Un “lieu” Jacques-Chirac à Grenoble : l’engagement d’Éric Piolle est-il toujours d’actualité… ou enterré ?

sep article

Offres de locations exceptionnelles aux 2 Alpes

 

EN BREF – Eric Piolle, maire de Grenoble, s’était engagé le jour de la mort de Jacques Chirac à proposer en conseil municipal qu’un lieu emblématique de la ville porte le nom de l’ancien président de la République. Un engagement toujours pas tenu un an après. Comment expliquer un tel “report”?

 

 

« Je pro­po­se­rai au pro­chain conseil muni­ci­pal qu’un lieu emblé­ma­tique de Grenoble porte son nom ». Ainsi débu­tait l’hom­mage rendu par Éric Piolle à Jacques Chirac, le jour de la mort de l’an­cien pré­sident de la République. « Jacques Chirac a tou­jours eu à cœur de faire vivre une France sin­cère avec son his­toire, fidèle à ses valeurs et lucide quant aux grands défis à venir », pour­sui­vait le maire de Grenoble.

 

Premières phrases de l'hommage rendu par Éric Piolle à Jacques Chirac le jour de la disparition de l'ancien président.

Premières phrases de l’hom­mage rendu par Éric Piolle à Jacques Chirac le jour de la dis­pa­ri­tion de l’an­cien pré­sident.

 

Reconnaissance de la res­pon­sa­bi­lité de l’État dans la col­la­bo­ra­tion, refus de par­tir en guerre contre l’Irak en 2003, dis­cours éco­lo­giste du Sommet de la Terre de Johannesburg… Autant de rai­sons pour les­quelles Éric Piolle jugeait alors Jacques Chirac digne de figu­rer sur une plaque gre­no­bloise. La date du décès du pré­sident ? Le 26 sep­tembre 2019. Un an plus tard, l’en­ga­ge­ment n’a tou­jours pas été concré­tisé… et semble même tombé aux oubliettes.

 

 

Lieu Jacques-Chirac à Grenoble : un sujet d’actualité… ou enterré ?

 

[…]
La suite du contenu est réservé aux abon­nés

Connectez vous…

Veuillez vous connec­ter pour accé­der à cette page.
S’inscrire

 

…ou choi­sis­sez votre abon­ne­ment ci-des­sous !

MC2 - La morsure de l
commentez lire les commentaires
2143 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. Entre ses coups de com” chez Bourdin, ses visites chez Mélenchon, ses blagues bla­gouzes sur les por­nos d’as­cen­seurs, son com­bat pour dégen­rer les cours d’é­cole et ses saillis colé­riques à la Métro, le (Mon)gars n’a pas trop le temps de faire le ser­vice après-vente des pro­messes écolo-démago (15 tweets par jour mini­mum pour res­ter sous les sun lights). Et c’est pas tout : le pro­phète Eric, il faut en plus qu’il bosse sur son bou­lot de dans deux ans. Avec les Verts sévères, on vit une époque…

    sep article