Les policiers pris dans un guet-apens et visés par des tirs de mortiers d’artifice

sep article

 

FLASH INFO – Les policiers de Grenoble une nouvelle fois attirés dans un guet-apens. Mercredi 14 avril un peu avant 23 h 30 dans le quartier de La Villeneuve à Grenoble, ce sont des containers de poubelle enflammés qui attendaient les forces de l’ordre.

 

Une patrouille de police de nuit dans les rues de Grenoble. © Tim Buisson – Place Gre’net

Pris dans un guet-apens, les poli­ciers gre­no­blois ont été visés direc­te­ment par des tirs de mor­tiers d’ar­ti­fice (photo d’illus­tra­tion). © Tim Buisson – Place Gre’net

Des contai­ners qui avaient été pla­cés au milieu de la chaus­sée sur l’a­ve­nue de La Bruyère et incen­diés.

 

A leur arri­vée, les poli­ciers étaient visés, sans qu’ils soient atteints, par cinq tirs de mor­tiers d’ar­ti­fice. Avant de ripos­ter par deux tirs de LBD (lan­ceurs de balles de défense).

 

Si les faits n’ont fait aucun blessé, les tirs de mor­tiers d’ar­ti­fice – qui font pour ainsi dire par­tie du pay­sage gre­no­blois – visent désor­mais direc­te­ment les forces de l’ordre.

 

Et se mul­ti­plient dans l’ag­glo­mé­ra­tion aux côtés des jets de pro­jec­tiles dont ont été la cible à trois reprises les CRS à Echirolles cette même soi­rée du 14 avril.

 

Le week-end des 10 et 11 avril, les poli­ciers étaient visés par des tirs de mor­tiers d’ar­ti­fice à Grenoble et Echirolles. Rebelote le 13 avril où c’est le four­gon des CRS, en patrouille dans le sec­teur Arlequin à Grenoble, qui était la cible.

 

PC

commentez lire les commentaires
1262 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.