Michel Szempruch, réalisateur et membre du collectif des syndicats du spectacle et de la culture CGT Isère. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Près d’une centaine d’acteurs de la culture de Grenoble se sont rassemblés contre le nouveau confinement

Près d’une centaine d’acteurs de la culture de Grenoble se sont rassemblés contre le nouveau confinement

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

 

EN BREF – Un rassemblement se tenait ce vendredi 13 novembre 2020 à Grenoble en soutien au secteur culturel, durement touché par la crise sanitaire, suite à un appel national à la mobilisation de la FNSAC-CGT1Fédération nationale des syndicats du spectacle, du cinéma, de l’audiovisuel et de l’action culturelle. Objectif : dénoncer les conséquences du nouveau confinement et exprimer des revendications.

 

 

Patrick Seyer lors de sa prise de parole en soutien à la culture. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Le met­teur en scène Patrick Seyer lors de sa prise de parole. © Joël Kermabon – Place Gre’net

 

« La culture debout pour ne pas cre­ver ! » Tel était le mot d’ordre de la mobi­li­sa­tion natio­nale lan­cée par la Fédération natio­nale des syn­di­cats du spec­tacle, du cinéma, de l’audiovisuel et de l’action cultu­relle (FNSAC-CGT), ce 13 novembre 2020. À Grenoble, près d’une cen­taine d’ac­teurs de la culture ont répondu à l’ap­pel et se sont ras­sem­blés à midi rue Félix-Poulat. Leur objec­tif ? Dénoncer les consé­quences du nou­veau confi­ne­ment qui « pour­rait durer bien au-delà d’un mois ». Ce qui pré­ci­pi­te­rait le spec­tacle vivant, le cinéma et l’audiovisuel dans « une situa­tion catas­tro­phique », estiment-ils.

 

« L’ensemble du sec­teur cultu­rel est en grand dan­ger ! », aler­tait de son côté le Collectif des syn­di­cats du spec­tacle et de la culture CGT Isère, orga­ni­sa­teur du ras­sem­ble­ment. « Théâtres, ciné­mas, librai­ries fer­mées : culture sacri­fiée ! Exigeons les condi­tions et les moyens pour tra­vailler », invi­tait-il dans un tract dis­tri­bué aux pas­sants. Ce même col­lec­tif avait d’ailleurs déjà tenté d’or­ga­ni­ser un ras­sem­ble­ment le 7 novembre der­nier avant d’es­suyer l’in­ter­dic­tion de la pré­fec­ture de l’Isère.

 

 

Les acteurs de la culture souhaitent pouvoir (re)vivre de leurs métiers

 

« Nous avons le sen­ti­ment que la situa­tion sani­taire est ins­tru­men­ta­li­sée par le pou­voir pour réduire un cer­tain nombre de liber­tés, notam­ment la liberté d’ex­pres­sion », explique Patrick Seyer, met­teur en scène membre du Syndicat fran­çais des artistes (SFA).

 

Patrick Seyer, Syndicat français des artistes (SFA). © Joël Kermabon - Place Gre'net

Patrick Seyer du syn­di­cat fran­çais des artistes (SFA). © Joël Kermabon – Place Gre’net

De fait, sou­ligne le col­lec­tif, « des mil­liers de pro­fes­sion­nels, per­ma­nents et inter­mit­tents du spec­tacle voient leur acti­vité arrê­tée nette ».

 

Aussi les acteurs de la culture reven­diquent-ils « de pou­voir tous vivre de leurs métiers » – sans prendre de risques pour leur santé et celle du public.

 

 

Pour cela, « le gou­ver­ne­ment doit nous entendre au-delà des sym­pa­thiques mais insuf­fi­santes décla­ra­tions de “com­pré­hen­sion” », exige le col­lec­tif. Qui demande « des aides publiques mas­sives pour sou­te­nir l’emploi et notam­ment finan­cer les créa­tions », les répé­ti­tions et rési­dences étant possibles.

 

Mais les reven­di­ca­tions du sec­teur cultu­rel vont bien au-delà pour lui per­mettre de sor­tir par le haut de la crise du Covid-19, comme l’a expli­qué Patrick Seyer.

 

 

 

La culture, « grande oubliée de la crise sanitaire »

 

Claude Belmudes de l’Union natio­nale des syn­di­cats de musi­ciens Snam-CGT a quant à lui com­mu­ni­qué quelques nou­velles sus­cep­tibles de ras­su­rer un peu les par­ti­ci­pants. En pre­mier lieu, le ren­dez-vous donné par Roselyne Bachelot à son syn­di­cat en vue de lui faire des pro­po­si­tions. « Nous pen­sons que c’est là un des effets concrets de la mobi­li­sa­tion natio­nale », s’est féli­cité le syndicaliste.

 

© Joël Kermabon - Place Gre'net

© Joël Kermabon – Place Gre’net

Ensuite, Claude Belmudes a invité les musi­ciens de l’au­di­toire à s’emparer des aides à l’emploi pré­vues par le Fonds natio­nal pour l’emploi pérenne dans le spec­tacle (Fonpeps). « Cela va nous per­mettre de jouer dans des salles de petite jauge2Des salles de moins de 300 places », a pré­cisé le syndicaliste.

 

Autre aide : le Gip cafés culture. Un fonds des­tiné à favo­ri­ser l’emploi artis­tique dans les cafés et res­tau­rants. « Il y a déjà plus de 50 000 cachets aidés depuis sa créa­tion et les enve­loppes ont été aug­men­tées au titre de l’aide à la reprise », a‑t-il complété.

 

Après plu­sieurs prises de parole, le ras­sem­ble­ment s’est alors dis­persé. Mais le dis­cours du Premier ministre Jean Castex pro­noncé la veille lais­sait un goût amer à cer­tains. « À aucun moment, il n’a évo­qué la culture », regrette une artiste. Preuve, selon elle, que « la culture est bien la grande oubliée de la crise sani­taire ».

 

Joël Kermabon

 

 

1 Fédération natio­nale des syn­di­cats du spec­tacle, du cinéma, de l’audiovisuel et de l’action culturelle

2 Des salles de moins de 300 places

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Joël Kermabon

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Festival Cour du Vieux Temple. © Joel Kermabon - placegrenet.fr
Vieux Temple : un festival côté cour

REPORTAGE VIDÉO - Dernière animation des vacances, le 14ème festival de la cour du Vieux Temple, qui a débuté le 21 août, est sur le Lire plus

© Joël Kermabon - Place Gre'net
Nouveau départ pour La Source à Fontaine, avec l’arrivée de Loran Stahl, responsable du spectacle vivant

REPORTAGE VIDÉO - La nouvelle équipe de la salle de concerts La Source à Fontaine a présenté, non sans humour, la programmation de sa saison Lire plus

Le directeur de la MC2 Jean-Paul Angot renonce à briguer un troisième mandat

  EN BREF — Le directeur de la MC2 Jean-Paul Angot annonce ne pas briguer de nouveau mandat. Il rendra ainsi les clés de la Lire plus

Saison culturelle 2019 – 2020 : concentré d’humour au Théâtre en rond de Sassenage

  FOCUS - Le Théâtre en Rond de Sassenage entame une nouvelle saison culturelle 2019-2020, axée autour de la comédie sous toutes ses formes. Pour Lire plus

Flash Info

|

16/06

15h50

|

|

16/06

15h20

|

|

16/06

11h47

|

|

15/06

22h48

|

|

15/06

17h34

|

|

15/06

16h20

|

|

15/06

15h00

|

|

15/06

12h15

|

|

14/06

16h51

|

|

14/06

16h12

|

Les plus lus

Économie| Le magasin en ligne de produits bio et locaux Oclico​.com fête ses dix ans

Abonnement| Le Grenoblois David Smétanine candidat pour être porte-drapeau paralympique aux Jeux de Tokyo

Environnement| La Ville de Grenoble met les agents (volontaires) à contribution pour observer sa population d’oiseaux

A écouter| Environ un millier de personnes à Grenoble pour la « Marche des libertés » et contre les idées d’extrême droite

Culture| Du vélo au Sénégal, deux expositions présentées au Musée dauphinois à l’occasion de sa réouverture

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin