Deux ans après son décès, le "lieu emblématique" Jacques-Chirac à Grenoble se fait toujours attendre

Un “lieu” Jacques-Chirac à Grenoble : l’en­ga­ge­ment d’Éric Piolle est-il tou­jours d’ac­tua­lité… ou enterré ?

Un “lieu” Jacques-Chirac à Grenoble : l’en­ga­ge­ment d’Éric Piolle est-il tou­jours d’ac­tua­lité… ou enterré ?

 

EN BREF - Eric Piolle, maire de Grenoble, s'était engagé le jour de la mort de Jacques Chirac à proposer en conseil municipal qu'un lieu emblématique de la ville porte le nom de l'ancien président de la République. Un engagement toujours pas tenu un an après. Comment expliquer un tel “report”?

 
 
"Je proposerai au prochain conseil municipal qu'un lieu emblématique de Grenoble porte son nom". Ainsi débutait l'hommage rendu par Éric Piolle à Jacques Chirac, le jour de la mort de l'ancien président de la République. "Jacques Chirac a toujours eu à cœur de faire vivre une France sincère avec son histoire, fidèle à ses valeurs et lucide quant aux grands défis à venir", poursuivait le maire de Grenoble.
 

Premières phrases de l'hommage rendu par Éric Piolle à Jacques Chirac le jour de la disparition de l'ancien président.

Premières phrases de l'hommage rendu par Éric Piolle à Jacques Chirac le jour de la disparition de l'ancien président.


 
Reconnaissance de la responsabilité de l'État dans la collaboration, refus de partir en guerre contre l'Irak en 2003, discours écologiste du Sommet de la Terre de Johannesburg... Autant de raisons pour lesquelles Éric Piolle jugeait alors Jacques Chirac digne de figurer sur une plaque grenobloise. La date du décès du président? Le 26 septembre 2019. Un an plus tard, l'engagement n'a toujours pas été concrétisé... et semble même tombé aux oubliettes.
 
 

Lieu Jacques-Chirac à Grenoble: un sujet d'actualité... ou enterré?

 

Interrogée sur la question par Place Gre'net, la Ville de Grenoble a répondu succinctement : "Le sujet est toujours d’actualité". Reste que, contrairement à sa déclaration, Éric Piolle n'a pas adressé sa proposition au conseil municipal suivant le décès de Jacques Chirac. Soit, en l'occurrence, celui du lundi 4 novembre 2019.
 

Matthieu Chamussy, ancien conseiller municipal de Grenoble © Raphaëlle Denis - Place Gre'net

Matthieu Chamussy, ancien conseiller municipal de Grenoble © Raphaëlle Denis - Place Gre'net


Matthieu Chamussy, alors conseiller municipal d'opposition, confirme: il n'a plus été question d'un lieu Jacques-Chirac durant le conseil.
 
L'élu avait lui-même rebondi sur l'annonce du maire de Grenoble. Et s'était par ailleurs fendu de sa propre suggestion: laisser aux Grenoblois le soin de proposer eux-mêmes des lieux, par exemple via un espace dédié sur le site de la Ville de Grenoble. Le Dauphiné libéré s'était fait l'écho de la proposition. Qui est donc restée lettre morte.
 
Un lieu Jacques-Chirac à Grenoble? "Ça a très vite été enterré", résume aujourd'hui Matthieu Chamussy. Qui explique avoir tenté de relancer le maire de Grenoble: "je l'avais interrogé en conférence de président et j'avais compris que ce n'était plus d'actualité". Pas plus de succès pour sa colistière Bernadette Cadoux, en commission de dénomination des noms de rues.
 
 

Un blocage de la France insoumise?

 
Pourquoi un tel enterrement, si enterrement il y a? Pour Matthieu Chamussy, ce sont les partenaires de la France insoumise d'Éric Piolle qui ont bloqué le processus. La proposition d'Éric Piolle avait aussi rencontré d'autres manifestations d'hostilité. Comme celle d'un collectif qui, par voie de communiqué, rappelait les emplois fictifs, "le bruit et l'odeur" ou le soutien présumé à des dictateurs. Un texte soutenu par la CGT, le Dal ou encore Osez le féminisme 38.
 

Le Parc Georges-Pompidou à Grenoble © Corentin Bemol - Place Gre'net

Le Parc Georges-Pompidou à Grenoble. © Corentin Bemol - Place Gre'net


 
Pour Matthieu Chamussy, il est pourtant de tradition de donner un nom de lieu aux présidents défunts de la Ve République. Du cours de la Libération et du Général-de-Gaulle à l'esplanade François-Mitterand, en passant par le parc Pompidou. "À défaut de l'avoir fait immédiatement, l'occasion du premier anniversaire de sa mort serait une occasion de concrétiser cet engagement", conclut l'ancien conseiller municipal.
 

Florent Mathieu

 

Simon Grange

Auteur

2 commentaires sur « Un “lieu” Jacques-Chirac à Grenoble : l’en­ga­ge­ment d’Éric Piolle est-il tou­jours d’ac­tua­lité… ou enterré ? »

  1. Entre ses coups de com” chez Bourdin, ses visites chez Mélenchon, ses blagues bla­gouzes sur les por­nos d’as­cen­seurs, son com­bat pour dégen­rer les cours d’é­cole et ses saillis colé­riques à la Métro, le (Mon)gars n’a pas trop le temps de faire le ser­vice après-vente des pro­messes écolo-démago (15 tweets par jour mini­mum pour res­ter sous les sun lights). Et c’est pas tout : le pro­phète Eric, il faut en plus qu’il bosse sur son bou­lot de dans deux ans. Avec les Verts sévères, on vit une époque…

    sep article
  2. Entre ses coups de com” chez Bourdin, ses visites chez Mélenchon, ses blagues bla­gouzes sur les por­nos d’as­cen­seurs, son com­bat pour dégen­rer les cours d’é­cole et ses saillis colé­riques à la Métro, le (Mon)gars n’a pas trop le temps de faire le ser­vice après-vente des pro­messes écolo-démago (15 tweets par jour mini­mum pour res­ter sous les sun lights). Et c’est pas tout : le pro­phète Eric, il faut en plus qu’il bosse sur son bou­lot de dans deux ans. Avec les Verts sévères, on vit une époque…

    sep article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Vente des actions Grenoble habitat de la Ville de Grenoble: premières réactions des oppositions grenobloises
Vente des actions Grenoble habi­tat de la Ville de Grenoble : pre­mières réac­tions des oppo­si­tions grenobloises

FLASH INFO - Ce n'est pas une surprise: l'annonce de la cession de la totalité des actions Grenoble Habitat détenues par la Ville de Grenoble Lire plus

Le Mois décolonial de retour à Grenoble pour sa troisième édition, du 4 mars au 8 avril 2023
Le Mois déco­lo­nial de retour à Grenoble pour sa troi­sième édi­tion, du 4 mars au 8 avril 2023

FOCUS - La troisième édition du Mois décolonial se tient à Grenoble du 4 mars au 8 avril 2023, avec une quarantaine d’événements. La Ville Lire plus

GHM de Grenoble : la Métropole vote un vœu au gou­ver­ne­ment, à l’ARS et aux mutuelles sur fond de chan­ge­ment de direction

FOCUS - Le conseil métropolitain a adopté à l'unanimité, vendredi 3 février 2023, un vœu sur le Groupe hospitalier mutualiste de Grenoble (GHM). Celui-ci fait Lire plus

La Ville de Grenoble annonce céder la totalité de ses actions Grenoble habitat à la CDC Habitat pour la fin 2023
La Ville de Grenoble annonce céder la tota­lité de ses actions Grenoble habi­tat à la CDC Habitat pour la fin 2023

FOCUS - Grenoble habitat doit rejoindre le groupe CDC Habitat à la fin de l'année. C'est ce qu'annonce la Ville de Grenoble par voie de Lire plus

Affaire du Dr V. : le chi­rur­gien ortho­pé­diste gre­no­blois attaque Jean-Marc Morandini en diffamation

FOCUS - Soupçonné d'avoir pratiqué des opérations sans justification médicale, le chirurgien orthopédiste grenoblois mis en examen pour "homicide involontaire" et "blessures involontaires" à l'encontre Lire plus

Le Département de l'Isère annonce la plantation de 300 arbres sur le site du Musée dauphinois à Grenoble
Le Département de l’Isère annonce la plan­ta­tion de 300 arbres sur le site du Musée dau­phi­nois à Grenoble

FLASH INFO - Dans le cadre de son dispositif "un arbre un habitant" initié en 2022, le Département de l'Isère annonce la plantation prochaine de Lire plus

Flash Info

|

08/02

18h42

|

|

08/02

15h37

|

|

07/02

18h55

|

|

07/02

11h46

|

|

07/02

10h52

|

|

07/02

9h50

|

|

06/02

18h52

|

|

04/02

19h12

|

|

03/02

17h13

|

|

03/02

13h12

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF 54 : « Une confé­rence reli­gieuse avec deux imams inter­dite à Echirolles »

Flash info| Explosion pos­si­ble­ment d’o­ri­gine cri­mi­nelle dans une épi­ce­rie ita­lienne de Grenoble dans la nuit du 29 au 30 jan­vier 2023

Abonnement| Réforme des retraites : blo­cage à Sciences Po Grenoble, le syn­di­cat Uni réagit, les blo­queurs répliquent

Agenda

Je partage !