Situation sous contrôle à Grenoble, avec 24 patients Covid en réanimation

Situation sous contrôle à Grenoble, avec 24 patients Covid en réanimation

FOCUS – Au len­de­main de l’an­nonce gou­ver­ne­men­tale du couvre-feu sur la métro­pole, le CHU de Grenoble a pré­senté, ce jeudi 15 octobre 2020, les der­niers chiffres du Covid-19. Le virus cir­cule de plus en plus sur le ter­ri­toire métro­po­li­tain et dépar­te­men­tal. Cependant, il n’y a pas encore de ten­sions dans les ser­vices de réanimation.

Pas de tensions en réanimation liée au Covid à Grenoble. De gauche à droite : Laurent Grange, Marie-Thérèse Leccia, Monique Sorrentino© Laure Gicquel

De gauche à droite : Laurent Grange, Marie-Thérèse Leccia, Monique Sorrentino, direc­trice du Chuga. © Laure Gicquel

Le mer­credi 14 octobre, jour de l’an­nonce du couvre-feu par Emmanuel Macron, il y avait 130 patients Covid-19 hos­pi­ta­li­sés en Isère. Parmi eux, 34 étaient en soins cri­tiques – des uni­tés per­met­tant une oxy­gé­na­tion et des soins tech­niques ainsi qu’une sur­veillance res­pi­ra­toire accrue – et 24 en réani­ma­tion (21 au Chuga). Si la pro­por­tion des patients en réani­ma­tion a baissé depuis le prin­temps, il s’a­git tou­jours prin­ci­pa­le­ment de per­sonnes âgées ou pré­sen­tant des comorbidités.

Le taux d’in­ci­dence pour les plus de 65 ans est de 273 per­sonnes (posi­tives) sur 100 000 habi­tants aux tests, ce qui est sous le taux dépar­te­men­tal, de 290 pour 100 000. Mais le pré­sident de la République a indi­qué sou­hai­ter mettre l’ac­cent, en cette période de Toussaint, sur la pro­tec­tion des per­sonnes âgées. Il en est de même pour la direc­tion du CHU. « La Toussaint approche, on est très inquiets », déclare-t-elle. « Il faut évi­ter de conta­mi­ner le monde rural », ainsi que les per­sonnes fra­giles. Ce qui passe notam­ment par « gar­der le masque et évi­ter les embras­sades avec les grands-parents ! »

Beaucoup de cas posi­tifs chez les jeunes

La métro­pole de Grenoble est plus tou­chée que d’autres zones de l’Isère. En effet, le taux d’in­ci­dence y monte à 435, « du fait de la den­sité de popu­la­tion », déclarent les méde­cins du Chuga. Cependant, chez les jeunes, ce chiffre explose : 570 cas pour 100 000. Un taux de posi­ti­vité tou­te­fois rela­ti­ve­ment bas com­paré à celui de l’Isère : 15,16 % par rap­port aux 18,58% départementaux.

En effet, une stra­té­gie de tests d’am­pleur est à l’œuvre sur le cam­pus, avec 120 tests réa­li­sés par jour. Par ailleurs, une expé­ri­men­ta­tion va débu­ter sur tout le ter­ri­toire natio­nal, basée sur les “Trod”, des tests rapides d’o­rien­ta­tion diagnostique.

Ceux-ci sont des­ti­nés aux per­sonnes asymp­to­ma­tiques et non cas contacts. En somme, tous ceux qui ne sont actuel­le­ment pas sous sus­pi­cion de Covid.

Ces tests seront d’a­bord réa­li­sés au centre du cam­pus, ce qui devrait per­mettre de pou­voir réa­li­ser immé­dia­te­ment après le test PCR, si néces­saire, et ainsi d’i­so­ler les cas posi­tifs. 80 000 dépis­tages de ce type doivent ainsi avoir lieu sur le dépar­te­ment. À noter que le centre de dépis­tage Covid du cam­pus sera « fermé la semaine où il n’y a pas de cours ». Il est pos­sible de prendre RDV au centre du CHU à Échirolles.

Les méde­cins appellent éga­le­ment les jeunes à la pru­dence. « Quand nous sommes allés sur le cam­pus en sep­tembre, per­sonne ne por­tait de masque. » La situa­tion a changé depuis. Cependant, selon eux, il faut faire preuve de « res­pon­sa­bi­lité citoyenne ». « Les jeunes ont déjà com­mencé à se dépla­cer dans des zones sym­pa­thiques hors Métro », dénoncent-ils.

