La direction de Sciences Po désavoue les deux enseignants accusés d'"islamophobie"

Des enquêtes ouvertes pour des agres­sions sexuelles pré­su­mées signa­lées par Sciences Po Grenoble

Des enquêtes ouvertes pour des agres­sions sexuelles pré­su­mées signa­lées par Sciences Po Grenoble

FLASH INFO – Éric Vaillant, le pro­cu­reur de la République de Grenoble, indique ce mer­credi 10 février 2021 avoir ordonné des enquêtes concer­nant des agres­sions sexuelles pré­su­mées signa­lées par la direc­tion de Sciences Po Grenoble (IEP). 

Sciences Po, UGA, vue extérieure avec étudiants masqués. © Simon Marseille - Place Gre'net

Sciences Po, vue extérieure avec étudiants masqués. © Simon Marseille – Place Gre’net

Des enquêtes immé­dia­te­ment confiées à la Sûreté dépar­te­men­tale de Grenoble, après l’en­re­gis­tre­ment de deux signa­le­ments ces 25 jan­vier et 8 février 2021.

Ce au titre de l’ar­ticle 40 du code de pro­cé­dure pénale, selon lequel toute auto­rité ayant connais­sance d’un crime ou délit doit signa­ler à la jus­tice les infrac­tions por­tées à sa connaissance.

Des cas de vio­lences sexistes ou sexuelles dans dif­fé­rents ins­ti­tuts d’études politiques 

Pour l’heure, Éric Vaillant ne livre aucune pré­ci­sion quant à la nature des faits. Pas plus que sur d’é­ven­tuels dépôts de plainte éma­nant de ceux qui ont dénoncé les faits. Mais depuis quelques jours, les dix pres­ti­gieux ins­ti­tuts d’é­tudes poli­tiques de France tra­versent une zone de grande tur­bu­lence, avec nombre de posts sur les réseaux sociaux frap­pés du mot dièse #SciencesPorcs.

Dans un com­mu­ni­qué, Sabine Saurugger, la direc­trice de l’IEP de Grenoble, affirme avoir été infor­mée « par le biais de cap­tures d’écran de posts publiés sur les réseaux sociaux ». Mais aussi « par un grand nombre de témoi­gnages rela­tant des cas de vio­lences sexistes ou sexuelles dans dif­fé­rents Instituts d’études poli­tiques ». Parmi les vic­times de ces signa­le­ments, « se trouvent éga­le­ment des étu­diantes et étu­diants de l’é­ta­blis­se­ment », indique-t-elle. Par ailleurs, ajoute la direc­trice, « Sciences Po Grenoble signale sys­té­ma­ti­que­ment au pro­cu­reur de la République les faits rele­vant d’a­gres­sions sexuelles et de viols rap­por­tés ».

Sciences Po Grenoble condamne fer­me­ment des « actes abominables »

Sabine Saurugger pré­cise en outre qu’a­près ces signa­le­ments, Sciences Po pro­pose d’ac­com­pa­gner les étu­diants dans un dépôt de plainte. Et aussi « dans la prise de contact avec des pro­fes­sion­nels et pro­fes­sion­nelles de santé ou des asso­cia­tions de vic­times ».

Couloirs de Sciences Po avec étudiants masqués. © Simon Marseille - Place Gre'net

Couloirs de L’IEP de Grenoble. © Simon Marseille – Place Gre’net

Tout comme l’ensemble de la com­mu­nauté de Sciences Po Grenoble, la direc­trice réitère « [sa] condam­na­tion la plus ferme de ces actes abo­mi­nables ».

Elle sou­haite éga­le­ment, pour lut­ter contre les vio­lences sexistes et sexuelles, « entendre les pro­po­si­tions des élues étu­diantes et élus étu­diants ainsi que celles des asso­cia­tions étu­diantes agréées de Sciences Po Grenoble ». 

Car, conclut Sabine Saurugger, « la gra­vité des faits rap­por­tés ainsi que leur ampleur néces­sitent une prise de conscience à la hau­teur des drames per­son­nels rela­tés ».

Joël Kermabon

Joël Kermabon

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Vincent Fristot, Lucille Lheureux, Éric Piolle, Antoine Back et Salima Djidel ont présenté le 27 janvier 2023 le bouclier social et climatique de la Ville de Grenoble financé par la hausse de la taxe foncière. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Musées gra­tuits, can­tine moins chère… Grenoble finance son « bou­clier social et cli­ma­tique » avec la hausse de la taxe foncière

FOCUS - Trois jours avant le conseil municipal du 30 janvier, la Ville de Grenoble a apporté des précisions sur le budget 2023 et la Lire plus

Grenoble : l’é­cole Christophe-Turc, un nou­vel éta­blis­se­ment occupé par des parents pour mettre à l’a­bri des enfants à la rue

FOCUS - L'école Christophe-Turc, au Village olympique, a rejoint le mouvement d'occupation lancé dans plusieurs écoles grenobloises depuis l'automne 2022. Des parents d'élèves, soutenus par Lire plus

La Ville de Grenoble accueille son premier Chatipi, lieu de refuge pour chats errants
Grenoble accueille son pre­mier Chatipi, lieu de refuge pour chats errants

FOCUS - Les chats errants vont pouvoir profiter du premier ‘Chatipi’ de Grenoble, un abri installé Quai de France, à proximité du Jardin des Dauphins, Lire plus

Une partie des technologies développées chez Orange à Meylan s'appuie sur des outils déjà existants, tels les tablettes numériques. © Martin de Kerimel - Place Gre'net
Orange : un salon “recherche et inno­va­tion” orga­nisé à Meylan pour envi­sa­ger le futur

REPORTAGE - Réunir ses équipes ainsi que quelques invités, et donner une idée de ce que pourraient être les technologies et applications numériques du futur. Lire plus

Les parents n'ont pas envoyé leurs enfants au collège Vercors ce vendredi 27 janvier 2023. En cause : la baisse de moyens et d'heures de soutien décidée par le rectorat, dont vont faire les frais les élèves en difficulté © Séverine Cattiaux - Place Gre'net
Collège Vercors à Grenoble : ensei­gnants et parents tou­jours mobi­li­sés et scep­tiques face aux pro­po­si­tions du rectorat

FOCUS - Soutenus par les parents d'élèves, mobilisés ce vendredi 27 janvier 2023, les enseignants du collège Vercors, à Grenoble, poursuivent leur grève reconductible, entamée Lire plus

"Xénophobie institutionnelle": la majorité grenobloise prend ses distances avec les propos de l'élue Christine Garnier
« Xénophobie ins­ti­tu­tion­nelle » : la majo­rité gre­no­bloise prend ses dis­tances avec les pro­pos de l’é­lue Christine Garnier

FLASH INFO - "Racisme d'État" ou "xénophobie institutionnelle"? Pour l'adjointe aux Écoles de la Ville de Grenoble Christine Garnier, les deux expressions semblent ne pas Lire plus

Flash Info

|

27/01

8h30

|

|

25/01

16h10

|

|

25/01

15h18

|

|

25/01

11h21

|

|

25/01

10h46

|

|

25/01

10h37

|

|

24/01

15h27

|

|

23/01

15h30

|

|

20/01

12h42

|

|

20/01

10h48

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF 53 : « Une drôle de polé­mique autour des pigeons à Grenoble »

Abonnement| Les loups bien pré­sents en Isère, y com­pris dans le nord du dépar­te­ment, avec 22 meutes recen­sées en 2022

Abonnement| Tollé à Grenoble contre la venue de deux imams confé­ren­ciers consi­dé­rés comme radicaux

Agenda

Je partage !