Magistral Circus - Musique de rue. © Joël Kermabon - Place Gre'net

La deuxième édi­tion des « 10 jours de la culture » s’é­tend à de nou­velles com­munes de la métro­pole grenobloise

La deuxième édi­tion des « 10 jours de la culture » s’é­tend à de nou­velles com­munes de la métro­pole grenobloise

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

FOCUS – La métro­pole de Grenoble orga­nise la deuxième édi­tion des « 10 jours de la culture » du 10 au 22 octobre 2020. La pro­gram­ma­tion se veut riche et variée, dans un contexte dif­fi­cile pour le milieu cultu­rel. Nouveauté cette année, les évè­ne­ments prennent place sur davan­tage de com­munes de la métro­pole par rap­port à l’an dernier.

"10 jours de la culture" dans la métropole de Grenoble. De gauche à droite, Pascal Clouaire, vice-président de la Métropole en charge de la culture et Christophe Ferrari, président de la Métropole. © Tim Buisson - Place Gre'net.

De gauche à droite, Pascal Clouaire, vice-pré­sident de la Métropole en charge de la culture, et Christophe Ferrari, pré­sident de la Métropole. © Tim Buisson – Place Gre’net.

« Rien de mieux que la culture pour géné­rer le sen­ti­ment d’ap­par­te­nance ter­ri­to­rial », assure Christophe Ferrari, pré­sident de Grenoble Alpes Métropole. C’est bien là tout l’ob­jec­tif de la deuxième édi­tion des « 10 jours de la culture », qui se déroulent du 10 au 22 octobre 2020.

La pro­gram­ma­tion, qui com­prend du cinéma, de la danse, des arts de rue, du cirque, de la magie ou encore du street art, s’é­tend cette année sur 31 com­munes de la métropole.

Une volonté affi­chée par les orga­ni­sa­teurs, qui sou­haitent s’a­dres­ser aux publics éloi­gnés socia­le­ment et géo­gra­phi­que­ment de la culture. « Notre objec­tif c’est de ras­sem­bler, de valo­ri­ser, de recon­naître l’en­semble de ces acteurs comme fai­sant par­tie de l’offre cultu­relle de notre ter­ri­toire, de notre his­toire », s’en­thou­siasme Pascal Clouaire, nou­veau vice-pré­sident en charge de la culture à la Métropole de Grenoble.

Les 10 jours de la culture : une pro­gram­ma­tion éclec­tique tour­née vers la jeunesse

Pour mettre en lumière les artistes, la métro­pole peut s’ap­puyer sur ses deux scènes natio­nales : la MC2 et L’Hexagone. Mais éga­le­ment sur une mul­ti­tude de petites scènes et de salles. Autre nou­veauté par rap­port à la pre­mière édi­tion : la Métro a mis en place un pass 10 jours, télé­char­geable gra­tui­te­ment avec des tarifs réduits.

Christophe Ferrari, président de la Métropole. © Tim Buisson - Place Gre'net.

Christophe Ferrari, pré­sident de la Métropole. © Tim Buisson – Place Gre’net.

Avec ce pass, une réduc­tion de trois euros s’ap­plique pour les quinze ren­dez-vous payants. Toutefois, la plu­part des 109 évè­ne­ments pro­po­sés res­tent gratuits.

« On a eu une atten­tion par­ti­cu­lière pour le public jeune. Les dates du fes­ti­val sont en inter­sec­tion avec les vacances sco­laires », explique Pascal Clouaire. Un moyen d’at­ti­rer les éco­liers, sachant qu’une ving­taine de pro­po­si­tions sont à des­ti­na­tion du jeune public.

« La culture a éga­le­ment un impact social majeur, en direc­tion notam­ment des plus jeunes. La pro­gram­ma­tion per­met à nos jeunes de se construire. C’est une ini­tia­tion per­ma­nente ce qui en fait sa beauté, sa force et sa puis­sance », ajoute avec convic­tion le pré­sident de la métro­pole. Les plus petits pour­ront s’i­ni­tier à la danse, assis­ter à des concerts ou encore à des spectacles.

Soutenir la culture face à la crise du coronavirus

Évidemment, cette deuxième édi­tion s’ins­crit dans un contexte par­ti­cu­lier pour le domaine de la culture, frappé de plein fouet par la crise de la Covid-19. Elle devra for­cé­ment faire preuve d’a­dap­ta­bi­lité au quo­ti­dien pour s’a­dap­ter au contexte sani­taire qui se dégrade. Le pro­gramme reste mou­vant. Grenoble Alpes Métropole incite le public à contac­ter ses ser­vices pour véri­fier la bonne tenue des évènements.

Pascal Clouaire, vice président en charge de la culture à Grenoble Alpes Métropole. © Tim Buisson - Place Gre'net.

