La métropole de Grenoble de nouveau distinguée pour son réseau de chaleur urbain

sep article



 

FOCUS – La Métropole de Grenoble obtient le label « Écoréseau de chaleur » pour la troisième année consécutive. L’occasion pour l’intercommunalité de vanter les avantages des réseaux de chaleur au bois et de rappeler son soutien à leur émergence sur le territoire métropolitain. Notamment à Varces, où un nouveau réseau de chaleur doit être prochainement mis en service.

 

 

Tout comme en 2019 et en 2020, la Métropole de Grenoble a obtenu le label « Écoréseau de cha­leur » 2020, décerné par l’Ademe et l’as­so­cia­tion Amorce. Un label qui « récom­pense les réseaux de cha­leur exem­plaires sur les plans envi­ron­ne­men­tal, éco­no­mique et social », décrit l’as­so­cia­tion. Pour son édi­tion 2020, ce sont 53 col­lec­ti­vi­tés qui ont été dis­tin­guées. En Auvergne-Rhône-Alpes, en plus de Grenoble, figurent ainsi Annecy, Lyon, Saint-Étienne et Yzeron.

 

La Métropole compte sur Biomax pour augmenter la part d'énergie renouvelable sur son réseau de chaleur © Grenoble-Alpes Métropole - Lucas Frangella

La Métropole compte sur Biomax pour aug­men­ter la part d’éner­gies renou­ve­lables dans son réseau de cha­leur. © Grenoble-Alpes Métropole – Lucas Frangella

 

[…]
La suite du contenu est réservé aux abon­nés

Connectez vous…

Veuillez vous connec­ter pour accé­der à cette page.
S’inscrire

 

…ou choi­sis­sez votre abon­ne­ment ci-des­sous !

commentez lire les commentaires
1156 visites | 2 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 2
  1. j’hal­lu­cine. Les pas­tèques de GRENOBLE viennent de construire une sta­tion de cha­leur qui uti­lise le bois et qui rejette 8 tonnes des par­ti­cules fines dans l’air de Grenoble par an. C’est une abo­mi­na­tion. De l’éner­gie nucléaire, la seule Energie propre et sans effets néfastes sur le réchauf­fe­ment cli­ma­tique, on est allé en arrière vers le moyen age. Recompense au pas­tèques 🙂

    sep article
  2. sep article