Élections départementales : la gauche essaie de s’unir au sein du « Printemps isérois »

sep article

 

FOCUS – Alors que les élections départementales se profilent, les formations de gauche EELV, PCF, Génération.s, Ensemble Grenoble Métropole, le Parti Socialiste et La France insoumise s’unissent contre la majorité sortante de droite du Département de l’Isère. Regroupés sous la bannière du Printemps isérois, les partis lancent un appel signé par près de 300 personnalités. Avec déjà un premier accroc, les Insoumis n’appréciant pas (du tout) de voir figurer le nom d’André Vallini parmi les signataires.

 

 

Une union des forces de gauche contre la majo­rité dépar­te­men­tale sor­tante ? C’est le visage que veut mon­trer le Printemps isé­rois, com­posé des for­ma­tions EELV, PCF, Génération.s, Ensemble Grenoble Métropole, Parti socia­liste et La France insou­mise. Mais le mou­ve­ment annonce vou­loir dépas­ser le champ des par­tis poli­tiques pour s’a­dres­ser à « toutes les forces vives du dépar­te­ment », dans le cadre d’un appel lancé le 6 jan­vier 2021. Et d’ores et déjà signé par 283 per­son­na­li­tés poli­tiques locales.

 

Logo du Printemps isérois

Logo du Printemps isé­rois

 

Le but reven­di­qué du Printemps isé­rois ? « Faire du dépar­te­ment de l’Isère un pion­nier de la révo­lu­tion sociale et éco­lo­gique dont le pays a besoin », écrit le mou­ve­ment. Avant d’en­fon­cer le clou : « Le temps est venu de révo­lu­tion­ner notre sys­tème de pen­sée pour faire de notre dépar­te­ment un ter­ri­toire plus rési­lient, résis­tant & soli­daire, qui prenne enfin en compte l’urgence de la tran­si­tion éco­lo­gique et la néces­saire pro­tec­tion des indi­vi­dus ».

 

 

La politique de la majorité départementale sévèrement critiquée

[…]
La suite du contenu est réservé aux abon­nés

Connectez vous…

Veuillez vous connec­ter pour accé­der à cette page.
S’inscrire

 

…ou choi­sis­sez votre abon­ne­ment ci-des­sous !

Ouverture Musée Champollion
commentez lire les commentaires
2779 visites | 3 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 3
  1. « un ter­ri­toire plus rési­lient, résis­tant & soli­daire », blah-blah gau­chiste qui cache deux choses : aug­men­ter les impôts et accueillir des migrants (de pre­fe­rence illé­gaux)

    sep article
  2. Bonjour,

    C’est le col­lec­tif Ensemble Grenoble Métropole qui par­ti­cipe à l’ap­pel du Printemps isé­rois. Ensemble ! Isère, qui réunit la grande majo­rité des adhé­rents de Ensemble ! en Isère, n’est pas par­tie pre­nante de cette démarche.

    Ensemble ! Isère

    sep article
  3. C’est parti pour le même fou­tage de gueule que le « prin­temps mar­seillais ». Il est vrai que Grenoble a le même niveau de délin­quance.
    Avec qui dans le rôle de la potiche Rubirola qui avait dit en privé « tu sais de toute façon, je ne reste que trois mois » ?

    sep article