Pascal Clouaire, vice-pré­sident en charge de la culture à Grenoble Alpes Métropole. © Tim Buisson – Place Gre’net.

Mais pour Pascal Clouaire, il fal­lait orga­ni­ser cette deuxième édi­tion, même dans un contexte sani­taire com­pli­qué. « Les acteurs cultu­rels, les artistes, ont besoin qu’on les aide et qu’on fasse la pro­mo­tion de leurs pro­po­si­tions. Avec cette crise du covid, ils subissent de plein fouet des dif­fi­cul­tés en termes de fré­quen­ta­tion. Ils ont besoin du sou­tien de tout le monde. Il est impor­tant de s’oc­cu­per de chaque indi­vidu », insiste-t-il.

Une enve­loppe de 35 000 euros a d’ailleurs été allouée cette année aux artistes des petites troupes, aux auto­di­dactes et aux asso­cia­tions. « La culture agit comme un levier. Un levier éco­no­mique, les chiffres sont extrê­me­ment clairs. C’est un sec­teur qui génère des emplois au niveau local », insiste Christophe Ferrari. Une bouf­fée d’air frais pour le milieu cultu­rel, qui espère pou­voir assu­rer un maxi­mum de ren­dez-vous, avant peut-être, une troi­sième édi­tion plus apaisée.

Tim Buisson

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Tim Buisson

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

© Grenoble-Alpes Métropole
La Métropole de Grenoble fixe de nou­velles prio­ri­tés pour réno­ver et sécu­ri­ser les ouvrages d’art en péril

FOCUS - La Métropole de Grenoble gère plus de 1 600 ouvrages d'art (ponts, passerelles ou murs de soutènement), transférés par les communes en 2015 Lire plus

Trop dispendieux, sous-dimensionné, la chambre régionale des comptes épingle le nouveau siège de la Métropole de Grenoble.
Entre coût élevé, site unique et ambi­tions éco­lo­giques, le futur siège de Grenoble-Alpes Métropole conti­nue de faire débat

FOCUS - D'ici à 2026, le futur siège de la métropole de Grenoble accueillera 1 100 employés sur le seul site du Forum, l'immeuble qui l'héberge Lire plus

collectif gratuité transports publics grenoble ZFE véhicules Critair
ZFE dans l’ag­glo­mé­ra­tion de Grenoble : le col­lec­tif pour la gra­tuité des trans­ports publics dénonce “un manque de débat”

EN BREF - Une nouvelle étape vient d’être franchie début juillet 2022 pour la Zone à faibles émissions (ZFE) de Grenoble. Les poids lourds et Lire plus

Lutte contre l’ar­ti­fi­cia­li­sa­tion des sols dans l’ag­glo­mé­ra­tion gre­no­bloise : la zone agri­cole de La Taillat pro­té­gée à Meylan

FOCUS - Protéger et valoriser les espaces agricoles selon le principe de « zéro artificialisation nette », et ainsi assurer une autonomie alimentaire locale. Tels Lire plus

Les utilitaires et poids lourds Crit'Air 3 interdits de circuler. Panneau signalant une Zone à faibles émissions (ZFE) sur le pont du Vercors à Grenoble. © Joël Kermabon - Place Gre'net
ZFE : les uti­li­taires et poids lourds Crit’Air 3 désor­mais inter­dits de cir­cu­ler dans la Métropole de Grenoble

FLASH INFO - À compter de ce 1er juillet 2022, les utilitaires et poids lourds Crit'Air 3 ne peuvent plus circuler dans la métropole de Lire plus

Visite du chantier de l'échangeur du Rondeau, ce jeudi 30 juin 2022. © Anne-Gaëlle Fonthieure - préfecture de l'Isère
A480 et Rondeau : le chan­tier de l’é­chan­geur avance, celui de l’au­to­route touche à sa fin

FOCUS - La préfecture de l'Isère, le Département et la Métropole de Grenoble ont fait le point, ce jeudi 30 juin 2022, sur le projet Lire plus

Flash Info

|

17/08

11h57

|

|

17/08

11h17

|

|

16/08

18h38

|

|

16/08

17h06

|

|

16/08

10h10

|

|

13/08

8h35

|

|

13/08

1h08

|

|

12/08

20h21

|

|

12/08

17h28

|

Les plus lus

Environnement| L’Isère de nou­veau pla­cée en vigi­lance jaune cani­cule à comp­ter du mer­credi 10 août

Abonnement| Îlots de cha­leur : Grenoble, mau­vaise élève et sous les cri­tiques de l’op­po­si­tion, veut faire mieux

Flash info| L’incendie qui a ravagé 100 hec­tares de végé­ta­tion entre La Buisse et Voreppe est « maî­trisé mais pas éteint » selon la pré­fec­ture de l’Isère

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin