Les pom­piers du Grimp à l’as­saut des « bulles » du télé­phé­rique de Grenoble pour s’en­traî­ner à les évacuer

Les pom­piers du Grimp à l’as­saut des « bulles » du télé­phé­rique de Grenoble pour s’en­traî­ner à les évacuer

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

 

REPORTAGE VIDÉO - Un exercice nocturne d'évacuation des “bulles” du téléphérique de Grenoble a eu lieu ce lundi 29 novembre 2021, à la tombée de la nuit. Ainsi des personnels du Grimp et du Sdis de l'Isère ont-ils secouru les 44 passagers de deux trains de cabines, stoppés à proximité des gares haute et basse du téléphérique. Dont 22 évacués verticalement juste au-dessus des flots de l'Isère, grâce à des canots de sauvetage. 

 

 

Une passagère volontaire des "bulles" évacuée grâce à un canot de sauvetage. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Une passagère volontaire des "bulles" évacuée grâce à un canot de sauvetage. © Joël Kermabon - Place Gre'net

« Ce soir, le but de l'exercice c'est d'évacuer deux trains de bulles bloqués à la verticale de l'Isère et de la gare d'arrivée de la Bastille, et ce en moins de trois heures », expliquait ce lundi 29 mars 2021 le lieutenant Aristide Bonnet, du Groupe de reconnaissance et d'intervention en milieux périlleux (Grimp) du Service départemental d'incendie et de secours de l'Isère (Sdis38).

 

De fait, comme tous les ans, la Régie du téléphérique Grenoble Bastille organisait dès la tombée de la nuit son exercice annuel d'évacuation. La réglementation oblige en effet la Régie du téléphérique à effectuer au moins un exercice d'évacuation par an.

 

 

Deux trains de cabines bloqués à quelques encablures des gares haute et basse

 

Le scénario de cet entraînement de sauvetage nocturne ? Le train de quatre cabines montant a été stoppé à 68 mètres de la gare inférieure, juste à l'aplomb des flots de l'Isère. Un second train, celui descendant, a été arrêté à 68 mètres lui aussi mais de la gare d'arrivée supérieure, soit au-dessus des contreforts de la colline de la Bastille.

 

Exercice de sauvetage nocturne sur les "bulles" du téléphérique de Grenoble. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Exercice de sauvetage nocturne sur les "bulles" du téléphérique de Grenoble. © Joël Kermabon - Place Gre'net

 

Toutes les “bulles” contenaient chacune six participants volontaires. Soit, au total, 48 personnes à secourir dans un temps restreint et, bien sûr, en toute sécurité. L'objectif de ces entraînements réguliers ? « Le but c'est que nos équipes soient familiarisées avec le milieu et l'utilisation du matériel. Ainsi, le jour où un incident surviendra serons-nous opérationnels pour accomplir notre mission dans les délais », explique Aristide Bonnet.

 

 

Une opération d'évacuation nocturne délicate demandant beaucoup de vigilance

 

Toujours est-il que réaliser ce type d'exercice en pleine nuit n'est pas une mince affaire. « Ce soir, nous avons de la chance à cause de la pleine lune, mais il est vrai que ça demande beaucoup plus de vigilance, reconnaît Aristide Bonnet. Notamment pour la partie nautique de l'entraînement où les canots auront peu de visibilité pour repérer la descente des “victimes” ».

 

Retour en images sur cette opération de sauvetage qui s'est achevée sur les coups de 23 heures, juste après l'évacuation du dernier participant.

 

 

 

Deux vraies évacuations ont eu lieu depuis la mise en service des “bulles” de Grenoble

 

De vraies évacuations il y en a eu deux depuis la mise en service des fameuses bulles. L'une le jour même de leur inauguration le 18 septembre 1976, l'autre le 29 juin 2014 au soir, à cause du déraillement d’un câble tracteur dû à une forte bourrasque de vent. « J'ai eu la chance de participer à ce sauvetage. Du fait de nos entraînements périodiques, ça nous avait permis d'accomplir la mission sans aucune difficulté car nous étions bien aguerris », se souvient le lieutenant Aristide Bonnet.

 

Joël Kermabon

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Joël Kermabon

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Le Sdis 38 et le Conseil départemental de l'Isère renouvellent leur convention "Agir ensemble"
Le Sdis 38 et le Conseil dépar­te­men­tal de l’Isère renou­vellent leur conven­tion « Agir ensemble »

FLASH INFO – Le Conseil départemental de l'Isère et le Sdis 38 s'engagent dans une nouvelle convention-cadre, "pour renforcer leurs actions partenariales dans le strict Lire plus

Suicide de Cyrille Minard: la justice établit un lien entre la dépression du pompier et ses conflits avec le Sdis 38
Suicide de Cyrille Minard : la jus­tice éta­blit un lien entre la dépres­sion du pom­pier et ses conflits avec le Sdis 38

FIL INFO - C'est à titre posthume que le pompier Cyrille Minard, sergent-chef de la caserne de Pont-de-Chéruy qui s'est donné la mort le 8 Lire plus

Suicide de Cyrille Minard: la justice établit un lien entre la dépression du pompier et ses conflits avec le Sdis 38
Cyrille Minard “porte” deux affaires, à titre post­hume, contre le Sdis 38 devant le tri­bu­nal admi­nis­tra­tif de Grenoble

FIL INFO - Mardi 1er mars 2022, c'est à titre posthume que Cyrille Minard, sergent-chef de la caserne de sapeurs-pompiers de Pont-de-Chéruy, a porté deux Lire plus

Suicide de Cyrille Minard: la justice établit un lien entre la dépression du pompier et ses conflits avec le Sdis 38
Les pom­piers de l’Isère appe­lés à se recueillir en mémoire de Cyrille Minard, sur fond de polé­mique avec la pré­si­dence du Sdis

FOCUS - Un an après le suicide du sergent-chef Cyrille Minard, les syndicats de sapeurs-pompiers de l'Isère appellent à un temps de recueillement dans les Lire plus

Au cours des exercices de sécurité, la compagnie de sapeurs-pompiers volontaires interne à l'entreprise est mobilisée, mais aussi des renforts extérieurs. © Raphaëlle Denis - Place Gre'net
Les pom­piers du Sdis de l’Isère ont maî­trisé une fuite d’acide chlor­hy­drique sur­ve­nue dans l’en­tre­prise Satma PPC à Goncelin

FLASH INFO - Ce mardi 28 décembre 2021, les pompiers du Service départemental d'incendie et de secours de l'Isère (Sdis 38) sont intervenus pour juguler Lire plus

Discussion dans les couloirs de l'état-major du Sdis de l'Isère à Fontaine. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Pompiers expo­sés ? La direc­tion du Sdis juge les affir­ma­tions de Force ouvrière « intolérables »

  FIL INFO — Alors que le groupement départemental Force ouvrière des services publics de l’Isère dénonce des moyens de protection jugés insuffisants pour les Lire plus

Flash Info

|

20/05

10h43

|

|

19/05

10h45

|

|

19/05

9h27

|

|

18/05

18h58

|

|

18/05

17h47

|

|

18/05

8h02

|

|

16/05

16h29

|

|

16/05

15h22

|

|

13/05

10h40

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF épi­sode 31 : « Le bur­kini tou­jours à la une de l’ac­tua­lité à Grenoble »

Abonnement| Burkini dans les pis­cines à Grenoble : 40 maires et 27 élus métro­po­li­tains demandent à Éric Piolle de reti­rer sa déli­bé­ra­tion, les réac­tions affluent de toutes parts

Politique| Grenoble : un conseil muni­ci­pal divisé adopte le port du bur­kini dans les pis­cines municipales

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin