Actualité

Nouveau Trophée de la participation et de la concertation pour la Ville de Grenoble

Présidentielle 2022 : « Et pour­quoi pas Piolle », le col­lec­tif qui pro­meut (déjà) la can­di­da­ture du maire de Grenoble

Présidentielle 2022 : « Et pour­quoi pas Piolle », le col­lec­tif qui pro­meut (déjà) la can­di­da­ture du maire de Grenoble

 

EN BREF – Créé avant le confinement, le collectif « Et pourquoi pas Piolle » rassemble aujourd’hui plus de 500 personnes sur sa page Facebook. Son but ? Porter des valeurs humanistes, écologiques et sociales. Mais aussi et surtout défendre la candidature du maire EELV de Grenoble à l'élection présidentielle de 2022.

 
 

Site Et Pourquoi Pas Piolle

Accueil du site internet "Et pourquoi pas Piolle" © EPPP


Éric Piolle pense-t-il tous les matins en se rasant à l'élection présidentielle ? Il a en tout cas déjà ses partisans. Le collectif Et pourquoi pas Piolle affirme ainsi que le maire EELV de Grenoble « semble aujourd’hui la personnalité politique la plus à même de rassembler largement les forces écologiques et sociales pour y parvenir ».
 
Créé en décembre 2019 et lancé sur les réseaux sociaux en avril suivant, le collectif se dit indépendant et sans lien avec l'homme politique. Ses membres affirment par ailleurs ne lui vouer aucun culte. Mais qui sont-ils ? Et pourquoi ont-ils jeté leur dévolu sur le quadragénaire ?

 
 

« Nous ne sommes pas un fan club »

 

« À la base, nous sommes un petit groupe de personnes issues de toute la France, explique Adrien, membre du collectif. Fin 2019, on s’est réunis et on a fait une liste des personnalités les plus susceptibles de rassembler les forces de gauche et qui correspondaient le plus à nos valeurs. Le choix d’Éric Piolle s’est fait à ce moment-là », précise-t-il.
 

Eric PIOLLE

Éric Piolle, candidat préféré du collectif, sera-t-il candidat en 2022 ? Suspense… © Corentin Bemol - Place Gre'net


Un groupe de soutien ni grenoblois, ni parisien donc, mais bien plus large. « Aujourd’hui, nous sommes une quarantaine de membres actifs dans ce collectif, répartis partout en France. »
 
Leur objectif est simple : faire connaître leur candidat préféré, ses combats et positions pour amener le plus de monde à s’intéresser à ses propositions. En témoigne un site où les photos du maire habillent le décor.
 
Adrien précise toutefois. « Nous ne sommes pas un fan club […] Notre credo n’est pas “Piolle à fond”. Nous l’avons choisi car c’est celui qui représente le mieux l’arc humaniste qui nous est cher et qui est le plus à même de rassembler. Éric Piolle a une droiture, une rigueur et des valeurs qui nous correspondent », affirme le jeune homme, convaincu.
 
 

Un collectif qui ne veut pas de personnification

 
Porter Éric Piolle à la présidence reste donc l’objectif du collectif. Une démarche qui s'inscrit dans un projet d'union de gauche à construire d'ici 2022 et qui contient beaucoup d'incertitudes. Adrien en convient. « Nous ne sommes pas dans l’équipe de Piolle. Nous sommes un collectif citoyen. Si Éric Piolle décidait de soutenir quelqu’un d’autre, en fonction du projet, on aviserait le moment venu », précise-t-il.
 

Adrien membre du collectif Et pourquoi pas piolle, veut garder l'anonymat

Adrien comme les autres membres du collectif veut garder l'anonymat © Corentin Bemol - Place Gre'net


Quelle sont les actions prévues pour la rentrée ? « Pour l’instant, on préfère ne pas trop en parler. C’est encore en gestation », confie le militant. Une discrétion qui se retrouve sur le site du collectif, dont les membres restent anonymes. « On ne veut pas personnifier ce projet. On estime qu’il ne faut pas se focaliser sur les personnes mais sur ce que l’on fait », explique Adrien.
 
Que pense Éric Piolle de ce collectif ? Adrien reste évasif à ce sujet. « Il est entré en contact avec nous au printemps, quand le site est sorti, mais je ne sais pas ce qu’il en a pensé. » Pas de commentaire non plus de l'intéressé, sollicité à ce sujet, qui indique juste avoir découvert le collectif sur Twitter. Mystère.
 
Corentin Bemol
 

Simon Grange

Auteur

0 réflexion sur « Présidentielle 2022 : « Et pour­quoi pas Piolle », le col­lec­tif qui pro­meut (déjà) la can­di­da­ture du maire de Grenoble »

  1. J’aime bien cette tour­nure de phrase “pour­quoi pas …”. “ Chaque cui­si­nière doit apprendre à gou­ver­ner l’Etat” – Lenin

    sep article
  2. J’aime bien cette tour­nure de phrase “pour­quoi pas …”. “ Chaque cui­si­nière doit apprendre à gou­ver­ner l’Etat” – Lenin

    sep article
  3. En effet, pour­quoi pas ? Au point où il en est ???. Tout le monde se marre

    sep article
  4. En effet, pour­quoi pas ? Au point où il en est ???. Tout le monde se marre

    sep article
  5. Avec la sup­pres­sion du minis­tère de l’in­té­rieur et Elisa Martin en ministre de la Tranquillité ? Avec Monbagourou aux trans­ports pour trans­for­mer le périph” pari­sien et l’A7 en auto­routes à vélos ?
    Avec Clouaire à l’é­co­no­mie pour que les centres villes ferment rapi­de­ment leurs commerces ?
    Avec un minis­tère « aux cultures » pour la tran­si­tion défi­ni­tive de la République vers le multi culturalisme ?
    Avec Céline Deslattes aux sports pour auto­ri­ser la burqa de bain dans les piscines ?
    Avec Suzanne Dathe à la santé pour auto­ri­ser le cannabis ?

    sep article
  6. Avec la sup­pres­sion du minis­tère de l’in­té­rieur et Elisa Martin en ministre de la Tranquillité ? Avec Monbagourou aux trans­ports pour trans­for­mer le périph” pari­sien et l’A7 en auto­routes à vélos ?
    Avec Clouaire à l’é­co­no­mie pour que les centres villes ferment rapi­de­ment leurs commerces ?
    Avec un minis­tère « aux cultures » pour la tran­si­tion défi­ni­tive de la République vers le multi culturalisme ?
    Avec Céline Deslattes aux sports pour auto­ri­ser la burqa de bain dans les piscines ?
    Avec Suzanne Dathe à la santé pour auto­ri­ser le cannabis ?

    sep article
  7. Pourquoi pas Piolle ? Parce qu’il n’a demon­tré que son incom­pé­tence, des­po­tisme et laxisme ? Parce que ce pur pro­duit mar­ke­ting vert oppor­tu­niste qui surf sur le green et l’ex­trême gauche, n’est pas plus éco­lo­giste et « huma­niste » que Trump, repré­sente un dan­ger pour la nation ?

    sep article
  8. Pourquoi pas Piolle ? Parce qu’il n’a demon­tré que son incom­pé­tence, des­po­tisme et laxisme ? Parce que ce pur pro­duit mar­ke­ting vert oppor­tu­niste qui surf sur le green et l’ex­trême gauche, n’est pas plus éco­lo­giste et « huma­niste » que Trump, repré­sente un dan­ger pour la nation ?

    sep article
  9. Et un nou­veau col­lec­tif de plus de la pieuvre verte et rouge Grenobloise, UN ! ?

    sep article
  10. Et un nou­veau col­lec­tif de plus de la pieuvre verte et rouge Grenobloise, UN ! ?

    sep article
  11. En plein Marketing poli­tique comme en 2013, il faut bien ça pour le pro­duit Piolle Greenwashing!?

    sep article
  12. En plein Marketing poli­tique comme en 2013, il faut bien ça pour le pro­duit Piolle Greenwashing!?

    sep article
  13. Heu, ras­su­rez nous, ça c’était avant qu’il ne perde la Métro, qu’il se fasse ridi­cu­li­ser par Darmanin à pro­pos de Mistral et qu’il échoue un peu piteu­se­ment au coté du Leader Maximo à Château Neuf sur Isère ? Mauvaise passe pour E.Piolle.….Un peu d’af­fec­tion sur Facebook doit être bien­ve­nue ; Mais ne pas oublier le pré­cepte : y pen­ser tou­jours, n’en par­ler jamais.…..
    Et pen­ser aussi à virer le(a) dircom…

    sep article
  14. Heu, ras­su­rez nous, ça c’était avant qu’il ne perde la Métro, qu’il se fasse ridi­cu­li­ser par Darmanin à pro­pos de Mistral et qu’il échoue un peu piteu­se­ment au coté du Leader Maximo à Château Neuf sur Isère ? Mauvaise passe pour E.Piolle.….Un peu d’af­fec­tion sur Facebook doit être bien­ve­nue ; Mais ne pas oublier le pré­cepte : y pen­ser tou­jours, n’en par­ler jamais.…..
    Et pen­ser aussi à virer le(a) dircom…

    sep article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Troisième circonscription: Émilie Chalas revendique des soutiens de gauche, sur une “circo” aux candidatures multiples... et (parfois) discrètes
Troisième cir­cons­crip­tion de l’Isère : une “circo” aux can­di­da­tures mul­tiples… et par­fois très discrètes

FOCUS - À dix jours du premier tour des élections législatives anticipées, une campagne peu ordinaire se déroule sur la troisième circonscription de l'Isère. Le Lire plus

La Région retire sa subvention à Outdoor sport valley... pour avoir appelé à des JO respectueux de l'environnement
« Dîner des som­mets » : « Laurent Wauquiez refuse de se plier à la jus­tice », accuse l’op­po­si­tion socia­liste à la Région

EN BREF - Près d'un mois après la décision du tribunal administratif de Lyon, Laurent Wauquiez n'a toujours pas transmis à l'opposition socialiste la liste Lire plus

Trois membres de Conseils citoyens indépendants (CCI) de Grenoble dénoncent de possibles "dépenses frauduleuses"
Grenoble : trois membres de Conseils citoyens indé­pen­dants (CCI) sus­pectent des « dépenses frauduleuses »

FOCUS - Trois membres du conseil d'administration de l'ACCIG, entité juridique qui répartit à parts égales les subventions accordées aux Conseils citoyens indépendants de Grenoble, Lire plus

François Bayrou à Voiron pour sou­te­nir Élodie Jacquier-Laforge, can­di­date à sa réélec­tion dans la 9e cir­cons­crip­tion de l’Isère

FOCUS - Le président du MoDem François Bayrou s'est rendu à Voiron, mercredi 19 juin 2024, pour soutenir Élodie Jacquier-Laforge, députée sortante de la 9e Lire plus

Sur la première circonscription de l'Isère, le candidat LR-RN Alexandre Lacroix appelle à "l'union des droites républicaines"
Sur la pre­mière cir­cons­crip­tion de l’Isère, le can­di­dat LR-RN Alexandre Lacroix appelle à « l’u­nion des droites républicaines »

FLASH INFO - Alexandre Lacroix annonce officiellement sa candidature aux élections législatives sur la première circonscription de l'Isère, dans un communiqué en date du mardi 18 juin Lire plus

Alain Carignon demande à être désigné partie civile dans le cadre de l'affaire (présumée) Piolle-Martin
Alain Carignon demande à être dési­gné par­tie civile dans le cadre de l’af­faire (pré­su­mée) Piolle-Martin

FLASH INFO - Le conseiller municipal d'opposition de Grenoble Alain Carignon annonce demander à être désigné partie civile dans le cadre de l'affaire Piolle-Martin. Soit Lire plus

Flash Info

|

20/06

19h54

|

|

19/06

17h16

|

|

19/06

11h28

|

|

19/06

8h08

|

|

18/06

21h58

|

|

18/06

14h24

|

|

18/06

10h25

|

|

14/06

8h26

|

|

13/06

18h43

|

|

13/06

16h07

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF : Des élec­tions légis­la­tives… sous le signe de la confusion ?

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF : L’affaire Piolle-Martin sur fond de dissolution

Politique| Hugo Prévost, can­di­dat Nouveau Front popu­laire sur la pre­mière cir­cons­crip­tion de l’Isère : « une démons­tra­tion de force républicaine »

Agenda

Je partage !