Election syndicale TPE : près de 550 000 salariés en Auvergne-Rhône-Alpes appelés à voter jusqu'au 6 avril

Election syndicale TPE : près de 550 000 salariés en Auvergne-Rhône-Alpes appelés à voter jusqu’au 6 avril

Election syndicale TPE : près de 550 000 salariés en Auvergne-Rhône-Alpes appelés à voter jusqu’au 6 avril

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

 

FOCUS — L’élection professionnelle pour les salariés de TPE se déroule sur l’ensemble du territoire national du 22 mars au 6 avril 2021. Objectif des organisations syndicales ? En premier lieu, convaincre chacun de voter, alors que les deux précédents scrutins ont été marqués par une écrasante abstention. En second lieu, les convaincre de voter pour elles, en déployant des professions de foi où règne la diversité des propositions.

 

 

Elle devait se tenir fin 2020, puis en jan­vier 2021, mais c’est fina­le­ment du 22 mars au 6 avril 2021 que se déroule l’é­lec­tion pro­fes­sion­nelle à l’in­ten­tion des sala­riés des très petites entre­prises. Deux reports suc­ces­sifs déci­dés par le minis­tère du Travail, « en rai­son des dif­fi­cul­tés d’organisation sou­le­vées par la crise sani­taire ». Quand bien même, en l’oc­cur­rence, le vote se fait uni­que­ment en ligne ou par correspondance.

 

Solidaires, CGT, Force Ouvrière, CNT ou CFDT sont, parmi de nombreux autres, parties prenantes dans les élections professionnelles pour les TPE © Florent Mathieu - Place Gre'net

Solidaires, CGT, Force ouvrière, CNT ou CFDT sont, parmi de nom­breux autres, par­ties pre­nantes dans l’é­lec­tion pro­fes­sion­nelle pour les TPE. © Florent Mathieu – Place Gre’net

 

Un vote à dis­tance qui, en l’oc­cur­rence, n’est pas une consé­quence du coro­na­vi­rus. La for­mule était en effet déjà à l’ordre du jour en 2012, année de créa­tion de cette élec­tion syn­di­cale spé­ciale TPE. Une élec­tion qui concerne, tout de même, « près de 5 mil­lions de salarié(e)s des très petites entre­prises et d’employé(e)s à domi­cile », rap­pelle le gou­ver­ne­ment. Et près de 550 000 sur la seule région Auvergne-Rhône-Alpes, indique pour sa part la pré­fec­ture de région.

 

 

Une élection professionnelle marquée par une très forte abstention

 

Si la CGT est sor­tie majo­ri­taire du pre­mier scru­tin en 2012 et si l’Unsa s’est dis­tin­guée par une (très) forte pro­gres­sion en 2017, c’est bien l’abs­ten­tion qui est sor­tie vic­to­rieuse des deux édi­tions pré­cé­dentes. En 2012, le taux de par­ti­ci­pa­tion s’é­le­vait à 10,4 %. Alors ministre du Travail, Michel Sapin avait pro­mis de revoir l’or­ga­ni­sa­tion « pour favo­ri­ser une par­ti­ci­pa­tion plus impor­tante lors de la pro­chaine élec­tion ». Résultat ? un taux de par­ti­ci­pa­tion 2017… à 7,35 %.

 

Philippe Beaufort, secrétaire général de FO Isère et Stéphanie Prat-Eymeric, secrétaire générale FGTA-FO. © Tim Buisson – Place Gre’net

Philippe Beaufort, secré­taire géné­ral de FO Isère, et Stéphanie Prat-Eymeric, secré­taire géné­rale FGTA-FO. © Tim Buisson – Place Gre’net

 

Peut-on espé­rer mieux pour 2021 ? Au cours d’une confé­rence don­née en jan­vier der­nier, le syn­di­cat Force ouvrière n’af­fi­chait pas un opti­misme débor­dant. Difficile en effet de mener cam­pagne en pleine épi­dé­mie de Covid-19, et plus encore quand des struc­tures sont fer­mées. « La grosse dif­fi­culté, c’est qu’on ne touche aucun sala­rié de la res­tau­ra­tion et que ça fait du monde ! », déplo­rait Philippe Beaufort, secré­taire géné­ral FO Isère.

 

Les syn­di­cats s’emploient dès lors à rap­pe­ler l’in­té­rêt de l’é­lec­tion pro­fes­sion­nelle TPE. À titre indi­vi­duel, le sala­rié pou­vant béné­fi­cier de l’é­coute et des conseils juri­diques de l’or­ga­ni­sa­tion syn­di­cale, et se faire repré­sen­ter par elle en cas de pas­sage devant les Prud’hommes. Mais aussi à titre col­lec­tif, l’é­lec­tion pro­fes­sion­nelle assu­rant la repré­sen­ta­ti­vité des orga­ni­sa­tions au sein des diverses ins­tances de négociations.

 

 

Des professions de foi aux approches variées

 

Si convaincre les sala­riés de voter repré­sente la pre­mière étape pour les syn­di­cats, encore faut-il les convaincre… de voter pour eux. C’est tout l’art des pro­fes­sions de foi déployées par les (nom­breuses) orga­ni­sa­tions syn­di­cales can­di­dates, aux approches sou­vent bien dif­fé­rentes. À com­men­cer par Force ouvrière, Solidaires et la CGT, dont les dépliants prennent volon­tiers des allures de tract.

 

Les reven­di­ca­tions ? Un Smic à 1437 euros côté FO, et même à 1700 côté Solidaires. Qui plaide aussi pour la fin de la pré­ca­rité, une meilleure com­pen­sa­tion du tra­vail du dimanche et de nuit, et le ren­for­ce­ment des moyens de l’inspection du tra­vail. La CGT, elle, plaide pour un droit à la for­ma­tion pro­fes­sion­nelle, ainsi qu’à la santé au tra­vail. Ton (sans sur­prise) moins reven­di­ca­tif côté CFDT, qui sou­haite « favo­ri­ser le dia­logue de qua­lité pour conti­nuer de vous obte­nir des droits dans un esprit gagnant-gagnant ». Soit l’an­ti­thèse du syn­di­cat anar­chiste CNT, qui appelle pour sa part à « dire NON à l’exploitation et au mépris ».

 

Objectif des syndicats: convaincre les salariés des TPE de voter... et si possible pour eux. © Florent Mathieu - Place Gre'net

Objectif des syn­di­cats : convaincre les sala­riés des TPE de voter… et si pos­sible pour eux. © Florent Mathieu – Place Gre’net

 

Forte de sa pro­gres­sion en 2017, l’Unsa décrit son action comme « le syn­di­ca­lisme des solu­tions ». Et met en avant… son ser­vice de réduc­tions tari­faires, avec des par­te­naires comme Cultura ou Disneyland Paris. Pas de Mickey Mouse à prix réduit pour la CFTC, mais la pro­messe d’une orga­ni­sa­tion « atta­chée aux valeurs de la famille ». Quant à la CFE-CGC, dédiée aux cadres, elle compte se battre pour que les sala­riés en for­ma­tion puissent béné­fi­cier de déduc­tions d’impôts.

 

Du côté de la Confédération auto­nome du tra­vail (CAT), on reven­dique l’in­dé­pen­dance d’un syn­di­cat « sans sub­ven­tions », qui pré­fère « l’ef­fi­ca­cité à la sté­ri­lité de l’a­gi­ta­tion per­ma­nente ». Le Syndicat anti-pré­ca­rité (SAP) choi­sit pour sa part de pré­sen­ter des cas concrets pour illus­trer les réponses à appor­ter. Enfin, le Syndicat des tra­vailleurs corses (STC) en appelle au sou­tien de ses adhé­rents dans toutes les régions et aux « tra­vailleurs soli­daires de [son] com­bat ».

 

Florent Mathieu

 

 

Comment voter à l’élection professionnelle ?

 

Chaque élec­teur doit avoir reçu à son domi­cile un cour­rier conte­nant son iden­ti­fiant de vote et son code confi­den­tiel pour voter en ligne, ainsi qu’un bul­le­tin de vote et une enve­loppe pré-affran­chie pour voter par courrier.

