Extension de la carrière Vicat à Sassenage : le commissaire enquêteur favorable, les habitants inquiets

sep article

 

FOCUS – Le cimentier Vicat souhaite renouveler l’autorisation d’exploitation pour trente ans de sa carrière située à Sassenage. Le commissaire enquêteur a rendu, le 8 mars 2021, un avis favorable à cette demande suite à une enquête publique. Mais ses conclusions inquiètent les habitants qui craignent le non-respect de la limitation des tirs. Quant aux compensations environnementales liées à la destruction d’une zone boisée hébergeant une cinquantaine d’espèces animales protégées, elles satisfont le commissaire enquêteur… mais pas l’association La biodiversité sous nos pieds.

 

 

Vicat: l'avis du commissaire enquêteur inquiète les riverains. Site d'exploitation de la carrière Vicat à Sassenage. © Placegre.net

Site d’ex­ploi­ta­tion de la car­rière Vicat à Sassenage. © Placegre.net

« On a été un peu sur­pris par­fois par le ton du docu­ment », confie Adrien Favier. C’est peu dire que le pré­sident de l’as­so­cia­tion Les Côtes de Sassenage use de l’eu­phé­misme pour qua­li­fier le rap­port rendu le 8 mars 2021 par le com­mis­saire enquê­teur Jean-Marc Duval, doc­teur en droit et maître de confé­rence des uni­ver­si­tés à la retraite. Un docu­ment de huit pages truffé de fautes d’ac­cord, de frappe et d’or­tho­graphe.

 

Cette contri­bu­tion, seule­ment consul­ta­tive certes, revêt une cer­taine impor­tance. Elle est en effet cen­sée gui­der le pré­fet dans sa déci­sion de renou­ve­ler ou non son auto­ri­sa­tion d’ex­ploi­ta­tion de la car­rière. Et ce pour une durée de trente ans. Or, ce pro­jet d’ex­ten­sion de la car­rière Vicat sou­lève de nom­breux enjeux pour les habi­tants mais aussi pour l’en­vi­ron­ne­ment.

 

 

Un public désintéressé ?

 

L’enquête publique a été clô­tu­rée ven­dredi 5 février 2021. Au total, 111 contri­bu­tions ont été recueillies. Ce qui fait dire au com­mis­saire enquê­teur que le public s’est senti « peu concerné ». Certains témoi­gnages s’é­tendent pour­tant sur plu­sieurs pages et sont accom­pa­gnés de pho­tos. « La toute petite cen­taine d’ob­ser­va­teurs habi­tants (sic) les lotis­se­ments rive­rains de la car­rière qui en consti­tuait la plus grande par­tie étaient hos­tiles à la pour­suite d’ac­ti­vité de la car­rière, très majo­ri­tai­re­ment pour des rai­sons tenant aux nui­sances, évo­quées le plus sou­vent en termes apo­ca­lyp­tiques, […] », estime le com­mis­saire enquê­teur.

 

Adrien Favier, président des Côtes de Sassenage. Photo DR

Adrien Favier, pré­sident de l’as­so­cia­tion Les Côtes de Sassenage. DR

Le tra­vail de sen­si­bi­li­sa­tion des oppo­sants à l’ex­ten­sion de la car­rière a en réa­lité été rendu dif­fi­cile par la crise de la Covid-19. L’association Les Côtes de Sassenage a en effet bien orga­nisé des réunions d’in­for­ma­tion par visio­con­fé­rence, mais les habi­tants ne maî­trisent pas tous l’ou­til infor­ma­tique.

 

« C’est un peu éton­nant de voir les choses comme ça, tacle Adrien Favier. Forcément, ce sont les rive­rains qui vont réagir et pas les gens qui sont à l’autre bout de la ville. »

 

D’autant plus que ce type d’en­quête publique est com­plexe à com­prendre. Termes tech­niques, dos­siers de plu­sieurs cen­taines de pages, règles juri­diques… Autant de freins qui imposent de prendre du temps pour com­prendre les enjeux du dos­sier.

 

Le com­mis­saire enquê­teur concède lui-même que c’est un sujet tech­nique. « Le dos­sier est peu acces­sible au public en rai­son de l’ab­sence de véri­table grille de lec­ture comme de toute approche glo­bale, de la carence de résu­més non tech­niques dignes de ce nom, comme de la mul­ti­pli­ca­tion de tableaux labo­rieux ou de pho­tos orien­tées uni­que­ment en fonc­tion des impé­ra­tifs de mise en page […] », explique Jean-Marc Duval.

 

 

Recommandation du commissaire enquêteur de limiter la puissance des tirs : un vœu pieu ?

 

[…]
La suite du contenu est réservé aux abon­nés

Connectez vous…

Veuillez vous connec­ter pour accé­der à cette page.
S’inscrire

 

…ou choi­sis­sez votre abon­ne­ment ci-des­sous !

commentez lire les commentaires
1471 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.