L’Hexagone de Meylan les pieds sur terre mais la tête dans les étoiles pour une saison en suspension

sep article



 

FOCUS – Face à la situation de crise inédite et à l’incertitude, Antoine Conjard, directeur de l’Hexagone, théâtre de Meylan labellisé scène nationale arts sciences, a fait le choix d’une saison 2020 – 21 « en suspension », conçue en deux temps, avec des événements programmés jusqu’en décembre. La suite viendra… après !

 

 

L’Hexagone de Meylan démarre sa saison en suspension ! © Florent Mathieu - Place Gre'net

L’Hexagone de Meylan. © Florent Mathieu – Place Gre’net

« L’Hexagone repart de ses fon­da­men­taux : repé­rer les mou­ve­ments de la pen­sée contem­po­raine et sou­te­nir les artistes qui les portent, en veillant à la rela­tion entre les artistes, les œuvres et le ter­ri­toire », affirme son direc­teur Antoine Conjard.

 

Cet été, mal­gré la situa­tion incer­taine liée à la crise sani­taire, le cœur du théâtre a conti­nué de battre. Des équipes artis­tiques de l’agglomération ont ainsi pu dis­po­ser du pla­teau du théâtre et de « la salle immer­sive » de l’Atelier arts sciences pour leurs répé­ti­tions et recherches. À l’extérieur, des per­for­mances musi­cales et théâ­trales se sont tenues les jeu­dis soirs sous les bal­cons ou sur le toit d’un par­king, avec entre autres l’au­teur et acteur Nasser Djémai, la comé­dienne Hélène Gratet, le cla­ri­net­tiste Jean Pierre Sarzier, l’ac­cor­déo­niste Norbert Pignol et le per­cus­sion­niste Florent Diara.

 

 

Une saison à l’Hexagone sur notre rapport au terrestre et au vivant

 

Le rap­port au ter­restre et au vivant consti­tue le thème de cette sai­son par­ti­cu­lière. Parmi les pro­po­si­tions pro­gram­mées jusqu’à décembre pro­chain, quelques points car­di­naux.

 

Hexagone Meylan Oniri2070©Guillaume-Kerremans

Oniri 2070, le 11 sep­tembre à l’Hexagone de Meylan. © Guillaume-Kerremans

A com­men­cer, le 11 sep­tembre 2020, par Oniri 2070, défi tech­nique et poé­tique relevé par le musi­cien Ezra et son équipe plu­ri­dis­ci­pli­naire. C’est à vélo et en iti­né­rance que ce spec­tacle immer­sif et auto­nome en éner­gie se pro­duira plu­sieurs soirs dans l’ag­glo­mé­ra­tion gre­no­bloise1Oniri 2070 en tour­née :  Le Musée Berges à Villard-Bonnot, mer­credi 9 sep­tembre, à 20 heures 30 – Le Musée Hébert à La Tronche, jeudi 10 sep­tembre, à 20 heures 30 (dans le cadre de Paysage Paysages) – L’Hexagone à Meylan, le 11 sep­tembre, à 19 heures – La bonne Fabrique, au Sappey en Chartreuse, samedi 12 sep­tembre, à 20 heures 30 – La Maison pour tous à Biviers, lundi 14 sep­tembre à 20 heures 30 – Le Prunier sau­vage à Grenoble, mer­credi 16 sep­tembre, à 20 heures 30 – La Casemate, à Grenoble, ven­dredi 18 sep­tembre à 20 heures 30.. Tous les objets et les machines s’animent sous nos yeux, comme la vidéo et la musique, réa­li­sées en direct… le tout consom­mant moins d’1 kw/heure !

 

 

De la magie avec Le réel inventé

 

Le réel inventé à l’Hexagone de Meylan © Cie-le-Phalene

Le réel inventé,  de la magie à L’Hexagone, Meylan, les 6 et 7 octobre 2020. ©-Cie-le-Phalene

Le magi­cien et men­ta­liste Thierry Colllet pro­po­sera quant à lui une per­for­mance à l’Hexagone de Meylan, les 6 et 7 octobre 2020, à 18 et 21 heures. Cette per­for­mance, qui mêle illu­sions optiques et effets magiques, a pour but de déco­der les tru­cages d’images et la mani­pu­la­tion des médias.

 

Chose curieuse, une par­tie du public sera sur place au théâtre, l’autre chez elle, en visio­con­fé­rence. Un spec­tacle trou­blant et dans l’air du temps !

 

Il sera aussi pos­sible de tes­ter gra­tui­te­ment « les cabines à tours auto­ma­tiques », du 29 sep­tembre au 23 octobre, dans le hall du théâtre. Ces machines à intel­li­gence arti­fi­cielle seraient capables de lire dans les pen­sées et d’orienter les choix des spec­ta­teurs…

 

 

Côté théâtre, installations, performances sur scène et déambulations sur le territoire

 

Autre temps forts : la pièce Le Petit Théâtre du bout du monde de Ezéquiel Garcia Romeu, les 13, 14 et 15 octobre à 18 heures et 21 heures, à l’Hexagone. Tout se passe dans une grande ins­tal­la­tion où s’animent de minus­cules êtres mani­pu­lés à vue par les marion­net­tistes.

 

L'Hexagone de Meylan : Le petit théâtre du monde©Marie-Ousset

 Le petit théâtre du monde, L’Hexagone, Meylan, les 13, 14 et 15 octobre 2020. ©Marie-Ousset

Spectateurs et artistes s’aventurent sur la scène comme dans un ter­rain de jeu étrange, ques­tion­nant l’extraction de nos res­sources. Mais sans s’apercevoir que le tout est ultra sur­veillé…

 

Suivra Moving earths, mer­credi 25 et jeudi 26 novembre à 20 heures à l’Hexagone. Une per­for­mance théâ­trale sur com­ment réagir col­lec­ti­ve­ment et inti­me­ment au bou­le­ver­se­ment en cours de notre rela­tion au monde. Bruno Latour, socio­logue et phi­lo­sophe des sciences de répu­ta­tion inter­na­tio­nale, conçoit ainsi depuis plu­sieurs années avec la met­teure en scène Frédérique Aït-Touati des per­for­mances sin­gu­lières où la science emprunte au théâtre pour mieux péné­trer les ima­gi­naires.

 

L'Hexagone de Meylan présente Ingénieuses confidences ©bruno-thircuir.j

Ingénieuses confi­dences, une déam­bu­la­tion théâ­trale orga­ni­sée par L’Hexagone de Meylan. © Bruno-Thircuir.

À noter éga­le­ment, trois par­cours en Chartreuse, Belledonne et dans la val­lée de la Gresse avec Ingénieuses confi­dences : une déam­bu­la­tion théâ­trale de La Fabrique des petites uto­pies, les ven­dredi 16, samedi 17 et dimanche 18 octobre.

 

Un voyage théâ­tra­lisé pour appré­hen­der l’histoire de la recherche scien­ti­fique et tech­nique de la Métropole gre­no­bloise. Le tout dans le cadre des dix jours de la culture métro­po­li­taine.

 

 

Spectacle jeune public : tout un univers

 

L’Hexagone n’ou­blie pas les enfants. Il leur pro­pose même tout un uni­vers dédié avec le spec­tacle jeune public Ma mai­son, le reste du monde (et Ailleurs), du 9 au 17 décembre. Sur le pla­teau du théâtre, une mai­son trans­pa­rente, ouverte sur l’univers et « le reste du monde ».

 

Ma maison à l'Hexagone de Meylan ©-Fred-de-Brock

 Ma mai­son, le reste du monde (et Ailleurs), à L’Hexagone, Meylan, du 9 au 17 décembre 2020. © Fred de Brock

Judith Nab, plas­ti­cienne, invite à y entrer par le biais d’une ins­tal­la­tion immer­sive où pro­jec­tions vidéo, des­sins, ani­ma­tions, musiques, sons et inter­views se fondent : un uni­vers stu­pé­fiant, fruit d’années de tra­vail et de ren­contres avec des enfants et des scien­ti­fiques.

