pathé Chavant lors de la pre­mière jour­née de réou­ver­ture. © Sarah Krakovitch – Place Gre’net

Quelques kilo­mètres plus loin, au cinéma Pathé Chavant, les employés sont tout aussi heu­reux de cette réou­ver­ture. « Cette reprise a même été meilleure que celle de juin 2020″, explique Marie Leclaire, ani­ma­trice, en scan­nant les tickets des spectateurs.

 

Le jour de la réou­ver­ture, le cinéma a tota­lisé 1 200 entrées, entre la pro­jec­tion des nou­veaux films et de ceux sor­tis à la veille de l’extinction des projecteurs.

 

« Les gens sont ravis de reve­nir, et même nous, l’équipe, avions hâte de retour­ner tra­vailler et de s’asseoir dans une salle », assure-t-elle encore. Elle constate que les spec­ta­teurs semblent avoir accepté les contraintes sani­taires ainsi que le port du masque.

 

Aux 6 Rex, un des ciné­mas les plus anciens de la ville, le bilan est plus mitigé selon Alexandre, qui y tra­vaille. « Les salles étaient rem­plies le pre­mier jour, et puis un peu moins jeudi et ven­dredi ». Cette affluence moindre pour­rait s’expliquer par une pro­gram­ma­tion moins diver­si­fiée. De fait, le cinéma affiche de nom­breuses comé­dies fran­çaises, mais pas films pri­més ou de gros blockbusters.

 

Des rues grenobloises animées par l’improvisation artistique

 

Et pour les plus réti­cents à s’amasser dans les salles, le spec­tacle était aussi au coin de la rue, ce samedi. Une jour­née d’improvisation artis­tique inti­tu­lée « Réveillons la ville » avait en effet lieu dans de nom­breux quar­tiers de l’agglomération.

 

Vidéo : Joël Kermabon

 

Huit com­pa­gnies réunis­sant chan­teurs, musi­ciens, dan­seurs, comé­diens et conteurs ont ainsi déam­bulé dans les six sec­teurs de la ville de Grenoble. Des duos et trios se sont ensuite ras­sem­blés autour de la fon­taine de la Place Grenette pour une cho­ré­gra­phie, cou­ron­née par un final col­lec­tif d’improvisation. Une manière pour la muni­ci­pa­lité de mar­quer, à sa manière, la réou­ver­ture des lieux culturels.

 

Sarah Krakovitch

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

SK

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Quelles réalités derrière la tentative de squat avortée à Grenoble dimanche 22 août?
Tentative de squat avortée à Grenoble dimanche 22 août : un cas « pas si rare » dans l’agglomération

EN BREF — Une famille roumaine a tenté d'occuper une maison cours de la Libération à Grenoble, avant d'être évacuée par la police. Une tentative Lire plus

Un bébé blessé et une scène de lynchage galerie de l'Arlequin à Grenoble lundi 16 août en fin de journée
Un bébé blessé et une scène de lynchage galerie de l’Arlequin à Grenoble lundi 16 août en fin de journée

FLASH INFO — Scène de lynchage... et bébé blessé dans le quartier de l'Arlequin à Grenoble lundi 16 août. Selon la direction départementale de la Lire plus

Vue du belvédère du Grand Balcon lors du lancement du petit train de la Mure le 20 juillet 2021 (c) Ilan Khalifa--Delclos | Place Gre'net
Dépaysement à bas coût : à la redécouverte du tourisme local dans la métropole de Grenoble

FOCUS - Face à la crise du Covid, la métropole de Grenoble entend bien rebondir via le tourisme local, compatible avec les contraintes sanitaires et Lire plus

A Grenoble, le risque de ghettoïsation des quartiers Sud %%page%% %%sep%% %%sitename%%
Violences urbaines, trafics… À Grenoble, après l’échec des politiques publiques, le risque de ghettoïsation

ENQUÊTE (3|3) - Depuis trente ans, les politiques publiques ont échoué à sortir les quartiers Sud à Grenoble de leur isolement. Alors que violences urbaines Lire plus

Vue sur le Rabot à la Bastille. © Ville de Grenoble
Le site de la Bastille reprend vie ce mercredi 19 mai avec la réouverture des activités et services

  FLASH INFO – Comme pour beaucoup de sites partout en France, ce mercredi 19 mai 2021 est celui de la réouverture pour la Bastille, Lire plus

fresque
Cinq minutes de danse par jour jusqu’à la réouverture des lieux artistiques : l’antidote du Pacifique à la déprime

  FIL INFO – Le Pacifique, Centre de développement chorégraphique national de Grenoble (CDCNG), va proposer cinq minutes de danse par jour sur les parvis Lire plus

Flash Info

|

22/10

8h00

|

|

21/10

19h40

|

|

20/10

18h24

|

|

20/10

17h45

|

|

20/10

16h19

|

|

20/10

12h51

|

|

20/10

9h13

|

|

19/10

19h14

|

|

19/10

18h03

|

|

19/10

15h11

|

Les plus lus

Environnement| Des loups en plein centre-ville de Grenoble à la faveur du confinement ?

Des contrôles pour le respect des consignes de confinement. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Fil info| Confinement : à Grenoble, la police nationale a verbalisé… des policiers municipaux

Manifestation contre la loi de travail, 26 mai 2016. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'Net

Société| Manifestation contre la loi Travail : des licornes et des heurts à Grenoble

Bois Français. © Isère Tourisme

Société| Des points d’eau pour se rafraîchir !

Témoignage d'une ancienne allocataire du RSA en Isère, aujourd'hui sans aide sociale pour avoir voulu se réinsérer en reprenant une formation.

Société| “J’ai perdu mon droit au RSA pour avoir voulu me réinsérer”

SDH - Le futur compte sur nous

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin