Un homme blessé par balle lors d’une rixe opposant plusieurs individus à Échirolles

sep article

 

FLASH INFO – Un homme a été blessé par balle lors d’une rixe opposant plusieurs individus ce lundi 12 avril 2021 à Échirolles. Les circonstances de l’affrontement sont encore floues. Le parquet de Grenoble a ouvert une enquête confiée à la Sûreté départementale de l’Isère.

 

 

L'avenue des Etats-Généraux, à proximité du quartier Essarts-Surieux à Echirolles, sera réaménagée dans le cadre du programme de renouvellement urbain des deux Villeneuves, 3 décembre 2020 © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

L’avenue des États géné­raux à Échirolles. © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

C’est un témoin de la scène qui a alerté les poli­ciers témoi­gnant qu’une rixe avait éclaté vers 17 heures non loin du res­tau­rant Hyppopotamus, ave­nue des États géné­raux à Échirolles.

 

L’un des indi­vi­dus aurait été aperçu en train de cou­rir un cou­teau à la main alors qu’il ten­tait visi­ble­ment d’é­chap­per à deux autres per­sonnes qui le pour­sui­vaient.

 

L’individu poursuivi blessé par balle au niveau du flanc

 

L’enchaînement des faits reste impré­cis mais plu­sieurs scoo­ters sont ensuite arri­vés sur les lieux tan­dis que plu­sieurs déto­na­tions reten­tis­saient. La per­sonne pour­sui­vie qui tenait le cou­teau s’est alors effon­drée au sol, tou­chée au niveau du flanc par une arme à feu.

 

Âgé de 29 ans, la vic­time, connue de la jus­tice, était néan­moins consciente indique le Dauphiné libéré. Le blessé a fait l’ob­jet d’un trans­port en urgence abso­lue au ser­vice de décho­cage du CHU Grenoble-Alpes qui a dépê­ché une équipe sur place. L’enquête confiée à la DDSP de l’Isère devrait per­mettre de déter­mi­ner, outre le nombre et l’i­den­tité des per­sonnes impli­quées, les cir­cons­tances exactes de cette nou­velle scène de vio­lence.

 

 

La troisième rixe depuis le début de l’année sur l’agglomération grenobloise

 

Depuis le début de l’an­née, deux rixes ont éclaté en plein jour dans l’ag­glo­mé­ra­tion gre­no­bloise : l’une en jan­vier place André-Malraux, l’autre ce 8 avril 2021 à la caserne de Bonne. Par ailleurs, des jets de pro­jec­tiles divers contre les forces de police ont régu­liè­re­ment ponc­tué ce der­nier week-end.

 

Rien que ce dimanche 11 avril des indi­vi­dus ont pris à par­tie des équi­pages de police natio­nale ou muni­ci­pale. Notamment place Beaumarchais et rue des Grottes à Échirolles mais aussi rue des Trois-Épis à Grenoble. Le 10 avril vers 19 heures, un équi­page de poli­ciers a essuyé trois tirs de mor­tier d’ar­ti­fice ave­nue Marie-Reynoard à Grenoble alors qu’ils pro­cé­daient à l’en­lè­ve­ment d’un véhi­cule volé. Le tout sans dégâts ni bles­sés, que ce soit du côté des agres­seurs ou des poli­ciers.

 

JK

 

commentez lire les commentaires
1926 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.