L’Hexagone de Meylan les pieds sur terre mais la tête dans les étoiles pour une saison en suspension

sep article



 

FOCUS – Face à la situation de crise inédite et à l’incertitude, Antoine Conjard, directeur de l’Hexagone, théâtre de Meylan labellisé scène nationale arts sciences, a fait le choix d’une saison 2020 – 21 « en suspension », conçue en deux temps, avec des événements programmés jusqu’en décembre. La suite viendra… après !

 

 

L’Hexagone de Meylan démarre sa saison en suspension ! © Florent Mathieu - Place Gre'net

L’Hexagone de Meylan. © Florent Mathieu – Place Gre’net

« L’Hexagone repart de ses fon­da­men­taux : repé­rer les mou­ve­ments de la pen­sée contem­po­raine et sou­te­nir les artistes qui les portent, en veillant à la rela­tion entre les artistes, les œuvres et le ter­ri­toire », affirme son direc­teur Antoine Conjard.

 

Cet été, mal­gré la situa­tion incer­taine liée à la crise sani­taire, le cœur du théâtre a conti­nué de battre. Des équipes artis­tiques de l’agglomération ont ainsi pu dis­po­ser du pla­teau du théâtre et de « la salle immer­sive » de l’Atelier arts sciences pour leurs répé­ti­tions et recherches. À l’extérieur, des per­for­mances musi­cales et théâ­trales se sont tenues les jeu­dis soirs sous les bal­cons ou sur le toit d’un par­king, avec entre autres l’au­teur et acteur Nasser Djémai, la comé­dienne Hélène Gratet, le cla­ri­net­tiste Jean Pierre Sarzier, l’ac­cor­déo­niste Norbert Pignol et le per­cus­sion­niste Florent Diara.

 

 

Une saison à l’Hexagone sur notre rapport au terrestre et au vivant

 

Le rap­port au ter­restre et au vivant consti­tue le thème de cette sai­son par­ti­cu­lière. Parmi les pro­po­si­tions pro­gram­mées jusqu’à décembre pro­chain, quelques points car­di­naux.

 

Hexagone Meylan Oniri2070©Guillaume-Kerremans

Oniri 2070, le 11 sep­tembre à l’Hexagone de Meylan. © Guillaume-Kerremans

A com­men­cer, le 11 sep­tembre 2020, par Oniri 2070, défi tech­nique et poé­tique relevé par le musi­cien Ezra et son équipe plu­ri­dis­ci­pli­naire. C’est à vélo et en iti­né­rance que ce spec­tacle immer­sif et auto­nome en éner­gie se pro­duira plu­sieurs soirs dans l’ag­glo­mé­ra­tion gre­no­bloise1Oniri 2070 en tour­née :  Le Musée Berges à Villard-Bonnot, mer­credi 9 sep­tembre, à 20 heures 30 – Le Musée Hébert à La Tronche, jeudi 10 sep­tembre, à 20 heures 30 (dans le cadre de Paysage Paysages) – L’Hexagone à Meylan, le 11 sep­tembre, à 19 heures – La bonne Fabrique, au Sappey en Chartreuse, samedi 12 sep­tembre, à 20 heures 30 – La Maison pour tous à Biviers, lundi 14 sep­tembre à 20 heures 30 – Le Prunier sau­vage à Grenoble, mer­credi 16 sep­tembre, à 20 heures 30 – La Casemate, à Grenoble, ven­dredi 18 sep­tembre à 20 heures 30.. Tous les objets et les machines s’animent sous nos yeux, comme la vidéo et la musique, réa­li­sées en direct… le tout consom­mant moins d’1 kw/heure !

 

 

De la magie avec Le réel inventé

 

Le réel inventé à l’Hexagone de Meylan © Cie-le-Phalene

Le réel inventé,  de la magie à L’Hexagone, Meylan, les 6 et 7 octobre 2020. ©-Cie-le-Phalene

Le magi­cien et men­ta­liste Thierry Colllet pro­po­sera quant à lui une per­for­mance à l’Hexagone de Meylan, les 6 et 7 octobre 2020, à 18 et 21 heures. Cette per­for­mance, qui mêle illu­sions optiques et effets magiques, a pour but de déco­der les tru­cages d’images et la mani­pu­la­tion des médias.

 

Chose curieuse, une par­tie du public sera sur place au théâtre, l’autre chez elle, en visio­con­fé­rence. Un spec­tacle trou­blant et dans l’air du temps !

 

Il sera aussi pos­sible de tes­ter gra­tui­te­ment « les cabines à tours auto­ma­tiques », du 29 sep­tembre au 23 octobre, dans le hall du théâtre. Ces machines à intel­li­gence arti­fi­cielle seraient capables de lire dans les pen­sées et d’orienter les choix des spec­ta­teurs…

 

 

Côté théâtre, installations, performances sur scène et déambulations sur le territoire

 

Autre temps forts : la pièce Le Petit Théâtre du bout du monde de Ezéquiel Garcia Romeu, les 13, 14 et 15 octobre à 18 heures et 21 heures, à l’Hexagone. Tout se passe dans une grande ins­tal­la­tion où s’animent de minus­cules êtres mani­pu­lés à vue par les marion­net­tistes.

 

L'Hexagone de Meylan : Le petit théâtre du monde©Marie-Ousset

 Le petit théâtre du monde, L’Hexagone, Meylan, les 13, 14 et 15 octobre 2020. ©Marie-Ousset

Spectateurs et artistes s’aventurent sur la scène comme dans un ter­rain de jeu étrange, ques­tion­nant l’extraction de nos res­sources. Mais sans s’apercevoir que le tout est ultra sur­veillé…

 

Suivra Moving earths, mer­credi 25 et jeudi 26 novembre à 20 heures à l’Hexagone. Une per­for­mance théâ­trale sur com­ment réagir col­lec­ti­ve­ment et inti­me­ment au bou­le­ver­se­ment en cours de notre rela­tion au monde. Bruno Latour, socio­logue et phi­lo­sophe des sciences de répu­ta­tion inter­na­tio­nale, conçoit ainsi depuis plu­sieurs années avec la met­teure en scène Frédérique Aït-Touati des per­for­mances sin­gu­lières où la science emprunte au théâtre pour mieux péné­trer les ima­gi­naires.

 

L'Hexagone de Meylan présente Ingénieuses confidences ©bruno-thircuir.j

Ingénieuses confi­dences, une déam­bu­la­tion théâ­trale orga­ni­sée par L’Hexagone de Meylan. © Bruno-Thircuir.

À noter éga­le­ment, trois par­cours en Chartreuse, Belledonne et dans la val­lée de la Gresse avec Ingénieuses confi­dences : une déam­bu­la­tion théâ­trale de La Fabrique des petites uto­pies, les ven­dredi 16, samedi 17 et dimanche 18 octobre.

 

Un voyage théâ­tra­lisé pour appré­hen­der l’histoire de la recherche scien­ti­fique et tech­nique de la Métropole gre­no­bloise. Le tout dans le cadre des dix jours de la culture métro­po­li­taine.

 

 

Spectacle jeune public : tout un univers

 

L’Hexagone n’ou­blie pas les enfants. Il leur pro­pose même tout un uni­vers dédié avec le spec­tacle jeune public Ma mai­son, le reste du monde (et Ailleurs), du 9 au 17 décembre. Sur le pla­teau du théâtre, une mai­son trans­pa­rente, ouverte sur l’univers et « le reste du monde ».

 

Ma maison à l'Hexagone de Meylan ©-Fred-de-Brock

 Ma mai­son, le reste du monde (et Ailleurs), à L’Hexagone, Meylan, du 9 au 17 décembre 2020. © Fred de Brock

Judith Nab, plas­ti­cienne, invite à y entrer par le biais d’une ins­tal­la­tion immer­sive où pro­jec­tions vidéo, des­sins, ani­ma­tions, musiques, sons et inter­views se fondent : un uni­vers stu­pé­fiant, fruit d’années de tra­vail et de ren­contres avec des enfants et des scien­ti­fiques.

 

 

Mais aussi de la musique à l’Hexagone

 

L'Hexagone Meylan Laurent Coulondre©-Vincent-Le-Gallic

Laurent Coulondre en trio pour Michel on my mind, L’Hexagone le 17 novembre 2020. © Vincent-Le-Gallic

Il y aura notam­ment du Jazz pour de nou­veau “groo­ver” ensemble, avec Michel on my mind, mardi 17 novembre à 20 heures, à l’Hexagone.

 

Laurent Coulondre, nou­veau phé­no­mène du piano hexa­go­nal, ren­dra à cette occa­sion hom­mage à Michel Petrucciani, géant du cla­vier dis­paru en 1999 à 36 ans. Il sera soli­de­ment entouré pour ce faire par Jérémy Bruyère à la basse et contre­basse et André Ceccarelli, à la bat­te­rie.

 

Jowee Omicil devait clô­tu­rer la sai­son 2019 – 20. Il se pro­duira fina­le­ment le 4 décembre à 20 heures à l’Hexagone. Canadien d’origine haï­tienne, multi-ins­tru­men­tiste pro­di­gieux aux saxo­phones, cla­viers, cor­net, flûte et voix, Jowee Omicil est aussi le chantre du mul­ti­cul­tu­ra­lisme avec des com­po­si­tions bigar­rées.

 

Jowee Omilcil à l'Hexagone de Meylan. ©Renaud Montfourny

Jowee Omicil à L’Hexagone le 4 décembre. ©Renaud Montfourny

L’accordéoniste déjanté Vincent Peirani sera aussi de la par­ti­tion le ven­dredi 18 décembre à 19 h 30.

Et cette fois-ci en duo avec la chan­teuse Serena Fisseau, au timbre sub­til. On dit que c’est pour les enfants… Grands et petits, courez‑y !

 

À noter, une nou­veauté côté pra­tique et tarifs : il n’y a plus d’abonnement cette sai­son, mais une carte d’adhésion.

 

Toutes ces expé­riences pos­sibles et ima­gi­nables vous intriguent ? Rendez-vous le 11 sep­tembre 2020 à 19 heures à L’Hexagone pour la pré­sen­ta­tion de sai­son publique. Ou dès à pré­sent en ligne.

 

Christine Prato

 

 

Journée portes ouvertes le 8 octobre à l’Atelier arts sciences de l’Hexagone

 

L’Hexagone, scène natio­nale arts sciences, c’est aussi L’Atelier Arts Sciences. Une pla­te­forme de recherche com­mune avec le CEA qui pro­pose à des artistes, des scien­ti­fiques et des tech­no­logues de tra­vailler ensemble, dans le cadre de rési­dences. Pour décou­vrir l’histoire de l’Atelier et ses pro­jets, ren­dez-vous à la jour­née portes ouvertes, orga­ni­sée dans le cadre du fes­ti­val Transfo, le jeudi 8 octobre.

Réservations au 04 76 90 00 45.

 

1 Oniri 2070 en tour­née :  au Musée Berges à Villard-Bonnot, mer­credi 9 sep­tembre, à 20 heures 30 ; au Musée Hébert à La Tronche, jeudi 10 sep­tembre, à 20 heures 30 (dans le cadre de Paysage Paysages) ; à L’Hexagone à Meylan, le 11 sep­tembre, à 19 heures ; à La bonne Fabrique, au Sappey en Chartreuse, samedi 12 sep­tembre, à 20 h 30 ; à La Maison pour tous à Biviers, lundi 14 sep­tembre à 20 h 30 ; au Prunier sau­vage à Grenoble, mer­credi 16 sep­tembre, à 20 h 30 ; enfin à La Casemate, à Grenoble, ven­dredi 18 sep­tembre à 20 h 30.

 

Grenoble Finaliste pour le concours de Capitale Verte
commentez lire les commentaires
1218 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.