Tirs répétés de mortiers d’artifice à Échirolles : l’opposition monte au créneau, le maire demande l’aide de l’État

sep article

 

EN BREF – Face à la multiplication et l’intensification des tirs de mortiers d’artifice ces dernières semaines à Échirolles, l’élue d’opposition Fabienne Sarrat, tire la sonnette d’alarme. Elle en appelle au préfet et étrille, au passage, la majorité. Le maire d’Échirolles annonce de son côté qu’il vient justement de demander des renforts au préfet de l’Isère.

 

 

Fabienne Sarrat, candidate LREM pour les municipales à Echirolles © Thomas Courtade - Place Gre'net

Fabienne Sarrat, élue d’op­po­si­tion à Echirolles. © Thomas Courtade – Place Gre’net

Depuis le début du mois d’oc­tobre, les tirs de mor­tiers d’ar­ti­fice viennent per­tur­ber quasi-quo­ti­dien­ne­ment les nuits des Échirollois. De quoi excé­der les habi­tants… et faire réagir les élus. Fabienne Sarrat, conseillère d’op­po­si­tion dans le groupe Changer Échirolles, c’est pos­sible ! a ainsi qua­li­fié les der­nières attaques de « véri­table acte de guerre ».

 

Jeudi 29 octobre, c’est l’Hôtel de ville qui a été pris pour cible par « six indi­vi­dus sur des scoo­ters ». Plusieurs véhi­cules de police ont été tou­chés. La veille, un poli­cier avait éga­le­ment été légè­re­ment blessé.

 

[…]
La suite du contenu est réservé aux abon­nés

Connectez vous…

Veuillez vous connec­ter pour accé­der à cette page.
S’inscrire

 

…ou choi­sis­sez votre abon­ne­ment ci-des­sous !

commentez lire les commentaires
7359 visites | 2 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 2
  1. y a pas qu’à Echirolles, ça dure aussi depuis 3 nuits aux Eaux Claires ( sans par­ler des tirs de feux d’ar­ti­fices tra­di­tion­nels 1 fois par semaine )

    sep article