Des élus écologistes isérois aux côtés des exilés et bénévoles à la frontière franco-italienne de Montgenèvre

Des élus écologistes isérois aux côtés des exilés et bénévoles à la frontière franco-italienne de Montgenèvre

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

 

FLASH INFO – Gwendoline Delbos-Corfield, députée européenne, et Guillaume Gontard, sénateur de l’Isère, se sont donné rendez-vous à la frontière franco-italienne de Montgenèvre ce week-end du 19 au 20 février 2021. Les parlementaires écologistes y effectuent des « maraudes solidaires » en vue de soutenir sur place les exilés et bénévoles et de rencontrer les acteurs locaux et italiens. 

 

Ils relaient ainsi les par­le­men­taires éco­lo­gistes qui se suc­cèdent déjà sur place depuis le 29 jan­vier der­nier jus­qu’à la fin du mois de mars. L’objectif de la démarche à l’i­ni­tia­tive de Damien Carême, député euro­péen du groupe Verts – Alliance libre euro­péenne (ALE) ? Accueillir les exi­lés « contraints de prendre des risques déme­su­rés », autant que dénon­cer « une situa­tion de plus en plus ten­due à la fron­tière ».

 

Exilés : maraudes solidaires de parlementaires écologistes.Le visuel des maraudes solidaires des élus écologistes. © Damien Carême

Le visuel des maraudes soli­daires des élus éco­lo­gistes. © Damien Carême

 

Ce sur­tout depuis le 16 novembre der­nier, date à laquelle « les effec­tifs de la police de l’air et des fron­tières (PAF) ont été ren­for­cés », pré­cisent les deux par­le­men­taires. Avec pour prin­ci­pales consé­quences, « la mul­ti­pli­ca­tion des atteintes aux droits humains et les refou­le­ments des exi­lés ». Sans oublier, depuis quelques semaines, « des pres­sions poli­cières et judi­ciaires sur les béné­voles » pré­sents sur place.

 

 

« Des femmes, des enfants et des hommes arrivent là parce qu’ils n’ont pas d’autre choix »

 

Ainsi, les élus éco­lo­gistes au Parlement euro­péen et du Sénat, mais aussi d’autres, soli­daires, s’engagent-ils à effec­tuer, chaque fin de semaine, des maraudes aux côtés des béné­voles1Notamment de Tous migrants et de Médecins du monde enga­gés sur le terrain.

 

Eric Piolle, maire de Grenoble s'affichant sur les réseaux sociaux, solidaire des exilés. DR

Eric Piolle, maire de Grenoble, avait lui aussi affi­ché sa soli­da­rité avec les exi­lés. DR

« Face à la sur­mé­dia­ti­sa­tion des actions de haine de quelques iden­ti­taires, les élus soli­daires sou­haitent ainsi rap­pe­ler que la mon­tagne, la France, c’est aussi la soli­da­rité et la fra­ter­nité », explique Damien Carême. « À la fron­tière […] des béné­voles soignent, accueillent et entourent […] les femmes, les enfants, les hommes qui arrivent là car ils n’ont eu d’autres choix », complète-t-il.

 

Pour Damien Carême et tous les élus marau­deurs volon­taires, aucun doute, c’est l’État qui se rend res­pon­sable de cette situa­tion. « En mili­ta­ri­sant la fron­tière et en cri­mi­na­li­sant la soli­da­rité, l’État fran­çais doit prendre ses res­pon­sa­bi­li­tés et ces­ser ces façons de faire illé­gales, illé­gi­times, dan­ge­reuses et bar­bares. C’est aussi cela que relaie­ront les élus soli­daires à cha­cune des maraudes », clament-ils.

 

JK

 

1 Notamment de Tous migrants et de Médecins du monde

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Joël Kermabon

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Guillaume Gontard, sénateur EELV de l'Isère (capture d'écran Public Sénat)
Église traditionaliste de Meylan : le sénateur Guillaume Gontard interpelle le Premier ministre

  FOCUS - Guillaume Gontard apporte son soutien aux élus de Meylan qui s'opposent à la construction d'une église catholique traditionaliste sur leur commune. Le Lire plus

Plus d'une centaine de personnes étaient rassemblées sur le barrage de Saint-Égrève pour demander le retrait du projet Hercule. © Sarah Krakovitch - Place Gre'net
Salariés, syndicats et élus réunis sur le pont-barrage de Saint-Égrève contre le projet Hercule de réorganisation d’EDF

REPORTAGE VIDÉO – Une centaine de personnes se sont rassemblées sur le pont-barrage de Saint-Égrève ce samedi 8 mai contre le projet Hercule de réorganisation Lire plus

La Région s'engage à "sauver Ferropem" de la fermeture annoncée de ses sites en Isère et en Savoie
Ferropem : la direction confirme la fermeture de deux usines en Isère et en Savoie

  FOCUS - La direction de Ferropem a annoncé officiellement aux salariés, mardi 13 avril 2021, la fermeture de deux usines du groupe Ferroglobe lors Lire plus

Le site de l'usine FerroPem en Savoie. Photo DR
Fermetures d’usines Ferropem en Isère et Savoie : 352 emplois menacés, des élus montent au créneau

  FOCUS - Le comité d'entreprise européen de FerroGlobe, dont FerroPem est une filiale, a détaillé son plan de restructuration, le 20 mars 2021. Les usines Lire plus

Peste porcine : la Confédération paysanne Isère dénonce des normes de biosécurité inadaptées

FOCUS — Face aux règles de biosécurité édictées par l'État contre la peste porcine africaine, les éleveurs de la Confédération paysanne de l'Isère font de Lire plus

Grève des postiers du Grésivaudan: La Poste répond aux critiques de Sud-PTT Isère-Savoie
Grève des postiers du Grésivaudan : La Poste répond aux critiques de Sud-PTT Isère-Savoie

FLASH INFO — "Nous devons repenser notre présence et l’adapter dans le cadre d’une saine gestion, tout en conservant notre présence postale de proximité". Alors Lire plus

Flash Info

|

01/12

14h28

|

|

01/12

11h39

|

|

30/11

19h38

|

|

30/11

17h09

|

|

30/11

12h42

|

|

30/11

12h10

|

|

30/11

11h46

|

|

30/11

11h01

|

|

30/11

10h04

|

|

29/11

18h12

|

Les plus lus

Environnement| Des loups en plein centre-ville de Grenoble à la faveur du confinement ?

Des contrôles pour le respect des consignes de confinement. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Fil info| Confinement : à Grenoble, la police nationale a verbalisé… des policiers municipaux

Manifestation contre la loi de travail, 26 mai 2016. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'Net

Société| Manifestation contre la loi Travail : des licornes et des heurts à Grenoble

Bois Français. © Isère Tourisme

Société| Des points d’eau pour se rafraîchir !

Témoignage d'une ancienne allocataire du RSA en Isère, aujourd'hui sans aide sociale pour avoir voulu se réinsérer en reprenant une formation.

Société| “J’ai perdu mon droit au RSA pour avoir voulu me réinsérer”

Heureuses... par accident, Les banquettes arrières au Théâtre en Rond de Sassenage le samedi 4 décembre 2021 à 20h30

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin