Plusieurs milliers de personnes ont manifesté pour « une vraie loi climat » ce dimanche 28 mars à Grenoble

sep article

 

REPORTAGE VIDÉO – Près de 5 000 personnes selon les organisateurs – 2 000 pour la police – ont manifesté pour « une vraie loi climat » ce dimanche 28 mars 2021 à Grenoble. Alors que l’examen du projet de loi “Climat et résilience” débute ce lundi à l’Assemblée nationale, les manifestants ont réclamé la révision d’un projet jugé « trop peu ambitieux ». Et déploré l’absence ou la modification de la plupart des 149 propositions issues de la Convention citoyenne pour le climat.

 

 

Manifestation pour « une vraie loi climat » à Grenoble. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Manifestation pour « une vraie loi cli­mat » à Grenoble ce 28 mars 2021. © Joël Kermabon – Place Gre’net

Ce dimanche 28 mars, les pré­pa­ra­tifs pour la marche « pour une vraie loi cli­mat » orga­ni­sée par le col­lec­tif Citoyens pour le cli­mat Grenoble et Alternatiba-ANV Cop21Grenoble allaient bon train devant la gare de Grenoble. À par­tir de midi, l’a­te­lier pan­cartes mis à dis­po­si­tion par l’or­ga­ni­sa­tion fonc­tion­nait à plein, tan­dis que cer­tains se res­tau­raient grâce à une baraque à frites vélo-trac­tée.

 

À 14 h 30, ils étaient ainsi près de 5 000 selon l’or­ga­ni­sa­tion – 2 000 pour la police – à défi­ler dans les rues de Grenoble jus­qu’à la place de Verdun. Une mobi­li­sa­tion natio­nale sou­te­nue par 430 orga­ni­sa­tions – un record – et sui­vie par plus de 110 000 per­sonnes dans plus de 180 villes.

 

 

Un texte de loi jugé peu respectueux des propositions de la Convention citoyenne pour le climat

 

En cause, « l’ir­res­pect dont a fait preuve le gou­ver­ne­ment face aux pro­po­si­tions de la Convention citoyenne pour le cli­mat (CCC) ». Les mani­fes­tants exhortent ainsi les dépu­tés à adop­ter « une vraie loi cli­mat à la hau­teur du tra­vail de la CCC », face au pro­jet de loi “Climat et rési­lience” du gou­ver­ne­ment.

 

© Joël Kermabon - Place Gre'net

© Joël Kermabon – Place Gre’net

Un texte jugé « trop peu ambi­tieux », qui « ne per­met­trait pas à la France de tenir ses enga­ge­ments en matière de réduc­tion des gaz à effet de serre (GES) ». Un constat d’au­tant plus inquié­tant que les scien­ti­fiques recom­mandent de réduire de 65 % les GES. Et que la jus­tice vient de recon­naître l’inaction cli­ma­tique de l’État fran­çais comme une faute.

 

 

Un projet de loi très contesté discuté ce lundi à l’Assemblée nationale

 

Alors que l’exa­men de ce pro­jet de loi très contesté débute ce lundi 29 mars devant l’Assemblée natio­nale, les défen­seurs du cli­mat reprochent notam­ment à Emmanuel Macron de n’a­voir pas « repris sans filtre », comme il l’a­vait pro­mis, les 149 mesures pré­co­ni­sées par la CCC.

 

 

Le sujet reste en tout cas très sen­sible, sus­ci­tant l’in­quié­tude de beau­coup de citoyens. La jeu­nesse avait par ailleurs déjà mani­festé le 19 mars 2021, dans le cadre d’une jour­née mon­diale d’actions pour le cli­mat.

 

Joël Kermabon

 

Ouverture Musée Champollion
commentez lire les commentaires
1302 visites | 2 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 2
  1. les mani­fes­tants ne repré­sentent que 0.5% de la popu­la­tion. Donc à igno­rer, svp, M Macron.

    sep article
  2. La « vraie loi cli­mat » ne peut être rien d’autre que la relance du nucléaire car c’est la plus décar­bo­née des éner­gies (après l’hy­drau­lique mais il n’y a plus de sites per­met­tant de construire des bar­rages).
    Les éco­lo­gistes fin­lan­dais l’ont com­pris.
    https://www.lepoint.fr/economie/la-finlande-ce-pays-qui-veut-plus-d-energie-nucleaire-04 – 03-2021 – 2416430_28.php
    La porte parole anglaise d’ex­tinc­tion rébel­lion l’a com­pris.
    https://www.cnews.fr/monde/2020 – 06-26/la-porte-parole-dex­tinc­tion-rebel­lion-devient-lob­byiste-pour-lener­gie-nucleaire
    Les cali­for­niens sont en train de le com­prendre grâce à Isabelle Boemeke.
    https://www.sfen.org/rgn/isabelle-boemeke-mannequinat-climat-nucleaire
    Tandis qu’en France on s’a­gite vai­ne­ment en défi­lant dans la rue et en bran­dis­sant d’i­nu­tiles pan­cartes.

    sep article