 

Vous n’a­vez rien reçu ? Consultez les listes élec­to­rales pour vous assu­rer de votre pré­sence, et au besoin com­plé­ter vos coor­don­nées pos­tales. Il vous fau­dra vous munir tou­te­fois d’une pho­to­co­pie de pièce d’identité, d’un bul­le­tin de salaire et d’un jus­ti­fi­ca­tif de domicile…

 

Ceux qui ont reçu les docu­ments néces­saires peuvent voter : soit sur le site dédié en se connec­tant sur leur espace de vote, soit par cour­rier en ren­voyant leur bul­le­tin de vote dans l’en­ve­loppe pré­af­fran­chie. Dans les deux, pré­cise la pré­fec­ture de l’Isère, la pro­cé­dure est confi­den­tielle et anonyme.

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Florent Mathieu

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCaptcha et le GooglePolitique de confidentialité etConditions d'utilisation appliquer.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

L'IUT2 et la Région ont lancé le 25 novembre 2021, dans les locaux de l'entreprise Virgin Bio Pack à Eybens, le dispositif Connect, qui vise à faciliter le recrutement de demandeurs d'emploi par les TPE/PME. © Manuel Pavard - Place Gre'net
Connect, un nouveau dispositif expérimenté en Isère pour rapprocher demandeurs d’emploi et TPE/PME

FOCUS - L'IUT2 de Grenoble et la Région Auvergne Rhône-Alpes ont lancé, le jeudi 25 novembre 2021 à Eybens, le dispositif Connect. Expérimenté en Isère, Lire plus

Les retraités de l'Isère appelés à manifester à Grenoble et Bourgoin-Jallieu vendredi 1er octobre
Les retraités de l’Isère appelés à manifester à Grenoble et Bourgoin-Jallieu vendredi 1er octobre

FLASH INFO — "Les retraités doivent être entendus". Tel est le mot d'ordre des (nouvelles) manifestations de retraités organisées en Isère vendredi 1er octobre, à Lire plus

Grève dans la fonction publique mardi 15 juin, la restauration scolaire annulée à Grenoble

FLASH INFO — Les salariés de la fonction publique sont de nouveau appelés à faire grève mardi 15 juin, à l'appel des syndicats CGT Fonction Lire plus

Une "Marche des libertés" à Grenoble comme partout en France samedi 12 juin
Une « Marche des libertés » à Grenoble comme partout en France samedi 12 juin

  FLASH INFO — Une "marche des libertés" et "contre les idées d'extrême-droite". Tel est le message de l'appel à manifester partout en France samedi Lire plus

Transition écologique : les entreprises de la région Aura accompagnées via la convention “Éco performance PME”

  FOCUS – L’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) et la Confédération des petites et moyennes entreprises (CPME) Auvergne-Rhône-Alpes se sont Lire plus

Le gouvernement édite un guide du plan France relance à destination des TPE et PME

  FLASH INFO — Pour mieux faire connaître son plan France Relance doté de 40 milliards d'euros, le gouvernement édite un Guide du plan de Lire plus

Flash Info

|

26/01

12h09

|

|

26/01

0h05

|

|

25/01

18h00

|

|

25/01

16h54

|

|

25/01

11h45

|

|

24/01

19h00

|

|

24/01

14h56

|

|

24/01

12h09

|

|

23/01

23h39

|

|

22/01

16h03

|

Les plus lus

Chloé LE BRET

Politique| Grenoble : Chloé Le Bret, conseillère municipale à l’égalité des droits, démissionne suite à « une rupture de confiance »

Éric Piolle présentait ses voeux à la presse ce 13 janvier 2022. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Abonnement| Éric Piolle envisage un stationnement plus cher pour les SUV et de la vidéo-verbalisation en centre-ville

Action de désobéissance civile de femmes en burkini à la piscine des Dauphine de Grenoble, vendredi 17 mai DR

Abonnement| Pétition pro-burqini : la majorité d’Eric Piolle refuse de s’engager… après un processus de médiation

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin