Schneider Electric : 180 emplois menacés sur le site du Fontanil-Cornillon près de Grenoble

sep article

 

FOCUS – La direction de Schneider Electric a annoncé une restructuration du secteur moyenne tension, ce mercredi 16 septembre. Sur le site du Fontanil-Cornillon, en périphérie de Grenoble, les syndicats craignent la suppression de 180 postes.

 

 

Schneider Electric Grenoble, quartier de la presqu'île © Chloé Ponset - Place Gre'net

Schneider Electric Grenoble, quar­tier de la pres­qu’île © Chloé Ponset – Place Gre’net

« À Grenoble, on com­men­çait à s’in­quié­ter. De plus en plus de per­sonnes par­taient sans être rem­pla­cées », lâche Thierry Jacquet, coor­don­na­teur adjoint de la CFDT du groupe Schneider Electric. Le cou­pe­ret est tombé mer­credi 16 sep­tembre. Le groupe indus­triel spé­cia­lisé dans le sec­teur de l’élec­tri­cité engage une restruc­tu­ra­tion de ses acti­vi­tés dans le sec­teur moyenne ten­sion1Le terme moyenne ten­sion (MT) désigne les réseaux de dis­tri­bu­tion de ten­sions supé­rieures à 1 kV et allant géné­ra­le­ment jus­qu’à 52 kV. La plu­part des consom­ma­teurs sont géné­ra­le­ment ali­men­tés en basse ten­sion (BT) au moyen de trans­for­ma­teurs abais­seurs MT/BT..

 

Un désen­ga­ge­ment pres­senti depuis déjà quelques mois. « Nous sou­hai­tons créer des pôles de réfé­rence com­pé­ti­tifs pour la France et l’Europe », explique la direc­tion. Groupe inter­na­tio­nal avec 135 000 employés exer­çant par­tout dans le monde, Schneider Electric concentre 26 % de ses acti­vi­tés en Europe occi­den­tale. En France, le groupe emploie aujourd’hui 15 500 per­sonnes.

 

 

400 emplois menacés en France, dont 180 en Isère selon les syndicats

[…]
La suite du contenu est réservé aux abon­nés

Connectez vous…

Veuillez vous connec­ter pour accé­der à cette page.
S’inscrire

 

…ou choi­sis­sez votre abon­ne­ment ci-des­sous !

commentez lire les commentaires
8026 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. « les syn­di­cats appe­laient à la grève et à la mani­fes­ta­tion ce jeudi 17 sep­tembre 2020 »
    — —  —  —  —  —  —  —  —  —  —  —  —  —  —  —  —  —  —  —  —  —  — –
    Allez, conti­nuez comme ça, et vous aurez pas 180 de licen­cie­ments à Grenoble, mais 1800. Et je serai d’ac­cord.

    sep article