 

 

Mais aussi de la musique à l’Hexagone

 

L'Hexagone Meylan Laurent Coulondre©-Vincent-Le-Gallic

Laurent Coulondre en trio pour Michel on my mind, L’Hexagone le 17 novembre 2020. © Vincent-Le-Gallic

Il y aura notam­ment du Jazz pour de nou­veau “groo­ver” ensemble, avec Michel on my mind, mardi 17 novembre à 20 heures, à l’Hexagone.

 

Laurent Coulondre, nou­veau phé­no­mène du piano hexa­go­nal, ren­dra à cette occa­sion hom­mage à Michel Petrucciani, géant du cla­vier dis­paru en 1999 à 36 ans. Il sera soli­de­ment entouré pour ce faire par Jérémy Bruyère à la basse et contre­basse et André Ceccarelli, à la bat­te­rie.

 

Jowee Omicil devait clô­tu­rer la sai­son 2019 – 20. Il se pro­duira fina­le­ment le 4 décembre à 20 heures à l’Hexagone. Canadien d’origine haï­tienne, multi-ins­tru­men­tiste pro­di­gieux aux saxo­phones, cla­viers, cor­net, flûte et voix, Jowee Omicil est aussi le chantre du mul­ti­cul­tu­ra­lisme avec des com­po­si­tions bigar­rées.

 

Jowee Omilcil à l'Hexagone de Meylan. ©Renaud Montfourny

Jowee Omicil à L’Hexagone le 4 décembre. ©Renaud Montfourny

L’accordéoniste déjanté Vincent Peirani sera aussi de la par­ti­tion le ven­dredi 18 décembre à 19 h 30.

Et cette fois-ci en duo avec la chan­teuse Serena Fisseau, au timbre sub­til. On dit que c’est pour les enfants… Grands et petits, courez‑y !

 

À noter, une nou­veauté côté pra­tique et tarifs : il n’y a plus d’abonnement cette sai­son, mais une carte d’adhésion.

 

Toutes ces expé­riences pos­sibles et ima­gi­nables vous intriguent ? Rendez-vous le 11 sep­tembre 2020 à 19 heures à L’Hexagone pour la pré­sen­ta­tion de sai­son publique. Ou dès à pré­sent en ligne.

 

Christine Prato

 

 

Journée portes ouvertes le 8 octobre à l’Atelier arts sciences de l’Hexagone

 

L’Hexagone, scène natio­nale arts sciences, c’est aussi L’Atelier Arts Sciences. Une pla­te­forme de recherche com­mune avec le CEA qui pro­pose à des artistes, des scien­ti­fiques et des tech­no­logues de tra­vailler ensemble, dans le cadre de rési­dences. Pour décou­vrir l’histoire de l’Atelier et ses pro­jets, ren­dez-vous à la jour­née portes ouvertes, orga­ni­sée dans le cadre du fes­ti­val Transfo, le jeudi 8 octobre.

Réservations au 04 76 90 00 45.

 

1 Oniri 2070 en tour­née :  au Musée Berges à Villard-Bonnot, mer­credi 9 sep­tembre, à 20 heures 30 ; au Musée Hébert à La Tronche, jeudi 10 sep­tembre, à 20 heures 30 (dans le cadre de Paysage Paysages) ; à L’Hexagone à Meylan, le 11 sep­tembre, à 19 heures ; à La bonne Fabrique, au Sappey en Chartreuse, samedi 12 sep­tembre, à 20 h 30 ; à La Maison pour tous à Biviers, lundi 14 sep­tembre à 20 h 30 ; au Prunier sau­vage à Grenoble, mer­credi 16 sep­tembre, à 20 h 30 ; enfin à La Casemate, à Grenoble, ven­dredi 18 sep­tembre à 20 h 30.

 

Réduire ses déchets
commentez lire les commentaires
1645 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.