« Le virus est aussi pré­sent hors de la métro­pole. Il fau­drait que les jeunes n’aillent pas sim­ple­ment dans les bars quelques mètres plus loin ! », mar­tèle le doc­teur Laurent Grange, adjoint à la com­mis­sion médi­cale d’é­ta­blis­se­ment (CME). « Si cha­cun ne donne pas un peu de soi, on va être sub­mer­gés. »

Pas de sur­charge des ser­vices de réani­ma­tion du Chuga

Pour l’ins­tant tou­te­fois, Grenoble ne manque pas de lits de réani­ma­tion, entre le Chuga et la Clinique Belledonne. Contrairement à Saint-Etienne, qui a déjà trans­féré des patients à Clermont Ferrand. Monique Sorrentino, la direc­trice géné­rale du Chuga, insiste sur le fait qu” »il n’y a pas d’in­quié­tude à avoir ». Et que, le cas échéant, il serait pos­sible de trans­for­mer des lits clas­siques en lits de réanimation.

Les manifestants s'apprêtent à négocier © UNSA CHUGA

Les syn­di­cats du CHU mani­fes­taient en sep­tembre 2020. Un « phé­no­mène natio­nal », assu­rait la direc­tion © Unsa Chuga

Cependant, les méde­cins sont très fermes sur un point : l’hô­pi­tal ne traite pas que des patients Covid. Désormais, il prend à nou­veau en charge des patients en réani­ma­tion « pour autre chose, comme des acci­dents de mon­tagne, par exemple ».

D’où « la ten­sion actuelle à l’hô­pi­tal ». En effet, tout ajus­te­ment futur sur les lits « se fera au détri­ment des malades non liés au coro­na­vi­rus ».

Quid des mou­ve­ments de grève en cours à l’hô­pi­tal ? Cela n’a pas de consé­quences sur la prise en charge des patients, selon la direc­tion. En effet, il existe un « ser­vice mini­mum orga­nisé », selon la Pr Marie-Thérèse Leccia, pré­si­dente de la CME. Qui ajoute, fer­me­ment : « Il n’y a pas un gré­viste qui ne se pose pas la ques­tion de com­ment l’on assure le ser­vice un jour de grève ! »

Laure Gicquel

Laure Gicquel

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Mobilisation du comité de soutien à la MJC-théâtre Prémol, devant la mairie de Grenoble, à l'occasion d'une rencontre avec les élues aux Cultures et à la Jeunesse, lundi 10 juin 2024 © Séverine Cattiaux - Place Gre'net
Grenoble : pour sau­ver la MJC-théâtre Prémol, son comité de sou­tien pro­pose de décro­cher le label « Éducation popu­laire pour la culture »

FOCUS - La MJC-théâtre Prémol à Grenoble va-t-elle devoir céder la gestion du théâtre à l'association Le centre des Arts du récit ? Il semblerait Lire plus

Le CHU Grenoble-Alpes présente ses douze engagements "pour une alimentation saine et durable"
Le CHU Grenoble-Alpes pré­sente ses douze enga­ge­ments « pour une ali­men­ta­tion saine et durable »

FLASH INFO - Le CHU Grenoble-Alpes annonce s'engager "pour une alimentation saine et durable" avec Mon restau responsable (déjà adopté par le Crous Grenoble-Alpes), une Lire plus

Grenoble : ras­sem­ble­ment le 15 juin 2024 à Alsace-Lorraine contre les fer­me­tures annon­cées de bureaux de poste

FOCUS - Des représentants d'unions de quartier et du collectif "J'aime ma poste" (qui regroupe des usagers et syndicats de postiers) ont de nouveau tiré Lire plus

Pompiers illustration (c) Elias Muhlstein - Place Gre'net
Deux trans­for­ma­teurs élec­triques incen­diés à La Tronche et Grenoble, des mil­liers de foyers pri­vés d’électricité

FLASH INFO - Deux transformateurs électriques ont été incendiés dans la nuit du mercredi 12 au jeudi 13 juin 2024, à La Tronche et Grenoble, Lire plus

Chronique Place Gre'net - RCF : L’affaire Piolle-Martin sur fond de dissolution
Chronique Place Gre’net – RCF : L’affaire Piolle-Martin sur fond de dissolution

CHRONIQUE - Place Gre'net s'associe à la radio RCF Isère chaque lundi midi dans la chronique L'Écho des médias. Notre objectif? Revenir sur une actualité, Lire plus

Projet de nou­velle unité d’in­ci­né­ra­tion des déchets d’Athanor à La Tronche : le bud­get s’envole

EN BREF - Le marché de "conception-réalisation process" pour le projet de nouvelle unité d'incinération et de valorisation énergétique (UIVE) des déchets sur le site Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !