“Imposture”, “sous-effectif”, “abandon”… Les critiques pleuvent sur la gestion de la police municipale de Grenoble

sep article



 

DÉCRYPTAGE – Le syndicat Force ouvrière de la police municipale de Grenoble en rajoute dans le débat houleux sur la sécurité opposant Éric Piolle à Gérald Darmanin. FO, qui applaudit le « coup de pied dans la fourmilière » donné par le ministre de l’Intérieur, y va de ses critiques. Et tient un discours proche des propos ministériels sur les manquements supposés de la police municipale à Grenoble. Un point de vue partiellement partagé par la CFDT, tandis qu’un policier témoigne de son désabusement.

 

 

L'opération anti-délinquance très médiatisée menée quartier Mistral ce 28 août. © Joël Kermabon - Place Gre'net.de

L’opération anti-délin­quance très média­ti­sée menée quar­tier Mistral ce 28 août 2020. © Joël Kermabon – Place Gre’net

L’opération de contrôle anti-délin­quance – très média­ti­sée – récem­ment menée quar­tier Mistral par la pré­fec­ture de l’Isère n’en finit pas de faire des vagues. En réac­tion à la dif­fu­sion d’une vidéo mon­trant des dea­lers armés tenir un point de vente, Gérald Darmanin, le ministre de l’Intérieur, avait ainsi décidé de reprendre la main.

 

Et s’é­tait fendu, dans la fou­lée, d’une lettre de deux pages très inter­ven­tion­niste adres­sée à Éric Piolle, met­tant en cause sa « copro­duc­tion » en matière de sécu­rité à Grenoble. Une mis­sive fort peu appré­ciée par l’é­dile, à qui le ministre repro­chait notam­ment des man­que­ments dans les mis­sions de la police muni­ci­pale. Ce que tend à confir­mer le syn­di­cat FO dans un com­mu­ni­qué à charge publié le 29 août 2020. Et que conteste par­tiel­le­ment son homo­logue Diega Trupia, repré­sen­tant la CFDT.

 

 

« Un fonctionnement à 50 % et une gestion toujours à flux tendu »

[…]
La suite du contenu est réservé aux abon­nés

Connectez vous…

Veuillez vous connec­ter pour accé­der à cette page.
S’inscrire

 

…ou choi­sis­sez votre abon­ne­ment ci-des­sous !

MC2 - Saison 2020-21
commentez lire les commentaires
3759 visites | 12 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 12
  1. Ceux qui sont pour l’armement de la police muni­ci­pale devrait lire cet article sur un livre écrit par un jour­na­liste infil­tré dans la police

    Violences, racisme, manque de moyens… Un jour­na­liste raconte deux ans d’in­fil­tra­tion dans la police
    https://www.francetvinfo.fr/faits-divers/police/violences-policieres/tabassages-et-manque-de-moyens-un-journaliste-raconte-deux-ans-d-infiltration-dans-la-police_4093465.html#xtor=CS2-765-%5Bautres%5D-

    Perso je n’ai aucune envie que la police muni­ci­pale res­semble à ça.

    sep article
    • @Pifou. Et ? Les conclu­sions. Les causes ? Les conse­quences ? La rela­tion cause-effet ? Blah, blah, blah gau­chiste. Violences ? Vous n’a­vez pas encore com­pris que la police c’est fait POUR la vio­lence ? Le racisme ? Dans vos rêves gau­chistes. Manque de moyens ? Oui, si comme Piolle, on pre­fers de finan­cer l’ar­ri­vée et héber­ge­ment des migrants ILLÉGAUX, les moyens vont for­ce­ment man­quer à la police

      sep article
  2. les gau­cho bobo doivent com­prendre que l’ar­me­ment de la police (natio­nale ou muni­ci­pale, peu importe) sert à plu­sieurs choses ; entre autres, c’est l’in­ti­mi­da­tion, leur pro­tec­tion indi­vi­duelle et la pos­si­bi­lité d’arrêter (ou encore mieux, éli­mi­ner) le cri­mi­nel. De la meme façon, incar­ce­ra­tion d’un cri­mi­nel ne sert pas néces­sai­re­ment à le cor­ri­ger (on est d’ac­cord ici que ça ne marche pas), mais de le reti­rer de cir­cu­la­tion pen­dant 5−10−15 ans, voire (en idéal) à per­pé­tuité. Forcement, ça ne plait pas à Piolle et sa bande d’illu­mi­nés, mais c’est leur pro­blème. Sarkozy avait 1000 fois rai­son avec son dis­cours de Grenoble, mais il était trop mou pour appli­quer ses prin­cipes

    sep article
  3. Il n’y a pas que les stu­pé­fiants à Mistral. Ainsi, la PM pour­rait à nou­veau entrer dans ce quar­tier, par exemple pour assu­rer la tran­quillité publique, mettre fin aux rodéos, etc ! Hallucinant d’en­tendre que la PM existe mais qu’elle n’in­ter­vient pas là où il y en a le plus besoin ! Que toutes les per­sonnes qui sont dans le déni de toutes les « inci­vi­li­tés » que subissent les habi­tants des quar­tiers popu­laires aillent y vivre.

    sep article
  4. Les témoi­gnages dans cet article donnent toutes les preuves du mépris de notre maire à temps par­tiel concer­nant la police muni­ci­pale (dont il est le chef) et la sécu­rité. Pour rap­pel ce que le délé­gué CFDT disait en 2014 :
    https://www.rue89lyon.fr/2014/12/24/prives-armes-a-feu-bientot-cameras-policiers-municipaux-grenoble-mecontents/
    Depuis, pas d’ef­fec­tifs sup­plé­men­taires et annu­la­tion des moyens pré­vus par ses pré­dé­ces­seurs pour accom­plir la mis­sion.
    Le syn­di­cat de la police natio­nale dit la même chose : « Il y a de gros pro­blèmes dans cer­taines zones de Grenoble. [E. Piolle] n’est pas connu pour être un fervent défen­seur de la police natio­nale et de la sécu­rité ».
    https://www.sudradio.fr/societe/yannick-biancheri-il-y-a-de-gros-problemes-dans-certaines-zones-de-grenoble/

    sep article
  5. « l’au­then­tique »
    Je conseille for­te­ment aux poli­ciers muni­ci­paux pas contents, notam­ment ceux de FO pro-Carignon, de pas­ser le concours de poli­cier natio­nal pour entrer dans des ser­vices où ils seront armés et pour­ront faire les marioles. La police muni­ci­pale ne leur per­met pas d’é­ta­ler tout leur savoir faire en répres­sion armée.
    On ne peut plus par­ler de « vidéo pro­tec­tion » depuis qu’un camion, pour­tant visible sur les écrans, qui avait fait des essais, a tué des dizaines de Niçois. C’est plu­tôt de la « vidéo sur­veillance » or les camé­ras n’ont jamais mon­tré leur effi­ca­cité, sur­tout le port géné­ra­lisé des cagoules.
    Il fau­drait donc peut être repen­ser la fonc­tion de la police muni­ci­pale et les moyens à lui octroyer pour qu’elle arrive à ses objec­tifs

    sep article
    • heu, vous êtes sur le ter­rain ou quel­qu’un qui s’en­nuie à faire des com­men­taires qui n’apporte pas grand chose au débat !

      sep article
      • « l’au­then­tique »
        Pouvez-vous nous dire ce qu’ap­porte votre com­men­taire ? fait-il avan­cer le schmil­blick ?

        sep article
    • Monsieur Jean-Marc Bouché de l’ADTC, à la solde de la muni­ci­pa­lité Piolle, aka JMB, aka Utilisateur Bibliothèque, ose nous don­ner des leçons sur l’é­qui­pe­ment de la police muni­ci­pale. Pour votre infor­ma­tion, dans d’autres depart­ments de France, par exemple en Provence-Alpes-Côte d’Azur, les agents de police muni­ci­pale sont SYSTÉMATIQUEMENT armés. Les gau­chistes deviennent TRÈS élo­quents quand ils faut jus­ti­fier leur conne­ries en matière de sécu­rité. L’explication est très simple, ils ont une haine vis­cé­rale des forces d’ordre : la police, la gen­dar­me­rie, le sys­tème péni­ten­tiaire.

      sep article
      • « l’au­then­tique »
        amigo se fourre le doigt dans l’oeil jus­qu’au coude et il ne voit rien de son 2e oeil, celui-ci étant myope. Il raconte donc n’im­porte quoi, pourvu qu’il tienne le cra­choir sur le fil des com­men­taires.
        Une police muni­ci­pale armée serait confon­due avec la police natio­nale. Or cha­cun son métier, cha­cun ses pré­ro­ga­tives. Y a‑t-il moins de délits com­mis sur la Côte d’Azur ? NON
        L’armement de la police muni­ci­pale ne sert donc à rien qu’à faire plai­sir à la droite et à l’ex­trême droite.

        sep article
  6. Critiques tota­le­ment méri­tées et objec­tives ! 👏👏👏

    sep article
  7. Lamentable !!!

    LA MOITIÉ SUD DE GRENOBLE ABANDONNÉE LE SOIR

    La police muni­ci­pale est faible en effec­tif, n’est pas armée et dans un com­mu­ni­qué qui répond à Piolle, le Syndicat FO qui repré­sente 75 % des effec­tifs de la police muni­ci­pale pré­cise qu’il existe seule­ment « une à deux patrouilles lis­sées sur la jour­née de vaca­tion pour 160000 habi­tants la jour­née et 80000 habi­tants la nuit, car la police Municipale de Grenoble ne tra­vaille pas sur les sec­teurs 3, 4, 5 et 6 le soir ! » Soit la moi­tié de Grenoble. Il pré­cise qu’il n’y a pas de PC opé­ra­tion­nel avec les camé­ras.

    MISTRAL : « LA POLICE MUNICIPALE NE MET PAS UN PIED »

    Concernant Mistral le syn­di­cat FO ajoute que « la police muni­ci­pale ne met pas un pied dans ce quar­tier et aux abords que ce soit de jour comme de nuit. » Et ajoute : « La police muni­ci­pale n’a aucun tra­vail de proxi­mité sur les quar­tiers de l” Alma, St Bruno, Bajatiere ou encore le VO et Villeneuve, juste un tra­vail de ver­ba­li­sa­tion au sta­tion­ne­ment et de visite aux ephad, c’est tout !

    sep article